Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le gouvernement britannique envisage de collecter des « informations ciblées et personnalisées » des visiteurs de gov.uk
Pour se préparer au Brexit

Le , par Stéphane le calme

161PARTAGES

12  0 
Le gouvernement britannique envisage de collecter des « informations ciblées et personnalisées » sur toute personne visitant ses différents sites Web, selon un nouveau rapport de BuzzFeed News. Dominic Cummings, le conseiller principal du Premier ministre, a envoyé un courrier électronique à de hauts responsables leur demandant de s’assurer que les ministres, les chefs de département et les conseillers politiques sachent que l’instruction est « une priorité absolue » et que ces informations sont nécessaires pour préparer le Brexit, le départ du Royaume-Uni de l’Union européenne, qui est toujours prévu pour le 31 octobre, selon des documents du gouvernement qui ont fuité.

Le portail Web principal du gouvernement, Gov.UK, est utilisé pour une large gamme de services en ligne, allant des soins de santé aux passeports, en passant par les impôts, et comprend également des services qui seraient généralement gérés par des États individuels aux États-Unis, y compris le renouvellement du permis de conduire. Ainsi, toute tentative de politiser le type d'informations collectées est extrêmement controversée au Royaume-Uni.

BuzzFeed a obtenu deux directives top secrètes du gouvernement datant du mois d'août, destinées aux membres du cabinet du Premier ministre Boris Johnson, concernant un « plan de mise en œuvre accéléré » permettant de contrôler « l'identité numérique ».

Selon ces documents, le 19 août, Boris Johnson a déclaré que des données centralisées étaient également nécessaires pour accélérer ses ambitions de révolution numérique dans les services publics, dans une minute (nom donné à l'original d'un document émanant d'une juridiction ou d'un officier public) réservée aux membres du comité des opérations de sortie de l'Union européenne (« XO » pour "exit operations") du Cabinet. Le comité comprend le chancelier Sajid Javid, le secrétaire à l’intérieur Priti Patel et le ministre responsable de la planification de l’absence d’accord, Michael Gove.

« Je m'attends à ce que tout le monde agisse immédiatement pour exécuter les actions ci-dessus », a écrit Johnson. Tout retard devait être signalé immédiatement à son bureau.

Cummings a réitéré la situation d'urgence dans un courrier électronique adressé à de hauts responsables le 28 août:

« Pour souligner : conformément à la note du Premier ministre à l’ensemble du Cabinet et des ministres hier, veuillez vous assurer que tous les ministres, membres de la Commission permanente, et vice-présidentes sachent qu’il s’agit d’une priorité absolue.

« Ce travail doit être finalisé dès que possible et de nombreuses interdépendances reposent sur ce qui se passe.

« Le PM déclare a) que son bureau doit être informé de tout ce qui pourrait retarder la GDS (government digital service - service numérique gouvernemental) de 24 heures et b) que CDL traitera de tous les problèmes / retards aujourd'hui… »


Un porte-parole du gouvernement a déclaré à BuzzFeed News :

« Dans l’ensemble du secteur, il est normal que les organisations examinent comment leurs sites Web sont utilisés pour s’assurer qu’ils fournissent le meilleur service possible.

« À l’heure actuelle, certains ministères collectent des données anonymisées d'utilisateurs lorsque ceux-ci se servent de GOV.UK. Le service numérique du gouvernement travaille sur un projet visant à rassembler ces données anonymes afin que les utilisateurs puissent accéder à tous les services dont ils ont besoin aussi facilement que possible.

« Aucune donnée personnelle n'est collectée à aucun moment du processus et toutes les activités sont pleinement conformes à nos obligations légales et éthiques ».

Une stratégie qui inquiète les défenseurs de la vie privée

Les militants de la vie privée, les experts en politiques et les politiciens de l'opposition ont déclaré que cette mesure soulevait un nombre considérable de questions juridiques et éthiques. La mise en commun des données des utilisateurs de tous les gouvernements donnerait à la GDS une image détaillée des interactions en ligne des personnes avec le gouvernement, ont déclaré les experts, mais cela ne devrait pas être fait sans la connaissance du public et des contrôles rigoureux pour assurer la protection des droits sur les données.

« Les ordres secrets ne sont pas le moyen de gérer ces politiques complexes qui ont généré d'énormes controverses dans le passé », a déclaré Javier Ruiz Diaz, responsable des politiques à Open Rights Group, à BuzzFeed News. « Nous avons besoin de consultations et d’un débat public afin de créer un consensus social pour toute nouvelle collecte de données à caractère personnel, y compris les garanties appropriées ».

