Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le joueur de Heartstone qui a été banni après avoir déclaré son soutien aux manifestants de Hong Kong
S'exprime suite à sa réduction de peine

Le , par Stéphane le calme

105PARTAGES

14  0 
Plus tôt ce mois-ci, Blizzard a donné une interdiction d'accès aux tournois sur ses plateformes d'un an à un joueur de Hearthstone qui avait exprimé son soutien aux manifestants de Hong Kong lors d'une diffusion en direct d'une compétition. Le développeur et éditeur de jeux basé aux États-Unis a également retenu l’argent qu’il a gagné en participant au tournoi.

L'incident s'est produit lorsque Ng "Blitzchung" Wai Chung était interviewé après un match des Grands Maîtres. À la fin de l'entretien, InvenGlobal a rapporté que Blitzchung avait retiré son masque de protestation hongkongais pour crier « Libérez Hong Kong. Révolution de notre époque ! » La diffusion a été rapidement coupée pour laisser place à une pause publicitaire. Blizzard a également déclaré ne plus vouloir travailler avec les deux personnes qui ont mené l'interview dans la vidéo de l'interview post-match.

Apparemment inquiet des répercussions potentielles sur ses intérêts commerciaux chinois (la société est partiellement détenue par des investisseurs chinois), Blizzard a réagi en bannissant Blitzchung des tournois Hearthstone pendant un an à compter du 5 octobre. De plus, il ne sera plus en mesure de prendre part au tournoi des Grands Maîtres et perdra tous les gains gagnés lors de la saison 2 des Grands Maîtres. Dans sa déclaration, Blizzard a cité une règle de compétition qui interdit aux joueurs de faire quoi que ce soit qui discrédite le joueur, offense une partie ou un groupe du public ou porte atteinte à l'image de Blizzard.

Face à la critique, la société a annoncé samedi qu'elle réduirait à six mois la suspension du joueur Ng "Blitzchung" Wai Chung, et qu'elle restituerait l'argent qu'il a gagné. Blizzard affirme que sa décision initiale n'a pas été influencée par sa relation avec la Chine : « Les opinions spécifiques exprimées par la blitzchung n’ont pas été prises en compte dans la décision que nous avons prise. Je veux être clair: nos relations en Chine n’ont aucune influence sur notre décision », a écrit J. Allen Brack, président de Blizzard Entertainment.

Selon Brack, les deux intervieweurs qui se sont chargés des échanges avec Wai Chung auront également une réduction de peine, mais Blizzard les tient toujours pour responsables de son élan : « En ce qui concerne les interviewers, rappelez-vous que leur objectif est de garder l'événement concentré sur le tournoi. Cela n’a pas eu lieu ici, et nous allons également fixer leur suspension à six mois ».


Le joueur prend la parole

En réponse à l'annonce de Blizzard, Blitzchung a rédigé une déclaration personnelle en chinois et en anglais via TwitLonger, un outil qui permet permet de poster vos tweets sans être limité au nombre de caractères :

« Merci de l'attention que vous m'avez porté au cours de la semaine écoulée. C’est une déclaration personnelle et mon point de vue sur la dernière décision de Blizzard. Tout d’abord, je suis reconnaissant à Blizzard d’avoir reconsidéré sa position sur mon bannissement. Plus tôt cette semaine, j’avais dit aux médias que je savais que j’aurais peut-être une sanction ou une conséquence pour mon acte, car je comprenais que mon acte pourrait détourner la conversation du but de l’événement. À l'avenir, je serai plus prudent à ce sujet et j'exprimerai mes opinions ou manifesterai mon soutien à Hong Kong sur mes plateformes personnelles.

« Beaucoup de gens me demandent si j'accepte la dernière décision de Blizzard, j'en parlerai en deux parties : récompenses de tournoi et suspension. Pour les récompenses des tournois, je cite les propos de Blizzard sur le site officiel, ils ont mentionné le fait que j'avais joué sans tricher durant le tournoi et qu'ils pensaient que je devrais recevoir mes récompenses. C'est la partie que j'apprécie vraiment. Les gens de Blizzard m'avaient expliqué cela le temps d'un appel téléphonique et j'ai apprécié. J'accepte leur décision à cet égard.

« Pour la deuxième partie au sujet de la suspension, Blizzard a changé la durée de ma suspension qui est passée d'un an à six mois. Une fois encore, j'apprécie la modification à ce sujet. Pour être honnête, je pense que six mois, c'est encore beaucoup pour moi. Mais je me suis laissé dire que je peux continuer à concourir dans le circuit Hearthstone Pro tant qu’il ne s’agit pas du tournoi Grandmaster. J'apprécie leur décision car Grandmaster est actuellement le tournoi de plus haut niveau dans la compétition Hearthstone. Cependant, je souhaite que Blizzard puisse reconsidérer les pénalités qu'il a infligé aux deux interviewers concernés.

« Enfin, beaucoup de gens veulent savoir si je participerais à Hearthstone dans le futur. Honnêtement, je n'ai encore aucune idée à ce sujet. Étant donné que mon prochain tournoi sera très probablement le tournoi Grandmaster de la saison prochaine, il faudra probablement au moins quelques mois à partir de maintenant. Je vais prendre ce temps pour me détendre afin de décider si je reste dans la scène des Hearthstone de compétition ou non ».


