Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Accident Uber : le NTSB reproche à l'entreprise de ne pas accorder suffisamment d'attention à la sécurité
Mais évoque également la conductrice distraite

Le , par Stéphane le calme

103PARTAGES

9  0 
Les faits remontent à mars 2018 où une voiture autonome de la firme Uber a heurté mortellement Elaine Herzberg, âgée de 49 ans, alors qu'elle traversait une rue à vélo dans la nuit en dehors d’un passage piéton à Tempe, en Arizona. L’accident a suscité de vives inquiétudes quant à la sécurité de l’industrie automobile naissante et autonome. Bien qu’il y avait un conducteur humain au volant de la voiture, elle était sur contrôle informatique au moment de l’impact. Un an plus tard, l’enquête s'est poursuivie ; dans une lettre adressée au comté de Maricopa en mai 2019, son homologue du comté de Yavapai a souligné qu’après toute investigation, la responsabilité pénale d'Uber n'était pas engagée dans la mort de la femme impliquée dans l’accident.

Une affirmation qui ne met pas totalement hors cause Uber, selon les déclarations d'une agence américaine de sécurité ; cette dernière a reproché à Uber de ne pas accorder suffisamment d’attention à la sécurité et aux décisions relatives au développement du véhicule autonome de la société dans le cadre de l’enquête sur le premier décès impliquant un véhicule autonome, citant également le chauffeur de secours distrait du véhicule.

Le National Transportation Safety Board a estimé que les régulateurs fédéraux et des États devaient faire davantage pour protéger les conducteurs, soulignant le « manque de normes de sécurité fédérales » pour les systèmes de conduite automatisés.

« La collision était le dernier maillon d'une longue chaîne d'actions et de décisions prises par une organisation qui, malheureusement, n'a pas fait de la sécurité sa priorité absolue », a déclaré le président du NTSB, Robert Sumwalt. La chambre a critiqué une série de décisions d'Uber qui, selon elle, résultaient d'une « culture de sécurité inefficace » à l'époque.

Le NTSB a voté à l'unanimité la conclusion selon laquelle la cause probable était le défaut de surveillance de l'environnement de conduite par la conductrice de sécurité « parce qu'elle avait été distraite visuellement par son téléphone portable ». Elle était derrière le volant et était supposée agir en cas d'urgence.

Nat Beuse, responsable de la sécurité des véhicules autonomes de la société de covoiturage Uber, a déclaré que l'entreprise restait « déterminée à améliorer la sécurité de son programme de conduite autonome » après des améliorations significatives.

Uber a pris une série de décisions de développement qui ont contribué à la cause du crash, a déclaré le NTSB. L’enquête du NTSB a montré que le logiciel embarqué n’avait pas réussi à identifier la victime comme une piétonne, car elle n’était pas au niveau d’un point de passage clairement désigné. La voiture n’a pas non plus réussi à anticiper correctement les mouvements de la victime en tant que personne se déplaçant sur la route et a fini par la heurter directement. Les systèmes de vision par ordinateur des voitures autonomes sont formés pour identifier les éléments de leur environnement proche, comme les autres véhicules, les arbres, les poteaux de signalisation, les bicyclettes… et prendre des décisions sur ce qu’il faut faire ensuite en utilisant ces informations. Il semble que le logiciel d’Uber n’a pas été en mesure d’identifier Herzberg puisqu’il n’y avait pas d’étiquette de classification pour une personne n’utilisant pas un point de passage approprié et qu’il n’était pas en mesure de prendre les bonnes décisions.

Le logiciel désactivait également les systèmes de freinage d’urgence automatique du Volvo XC90 dans le véhicule d’essai et empêchait le recours au freinage d’urgence immédiat, faisant plutôt appel au conducteur suppléant. Volvo a découvert dans 17 des 20 tests de simulation que l'accident avait été évité, a déclaré le NTSB.