« Les citoyens ont le droit de savoir comment leurs données sont utilisées », a déclaré Gavin Freeguard, responsable de la transparence et des données à l'institut de réflexion Institute for Government. « Le gouvernement devrait organiser des débats et des discussions sur l'utilisation appropriée des données en public, avec le public, plutôt que d'envoyer des notes secrètes aux comités du Cabinet ».

Les travaillistes ont déclaré qu'ils se méfiaient de l'urgence et du moment de la demande, sachant que Downing Street se préparait à une confrontation politique autour du Brexit et potentiellement à des élections générales.

Tom Watson, chef adjoint du parti travailliste, a déclaré à BuzzFeed News : « Ces notes de service diffusées devraient déclencher une alarme sérieuse. Comment le profilage des citoyens aide-t-il à la préparation d'un Brexit sans accord ? Pourquoi le gouvernement lui donne-t-il la priorité alors que nous ne sommes plus qu'à six semaines de l'échéance fixée par Boris Johnson pour le Brexit et pourquoi une menace pèse-t-elle sur les ministères qui refusent de se conformer ? »

Watson a ajouté: « Étant donné que Dominic Cummings a mis l’accent sur la science des données dans la campagne Vote Leave, ce besoin urgent de collecte de données volumineuses est extrêmement préoccupant. Nous avons besoin de clarifier immédiatement la manière dont les données des citoyens seront protégées et d’assurer qu’elles ne seront pas utilisées abusivement à des fins politiques ».

Les citoyens britanniques sont à juste titre sceptiques face aux programmes de collecte de données numériques massifs, d'autant plus que, comme le monde entier, ils en ont appris davantage sur la manière dont le Big Data a été utilisé pour manipuler les Britanniques avant le référendum public de 2016 sur l'opportunité de quitter l'UE ou non. Les militants qui voulaient que les électeurs votent « Quitter » ont fait appel à la société de données politiques tombée en disgrâce Cambridge Analytica, mieux connue aux États-Unis pour avoir utilisé abusivement les données de Facebook dans le but de faire élire Donald Trump.

Source : BuzzFeed

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de David_g
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 11/09/2019 à 15:58
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Le parlement négocie que dalle !
ça tombe bien vu que ce n'est pas son rôle en fait.

Il n'a jamais aidé Theresa May et maintenant il n'aide pas Boris Johnson.
ça tombe bien vu que ce n'est pas son rôle en fait.

Le Royaume Uni s'est arrangé avec l'UE, ils ont eu 2 ans pour préparer le truc, c'était largement suffisant pour une équipe motivé qui bosse dans la bonne direction.
Oui, c'est juste dommage que les gens qui ont lancé cela se soit barrés (vu qu'ils savaient que ce serait complexe et qu'ils y laisseraient des plumes).

Mais bon un no-deal ce n'est pas la fin du monde non plus...
Non effectivement même pour certains malades qui pourraient avoir des soucis pour leur traitement (mais bon ça ne serait pas la fin du monde, et puis comme tu le dis souvent, on est trop nombreux sur cette planète)
7  1 
Avatar de pmithrandir
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/09/2019 à 9:51
Citation Envoyé par matthius Voir le message
Comme l'Angleterre collecte déjà les informations sur ceux qui s'intéressent à ceux où les contredisent, cet article n'est qu'une enième constatation.

Cependant on avait indiqué que l'Angleterre avait proposé qu'elle voulait régulariser les robots, cet article signifie donc qu'on en droit se préparer à des attaques informatiques (automatisées sans doute) du "gentil" gouvernement anglais (cf allocution de David Cameron à l'ONU en 2014).

Je pense que le rafale n'attaque pas réellement par l'informatique mais par l'électricité (cf Jean-Pierre Petit). Donc la France ne peut s'inquiéter de cette démarche que pour ses serveurs d'administrations sous Windows. Les PME sont mieux avancées que le CAC 40 à ce sujet pour les serveurs, d'après les articles confirmant l'utilisation du logiciel libre dans les PME. Donc on est aussi en droit de se demander pourquoi beaucoup de grosses entreprises utilisent toujours Windows.

Par exemple mon assurance ne veut pas rembourser mes cartes mères attaquées et voulait téléphoner pour s'occuper de moi à ce moment là (interface Windows effectivement inutile à ce moment, téléphone compris). Le mieux était donc de partir (avocat payant pour résultat). Donc être dans une association de consommateurs est nettement plus intéressant à ce sujet.
j'ai rien compris... c'est moi ou ca se mélange un peu ?
4  0 
Avatar de pmithrandir
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/09/2019 à 10:32
Ryu, je doute que ca soit si alarmiste.

