Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Blizzard s'exprime sur le bannissement du joueur de Heartstone qui avait déclaré son soutien aux manifestants de Hong Kong
Et décide de lui remettre sa prime

Le , par Stéphane le calme

141PARTAGES

21  0 
Plus tôt ce mois-ci, Blizzard a donné une interdiction d'accès aux tournois sur ses plateformes d'un an à un joueur de Hearthstone qui avait exprimé son soutien aux manifestants de Hong Kong lors d'une diffusion en direct d'une compétition. Le développeur et éditeur de jeux basé aux États-Unis a également retenu l’argent qu’il a gagné en participant au tournoi.

L'incident s'est produit lorsque Ng "Blitzchung" Wai Chung était interviewé après un match des Grands Maîtres. À la fin de l'entretien, InvenGlobal a rapporté que Blitzchung avait retiré son masque de protestation hongkongais pour crier « Libérez Hong Kong. Révolution de notre époque ! » La diffusion a été rapidement coupée pour laisser place à une pause publicitaire. Blizzard a également déclaré ne plus vouloir travailler avec les deux personnes qui ont mené l'interview dans la vidéo de l'interview post-match.

Apparemment inquiet des répercussions potentielles sur ses intérêts commerciaux chinois (la société est partiellement détenue par des investisseurs chinois), Blizzard a réagi en bannissant Blitzchung des tournois Hearthstone pendant un an à compter du 5 octobre. De plus, il ne sera plus en mesure de prendre part au tournoi des Grands Maîtres et perdra tous les gains gagnés lors de la saison 2 des Grands Maîtres. Dans sa déclaration, Blizzard a cité une règle de compétition qui interdit aux joueurs de faire quoi que ce soit qui discrédite le joueur, offense une partie ou un groupe du public ou porte atteinte à l'image de Blizzard.

Voici la déclaration complète :

Citation Envoyé par Blizzard
Au cours de la diffusion du tournoi des grands maîtres d'Asie-Pacifique pendant le week-end, il y a eu violation du règlement de compétition lors d'un entretien post-match impliquant Blitzchung et deux casters, ce qui a entraîné la suppression de la retransmission de la VOD du match.

Après un examen plus approfondi, nous avons constaté que l'action violait les dispositions du paragraphe 6.1 (o) du règlement officiel de la compétition des Hearthstone Grandmasters de 2019 et constituait un comportement individuel qui ne représente ni Blizzard ni Hearthstone Esports. 6.1 (o) se trouve ci-dessous

Tout acte qui, à la seule discrétion de Blizzard, porte atteinte à votre réputation publique, porte atteinte à une partie ou à un groupe du public ou porte atteinte à l'image de Blizzard va entraîner votre bannissement du tournoi Grandmasters ainsi que la réduction du prix total du joueur à 0 USD, en plus des autres recours qui peuvent être prévus dans le manuel et les conditions décrites sur le site Web de Blizzard.

Les Grandmasters sont le niveau le plus élevé de Hearthstone Esports et nous prenons très au sérieux les violations des règles du tournoi. Après une enquête, nous prenons les mesures nécessaires pour éviter que de tels incidents ne se reproduisent.

À compter de maintenant, Blitzchung est retiré des tournois Grandmasters et n'obtiendra aucune récompense pour la Saison 2 des Grandmasters. De plus, Blitzchung n'est plus éligible pour participer aux e-sports Hearthstone pendant 12 mois à compter du 5 octobre 2019 jusqu'au 5 octobre 2020. Nous allons aussi cesser immédiatement de travailler avec les deux interviewers.

Nous voudrions insister de nouveau sur la conduite des tournois et des joueurs au sein de la communauté de e-sports Hearthstones. Bien que nous défendions le droit de tout un chacun d’exprimer ses avis et opinions, les joueurs et les autres participants qui choisissent de participer à nos compétitions de e-sport doivent respecter les règles officielles de la compétition.