Les avancées technologiques mises en avant

Le NTSB a exhorté la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) à exiger des entités testant des véhicules autonomes de soumettre un rapport d'auto-évaluation de la sécurité à l'agence pour qu'elle puisse déterminer si ces plans incluent des mesures de protection appropriées. Il a déclaré que les États devraient faire plus pour surveiller les véhicules.

La NHTSA a déclaré qu’elle examinerait attentivement les recommandations, ajoutant : « il est important pour le public de noter que tous les véhicules sur la route nécessitent aujourd’hui un conducteur totalement attentif ». La NHTSA enquête également sur le crash d’Uber.

Le conseil a déclaré que les entreprises soumettaient les évaluations et que certaines d'entre elles offraient peu d'informations utiles. Jennifer Homendy, membre du conseil d'administration du NTSB, a déclaré que la NHTSA omettait de réglementer correctement les véhicules automatisés. « À mon avis, ils ont mis les avancées technologiques ici au premier plan, reléguant "sauver des vies" au second », a déclaré Homendy.

Si Uber a apporté des améliorations significatives, Sumwalt informera un panel de sénateurs américains mercredi de ses préoccupations plus larges. « Nous restons préoccupés par la culture de sécurité des nombreux autres développeurs qui réalisent des tests similaires », a déclaré Sumwalt.

À la suite de l'accident, Uber a suspendu tous les essais des véhicules autonomes. Il a repris les tests en décembre dernier en Pennsylvanie avec un logiciel révisé et de nouvelles restrictions et sauvegardes importantes. Certains critiques se sont demandé pourquoi l’accent est mis sur la mort d’un seul piéton lorsque les piétons américains tués dans des accidents de la route ont atteint leur plus haut niveau en 30 ans en 2018 (ils étaient près de 6 300).

Le NTSB a aussi publié plus de 40 documents totalisant au moins 430 pages avec divers éléments de preuve à l’appui et des comptes rendus détaillés sur des sujets comme les propriétés du véhicule et la culture de sécurité interne chez Uber. Il révèle en outre que les voitures autonomes du groupe ont été impliquées dans 37 collisions entre septembre 2016 et mars 2018, avant l’accident mortel. Dans ces 37 incidents, toutes les voitures étaient conduites en mode autonome.

Mardi soir, un porte-parole d’Uber a déclaré : « Nous regrettons l’accident survenu en mars 2018 impliquant l’un de nos véhicules autonomes qui a coûté la vie à Elaine Herzberg. À la suite de cette tragédie, l’équipe du Groupe Uber Advanced Technologies a adopté des améliorations essentielles à son programme afin d’accorder la priorité à la sécurité ». « Nous attendons avec impatience de revoir les recommandations qu’il [le NTSB] a formulées », a-t-il ajouté.

Source : Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous des conclusions de l'agence ?
Que pensez-vous des critiques qui se sont demandé pourquoi l’accent est mis sur la mort d’un seul piéton lorsque les piétons américains tués dans des accidents de la route ont atteint leur plus haut niveau en 30 ans en 2018 ?
Peut-on aujourd'hui parler de voiture autonome ? Dans quelle mesure ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sergio_is_back
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 20/11/2019 à 11:49
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
« La collision était le dernier maillon d'une longue chaîne d'actions et de décisions prises par une organisation qui, malheureusement, n'a pas fait de la sécurité sa priorité absolue », a déclaré le président du NTSB, Robert Sumwalt. La chambre a critiqué une série de décisions d'Uber qui, selon elle, résultaient d'une « culture de sécurité inefficace » à l'époque.
J'avais déjà évoqué, et c'est toujours mon opinion, que les voitures autonomes sont d'abord pensées pour rapporter du pognon et que l'argument sécuritaire n'est que purement marketing et ce que je lis partout me conforte dans cette voie...