Quand l 'electricité a été coupé aux USA pendant 72h, ils ont fini avec des emeutes.
Tu pense qu'il se passera quoi quand
- les malades ne vont plus avoir leur médicament ? Mon fils en prend un quotidiennement pour empêcher les crises d’épilepsie, tu crois que je peux attendre 3 mois ? Si je dois mettre mon poing sur la tete du voisin pour qu'il ai son traitement, vais je le faire ou pas ?
- Les étals de légumes seront vide(la production britannique en hiver c'est rien et que dalle ensemble).
- la diversité alimentaire a laquelle sont habitué les clients va disparaitre pour ne laisser la place qu'a des produits locaux de base... les supermarché vont etre content de voir leurs rayons vide, et sur que ca va leur faire du bien.

Il ne faut pas sous estimer l'imbrication des pays ensemble... et surtout que les pays d'Europe ne seront surement pas des voisins bienveillant. Les laisser dans la merde quelques mois en appuyant un peu pour que la tête reste sous l'eau, c'est la meilleure manière de les renvoyer en 6 ou 7 eme économie mondiale, et de donner un bon exemple d'echec de brexit aux populations européennes.
4  1 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/09/2019 à 11:37
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
Parce que il faut absolument que le Brexit se passe mal pour pas inciter les autres pays d'Europe à prendre la tangente.
Oui enfin, c'est tiré d'un rapport britannique qui expose les pires situations possibles, et l'autre article de Ryu montre justement que côté français on s'organise pour que cela n'arrive pas, donc commencez pas à dire qu'ils font exprès pour que le Brexit se passe mal, ça devient ridicule...

Lisez au moins les articles.
3  1 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 12/09/2019 à 12:01
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
L'Allemagne veut bien signer un traité de libre échange avec le Royaume-Uni ^^
Quoi ? QUOOIII ?!? Les allemands ne seraient pas nos amis ?!? Pourtant y parait qu'on est en couple avec eux
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/09/2019 à 12:10
L’économie allemande se prépare fiévreusement au "hard Brexit" (mars 2019)
Dans l’affaire, l’économie allemande joue gros. Avec un volume d’échanges de 120 milliards d’euros en 2018 (import et export), le Royaume-Uni est en effet le cinquième partenaire commercial de l’Allemagne. Mais c’est surtout le pays avec lequel Berlin réalise le plus d’excédents. Soit 47 milliards d’euros l’année dernière ! Par ailleurs, selon la Fédération des chambres de commerce et d’industrie allemandes (DIHK), l’ensemble des investissements allemands sur l’île britannique représente près de 140 milliards d’euros, et près de 30.000 entreprises allemandes sont impliquées assez directement dans les échanges entre les deux pays.
L'Allemagne veut absolument exporter au Royaume-Uni.
Il est possible que si le Royaume Uni sort de l'UE sans accord, des pays de l'UE vont rusher pour faire des accords avec lui.
2  0 
Avatar de Nibel
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 12/09/2019 à 13:47
Quand l 'electricité a été coupé aux USA pendant 72h, ils ont fini avec des emeutes.
Tu pense qu'il se passera quoi quand
- les malades ne vont plus avoir leur médicament ? Mon fils en prend un quotidiennement pour empêcher les crises d’épilepsie, tu crois que je peux attendre 3 mois ? Si je dois mettre mon poing sur la tete du voisin pour qu'il ai son traitement, vais je le faire ou pas ?
- Les étals de légumes seront vide(la production britannique en hiver c'est rien et que dalle ensemble).
- la diversité alimentaire a laquelle sont habitué les clients va disparaitre pour ne laisser la place qu'a des produits locaux de base... les supermarché vont etre content de voir leurs rayons vide, et sur que ca va leur faire du bien.

Il ne faut pas sous estimer l'imbrication des pays ensemble... et surtout que les pays d'Europe ne seront surement pas des voisins bienveillant. Les laisser dans la merde quelques mois en appuyant un peu pour que la tête reste sous l'eau, c'est la meilleure manière de les renvoyer en 6 ou 7 eme économie mondiale, et de donner un bon exemple d'echec de brexit aux populations européennes.
Est-ce que sortir de l'UE mettra fin à tous les partenariats commerciaux ? J'en doute. Ca mettra uniquement fin aux traités européens auxquels était soumise l'Angleterre.

Et admettons que l'UE abandonne tout commerce avec l'Angleterre, elle trouvera d'autres partenaires commerciaux. Ce n'est pas un problème. La Chine, la Russie, l'Inde...

Sachant que l'Angleterre est l'oeil des USA, je doute que les Etats-Unis laissent l'UE rendre la vie difficile à l'Angleterre.

Bref, ce scénario catastrophe me paraît bien trop peu réaliste, on suit cette histoire avec notre regard européo-centré alors qu'il est question de géopolitique au niveau international. Mais affaire à suivre.
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/09/2019 à 15:39
La France se fait écraser par la concurrence déloyale créé par l'UE. Produire ici coûte plus cher que produire dans les 27 autres pays.
En France il faut payer les cotisations pour financer différents services. C'est très bien que la France fasse un peu de social, mais par contre ça nous rend beaucoup moins compétitif.
Il y a des pays où tout coûte moins chère par exemple en Croatie, Lettonie, Estonie, etc.

