iPad : Apple lance un service d'abonnement aux contenus en ligne
Intégré aux applications de l'App Store et crée la polémique

Le , par Idelways, Expert éminent sénior
Mise à jour du 16/02/2011

Apple vient d'annoncer le lancement de son service d'abonnement aux divers types de contenus (magazines, journaux, musiques, vidéos) sur l'App Store.

Un service inauguré en avant-première avec « The Daily »,un quotidien exclusivement numérique et diffusé sur l'iPad.

Les éditeurs de contenus auront la liberté de fixer les prix, la durée et les termes de l'abonnement d'après le document rédigé par un Steve Jobs convalescent mais toujours très impliqué dans les affaires importantes de l'entreprise.

Apple se chargera du processus de paiement. Et touchera une commission de 30 % sur les revenus générés par ces abonnements.

Ce point sensible n'a pas tardé à inquiéter les éditeurs, et ce depuis les premières rumeurs prédisant le lancement de ce service (lire ci-devant). Un point que Steve Jobs tente de clarifier : « Notre philosophie est simple, quand Apple ramène un nouvel abonné à l'application, Apple gagne une part de 30 %. Quand c'est l'éditeur qui ramène un nouvel abonné ou un abonné déjà inscrit, l'éditeur gardera les 100 % ».

Seule exigence d'Apple (qui fait aussi couler beaucoup d'encre) : si l'éditeur propose une offre d'abonnement numérique en dehors de l'application (sur son site par exemple), l'offre sur l'application de l'App Store doit être au même prix ou moins chère.

En revanche, les éditeurs n'auront plus le droit d'intégrer à leurs applications des liens vers les autres offres d'abonnement.

Il n'est pas clair pour l'instant si ce modèle d'inscription arrivera à convaincre d'autres éditeurs de contenu en dehors du The Daily. Aucun autre éditeur n'a pour l'heure annoncé l'adoption de ce service

Source : la déclaration de Steve Jobs

Et vous ?

Que pensez-vous de ce nouveau modèle d'abonnement ?
Arrivera-t-il a séduire les éditeurs de contenus ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Hydrargyrum Hydrargyrum - Membre du Club https://www.developpez.com
le 16/02/2011 à 15:53
La stratégie d'Apple avec son AppStore est vraiment bizarre ... On dirait qu'ils essayent de pousser à bout leurs créateurs d'applications.
Avatar de Idelways Idelways - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 10/06/2011 à 11:32
Apple revoit le règlement de l'App Store
Et lève le plafond imposé sur les prix des abonnements

Mise à jour du 10/06/2011

Apple fait encore machine arrière et revoit sous silence le règlement de l'App Store qui imposait des restrictions très serrées aux éditeurs de contenus diffusés sur sa boutique en ligne.

Pour mémoire, le lancement en grandes pompes du service Subscription d'Apple (lire ci-devant) était accompagné de l'interdiction aux journaux, magazines et autres éditeurs de vendre des abonnements plus chers que leurs offres en dehors de l'application iOS.

Sachant qu'Apple prend une commission de 30 %, tout comme pour les applications de l'App Store, cette mesure ne permettait pas, de facto, aux éditeurs de gagner plus de 70 % de revenus à l’unité, par rapport à leurs propres offres d'abonnement.

Une mesure qui avait refroidi plus d'un grand titre des médias lors du lancement très polémique du service d'abonnement d'Apple, au succès encore très mitigé.

Cupertino maintient néanmoins l'interdiction d'inclure dans ses applications iPhone et iPad un bouton ou un lien vers la ou les autres offres de l'éditeur en dehors d'application iOS.
L'application Kindle d'Amazon par exemple, qui affiche un lien vers le Kindle Store, doit être corrigée d'ici le 30 juin sous peine d'être retirée de l'App Store.

Ce changement de règlement a été décelé par le site spécialisé MacRumours avant d'être confirmé hier soir par un porte-parole d'Apple au Wall Street Journal.

Cet affranchissement de restriction ne pourrait être sans rapport avec le lancement prochain d'iOS 5 et du service très similaire Newsstand révélé ce début de semaine par Steve Jobs.

Pendant ce temps, le Financial Times, l’un des nombreux mécontents avant ce changement de règlement, a lancé sa propre offre d'abonnement en HTML5 via navigateur pour iPhone et iPad.
Une offre qui ne passe pas du tout par l'App Store et qui n'est pas sans évoquer la première année de l'iPhone avant l'arrivée du SDK et des premières applications de l'App Store par les développeurs tiers.

Le Financial Times va même jusqu'à encourager ses lecteurs à abandonner ses applications au profit de la « nouvelle » version Web.

Ce coup dur, venant d'un quotidien économique aussi prestigieux, a certainement joué un rôle déterminant dans ce revirement de situation.

Source : Wall Street Journal, Mac Rumours,

Et vous ?

Que pensez-vous de ce revirement de situation ?
Utilisez-vous le service d'abonnement d'Apple ?
Ce service vous semble-t-il un succès ou au contraire un fiasco ?
Avatar de Idelways Idelways - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 11/08/2011 à 1:33
Amazon répond à Apple avec une application Web en HTML 5
Suite à l'interdiction du paiement et des abonnements tiers dans les applications iOS

Mise à jour du 11 août 2011 par Idelways

Amazon vient de lancer son Kindle Cloud Reader, une nouvelle application Web en HTML5 pour consulter ses livres numériques à partir de Safari ou Google Chrome, de son ordinateur ou sa tablette PC, compatible avec l'iPad.

