Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La RISC-V Foundation va quitter les États-Unis pour s'installer en Suisse
à cause des craintes de perturbations géopolitiques

Le , par Stéphane le calme

9PARTAGES

12  0 
La fondation à but non lucratif RISC-V Foundation veut faire en sorte que les universités, les gouvernements et les entreprises en dehors des États-Unis puissent aider à développer sa technologie open source, a déclaré son directeur général, Calista Redmond, dans un entretien accordé à Reuters. Elle a ajouté que la collaboration mondiale de la fondation n’était soumise à aucune restriction à ce jour, mais que ses membres étaient « préoccupés par une possible perturbation géopolitique ».

« Des quatre coins du monde, nous avons entendu dire : "si la constitution en personne morale n'était pas aux États-Unis, nous serions beaucoup plus à l'aise" », a-t-elle déclaré. Redmond a assuré que le conseil d’administration de la fondation avait approuvé le projet à l’unanimité, mais avait refusé de révéler quels membres l’avaient motivé.

Pourquoi aller en Suisse ? « S'établir en Suisse a pour effet d’apaiser les craintes de perturbation politique du modèle de collaboration ouverte (…). Cette décision atténue les craintes selon lesquelles un gouvernement limiterait les actions d’une organisation open source ».

Il est facile de comprendre les éléments qui suscitent les craintes. Aux États-Unis, le président Donald Trump a publié en mai dernier un décret qui « interdit certaines transactions impliquant des technologies ou des services de l'information et de la communication », décret qui a été suivi par un autre qui ajoutait Huawei à une « liste d'entités qui doivent "arrêter leur utilisation" de technologie américaine », obligeant Google à retirer sa licence de services incluant le Play Store Android.

Créée en 2015, la fondation RISC-V établit des normes pour l’architecture de la puce principale et permet de contrôler l’utilisation de la marque RISC-V sur les produits, comme le font d’autres organisations pour les puces Wi-Fi et Bluetooth. Elle ne possède ni ne contrôle la technologie. Plus de 325 entreprises ou autres entités paient pour devenir membres, notamment des fournisseurs de puces américains et européens tels que Qualcomm Inc et NXP Semiconductors, ainsi que le groupe chinois Alibaba Group Holding Ltd et Huawei Technologies Co Ltd.


« Si vous agissez trop sévèrement, c'est ce qui va se passer »

« Il y a un message pour le gouvernement. Le message est le suivant : "si vous agissez trop sévèrement, c'est ce qui va se passer". Dans un monde caractérisé par une chaîne d'approvisionnement mondiale, les entreprises ont le choix, et l'un d'entre eux est d'aller à l'étranger », a déclaré, William Reinsch, sous-secrétaire au commerce de l'administration des exportations dans l'administration Clinton.

Dans un communiqué à Reuters, le ministère américain du Commerce a déclaré que ses contrôles étaient conçus pour préserver la sécurité nationale des États-Unis et « pour empêcher que de mauvais acteurs acquièrent une technologie nuisible aux citoyens ou aux intérêts des États-Unis, tout en encourageant l'innovation pour alimenter le leadership technologique américain ». Selon le communiqué, le ministère a des réunions régulières avec le secteur privé pour évaluer les conditions du marché et les effets de ses réglementations.

Certains législateurs américains républicains ont déclaré craindre que les États-Unis ne perdent leur influence sur l’architecture de la puce RISC-V, qui peut être utilisée pour fabriquer des microprocesseurs pour presque tous les types de dispositifs électroniques, ce qui en fait un élément essentiel de l’économie moderne. La technologie a été fournie par des laboratoires de l’Université de Californie à Berkeley et a par la suite bénéficié d’un financement de la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) du Pentagone.

Les législateurs ont averti que les membres chinois de la fondation pourraient influencer le développement de la technologie pour aider l’industrie chinoise des semi-conducteurs.

« Le Parti communiste chinois tente de contourner notre système de contrôle des exportations pour soutenir les menaces à la sécurité nationale telles que Huawei et nous ne pouvons pas le laisser réussir », a déclaré à Reuters le représentant Mike Gallagher, républicain du Wisconsin.

Le sénateur républicain de l'Arkansas, Tom Cotton, a déclaré que déplacer la fondation pour s'assurer de pouvoir fidéliser les membres chinois était « au mieux une vision à court terme ». Il a ajouté que « si des fonds publics américains étaient utilisés pour développer la technologie, cela serait aussi complètement scandaleux ».