Blizzard a d'abord interdit à Blitzchung de participer à la compétition pendant un an et a retenu ses gains dans le tournoi de saison régulière des Hearthstone Grandmasters (environ 10 000 $), après qu'il ait scandé « Libérez Hong Kong, révolution de notre époque ! » lors d'une interview d'après-match.

Blizzard appartient en partie au géant chinois du jeu vidéo Tencent, qui détient 5% du capital, et a été accusé de s'être laissé aller à la sensibilité chinoise face à toutes les mentions des manifestations qui sévissent actuellement à Hong Kong. Le bannissement a suscité la polémique la semaine dernière, provoquant la désapprobation des joueurs, des politiciens et même des employés de Blizzard. Une trentaine d'employés d'Activision Blizzard auraient organisé une manifestation au siège de la société à Irvine, en Californie, pour protester contre le bannissement de Blitzchung, alors que le sénateur démocrate Ron Wyden de l'Oregon a tweeté mardi que « Blizzard montre qu'il est prêt à s'humilier pour plaire au Parti communiste chinois ».

Les joueurs ont également commencé à utiliser le personnage chinois Mei du jeu Blizzard "Overwatch" comme mascotte dans les mèmes et des messages pro-Hong Kong sur les médias sociaux.

Blitzchung est toujours banni et bien que le le PDG de Blizzard ait nié toute influence chinoise sur cette interdiction, il a admis la mauvaise gestion de l'évènement : « Avec le recul, notre processus n'était pas adéquat et nous avons réagi trop rapidement ».

Source : message de Ng Wai Chung

Et vous ?

Que pensez-vous de ses propos ?

Voir aussi:

Tim Cook défend la décision de retirer l'application de Hong Kong Maps (HKmap Live) dans un mail adressé aux employés de la société
App Store : après les avertissements de la Chine, Apple finit par éjecter l'application HKmap Live qui permet aux manifestants de Hong Kong d'éviter la police
La Chine avertit Apple pour être revenu sur sa décision de bannir HKmap Live, l'application qui permet aux manifestants de Hong Kong d'éviter la police
Apple censure l'émoji du drapeau taïwanais pour les utilisateurs iOS de la ville de Hong-Kong mais il y a toujours un moyen de l'utiliser

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de yahiko
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 15/10/2019 à 10:13
Dans ses déclarations, je trouve le joueur moyennement courageux, regrettant voire reniant son acte.
Dès qu'on touche au porte-monnaie, que ce soit celui de Blizzard via ses intérêts chinois, ou celui du joueur via sa prime, on vit quand même dans un monde de serpillère.

C'est quand même dommage aussi de se dire que l'entertainment est prioritaire sur le politique ou ses valeurs.

Doit-on fermer sa gueule et ne pas profiter de la tribune d'un événement ayant un impact non négligeable ou bien aller au bout de ses convictions quitte à en assumer les conséquences ?

The show must go on dirait-on et bien avant, panem et circenses...
7  2 
Avatar de eldran64
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 15/10/2019 à 17:35
Citation Envoyé par pierre-y Voir le message
D'autre l'on fait notamment en faveur de la Chine et n'ont pas été sanctionné donc le problème reste.
Si cela a été fait sur un tournois d'un jeu Blizzard, là ça devient condamnable car ça voudrait dire qu'il y a un jugement à deux vitesses.
Militer pour ou contre la démocratie à Hong Kong ne devrait pas rentrer en ligne de compte... car si c'est pris en compte ça veut dire que l'éditeur juge l'opinion du joueur et là ça devient grave.
4  0 
Avatar de phil995511
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 15/10/2019 à 10:00
Honte à Blizzard c'est de l'ingérence dans la vie privée d'autrui, de la limitation de la liberté d'expression individuelle !!
4  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/10/2019 à 12:14
Citation Envoyé par SylvainPV Voir le message
Du coup, les événements sont strictement contrôlés dans leur communication, aucun écart n'est toléré, et les gros éditeurs n'hésitent pas à exclure les meilleurs joueurs dès qu'ils s'écartent un tantinet des communications "politiquement correctes".
Ok si vous voulez je reformule : "un tournoi de jeu-vidéo ce n'est pas le bon endroit pour tenir des propos politiquement incorrect". Pour éviter les problèmes il faut aller dans le sens du vent.
3  0 
Avatar de SylvainPV
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 15/10/2019 à 11:56
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Maintenant tout le monde saura qu'un tournoi de jeu-vidéo ce n'est pas une plateforme politique.
Bien au contraire, maintenant tout le monde peut prendre conscience de la dimension politique de l'e-sport.

Ça ne choque plus personne de voir le président de la République se déplacer aux gros événements sportifs. Ou d'avoir des événements sportifs très tendus sur le plan politique, on en a le parfait exemple avec le match France-Turquie hier. Ce matin les journaux faisaient les gros titres avec le salut militaire des footballeurs turcs pour célébrer leur but, avec l'analyse politique qui va derrière.

