Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Edward Snowden : c'est une erreur de considérer la NSA comme une menace plus grave à la vie privée
Que les grandes entreprises technologiques

Le , par Stéphane le calme

89PARTAGES

21  0 
Six ans après avoir exposé la façon dont le gouvernement américain surveille la vie numérique des Américains ordinaires ainsi que du reste du monde, Edward Snowden a également évoqué ses inquiétudes vis-à-vis des grandes entreprises technologiques. Dans un entretien, Snowden a déclaré que c'est était considéré comme une « erreur » de considérer la NSA comme une menace plus grave pour la vie privée que les entreprises de technologie.

« L’objectif interne de Facebook, qu’il le déclare publiquement ou non, est de compiler des archives parfaites de la vie privée dans toute la mesure de ses possibilités, puis de les exploiter pour son propre enrichissement et ce, sans tenir compte des conséquences », a déclaré Snowden à son interlocutrice la journaliste Kara Swisher. « C’est en fait exactement la même chose que ce que fait la NSA. Google... a un modèle très similaire. Ils vont dire "Ah, nous connectons les gens". Ils vont dire "Ah, nous organisons des données" ». Snowden a tout de même reconnu que ces entreprises n'en savent toujours pas autant que le gouvernement, qui peut collecter des informations à partir de toutes les nombreuses plateformes technologiques.

Snowden parlait à Swisher de la publication de son nouveau livre, Permanent Record, dans lequel il décrit en détail son parcours de jeune entrepreneur idéaliste de la sécurité nationale, désireux d'aider à protéger les États-Unis contre les menaces étrangères qui ont suivi le 11 septembre, à un lanceur d'alerte blasé. L'effort de surveillance massive du gouvernement qu'il a révélé en 2013 ne serait pas possible sans la collecte de données effectuée par les entreprises de technologie, a rappelé Snowden.

« Plus Google en sait sur vous, plus Facebook en sait sur vous, plus ils sont capables... de créer des enregistrements permanents de vies privées, plus ils ont d'influence et de pouvoir sur nous », a déclaré Snowden à Swisher. « Il n'y a pas de bonne raison pour que Google puisse lire votre courrier électronique. Il n’y a aucune bonne raison pour que Google connaisse les messages que vous envoyez à votre ami. Facebook ne devrait pas être capable de voir ce que vous dites quand vous écrivez à votre mère ».

Snowden a également souligné que le quatrième amendement - qui protège les citoyens contre les perquisitions sauf si les forces de l'ordre ont un mandat ou une cause probable - ne s'applique qu'au gouvernement, pas aux entreprises. Ainsi, bien que le FBI puisse avoir besoin d’un mandat pour sonder votre boîte de réception, il n’ya pas d’obstacle constitutionnel à une entreprise telle que Facebook qui cherche et récupère les informations personnelles de personnes sans l’approbation d’un juge.


Tenir les dirigeants des entreprises pour responsables

L'ancien ingénieur système de la NSA a déclaré que pour mieux protéger les personnes contre l'exploitation par la collecte de données des grandes entreprises de technologie, les États-Unis devraient se doter d'une législation en matière de responsabilité des logiciels. Celles-ci seraient similaires aux réglementations en matière de responsabilité des produits de consommation qui peuvent tenir les entreprises et les dirigeants responsables de la vente de biens matériels blessant des personnes.

« Nous avons des lois de responsabilité sérieuses dans tous les autres secteurs », a déclaré Snowden. « Si vous produisez des médicaments et que vous les mettez sur les étagères et que votre aspirine pour bébé tue des bébés, vous êtes poursuivi en justice. Vous allez en prison, non ? Si vous construisez une voiture qui prend feu et tue des gens, vous êtes poursuivie en justice, votre entreprise peut être fermée, vous risquez d'aller en prison. Nous n'avons aucune loi sur la responsabilité des logiciels aux États-Unis ».

Récemment, des organismes tels que Facebook, Google et Amazon ont été critiqués par les autorités de réglementation pour leurs effets négatifs perçus sur la société, qu'il s'agisse de pratiques monopolistiques alléguées ou de violations de données.

« Lorsque vous regardez les technologues en tant que classe, nous sommes à la croisée des chemins », a déclaré Snowden. « Il existe une classe dirigée par Mark Zuckerberg qui vise à maximiser le pouvoir et l'influence technologiques et qui peut être appliquée à la société, car elle pense pouvoir en tirer profit ou, à tort ou à raison, mieux utiliser l'influence de ses systèmes pour conduire le monde dans une meilleure direction.[...] Et puis vous avez cet autre chemin sur la route où il y a des gens. [...] L'avancement de la technologie est inévitable et la technologie peut faire de très bonnes choses pour le monde, mais nous devons comprendre qu'il doit y avoir des limites à la manière dont ce pouvoir technologique et cette influence peuvent être appliqués ».

Snowden a également repoussé l’idée que les gens ne se soucient pas de la confidentialité de leurs données, car ils utilisent toujours des services comme Facebook qui n’ont notoirement pas réussi à gérer les données des utilisateurs : « Les gens s'en soucient réellement. Ils s'en soucient beaucoup. Mais ils se sentent impuissants pour changer cela », a déclaré Snowden, « ils adoptent donc une position de laisser-faire, "je m'en fiche", en tant que mécanisme d'adaptation psychologique, parce que sinon vous êtes victime, et c'est une chose difficile à traiter avec ».

Source : Entretien avec Snowden

Et vous ?

Que pensez-vous des propos tenus par Snowden ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de belangy
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 11/11/2019 à 16:22
Bonjour, c'est sûr qu'il ne se fera pas des amis. Mais je pense qu'il a raison de mettre en garde les gens "ordinaires" contre les pratiques plus que douteuses des grandes entreprises technologiques, les GAFA de ce monde.
2  0 
Avatar de domi65
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 11/11/2019 à 11:26
Il n'avait pas assez d'ennemis comme ça, notre brave Edward ? Il s'en cherche d'autres, on dirait ;-)
0  1