La particularité de cette application sur l'iPad est qu'elle se permet d'intégrer des liens vers le Kindle Store, contrairement aux applications natives qui doivent se soumettre aux nouvelles règles de l'App Store qui interdisent aux développeurs d'insérer le moindre lien à tout système d'abonnement ou de paiement tiers.

En plus d'Amazon, Google Books, Barnes & Noble et Kobo ont tous été contraints de retoucher leurs applications pour se soumettre à ce règlement polémique, sous peine de se voir bannir de l'App Store.

Cette revanche d'Amazon, assez prévisible, confirme la tendance suivie par plusieurs compagnies qui développent ou ont développé des applications Web en HTML5 pour échapper au contrôle d'Apple. Et s'affranchir de son imposition de 30 % sur toute vente de service ou d'abonnement.

Excédé par cette politique, le Financial Times a été le premier à offrir une application HTML5 pour ses lecteurs possédant l'iPad.

La nouvelle application d'Amazon se rapproche fortement du look-and-feel des applications Kindle natives.
L'utilisateur accède, une fois identifié, à sa bibliothèque de livres électroniques Kindle qu'il peut synchroniser et lire hors connexion grâce à une fonctionnalité de mise en cache pouvant charger jusqu'à 50 Mo de données.

Les utilisateurs peuvent personnaliser l'apparence des pages de lecture, créer des notes, marque-pages et surlignements qui peuvent être synchronisés avec le Kindle proprement dit ou les applications Kindle natives des différents plateformes supportées.

Amazon envisage d'étendre son application à d'autres navigateurs et plateformes, comme Internet Explorer, Mozilla Firefox et Blackberry Playbook.

Apple n'a que très peu d'options de riposte à cette nouvelle tendance qui lui échappe entièrement. Il peut tout bonnement désactiver de son navigateur Safari des fonctionnalités nécessaires aux applications Web, mais risque de s'exposer ainsi à de vives critiques ou poursuites.

Source : Amazon

Et vous ?

Que pensez-vous de cette nouvelle tendance d'applications HTML5 sur iOS ?
Quelle sera la riposte d'Apple selon vous ?
Avatar de Freem Freem - Membre émérite https://www.developpez.com
le 11/08/2011 à 10:10
Bah du coup, ça va augmenter encore plus la motivation des navigateurs à supporter le HTML5 de manière complète au plus vite
Sur ce coup on peut dire merci à apple et sa politique du plus gros c******

La réponse d'apple?
Faire la même chose que depuis leurs débuts: lancer des proccès
On sait tous qu'en ce moment ils chargent.
Mais ça ne date pas d'hier:
Citation Envoyé par wikipedia

et Apple intente un procès contre Microsoft pour plagiat, peu de temps après avoir intenté un procès similaire contre Digital Research. Cette dernière usa de tous les moyens légaux pour faire traîner le procès en longueur. Apple perdit définitivement son procès contre Microsoft en appel en 1994. Apple, en situation financière délicate, menaça ensuite de réattaquer Microsoft
Quand on chasse le naturel, il reviens au galop...

PS:
Oulah, j'ai tappé sur apple, je sens les avis négatifs qui vont me tomber dessus (je suppose, au moins 3 d'ici ce soir?)
Avatar de gagaches gagaches - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 11/08/2011 à 10:29
Dans un sens, je trouve ça très très bien !

Je préfère que les applications dites "web" soient réellement des sites webs mais adaptés aux terminaux mobiles plutôt que des applications développées spécifiquement pour chaque.

=> Au final, remercions Apple et sa bétise qui oblige les fournisseurs d'applications à fournir des applications indépendante de la plateforme et donc compatible iOS/android/meego/linux/windows/autre ...

Les utilisateurs sont les grands gagnants pour une fois !
Avatar de guidav guidav - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 11/08/2011 à 11:05
Histoire de parachever la riposte d'amazon, est-il autorisé d'avoir une appli dont le seul boulot est de lancer safari sur une page précise ?
Avatar de GanYoshi GanYoshi - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 11/08/2011 à 11:50
Citation Envoyé par guidav Voir le message
Histoire de parachever la riposte d'amazon, est-il autorisé d'avoir une appli dont le seul boulot est de lancer safari sur une page précise ?
J'ose espérer que tu connais toi-même la réponse à cette question.

Évidement que non, dans ce cas.
Avatar de kdmbella kdmbella - Expert éminent https://www.developpez.com
le 11/08/2011 à 15:10
Apple croyait se faire un max en imposant toutes ses restrictions sur sa plate forme mais c'est le contraire qui est entrain de se produire et c'est les technologies autour du HTML 5 qui en ressortent au final bénéficiaire c'est choet Seulement il est possible pour eux de trouver un moyen d'y remédier mais la question est : auront-ils le courage de le faire au risque de ternir leur image?
Avatar de leomaradan leomaradan - Membre du Club https://www.developpez.com
le 15/08/2011 à 16:18
De toute manière, les applications de site web pour smartphones sont, dans la majorité des cas, une aberration. Ces applications vont simplement reprendre le contenu du site web en version plus légère, mais vue que leur installation est necessaire, elles se privent d'un même temps de tout un public

Une version du site en HTML5 prend moins de temps à développer, il n'y a qu'une version à maintenir et non 2 ou 3 (IOS, Android, BlackBerry), elle est toujours à jours et est proposé au visiteur dès qu'il se connecte, sans avoir besoin de l'installer
Avatar de manserk manserk - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 16/08/2011 à 14:45
Effectivement il ny a qu'une version a maintenir mais il ne faut pas oublier la compatibilité inter-browser

mais sinon c'est super +1 Amazon, j'espere que d'autres suivrons
Contacter le responsable de la rubrique Accueil