Le Président de Blizzard prend la parole

Dans une longue déclaration, la société a annoncé qu'elle réduirait à six mois la suspension du joueur Ng "Blitzchung" Wai Chung, et qu'elle restituerait l'argent qu'il a gagné. Blizzard affirme que sa décision initiale n'a pas été influencée par sa relation avec la Chine : « Les opinions spécifiques exprimées par la blitzchung n’ont pas été prises en compte dans la décision que nous avons prise. Je veux être clair: nos relations en Chine n’ont aucune influence sur notre décision », a écrit J. Allen Brack, président de Blizzard Entertainment.

« Nos programmes e-sport sont une expression de notre vision et de nos valeurs. L'e-sport existe pour créer des opportunités pour les joueurs du monde entier, de différentes cultures et de différents horizons, de se réunir pour faire concurrence et partager leur passion pour le jeu. Il est extrêmement important pour nous de protéger ces canaux et le but qu’ils servent : rassembler le monde au travers de divertissements épiques, célébrer nos joueurs et construire des communautés diversifiées et inclusives.

« Pour ce qui est de savoir comment ces valeurs s'appliquent dans ce cas:

« Premièrement, la diffusion officielle de notre tournoi e-sport a été utilisée comme une plateforme permettant à un gagnant de cet événement de faire connaître son point de vue au monde entier.

« Nous interviewons des concurrents qui sont au sommet de leur art pour partager ce qu'ils ressentent. Nous voulons vivre ce moment avec eux. Entendre leur enthousiasme est un moyen puissant de nous réunir.

« Au cours du week-end, Blitzchung a utilisé son quota de temps pour faire une déclaration sur la situation à Hong Kong - en violation des règles qu'il a comprises et acceptées, et c'est pourquoi nous avons agi.

« Chaque voix compte, et nous encourageons vivement tous les membres de notre communauté à partager leurs points de vue dans les nombreux lieux disponibles pour s'exprimer. Toutefois, l’émission officielle doit porter sur le tournoi et être un endroit où tous sont les bienvenus. À cet effet, nous voulons que les chaînes officielles restent concentrées sur le jeu.

« Ensuite, quel est le rôle des interviewers dans ces diffusions ?

« Nous embauchons des interviewers pour amplifier l'excitation du jeu. Ils élèvent le potentiel de vues et apportent une expérience focalisée sur le tournoi ainsi que sur nos merveilleux joueurs.

« Troisièmement, nos actions étaient-elles basées sur le contenu du message?

« Faire partie de Thinking Globally, Leading Responsibly et Every Voice Matters c'est reconnaître que nous avons des joueurs et des fans dans presque tous les pays du monde. Notre objectif est d'aider les joueurs à se connecter dans des domaines communs, comme leur passion pour nos jeux, et à créer un sentiment de communauté partagée.

« Les opinions spécifiques exprimées par blitzchung n’ont pas été prises en compte dans la décision que nous avons prise. Je veux être clair: nos relations en Chine n’ont eu aucune influence sur notre décision. Nous avons ces règles pour garder le focus sur le jeu et le tournoi au profit d'un public mondial, et c'était la seule considération dans les actions que nous avons entreprises. Si cela avait été le point de vue opposé qui avait été présenté de la même manière qui divise délibérément, nous aurions ressenti les choses et agi de la même manière ».

Cependant, Brack a noté qu'après avoir évalué la situation et écouté la communauté, « six mois de suspension pour la blitzchung est plus approprié, après quoi il pourra à nouveau participer au circuit professionnel de Hearthstone s'il le souhaite ». Il ajoute : « il y a une conséquence lorsqu'on dévie une conversation du but de l'événement, perturbant ainsi la diffusion ».

Selon Brack, les deux intervieweurs qui se sont chargés des échanges avec Wai Chung auront également une réduction de peine, mais Blizzard les tient toujours pour responsables de son élan : « En ce qui concerne les interviewers, rappelez-vous que leur objectif est de garder l'événement concentré sur le tournoi. Cela n’a pas eu lieu ici, et nous allons également fixer leur suspension à six mois ».