Eh bien il se passe exactement la même chose avec l'e-sport, surtout en Asie. D'énormes sommes d'argent ont été investies par les pouvoirs publics dans l'e-sport, ça se compte en milliards de dollars. Impossible aux structures e-sport de se mettre à dos les gouvernements avec tant de subventions et d'investissements. Du coup, les événements sont strictement contrôlés dans leur communication, aucun écart n'est toléré, et les gros éditeurs n'hésitent pas à exclure les meilleurs joueurs dès qu'ils s'écartent un tantinet des communications "politiquement correctes".
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/10/2019 à 11:09
Il doit se dire qu'en s'excusant il sera autorisé à participer aux tournois plus tôt.
De 6 mois ça peut passer à 1 ou 2 mois.
1  0 
Avatar de eldran64
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 15/10/2019 à 14:08
A partir du moment où on participe à un évènement on accepte les conditions générales de ce dernier.

Si on est pas d'accord avec cela on le boycotte tout simplement.

Vous n'êtes pas content de Carrefour? Eh bien vous n'allez plus faire vos courses là bas. Vous trouvez que Jardiland abuses sur ses prix? Eh bien vous arrêter d'aller là bas. Vous pensez qu'Amazon abuses sur l'optimisation fiscale? Eh bien vous n'achetez plus chez eux. Pour le E-Sport, c'est pareil. Vous n'êtes pas content de la politique d'un éditeur? Vous arrêter de regarder les diffusions de ses jeux. C'est aussi simple que ça.

Les évènements appartiennent aux groupes qui les financent et les organisent. Si on souhaite protester, on arrête de les soutenir en regardant ou participant à ces évènements.
3  2 
Avatar de phil995511
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 14/11/2019 à 16:49
"Blizzard ne reviendra pas sur sa décision de bannir le joueur de Heartstone"

Pas étonnant, ce sont des imbéciles juste motivés par le fait de nous soutirer des $ et de faire bonne figure auprès des autorités chinoises ;(
1  0 
Avatar de darklinux
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 15/11/2019 à 3:07
Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
"Blizzard ne reviendra pas sur sa décision de bannir le joueur de Heartstone"

Pas étonnant, ce sont des imbéciles juste motivés par le fait de nous soutirer des $ et de faire bonne figure auprès des autorités chinoises ;(
C 'est une entreprise , pas une œuvre de bienfaisance , merci de nuancer
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/10/2019 à 10:35
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
« Merci de l'attention que vous m'avez porté au cours de la semaine écoulée. C’est une déclaration personnelle et mon point de vue sur la dernière décision de Blizzard. Tout d’abord, je suis reconnaissant à Blizzard d’avoir reconsidéré sa position sur mon bannissement. Plus tôt cette semaine, j’avais dit aux médias que je savais que j’aurais peut-être une sanction ou une conséquence pour mon acte, car je comprenais que mon acte pourrait détourner la conversation du but de l’événement. À l'avenir, je serai plus prudent à ce sujet et j'exprimerai mes opinions ou manifesterai mon soutien à Hong Kong sur mes plateformes personnelles.

« Beaucoup de gens me demandent si j'accepte la dernière décision de Blizzard, j'en parlerai en deux parties : récompenses de tournoi et suspension. Pour les récompenses des tournois, je cite les propos de Blizzard sur le site officiel, ils ont mentionné le fait que j'avais joué sans tricher durant le tournoi et qu'ils pensaient que je devrais recevoir mes récompenses. C'est la partie que j'apprécie vraiment. Les gens de Blizzard m'avaient expliqué cela le temps d'un appel téléphonique et j'ai apprécié. J'accepte leur décision à cet égard.

« Pour la deuxième partie au sujet de la suspension, Blizzard a changé la durée de ma suspension qui est passée d'un an à six mois. Une fois encore, j'apprécie la modification à ce sujet. Pour être honnête, je pense que six mois, c'est encore beaucoup pour moi. Mais je me suis laissé dire que je peux continuer à concourir dans le circuit Hearthstone Pro tant qu’il ne s’agit pas du tournoi Grandmaster. J'apprécie leur décision car Grandmaster est actuellement le tournoi de plus haut niveau dans la compétition Hearthstone. Cependant, je souhaite que Blizzard puisse reconsidérer les pénalités qu'il a infligé aux deux interviewers concernés.
Il a touché la totalité de la récompense et sa suspension a été divisé par 2, tout est bien qu'il fini bien.
Maintenant tout le monde saura qu'un tournoi de jeu-vidéo ce n'est pas une plateforme politique.

Citation Envoyé par yahiko Voir le message
Doit-on fermer sa gueule et ne pas profiter de la tribune d'un événement ayant un impact non négligeable ou bien aller au bout de ses convictions quitte à en assumer les conséquences ?
Peu de personne sont prêtes à ruiner totalement leur carrière juste pour une opinion politique...
Il y a bien Dieudonné qui a refusé de se soumettre mais il le paie encore très cher aujourd'hui.

Les joueurs peuvent soutenir Hong Kong sur Twitter.
3  3