Du coup il y a une normalisation, l'UE pousse la France à privatiser par exemple.
Les agriculteurs français n'ont pas fini de se suicider, ils travaillent à fond et survivent à peine... C'est ultra frustrant. Mais bon tu ne peux pas lutter contre des pays comme la Pologne, il y a moins de règles, moins de charges, des salaires plus faible.

La France exporte du luxe, comme le Cognac par exemple.
Mais la France pourrait produire beaucoup plus si ça coûtait plus cher d'importer... (malheureusement les produits d'Amérique du Sud et du Canada arrivent)

====
L'Allemagne doit exporter plus qu'elle n'importe donc on doit dire qu'elle a un excédent commercial. (elles exportent des voitures et des machines outils)
Sauf que la Chine fait bientôt mieux pour moins cher, donc l'Allemagne est proche de la récession.
Allemagne: L'Ifo abaisse le PIB 2019, attend une récession au 3e trimestre
L'économie allemande est affaiblie par la contraction de son secteur manufacturier, très dépendant des exportations.

L'Ifo note que la faiblesse du secteur manufacturier se propage à d'autres secteurs de l'économie, dont la logistique et le secteur des services, et affecte le marché du travail.
L'économie de l'Allemagne risque de mal commencer 2020 ^^
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/09/2019 à 9:34
Citation Envoyé par Nibel Voir le message
Surtout que la France est championne du monde de versement de dividendes.
C'est vrai qu'une trop grosse partie des bénéfices vont aux actionnaires.

Citation Envoyé par Nibel Voir le message
Peut-être que si on payait le travail à sa juste valeur, on sentirait un peu moins passer les différentes taxes...
Les grosses entreprises veulent maximiser les profits, elles économisent partout où elles peuvent, leur objectif c'est de payer les salaires les plus faibles possibles, si le salarié quitte l'entreprise pour trouver mieux ailleurs, il sera facile à remplacer car le chômage est élevé. La plupart des gens qui n'ont pas de travail, sont content quand il trouve un travail mal payé.

Le chômage permet de maintenir les salaires bas, alors que quand il y a le plein emploi les salaires augmentent.
2  0 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/09/2019 à 10:07
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Les grosses entreprises veulent maximiser les profits, elles économisent partout où elles peuvent, leur objectif c'est de payer les salaires les plus faibles possibles
Fixed.

C'est le cas pour toutes les entreprises, et peu importe le taux d'imposition du pays d'ailleurs.

Le but d'une entreprise, c'est de faire de l'argent pour prospérer. Même les petites entreprises, même celles qui redistribuent "bien" et te versent un salaire correct ou très correct, toutes les entreprises vont chercher à diminuer les coûts et maximiser les profits.

De toutes façons, c'est ça ou couler / se faire bouffer par la concurrence.

Même sans volonté de t'arnaquer ou quoi, une boite va forcément chercher à te payer au prix le plus bas du marché (j'ai dit au plus bas du marché, pas sous le marché, la, il faut effectivement se poser des questions), si elle te paye au-dessus, c'est de l'argent qui part dans ton salaire alors qu'elle pourrait s'en servir ailleurs (amélioration des process, amélioration de l'outil de production, R&D, agrandissement, etc.).

Le gros problème ce n'est pas de chercher à faire du profit en soit, c'est effectivement ce que vous soulevez avec Nibel, et où je suis d'accord avec vous, c'est qu'aujourd'hui, les profits faits, sont mal redistribués / pas utilisés à bon escient, ils ne servent qu'à gaver une poignée de personnes...

Là où vous avez raison également, c'est qu'on utilise le chômage pour maintenir cet été de fait, maintenant attention, même si effectivement, en plein emploi, les salaires seraient plus haut, pour attirer les gens à venir bosser chez eux plutôt qu'ailleurs, faut pas croire que tout le monde gagnerait 5K€/mois non plus hein, car au final, si les salaires pèsent trop sur la trésorerie de l'entreprise, bah comme je disais, elle ne peut plus investir / faire de R&D, elle stagne voir régresse, et elle meurt. Et c'est beaucoup plus dur à supporter financièrement pour les petites entreprises que pour les grosses.

Alors oui, c'est choquant chez les "grosses" entreprises, vu les montants brassés, mais ne soyez pas naïfs, le but de la majorité des "petites" entreprises, c'est de devenir des "grosses" hein. Faut pas croire que les grosses entreprises, c'est le diable, et les petites toutes des anges.
3  1 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web