Selon Brack, Blizzard continuera à appliquer ces règles à l'avenir « afin de garantir que nos émissions officielles restent concentrées sur le jeu et ne constituent pas une plateforme pour des opinions sociales ou politiques conflictuelles ».


Ne pas partager les opinions personnelles sur les questions sensibles

Suite au bannissement initial, Blizzard a dû faire face à une pression immense de la part d'acteurs, de politiciens et de militants qui ont critiqué le développeur pour ce qui a été considéré comme une capitulation devant le gouvernement chinois.

Malgré tous les efforts de Blizzard pour faire valoir le contraire, ce bannissement n’a pas apporté de lumière positive en ce qui concerne le respect de la liberté de parole et de l’expression politique. Cela a également eu lieu au milieu d’un affrontement controversé entre la NBA et la Chine, qui s’offusquait du tweet du directeur général des Houston Rockets, Daryl Morey, en faveur des manifestants de Hong Kong. La NBA a finalement défendu Morey, ce qui a entraîné une détérioration de la ligue et des relations des Rockets avec le pays (qui est son plus grand marché à l’étranger et une source de soutien considérable en matière de radiodiffusion, d’investisseurs et de sponsoring).

Riot Games, développeur du célèbre League of Legends, a fait valoir que les radiodiffuseurs devraient « s'abstenir » de commenter ou de discuter de « sujets sensibles » à l'antenne lors des événements de e-sport de League of Legends : « En règle générale, nous souhaitons que nos émissions restent concentrées sur le jeu, le sport et les joueurs », a déclaré John Needham, responsable mondial de League of Legends, dans un communiqué. « Nous servons des fans de nombreux pays et cultures, et nous pensons que cette opportunité va de pair avec la responsabilité de ne pas partager les opinions personnelles sur les questions sensibles (politiques, religieuses ou autres) ».

Mais le créateur de Fortnite, Epic Games, a déclaré qu'il ne punirait pas les joueurs pour leurs discours politiques. « Epic soutient le droit de chacun d'exprimer ses opinions sur la politique et les droits de l'homme. Nous ne bannirons ni ne punirions aucun joueur ou créateur de contenu de Fortnite pour avoir parlé de ces sujets », a déclaré un porte-parole de Epic Games.

Sources : Blizzard, déclaration initiale de Blizzard

Et vous ?

Devrait-on permettre à un joueur d'exprimer ses opinions personnelles sur un sujet sensible lors d'un entretien après sa victoire ?
Que pensez-vous de la décision de Blizzard qui a puni également les personnes qui ont mené l'interview ?
Les explications du président de Blizzard sont-elles susceptibles d'apaiser le public ? Dans quelle mesure ?
Que pensez-vous de la position d'Epic Games qui clame haut et fort que les joueurs qui viennent s'exprimer sur des sujets politiques sur sa plateforme dans les mêmes circonstances ne seront pas punis ?

Voir aussi :

Tim Cook défend la décision de retirer l'application de Hong Kong Maps (HKmap Live) dans un mail adressé aux employés de la société
App Store : après les avertissements de la Chine, Apple finit par éjecter l'application HKmap Live qui permet aux manifestants de Hong Kong d'éviter la police
La Chine avertit Apple pour être revenu sur sa décision de bannir HKmap Live, l'application qui permet aux manifestants de Hong Kong d'éviter la police
Apple censure l'émoji du drapeau taïwanais pour les utilisateurs iOS de la ville de Hong-Kong mais il y a toujours un moyen de l'utiliser

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de SylvainPV
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 14/10/2019 à 11:36
Quelques infos supplémentaires pour compléter le tableau:

