GRATUIT

Vos offres d'emploi informatique

Développeurs, chefs de projets, ingénieurs, informaticiens
Postez gratuitement vos offres d'emploi ici visibles par 4 000 000 de visiteurs uniques par mois

emploi.developpez.com

Oracle revisite la gouvernance d'OpenJDK
Avec un projet définissant un règlement et un nouveau conseil d'administration

Le , par Idelways, Expert éminent sénior
Oracle vient de publier le brouillon du nouveau règlement interne du groupe de travail de l'OpenJDK, l'implémentation open-source de l'édition standard du langage Java.

Le but affiché de ce nouveau document est d'aider "les membres [de la communauté] à agir d'une manière ouverte, transparente et méritocratique", tout en encourageant la croissance et la prospérité à long terme de la communauté.

Ce brouillon avait été annoncé et co-rédigé par Mark Reinhold, architecte en chef de la plateforme Java à Oracle.

Reinhold affirme que les nouvelles règles auraient été conçues pour être "efficaces, légères et adaptées aux attentes de la communauté". Ces règles seraient toutefois perfectibles, selon Reinhold qui invite la communauté à lui faire part des ses suggestions jusqu'au 3 mars prochain.

Le projet de règlement définit le rôle d'un nouveau conseil d'administration pour l'OpenJDK, un conseil destiné à superviser la structure et les opérations ainsi qu'à veiller et à maintenir ce règlement à jour pour résoudre les différents qui pourrait survenir.

Dans un premier temps, ce conseil d'administration devrait être composé de Adam Messinger et Mark Reinhold d'Oracle, de Jason Gartner d'IBM, et d'un représentant de la fondation Eclipse ainsi que d'un membre de de l'université de l'état de New York à Oswego.

A peine annoncée, cette initiative suscite des critiques qui lui reprochent d'être fortement dépendante d'IBM et d'Oracle. Une dépendance qui pourrait donner des arguments supplémentaires aux analyses prédisant un écosystème de Java, gouverné par ces deux entreprises et cantonné à leur besoins.

Pour rappel, OpenJDK sera vraisemblablement l'unique implémentation open-source du langage après la démission de la fondation du Java Community Process.

Le brouillon de ce règlement peut être consulté sur cette page

Source : première annonce, annonce de la publication du brouillon

Et vous ?

Que pensez-vous de ce nouveau règlement ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de abriotde abriotde - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 07/02/2011 à 19:08
Ce remaniement est sans doute (je ne l'ai pas analyser en profondeur) une réaction pour reconstruire une solide communauté.
Après l'orientation business de Java imposé par Oracle selon ses intérêt immédiat c'est la perte d'une part importante de soutien open-source (encouragé par le départ de la communauté Apache) qui inquiète certainement Oracle. Ce qu'Oracle à oublié c'est que l'écosystème Java à toujours vécu en communauté dans un soutien mutuel autour d'une philosophie Open-Source. En cassant se liant Oracle à perdu un soutien précieux et doit donc tout financer... Et ça ce n'est plus du tout dans ses intérêts.
Oracle va tout faire pour mépriser Apache tout en essayant de fédérer autour de lui un soutien Open-Source. n'oublions pas que si java à si bien marché en entreprise c'est en grande partie parcequ'il était soutenu par les informaticien dans les SI des entreprise car il était ouvert. Cette image est très importante presque plus que les performance. C'est le ras le bol du monopole fermé Windows qui à permis l'émergence de Java. Oracle à coupé ce blé si doré... il peut repousser mais il va falloir travailler dur le sol pour reconquérir la communauté open-source... Sinon lentement mais surement, c'est Ruby ou Scala qui prendront la relève. (Tout 2 compatible JVM...)
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 07/02/2011 à 19:09
OpenJDK, ou la preuve éclatante qu'un logiciel peut être sous GPL et pas libre du tout !
Avatar de abriotde abriotde - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 07/02/2011 à 19:14
Citation Envoyé par Traroth2  Voir le message
OpenJDK, ou la preuve éclatante qu'un logiciel peut être sous GPL et pas libre du tout !

Oui et Non, la seul chose c'est qu'au delà de la technique il y a une marque. Et c'est principalement ça qui donne à Oracle son importance dans Java (outre quelques petites parties qui reste sous brevets). C'est justement grâce à openJDK que d'autres languages sont totalement GPL et tourne sous une JVM. (JRuby et Scala).
Avatar de Zebrure Zebrure - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 07/02/2011 à 21:13
OpenJDK, ou la preuve éclatante qu'un logiciel peut être sous GPL et pas libre du tout !

Je ne suis pas d'accord : puisqu'OpenJDK est sous licence GPL, la communauté peut très bien faire un fork. Au contraire, c'est la garantie certaine que les utilisateurs d'OpenJDK conserveront toujours les quatre libertés.
Avatar de eclesia eclesia - Rédacteur https://www.developpez.com
le 08/02/2011 à 9:03
Citation Envoyé par Zebrure  Voir le message
Je ne suis pas d'accord : puisqu'OpenJDK est sous licence GPL, la communauté peut très bien faire un fork. Au contraire, c'est la garantie certaine que les utilisateurs d'OpenJDK conserveront toujours les quatre libertés.

Faux, si tu fork l'openjdk tu n'as plus le droit d'utiliser les tests de validation. comme c'est le cas de apache harmony.
Autrement dit tu ne peux pas faire d'implémentation de la jvm qui soit validé comme 'jvm'.

OpenJDK, ou la preuve éclatante qu'un logiciel peut être sous GPL et pas libre du tout !

+1
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 08/02/2011 à 16:48
Citation Envoyé par Zebrure  Voir le message
Je ne suis pas d'accord : puisqu'OpenJDK est sous licence GPL, la communauté peut très bien faire un fork. Au contraire, c'est la garantie certaine que les utilisateurs d'OpenJDK conserveront toujours les quatre libertés.

Et bien non, justement !
D'une part, si fork il y avait, il ne pourrait jamais passer le TCK. Mais surtout, le procès entre Oracle et Google démontre bien qu'Oracle a les moyens de faire regretter à quiconque forkerait sans son accord, grâce aux brevets que la société détient !
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 08/02/2011 à 16:51
Citation Envoyé par abriotde  Voir le message
Oui et Non, la seul chose c'est qu'au delà de la technique il y a une marque. Et c'est principalement ça qui donne à Oracle son importance dans Java (outre quelques petites parties qui reste sous brevets). C'est justement grâce à openJDK que d'autres languages sont totalement GPL et tourne sous une JVM. (JRuby et Scala).

Oracle détient de nombreux brevets et n'a pas placé le TCK de JavaSE sous licence libre. Donc il ne peut pas y avoir d'implémentation véritablement libre. Ruby est en mesure de tourner dans un autre environnement d'exécution que la JVM, dont un environnement propre sous licence GPL et est donc libre. Mais Scala ne tourne que sur JVM et CLR, c'est à dire des composants non-libres, et n'est donc pas un logiciel libre.
Offres d'emploi IT
Expert SCCM
Hays - Ile de France - Puteaux (92800)
Consultant seo H/F
altima - Nord Pas-de-Calais - Roubaix (59100)
Ingénieur concepteur développeur java j2e H/F
Atos - Bretagne - Rennes (35000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil