Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Susan Wojcicki, PDG de YouTube, explique pourquoi elle laisse des vidéos « controverses ou même offensantes »
Sur la plateforme

Le , par Bill Fassinou

146PARTAGES

8  1 
Aujourd’hui, plusieurs études et avis classent YouTube comme étant l’une des plateformes de médias sociaux les plus critiquées au monde pour sa tolérance à tout type de contenus, même les plus troublants ou les plus controversés. Mais selon les récents propos de son PDG, Susan Wojcicki, l’état de la plateforme n’est pas près de changer. Dans une lettre qu’elle a adressée aux créateurs de contenus cette semaine, elle a affirmé que « si YouTube doit rester une plateforme ouverte, elle doit accepter les vidéos controversées, voire offensantes ».

L’entreprise, rachetée par Alphabet inc. en 2006, a consenti de nombreux efforts ces dernières années pour modérer les vidéos diffusées sur sa plateforme, mais le résultat est encore loin d’être admirable. YouTube cherche depuis longtemps à contrôler et à limiter la diffusion de vidéos troublantes, qu'il s'agisse de contenir des théories du complot, de mettre fin à la radicalisation ou de limiter le harcèlement et les brimades. Deux catégories des scandales les plus souvent rencontrés sur la plateforme restent les vidéos d’incitation à la haine ou les vidéos qui mettent en scène des enfants (cas des vidéos ASMR).

En avril, un rapport critiquait les dirigeants de YouTube pour avoir laissé des contenus toxiques paraître sur la plateforme, tant que ces contenus généraient des audiences. Selon le rapport, des responsables de YouTube, dont la directrice générale Susan Wojcicki, ont à plusieurs reprises ignoré les avertissements des employés de YouTube concernant la popularité croissante de vidéos extrêmes et trompeuses sur le site. Le contenu du rapport a expliqué en détail à quel point YouTube a permis aux contenus extrémistes de se répandre sur sa plateforme.

Cependant, à l’avenir, les choses ne devraient pas changer pour autant, en tout cas, pas au niveau de la tolérance du réseau social de partages de vidéo. Dans sa lettre trimestrielle aux créateurs de contenus visuels et artistes de tout genre qui utilisent YouTube, le PDG de l’entreprise, Susan Wojcicki, a exprimé son souhait qui est de préserver l’ouverture de la plateforme. Pour Wojcicki, YouTube a été conçu pour être une plateforme ouverte par laquelle des millions de créateurs de tous les recoins du monde peuvent s’exprimer librement. Selon elle, cela a permis à bon nombre d’entre eux de créer des entreprises florissantes.


Ainsi, pour garder l’ouverture et garantir aux créateurs la possibilité de s’exprimer librement, Susan Wojcicki a déclaré que YouTube doit laisser, dans une certaine mesure, des vidéos « controversées, voire offensantes ». « S’engager pour la transparence n’est pas facile. Cela implique parfois de laisser du contenu en dehors du grand public, controversé ou même offensant », a écrit Wojcicki. Selon elle, le contenu problématique représente une fraction de 1 % de l’ensemble des vidéos de la plateforme.

D’après elle, il y aura toujours de mauvais acteurs qui essaieront d'exploiter les plateformes à leur avantage, même si l’entreprise investit dans les systèmes pour les arrêter. Cela dit, la lettre de Wojcicki arrive à un moment où la société et son chef font l’objet d’un examen minutieux à propos de la diffusion de contenu haineux et de désinformation sur la plateforme. Au cours des derniers mois, YouTube a mis à jour ses politiques pour tenter de remédier à cette situation, mais il reste à se demander si l’ouverture tel que souhaité par Wojcicki va contribuer à une bonne modération des vidéos de la plateforme.

Pour cette fois-ci, le message de Wojcicki n'inclut aucune modification des règles de YouTube. Au lieu de cela, Wojcicki a souligné une nouvelle façon pour YouTube de définir ses objectifs existants pour que la plateforme reste un espace sain et positif. Elle les appelle les quatre « R » qui concernent les points suivants : supprimer (Remove) rapidement les contenus interdits ; élever les voix (Raise up) pour encourager la diffusion des informations pertinentes de dernière heure ; réduire (Reduce) les contenus problématiques et enfin récompenser (Reward) les créateurs de confiance.

Selon Wojcicki, ces éléments sont censés aider YouTube à regagner la confiance des créateurs et des annonceurs. Elle est aussi consciente que les préoccupations concernant la modération sur YouTube ne vont pas disparaître de sitôt, mais elle tient à ce que la plateforme reste très ouverte. « Alors que de nouveaux problèmes apparaissent, de plus en plus de décideurs politiques, de journalistes et de spécialistes s’interrogent sur le point de savoir si une plateforme ouverte est précieuse, voire viable. En dépit de ces préoccupations, je pense que la préservation d’une plateforme ouverte est plus importante que jamais », a-t-elle déclaré.

Dans la communauté, certains s’inquiètent par rapport à cette note de Wojcicki. Plusieurs d’entre eux se posent la question de savoir comment l’entreprise va pouvoir gérer l’ouverture dont elle parle et garantit dans le même temps une bonne modération du contenu diffusé sur sa plateforme. Mais de son côté, Wojcicki ne semble pas inquiète à ce sujet. « Pour que le site reste dynamique, YouTube doit trouver le juste équilibre entre ouverture et responsabilité afin que les générations futures de créateurs et d'utilisateurs puissent également le faire », a-t-elle conclu.

Source : Lettre de Susan Wojcicki aux créateurs

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Approuvez-vous ou pas cette décision ? Pourquoi ?

Voir aussi

Les cadres dirigeants de YouTube auraient laissé les contenus « toxiques » sur la plateforme, tant qu'ils généraient de l'audience

Une jeune fille de 13 ans gagnerait plus de 1000 $ par jour sur YouTube en créant des vidéos ASMR, selon un rapport

YouTube" muscle ses règles en matière d'incitation à la haine et de contenus marginaux, en supprimant les vidéos des suprémacistes

YouTube va désactiver les commentaires sur la plupart des vidéos de mineurs à cause des pédophiles

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/08/2019 à 8:26
Oui faut laisser des trucs offensants ou sujets à controverse pour "l'ouverture" mais à côté de ça, ils censurent / démonétisent des chaines à vocation historique, dès que ça parle de seconde guerre mondiale ou autre...

C'est pas contradictoire du tout...
15  0 
Avatar de Tahrky
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 30/08/2019 à 11:12
Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
Oui faut laisser des trucs offensants ou sujets à controverse pour "l'ouverture" mais à côté de ça, ils censurent / démonétisent des chaines à vocation historique, dès que ça parle de seconde guerre mondiale ou autre...

C'est pas contradictoire du tout...
Démonétiser, certes c'est ennuyeux pour le créateur, mais ça reste sur la plateforme, au même titre sur des trucs "offensants" ou "sujet à controverse".
Mais bon, YouTube et Internet en général sont paradoxaux, et ce depuis bien longtemps.

L'âge minimal pour s'inscrire sur YouTube ou un quelconque réseau social ? 13 ans.
Quel âge ont les "vedettes" des chaines d'enfants pour enfants ? Surement moins, mais y a un public, et les annonceurs aiment bien les enfants.
Ça parle pas trop de guerre, de meurtre ou de sexe.

Un autre exemple : La nudité. Il est possible (je ne sais pas si elle y est encore) de trouver sur YouTube une vidéo d'un shooting photo d'une femme qui pose nue.
Un tableau de nu, lui, pourra faire censurer une vidéo (ou même des cas d'hommes torse nu, ce qui avouons le est moins sexualisé chez nous qu'une femme nue dans des positions lascives).

L'art de marcher sur la tête. En même temps, un algorithme a du mal avec tout ça encore aujourd'hui.
Ils essayent de se prémunir le plus possible d'éventuel procès, mais bon ...
2  0 
Avatar de spyserver
Membre averti https://www.developpez.com
Le 30/08/2019 à 13:35
Youtube une plateforme ouverte la blague du siècle ...
Avant ça l'était, on pouvait partager ses montages persos etc. publier des clips ou des sons que personne n'avait, dès qu'ils ont commencé à mettre le système de droit etc. ça a perdu tout intérêt pr moi.
4  2 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/08/2019 à 14:05
Citation Envoyé par spyserver Voir le message

Avant ça l'était, on pouvait partager ses montages persos etc. publier des clips ou des sons que personne n'avait, dès qu'ils ont commencé à mettre le système de droit etc. ça a perdu tout intérêt pr moi.
Oui enfin, être ouvert ne signifie pas pouvoir faire dans l'illégal hein.

Même en dehors de Youtube, dans la vraie vie physique, tu n'as pas non plus le droit d'utiliser des musiques ou autres qui ne t'appartiennent pas sans autorisations. Typiquement les lieux publics type bar, salon de coiffure, ou autres qui passent de la musique à leurs clients, ils paient le droit à la Sacem et autres.

Les bars, cafés et restaurants qui souhaitent diffuser de la musique de sonorisation doivent, en plus des droits d'auteur versés à la Sacem, rémunérer les artistes-interprètes et producteurs pour ce qui est appelé la rémunération équitable pour la sonorisation d'un établissement. Elle est collectée par la Sacem et pour le compte de la Société pour la perception de la rémunération équitable (Spré).
Les lieux sonorisés qui n'ont pas de barème spécifique sont facturés sur la base de 65 % du droit d'auteur.

Ces lieux peuvent être notamment : véhicule sonorisé, parc de stationnement, parc d'attraction, aéroport, aire de jeux, centre de sports individuels et collectifs, piscine, plage payante, cours de danse et de gymnastique, chambre d'hôtels, chambre d'hôtes, établissement d'enseignement, laverie automatique, salle d'attente et de détente, salle de jeux, ascenseur, espace en plein air, bureau ouvert au public par exemple.

Par exception, les séances occasionnelles non commerciales, organisées par des associations de bénévoles à but non lucratif, bénéficient d'une réduction de 50 % sur le minimum de facturation.
https://www.service-public.fr/profes...sdroits/F31988

Oui il y a de l'abus sur certaines choses de la part de Youtube notamment sur le droit à la parodie, les citations / les extraits très courts, etc (mais qui sont définies de façons différentes suivant les pays), mais oui, si tu mets un clip d'un groupe dont tu ne fais pas parti, ou si tu rip ton cd pour le partager sur Youtube, bah non, il n'y a pas d'abus.

Le problème c'est que les gens se sont habitués à ce que Youtube ne suivent pas les lois, et soit un peu laxiste sur certains sujets, et maintenant que les réglementations rattrapent ce qui se fait irl, tout le monde crie au scandale même là où il n'y a pas lieu.
3  2 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/09/2019 à 10:43
Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
Bref, si tu veux utiliser un truc qui ne t'appartient pas pour créer ta propre oeuvre, il te faut l'autorisation des ayants-droits.
Quelqu'un va partager le morceau entier et il sera disponible pour tout le monde, un vidéaste va utiliser 5 secondes de cette musique et perdre l’intégralité de la monétisation de sa vidéo.
Parfois il y a de l'abus de la part des ayants droits.
Maintenant il y a pire, d'après le Joueur du Grenier, il y a des entreprises qui achètent des musiques libre de droit pour ramasser la monétisation des vidéos :
https://twitter.com/frederic_molas/s...376321?lang=fr

Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
Certains l'ont fait hein, comme Karim Debbache par exemple.
Il faut dire qu'il avait fait un crowfunding, donc il s'en foutait de la monétisation.
Chroma, l'émission de Karim Debbache financée en 1h sur Ulule

Des gens partagent les vidéos de Chroma sur YouTube, les vidéos ont du faire plus de vues illégalement sur YouTube que légalement sur Dailymotion.

Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
Au départ, les Youtubeurs ne gagnaient rien hein...
Ouais mais après ils ont mis beaucoup plus de temps et d'efforts dans leur vidéos, c'est devenu leur travail et le RSA ne suffisait pas pour vivre correctement.

Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
D'ailleurs ceux que l'on entend le plus se plaindre (car ils ont une grosse exposition et un certain public), ne sont pas si impactés que cela financièrement par les démonétisations (dixit certains de ces Youtubeurs célèbres qui sont un peu moins langue de bois).
Gros merci à Nord VPN !
Que ferait les YouTubeurs sans lui ?

Heureusement qu'il y a des placements de produits sinon les vidéastes travailleraient bénévolement.
1  0 
Avatar de Tahrky
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 02/09/2019 à 10:44
Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message

Quels claims sont abusifs ? Ceux qui concernent le droit à la parodie, les citations courtes / les courts extraits, etc. etc. et CES sujets là, sont sujets à interprétation, qui que tu en dises.
Bref, si tu veux utiliser un truc qui ne t'appartient pas pour créer ta propre oeuvre, il te faut l'autorisation des ayants-droits. As-tu lu ce que tu proposes comme lien ?
Oui, il y a un paquet de claims abusifs. Des musiques libres de droit sont mises en ligne sur des dizaines de plateforme pour quelques euros, et tu peux claims à tour de bras après.
De plus, tu peux payer à la SACEM pour avoir l'autorisation d'utilisé des extraits de musique, mais YouTube va te démonétiser. Le temps de faire les démarches, tu as perdu le plus gros de ton revenu.

Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message

Les Youtubeurs qui se plaignent, c'est une "partie" du problème. Car ils sont les victimes de trucs mis en place, pour contrer AUSSI et SURTOUT les uploads ce clips et de musiques sans autorisations...
Certains membres de groupe de musique voit leurs contenus diffusés sur YouTube PAR YouTube en automatique alors qu'ils ne sont pas d'accord. Mais YouTube se fait des sous avec, donc ils s'en foutent.

Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message

Pour rappel, à la base, Youtube c'était une plate-forme pour pouvoir exprimer ses talents artistiques, et les partager avec les gens, pas un truc pour faire du fric. Au départ, les Youtubeurs ne gagnaient rien hein...
Non, c'était pour partager des vidéos. Souvent, c'était son chat ou des diapos de voyage. Les vidéos n'étaient pas travaillées, on montrait des choses simples.
2  1 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/08/2019 à 14:27
Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
Le problème c'est que les gens se sont habitués à ce que Youtube ne suivent pas les lois, et soit un peu laxiste sur certains sujets, et maintenant que les réglementations rattrapent ce qui se fait irl, tout le monde crie au scandale même là où il n'y a pas lieu.
Non, et cela on l'a déjà dit à plusieurs reprises sur d'autres sujets.

Le problème n'est pas qu'on fasse appliquer les réglementations sur Internet, mais qu'on n'y ai pas inclus tous les gardes-fous et recours nécessaires, alors même que de tels abus sont monnaie courante depuis des années.
3  3 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/08/2019 à 15:44
Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
Et donc, tu aurais mis quoi comme garde-fou, pour appliquer les différentes lois de plusieurs dizaines de pays en même temps, sur 400h de vidéos uploadées à la minute ?
Comme je l'avais déjà montré dans un autre sujet, les lois entre pays sur le droit d'auteur sont très similaires, du faits de conventions internationales (e.g. convention de Bernes, avec je crois 191 pays signataires).

Ce n'est pas comme si cela était non plus la mer à boire...

Ne serait-ce que sanctionner les signalements/claims abusifs...
Ne pas laisser les ayants droits être à la fois juge, parti, et recours. Par exemple, en échange de pouvoir faire un claim, demander à review un ou plusieurs autres claims.
Dédommager en cas de retrait abusif, en permettant la ré-annonce de la vidéo, puis en remboursant les pertes monétaires le tout payé par le signaleur.
Respecter la présomption d'innocence, en laissant la vidéo en ligne le temps que l'auteur puisse raisonnablement effectuer, en fonction de la durée pendant laquelle la vidéo a été en ligne. E.g. si elle est en ligne depuis plusieurs années, on peut laisser 1 semaine, si elle est en ligne depuis quelques temps, 1 jours, si elle est récemment mise en ligne, la cacher immédiatement, et la ré-annoncer plus tard.
Pour le siphonnage de la monétisation, le faire au prorata de la longueur du matériel copyrighté utilisé, et annuler rétro-activement le versement, si annulé par la suite.

C'est tout simple, juste en réfléchissant 2 secondes, et peut facilement être automatisé.
Pourtant, cela ferait une grande bouffée d'air frais pour les auteurs de vidéos.

Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
Au bout d'un moment, peu importe les défauts de Youtube, il faut quand même se rendre compte de l'énormité du truc, et admettre qu'il n'y a pas forcément de solution simple.
Cf ci-dessus.

Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
Youtube a fait des trucs, certes un peu rapidement, mais c'était pour répondre aux demandes farfelues des différents gouvernements, pour ne pas se prendre des milliards d'amendes ou se faire fermer.
Ces abus ont commencés bien avant qu'on parle de ces lois, et ont effectivement été amplifiées récemment, notamment par anticipation des lois.

Mais c'est un peu trop facile de faire passer Youtube pour une victime. D'une part, les retraits automatiques ne sont qu'une partie du problème, et d'autre part, vu son poids, il aurait pu fortement influencer la loi en amont s'il avait agit en amont, dès que les problèmes se sont posés. S'il avait implémenté un système "juste" dès le départ, ce système aurait pu servir de modèle à l'établissement de la loi. Il n'est en effet pas rare que la loi s'inspire des usages actuels.

Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
Sachant qu'en plus les abus ont lieu la plupart du temps, sur des sujets pas forcément déjà très clair au niveau de la loi (droit à la parodie, droit à la citation, incitation à la haine etc.), et pouvant prêter à interprétation, sur des vidéos faites par des créateurs, [...]
Certains cas peuvent être effectivement flous, mais c'est loin d'être la majorité des cas.
D'autant plus, quand, après protestation, soit l'ayant-droit abandonne, soit un review manuel revient sur la censure.

Ce n'est pas un problème lié à la clarté de la loi, mais un problème lié au process adopté par Youtube.

Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
Toujours est-il que pour le monsieur à qui je répondais, qui se plaignait de ne plus pouvoir uploader de clips ou des morceaux complets, bah que tu le veuilles ou non, il n'y a pas d'abus à ce niveau là, et oui Youtube respecte la loi.
Toujours est-il que j'ai répondu à ta phrase concernant "le problème". Je n'ai rien dit quant à l'upload de clips ou de morceaux complets.
Les Youtuber ne se plaignent pas de ne pas pouvoir uploader de clips ou de morceaux complets, ce n'est donc pas "le problème".

Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
Maintenant pour les abus sur les vidéos des créateurs, si tu sais comment solutionner le problème, n'hésites pas à leur en faire part, ils seront ravis de t'écouter.
Déjà qu'ils écoutent pas leurs créateurs les plus connus/célèbres....
3  3 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 02/09/2019 à 10:56
Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
Quels claims sont abusifs ? Ceux qui concernent le droit à la parodie, les citations courtes / les courts extraits, etc. etc. et CES sujets là, sont sujets à interprétation, qui que tu en dises.
Déjà, ce n'est pas parce que cela est sujet à interprétation, que tous les cas sont "floues". Ce n'est pas parce qu'une frontière est floue, qu'il n'y a pas des éléments qui sont distinctement d'un côté ou de l'autre de la barrière.