- Sur Weibo, le réseau social chinois, le compte officiel de Blizzard a publié ce billet dans lequel il condamne la déclaration de blitzchung et déclare vouloir "continuer comme toujours à protéger la dignité nationale [de la Chine]":

source: https://www.thegamer.com/blizzard-of...dignity-china/

- Contrairement aux propos tenus officiellement par Blizzard comme quoi "nous encourageons vivement tous les membres de notre communauté à partager leurs points de vue dans les nombreux lieux disponibles pour s'exprimer", Blizzard a entamé une opération de censure de masse depuis le début du backslash. De nombreux joueurs pros Hearthstone ont déclaré avoir reçu des instructions de Blizzard de ne pas aborder la question de Hong Kong, peu importe l'endroit où ils s'expriment, faisant planer une menace de bannissement à leur tour. Plusieurs topics sur les forums officiels abordant le sujet ont été fermés ou purement supprimés. Un panneau "Free Hong Kong" a été montré lors d'une compétition amateur américaine, la caméra a été là aussi immédiatement coupée et la vidéo du match a été supprimée par la suite, Blizzard ne voulant garder aucune trace de l'incident.
source:
https://kotaku.com/college-hearthsto...ong-1838953931

- Après le backslash, de nombreux appels à boycott et à supprimer son compte Blizzard ont eu lieu. Cela a fait "tomber" la plate-forme Battle.net et il était impossible de soumettre une requête de suppression de compte pendant une journée environ. On ne sait pas si la panne était effectivement technique ou provoquée volontairement pour arrêter l'hémorragie, mais ce qui est sûr, c'est que quand la fonctionnalité est revenue, Blizzard demande maintenant la soumission d'une photo d'identité officielle pour valider la requête de suppression de compte. Non seulement cette information est inutile pour identifier la personne car elle n'est pas demandée à la création de compte, mais en plus cette procédure est illégale en Europe au regard de la GDPR. Il s'agit donc là uniquement d'une tentative malhonnête de Blizzard pour freiner la suppression de compte et intimider les personnes qui chercheraient à protester contre le gouvernement chinois.
source: https://www.millenium.org/news/347595.html

Personnellement cela fait 4 jours que je cherche à supprimer mon compte Blizzard et toutes mes requêtes me sont refusées ou sont toujours en attente. Si la situation n'est pas résolue d'ici quelques jours, je compte ouvrir une plainte auprès de la CNIL.

C'est compréhensible de vouloir éviter les sujets politiques dans une communauté de jeu vidéo, mais les agissements de Blizzard sont ici complètement disproportionnés et ne laissent planer aucun doute sur la mainmise du parti chinois sur la société, notamment depuis que son actionnariat compte une majorité d'investisseurs chinois, dont le géant Tencent. Blizzard mérite donc totalement ce backslash médiatique et j'espère que les retombées financières seront suffisantes pour dissuader tout autre éditeur de tomber dans les mêmes travers. Quoiqu'il en soit, je ne donnerai plus un centime à Blizzard dorénavant.
10  0 
Avatar de Jesus63
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 14/10/2019 à 11:01
Je vais peut-être dire quelque chose de bateau, mais je trouve ça complètement scandaleux que Blizzard renie l'intégrité des opinions de ses joueurs. Nous ne parlons pas d'un discours de haine ou d'incitation à la violence, mais réellement d'une simple opinion exprimée.

Nous pouvons voir la même chose dans d'autres milieux qui sont tout aussi, voir même plus importants; La Cérémonie de remise des Oscars a reçu Leonardo Di Caprio, qui a mentionné le changement climatique au cours de son couronnement. (Notamment l'association dont fait partie sa femme) Pourtant, bien que le sujet soit très controversé et particulièrement aux Etats-Unis, nous n'avons pas eu droit à de telles déboires pour ces propos.
Ce n'est pas grand chose en soi, mais c'est la goutte pour le compte de Blizzard Activision. Après Diablo Immortal, entre autres, la direction que prend Blizzard est bien différente de qu'elle paraissait à l'origine; C-à-d la publication de RPGs classiques comme Starcraft, Warcraft et Diablo. La direction nouvelle est beaucoup plus commerciale, alors que World of Warcraft était déjà un monstre financier.
5  0 
Avatar de yahiko
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 15/10/2019 à 10:13
Dans ses déclarations, je trouve le joueur moyennement courageux, regrettant voire reniant son acte.
Dès qu'on touche au porte-monnaie, que ce soit celui de Blizzard via ses intérêts chinois, ou celui du joueur via sa prime, on vit quand même dans un monde de serpillère.

