Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google accuse Bing de copier ses résultats de recherche
Suite aux résultats de tests qu'il a effectué

Le , par Katleen Erna

141PARTAGES

3  0 
Microsoft se défend des accusations de Google et dit "apprendre de ses consommateurs", Google persiste et dis n'avoir "jamais rien vu de pareil"
Mise à jour du 02.02.2011 par Katleen

Il y a quelques heures, de hauts responsables des moteurs de recherche en ligne étaient réunis lors d'une table ronde.

D'un côté, Matt Cutts (Google) et de l'autre, Harry Shum (Bing). Le sujet des accusations de Mountain View portées hier envers Microsoft (lire news précédente) a évidement été abordé, et pas vraiment dans le calme.

Il faut savoir que dans la nuit (heure française), Redmond avait publié un démenti assurant que jamais les résultats de son concurrents n'avaient été copiés.

Matt Cutts s'est défendu à ce propos, en affirmant que cela est faux et que son entreprise "possède des captures d'écran qui prouvent le contraire".

Mais, "les ingénieurs de Google nous ont aidé a découvrir une nouvelle forme de spam, et j'aurais préféré qu'ils nous en parlent directement avant d'aller alerter la presse", rétorque Harry Shum. Puis de se défendre en arguant que les résultats de Google ne prouvent aucune copie, mais que la firme "apprends de ses consommateurs", avant de s'agacer "Toutes ces données appartiennent-elles à Google ?".

Une attaque qui n'est évidemment pas restée sans réponse, Cutts se défendant que ses tests n'étaient que la partie visible de l'iceberg, et que "les résultats de Google Search sont apparus dans beaucoup de requêtes différentes, pas seulement les synthétiques" (NDLR : celles de l'étude).

Très fortement irrité, l'homme conclura qu'en dix ans de recherche, il n'avait "jamais rien vu de pareil".

Face à lui, Shum, ulcéré, a publié une déclaration sur Internet, réfutant complètement les accusations de son concurrent : "Clairement, nous apprenons tout de nos consommateurs. Cette histoire démontre une cascade d'espionnage exécutée pour générer des "hors-cadre" extrêmes dans le ranking des requêtes "tail". Une tactique créative de la part d'un compétiteur, que nous prenons comme un compliment. Mais cela ne représente pas la manière dont nous avons utilisé les données "opt-in" de nos consommateurs comme l'une de nos sources nous permettant d'améliorer l'expérience utilisateur".

Source : Table ronde lors de la conférence BigThink ; blog de Bing

Google accuse Bing de copier ses résultats de recherche, suite aux résultats de tests qu'il a effectué

Google vient de porter de graves accusations concernant son rival Bing.

Mountain View a en effet effectué dans le plus grand secret divers tests. Ainsi, cent termes qui ne génèrent habituellement aucune réponse sur le web ont été "truqués" par Google, qui a crée de faux résultats à leur sujet, qui n'auraient donc logiquement jamais du apparaître. Puis, la firme a attendu... Et, au bout de seulement quinze jours, ils sont apparus sur Bing.

Ce qui a conduit Google a déclarer, furieux, que le moteur de recherche de Microsoft copie ses propres résultats, ajoutant même que "Microsoft ne le nie pas".

Le leader de la recherche en ligne avait eu la puce à l'oreille lorsqu'il a constaté que Bing affichait des résultats pour des mots mal-orthographiés, sans même rectifier la manière dont étaient écrits ces derniers. De là est née une théorie : ce concurrent regarderait les résultats de Google et les afficherait lorsque lui même n'en a pas à proposer.

La firme se vante toujours haut et fort de "croire fermement en l'innovation, et en la qualité de ses recherches", et dit être prête à entrer en concurrence avec des "algorithmes nouveaux et intelligents", mais pas sur des "résultats recyclés".

Cependant, sur les 100 fausses réponses testées, seules neuf ont été copiées par Bing. De quoi ouvrir la porte à de nombreuses conclusions.

Microsoft n'a pas encore répondu à ce sujet.

Source : Search Engine Land

Pensez-vous que Bing vole tous les résultats de Google, ou seulement une partie ?

Les informations collectées par Internet Explorer, à propos de la navigation de ses utilisateurs, ont-elles pu jouer un rôle dans cette affaire ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Stephiloups
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 02/02/2011 à 11:25
Moi ce qui me surprend le plus, c'est que sur les 100 références truqués, il y en a que 9 ou 10 qui ait été copiés

Au début, on ne peut que soutenir Google ... Rha le méchant Crosoft y fait que copier ...
Et après, on lit leur protocole de test ...
Y a 20 personnes qui passent 15 jours à faire des recherches sur des mots inconnus sur internet explorer et la bing barre, avec toutes les options de collectes d'informations et d'amélioration des services activés, qui vont ensuite choisir le site proposé par google et ils crient au scandale

Allez, on en reparle quand la google barre et chrome ne collectera plus d'infos sur les utilisateurs ...
15  2 
Avatar de FailMan
Membre expert https://www.developpez.com
Le 02/02/2011 à 9:16
Dans 2 semaines on aura une news : Google poursuit Microsoft en justice pour violation du brevet n°98903QUCJ-US portant sur les fautes d'orthographe saisies dans le moteur de recherche ...
11  3 
Avatar de dams78
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 02/02/2011 à 13:18
Citation Envoyé par Stephiloups Voir le message
Allez, on en reparle quand la google barre et chrome ne collectera plus d'infos sur les utilisateurs ...
Microsoft a aussi reconnu utiliser les données récoltées par IE, c'est pourquoi on verrait les résultats de Google apparaître sous Bing.