La fondation RISC-V a annoncé lors d'une réunion en décembre dernier qu'elle chercherait un pays « neutre » avant de prendre la décision formelle de se rendre en Suisse plus tôt cette année, une décision qui n'a pas beaucoup retenu l'attention du public. Les approbations finales pour l'établissement en Suisse sont attendues dès la fin du mois de novembre, a déclaré Redmond.

Les entreprises chinoises ont accès à l’architecture RISC-V, qui est accessible au public depuis sa création, a rappelé Redmond. D'ailleurs, Alibaba a affirmé en juillet avoir mis au point le processeur RISC-V le plus rapide à ce jour.

L’initiative de la Fondation RISC-V montre que les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine pourraient faire des États-Unis un endroit plus difficile pour accueillir des groupes de normalisation des technologies, selon deux avocats qui représentent ces groupes.

Source : Reuters

Et vous ?

Coup dur pour les USA ? Bonne nouvelle pour la Chine ?
D'autres sociétés / entreprises sont-elles susceptibles d'imiter l'exemple de la fondation ?
Cette décision vous semble-t-elle surprenante dans le contexte actuel ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Steinvikel
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 26/11/2019 à 21:38
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
le ministère américain du Commerce a déclaré que ses contrôles étaient conçus pour préserver la sécurité nationale des États-Unis et « pour empêcher que de mauvais acteurs acquièrent une technologie nuisible aux citoyens ou aux intérêts des États-Unis, tout en encourageant l'innovation pour alimenter le leadership technologique américain ».
(...)
Certains législateurs américains républicains ont déclaré craindre que les États-Unis ne perdent leur influence sur l’architecture de la puce RISC-V, qui peut être utilisée pour fabriquer des microprocesseurs pour presque tous les types de dispositifs électroniques, ce qui en fait un élément essentiel de l’économie moderne. La technologie a été fournie par des laboratoires de l’Université de Californie à Berkeley et a par la suite bénéficié d’un financement de la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) du Pentagone.

Les législateurs ont averti que les membres chinois de la fondation pourraient influencer le développement de la technologie pour aider l’industrie chinoise des semi-conducteurs.

« Le Parti communiste chinois tente de contourner notre système de contrôle des exportations pour soutenir les menaces à la sécurité nationale telles que Huawei et nous ne pouvons pas le laisser réussir », a déclaré à Reuters le représentant Mike Gallagher, républicain du Wisconsin.
bon bah voilà, on a tout compris... Les USA ont tout financer, seules les université américaines y ont participé activement, les USA font comme les chinois, sauf que eux c'est les gentils ...contrairement aux chinois (aka sketch du bon et mauvais chasseur des Inconnus).
Qu'on m'explique en quoi mettre le QG sur un terrain "neutre" c'est dangereux pour les USA... on me soufle à l'oreillette que ça leur permettrait une plus faible influence, aux chinois une plus forte, et que les autres acteurs aussi.
C'est moi où le discours des USA sont un non débat ? x)

" si des fonds publics américains étaient utilisés pour développer la technologie (RISC-V), cela serait aussi complètement scandaleux "
<ROLE-PLAY> Rendez-vous compte... !! Si les USA participe à l'avancée du monde, il ne participe pas à creuser l'écart, c'est donc contraire aux intérêts des USA ! </ROLE-PLAY> ...par pitié, ces gens-là, qu'on les bâillonnes ! ^^'

La suisse, elle est "neutre" pour quelle raison ?

Coup dur pour les USA ? Bonne nouvelle pour la Chine ?
Oui.

D'autres sociétés / entreprises sont-elles susceptibles d'imiter l'exemple de la fondation ?
Je ne vois rien qui ne l'en empêche, mais je suppose que cela requiert un effort logistique et financier assez conséquent en dessous d'une certaine dimension.

Cette décision vous semble-t-elle surprenante dans le contexte actuel ?
Non, ce n'est pas la première. On parlait déjà d'entités qui émigraient des USA au Canada après moins d'un an d'investiture de Trump. Ou encore de groupe siphonnant les données climatique de recherches pour les garder accessible, AVANT l'investiture de Trump, qui s'est révélé concrète moins de 48h après. =,='
0  0 
Avatar de matthius
Inactif https://www.developpez.com
Le 27/11/2019 à 8:13
Risc-V ne propose-t-elle que son open source 32/64 inutile pour Airbus, parce que le 32 s'intégre au 64 de façon logicielle ?
0  4