C'est quand même dommage aussi de se dire que l'entertainment est prioritaire sur le politique ou ses valeurs.

Doit-on fermer sa gueule et ne pas profiter de la tribune d'un événement ayant un impact non négligeable ou bien aller au bout de ses convictions quitte à en assumer les conséquences ?

The show must go on dirait-on et bien avant, panem et circenses...
7  2 
Avatar de eldran64
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 15/10/2019 à 17:35
Citation Envoyé par pierre-y Voir le message
D'autre l'on fait notamment en faveur de la Chine et n'ont pas été sanctionné donc le problème reste.
Si cela a été fait sur un tournois d'un jeu Blizzard, là ça devient condamnable car ça voudrait dire qu'il y a un jugement à deux vitesses.
Militer pour ou contre la démocratie à Hong Kong ne devrait pas rentrer en ligne de compte... car si c'est pris en compte ça veut dire que l'éditeur juge l'opinion du joueur et là ça devient grave.
4  0 
Avatar de phil995511
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 15/10/2019 à 10:00
Honte à Blizzard c'est de l'ingérence dans la vie privée d'autrui, de la limitation de la liberté d'expression individuelle !!
4  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/10/2019 à 12:14
Citation Envoyé par SylvainPV Voir le message
Du coup, les événements sont strictement contrôlés dans leur communication, aucun écart n'est toléré, et les gros éditeurs n'hésitent pas à exclure les meilleurs joueurs dès qu'ils s'écartent un tantinet des communications "politiquement correctes".
Ok si vous voulez je reformule : "un tournoi de jeu-vidéo ce n'est pas le bon endroit pour tenir des propos politiquement incorrect". Pour éviter les problèmes il faut aller dans le sens du vent.
3  0 
Avatar de guppyworld
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 14/10/2019 à 10:42
Woah pour une fois que je suis du même avis que Epic Games.
2  0 
Avatar de pierre-y
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 14/10/2019 à 10:48
Dans le genre campagne de com pour désamorcer une affaire comme ça... Il y a eu d'autre personnes pour s'exprimer à la fois pour la Chine et contre aussi et ceux ci n'ont rien eu donc ou est la logique? Ou ça devient plus grave c'est qu’apparemment des personnes pour s'être exprimé sur les forums de discussion contre la Chine se sont fait bannir. Alors je n'ai pas put lire ce qu'ils avaient écris mais ça laisse perplexe.
2  0 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/10/2019 à 11:37
Citation Envoyé par Jesus63 Voir le message
Nous pouvons voir la même chose dans d'autres milieux qui sont tout aussi, voir même plus importants; La Cérémonie de remise des Oscars a reçu Leonardo Di Caprio, qui a mentionné le changement climatique au cours de son couronnement.
Je ne me prononce pas sur cette affaire de blizzard,

Mais Leonardo est ce gigolo parcourant le monde en jets et en yatch loué 400 millions de dollards, tout comme Bernie Sander, Gwyneth Paltrow, et toute la grand messe de la COP 21.
2  0 
Avatar de eldran64
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 14/10/2019 à 13:10
Je soutiens complètement Blizzard dans son acte de condamner quelqu'un qui serait sorti des règles initiales. Une diffusion de e-sport n'est pas le lieu pour exprimer ses opinions personnelles en dehors du e-sport en question.

Par contre, si Blizzard cherche à museler ses joueurs ou sa communauté en dehors de sa plateforme cela est tout à fait condamnable.

Quand je bosse quelque part, je n'utilise pas l'email de mon entreprise pour exprimer mon opinion. Je me sers uniquement de mon adresse perso.
2  0