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Certains critiques se sont demandé pourquoi l’accent est mis sur la mort d’un seul piéton lorsque les piétons américains tués dans des accidents de la route ont atteint leur plus haut niveau en 30 ans en 2018 (ils étaient près de 6 300).
Parce que l'argument sécuritaire a été matraqué à n'en plus finir pour vanter les mérites (supposés) de la voiture autonome...

Plus grande sécurité au volant, moins de fatigue, moins de morts sur les routes, circulation plus fluide, moins de pollution, etc...
En gros la voiture autonome allait conduire mieux que les humains... Bon à voir comment certains conduisent dans certains cas, ça pourrait s'avérer vrai....
La vérité c'est que UBER, et les autres, ne cherchent qu'a faire de l'argent avec leurs bagnoles...
6  2 
Avatar de macslan
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 20/11/2019 à 9:24
Il y a quand même deux trois problèmes dans cette histoire.
L'IA (qui est une IA faible peut faire des erreurs de reconnaissance d'objet et donc c'est pourquoi il faut tester et retester)
La personne derrière le volant doit rester attentif surtout en cas de test mais aussi vu que c'est pas tout à fait autonome et il y a des erreurs et donc la personne derrière le volant doit rester attentive (plus ou moins en rapport avec la situation)
Le piéton a quand même traverser de nuit sans lumière hors passage piéton et il me semble une route à 80 kmh typiquement
4  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 22/11/2019 à 18:10
Citation Envoyé par sergio_is_back Voir le message
J'avais déjà évoqué, et c'est toujours mon opinion, que les voitures autonomes sont d'abord pensées pour rapporter du pognon et que l'argument sécuritaire n'est que purement marketing et ce que je lis partout me conforte dans cette voie...
Je vais te donner un scoop, les voiture non autonomes sont tout autant pensées pour rapporter du pognon. Et si les constructeur peuvent gagner de l'argent au détriment de la sécurité ou de l’environnement ils ne s'en privent pas (cf. Volkswagen). Note que c'est aussi valable pour 99% des sociétés qui produisent quoi que se soit et encore je pense que je suis optimiste.

Citation Envoyé par sergio_is_back Voir le message
Parce que l'argument sécuritaire a été matraqué à n'en plus finir pour vanter les mérites (supposés) de la voiture autonome...

Plus grande sécurité au volant, moins de fatigue, moins de morts sur les routes, circulation plus fluide, moins de pollution, etc...
En gros la voiture autonome allait conduire mieux que les humains... Bon à voir comment certains conduisent dans certains cas, ça pourrait s'avérer vrai....
La vérité c'est que UBER, et les autres, ne cherchent qu'a faire de l'argent avec leurs bagnoles...
C'est éventuellement possible dans le futur si les IA continuent de s'améliorer.
En attendant personne de sérieux, pas même Tesla, Uber, Google, ... n'ont dit que les voitures autonomes en test actuellement l'étaient. C'est pas pour rien qu'elles opèrent sous le contrôle d'un pilote humain.
1  2 
Avatar de urumaru
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 22/11/2019 à 11:59
@macslan : et en France, tu crois que les vélos ont le droit de rouler sur quelles routes ? et si tu crèves, et que tu dois marcher, comme tu es piéton hors de ville, les véhicules ont le "droit" de te rouler dessus ?
Je suis sidéré par ta remarque "Le piéton a quand même traverser de nuit sans lumière hors passage piéton et il me semble une route à 80 kmh typiquement"

Enfin, au 21ème siècle, sais tu que certaines automobiles embarquent des caméras infra rouge et des radars millimétriques pour voir par temps de brouillard ou de pluie ?
Tu n'es pas très au fait des technologies, n'est ce pas ? DOnc pour toi un piéton est un humain qui est forcément en ville sur un trottoir ? et dans nos campagnes, ce ne serait plus un humain ?
Drole de vision des choses, problème de maturité, inconscience, absence de réflexion ?

Faut arrêter de sauter sur ton smartphone à tout va, ça empêche de réfléchir...et réflexion et spontanéité ne font pas bon ménage.
2  4