Je trouve ça génial, petit à petit on a des entreprises qui avouent collecter des informations dont on ne sait pas ce qu'elles en font ni ce qu'elles collectent réellement, et pourtant tout le monde s'en fout...
9  2 
Avatar de adivinenza
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 01/02/2011 à 21:17
Au moins Bing pourra se venter d'etre un moteur de recherche "2 en 1"
6  0 
Avatar de Neko
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 02/02/2011 à 20:04
Citation Envoyé par ZeRevo Voir le message
Voilà une bonne raison pour ne pas utiliser Windows et IE
Je vois qu'on parle de barre d'outil Bing avec une option de collecte d'informations autorisée, qu'on parle de Bing lui-même, de Google. Mais pourrais-tu m'éclairer sur où on parle de windows et IE ?
6  0 
Avatar de FaridM
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 03/02/2011 à 10:23
Citation Envoyé par ZeRevo Voir le message
Bing est disponible sur IE et IE n'est disponible que sur windows
J'ai découvert une faille, j'ai pu aller sur bing.fr alors que j'utilise FireFox sous Ubuntu.
Ne le dites pas à Microsoft !!
6  1 
Avatar de onjanirina
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 01/02/2011 à 23:19
Bing n'a pas (et n'avait jamais eu) une vocation à concurrencer directement Google sur la recherche, il s'agit essentiellement pour Microsoft d'avoir "son" moteur de recherche pour ne pas trop perdre de terrain. Google peut être 100 fois plus pertinent que Bing, celui-ci s'en fout. Il a le temps et les moyens de s'améliorer et de profiter de l'expérience utilisateur.

Les cuil et autres essais de Google-killers sont certainement mieux que Bing mais ils avaient manqué de quoi tenir la distance (c'est une bataille de longue haleine que de concurrencer Google).

Cet évènement nous ramène aux conclusions stratégiques suivantes : on ne concurrence pas Google sur la recherche (information), ni Facebook sur le social (communication), il s'agit de trouver -ou de définir- un autre champ de bataille, intégrant surement ces précédents domaines : la Connaissance peut-être ?
3  0 
Avatar de FailMan
Membre expert https://www.developpez.com
Le 03/02/2011 à 9:52
Citation Envoyé par ZeRevo Voir le message
Bing est disponible sur IE
C'est vrai, Bing ne marche que sur IE.
5  2 
Avatar de Barsy
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 04/02/2011 à 10:37
Citation Envoyé par ZeRevo Voir le message
Je parlais de la Bing Barre bien sûr, je ne doute pas que vous l'aviez compris.
Je doute que toi même ai compris de quoi tu parles...
3  0 
Avatar de onjanirina
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 02/02/2011 à 10:18
Citation Envoyé par ProgVal Voir le message
Tu oublies Wikipédia ? ^^
Effectivement, merci pour le rappel,
Mais Wikipedia ne présente qu'une première forme de partage de la Connaissance qui a un gros défaut : celui de vouloir jouer le rôle de "référence". Wikipédia tient compte essentiellement des idées des auteurs (sources) et moins des lecteurs (utilisateurs, consommateurs de la connaissance). Trop technique pour les uns, pas assez pour les autres, finalement, les articles n'ont eu d'autres utilités que de servir de point de départ à d'autres recherches, tenant compte enfin des besoins et niveaux de connaissance de l'utilisateur. Ce qui, à mon avis, explique pourquoi les articles de Wikipédia sont largement exploitées par les précédents pour leurs pages de résultats (Google) ou pour les pages (Facebook).
Pour être une vraie source de connaissance, wikipédia doit proposer un concept tenant compte des utilisateurs finaux (lambda). La stratégie "CocaCola" - un produit unique pour tout le monde- n'arrive pas à satisfaire les besoins parfois très variés.

Mais généralement, le modèle est déjà une grande avancée dans les travaux sur la connaissance : "La connaissance doit nécessairement être collective". Chaque membre apporte et reçoit du groupe.

Pour en revenir au problème de Google/Bing, je trouve dommage qu'un moteur de recherche doit sa survie sur le web, non pas grâce à la pertinence de ses résultats, mais par la solidité financière de son propriétaire. Ce qui confirme ma conviction personnelle sur le potentiel des projets "Open Source" qui permettent aux idées de progresser même sans moyens.
3  1