Mais pour un exemple de claim abusif, on peut prendre le cas de la Tronche en Biais qui s'est fait claim sur les droit d'interprétation, en interprétant eux-même une musique tombée dans le domaine publique, mais qui a une interprétation dans une grande maison de disque. Bon, ok, c'était probablement plus une erreur d'IA qu'autre chose, il n'en reste que le préjudice est bel et bien là.

Dans les vidéos de commentaires politiques ou de "réponse", il peut arriver que celui qui est commenté fasse un claim lorsque des extraits de sa vidéo sont utilisés en citation, ce pour faire taire la critique.
On peut par exemple penser aux vidéos de critiques de la révélation des pyramides, où il n'y avait absolument aucune ambiguïté par rapport à la loi.

Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
Bref, si tu veux utiliser un truc qui ne t'appartient pas pour créer ta propre oeuvre, il te faut l'autorisation des ayants-droits. As-tu lu ce que tu proposes comme lien ?
As-tu lu la phrase que tu cite ?
Ainsi sous réserve de certaines restrictions, limitations ou exceptions permises, les droits suivants figurent parmi ceux qui doivent être reconnus comme des droits exclusifs nécessitant une autorisation de l'auteur ou de ses ayants droit :
Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
Les Youtubeurs qui se plaignent, c'est une "partie" du problème. Car ils sont les victimes de trucs mis en place, pour contrer AUSSI et SURTOUT les uploads ce clips et de musiques sans autorisations...

Tu ne regardes la chose que par un bout de la lorgnette, toi qui d'habitude, est tellement dans le souci du détail...


Encore une fois, je critiques la mise en place de tels systèmes... en l'absence de garde-fous.
Ce qui par ailleurs ne limite en rien la lutte contre les uploads sans autorisations...

Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
Pour rappel, cela reste une plate-forme privée, libre de faire ce qu'elle veut.
Non sequitur, ce n'est pas parce qu'elle est une plate-forme privée, qu'elle peut faire ce qu'elle veut.

D'abord, elle doit choisir entre un statu d'hébergeur de contenu, ou d'éditeur de contenu, et en ce Youtube tente d'avoir le beurre et l'argent du beurre, ce qui ne tiendrait pas légalement.
Soit elle est hébergeur de contenu, et dans ce cas là elle ne peut pas censurer de contenus, en dehors des obligations légales, soit elle est éditeur de contenu, et dans ce cas là, elle est responsable de la moindre vidéo uploadée.

La Justice française a d'ailleurs confirmée que Youtube est un hébergeur de contenu.

Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
Les créateurs qui se plaignent, ont tout à fait le droit de boycotter Youtube, et d'aller chercher bonheur ailleurs. D'ailleurs, si tous les créateurs se barraient, cela obligerait certainement Youtube à écouter plus attentivement. Certains l'ont fait hein, comme Karim Debbache par exemple.
On croirait entendre les discours ultra-libéraux à l'américaine...

Il n'est pas toujours possible de quitter un monopole. D'autant plus sur Youtube où les revenus des créateurs sont intrinsèquement lié au nombre de visionneurs. Que ce soit les abonnés, qui ne sont pas nécessairement prêts à changer de plateforme, ou préfèrent en utiliser une seule, plutôt que 50 ; ou des nouveaux visionneurs qui sont apportés par le système de recommandation.
En ce, c'est assez proche des systèmes de réseaux sociaux, de MMO, ou de forum.

Mais bon, c'est vrai que yaka, suffit juste d'ignorer tout le reste, et c'est facile... et après tu viens me parler de "ne regarder que d'un bout de la lorgnette"...

Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
Ah mais on me dit dans l'oreillette que malgré toutes ses tards, Youtube reste la plate-forme la plus rentable et que donc du coup, ces mêmes Youtubeurs préfèrent rester là. D'ailleurs ceux que l'on entend le plus se plaindre (car ils ont une grosse exposition et un certain public), ne sont pas si impactés que cela financièrement par les démonétisations (dixit certains de ces Youtubeurs célèbres qui sont un peu moins langue de bois). Et les "petits" Youtubeurs, n'avaient déjà de toutes façons pas assez de public pour en vivre et ont un job à côté.
C'est pour cela qu'un grand nombre passent sur patreon, ou font des vidéos sponsorisées...

Sans compter que les bénéfices, il y a aussi la précarité de la situation, à ne pas savoir si on pourra continuer son activité en fonction des humeurs de Youtube. Ou de de voir s'enquiquiner à échanger des mails, sans toujours recevoir de réponses, pour contester un claim abusif (ou un faux positif).

Et pour les petits (et moyens) Youtubeurs, même si cela ne leur permettait pas de vivre, cela faisait un revenu complémentaire, sans avoir trop d'emmerdes, et pouvait par exemple, leur permettre de se mettre à temps partiels, ou d'acheter du matériel. Mais ça, tu t'en fous.

Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
Pour rappel, à la base, Youtube c'était une plate-forme pour pouvoir exprimer ses talents artistiques, et les partager avec les gens, pas un truc pour faire du fric. Au départ, les Youtubeurs ne gagnaient rien hein...
Au départ, les Youtubeurs ne se mettaient pas à plein temps, avec des vidéos aussi travaillées, en tenant plusieurs années...
Après... si un système de monétisation a été mis en place, c'est bien pour attirer les créateurs de contenus, en leur faisant miroité des bénéfices...

Mais bon, je suis sûr que, toi, tu aimerais travailler gratuitement sur plusieurs années... sans cotiser pour la retraite bien évidemment.
2  2 
Avatar de Tahrky
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 02/09/2019 à 11:34
Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message

Jamais dit qu'il n'y en avait pas, j'ai dit qu'il y avait des abus dans mon 1er message auquel répondait Neckara, faudrait voir à lire tous les mots au lieu de juste faire de l'anti-Youtube primaire.
Et je le répète, personne n'oblige qui que ce soit à uploader du contenu sur Youtube, ni ne vous force à regarder Youtube, si cette plate-forme c'est le diable. Pour gueuler y'a du monde, mais pour boycotter y'a plus personne, comme à chaque fois.
J'ai jamais dit que c'était le diable. Tout n'est pas manichéen. Et puis le boycott, c'est pas si simple. Regarde les communautés végétariennes et végétaliennes. On a pas encore réussi a éradiquer la surconsommation de viande, et pourtant ça bouge.

Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message

Oui on est d'accord la-dessus. Mais soyez honnête ne serait-ce que 30s : combien de Youtubeurs FONT les démarches pour être en règle et demande l'autorisation / paient le droit d'utilisation ?
Vous parlez de cas qui représentent quoi ? Probablement moins de 5% des claims.
Mais même sans faire les démarches. Te faire claim "dans le doute" et t'enlever tes revenus pour se les mettre dans sa propre poche.
Certaines compositions originales sont détectées comme "copie", sans être des reprises. YouTube t’enlève TA monétisation, mais n’enlève pas systématiquement les pubs.
Eux ils s'en foutent, ils se prennent tjr leurs commissions, mais ils ne te rendent pas ce que tu as perdu quand tu es gagnant.

Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message

Et par quelle magie Youtube fait cela ? Youtube n'a pas sa propre chaine sur Youtube hein... Si un contenu est présent et que Youtube le diffuse, c'est qu'il a été uploadé par quelqu'un... Soit le groupe, soit son label, soit par un inconnu qui a fait cela sans les droits.
Google a d'autres plateformes. Et tout est tellement automatisé que cela peu très bien finir sur YouTube sans l'approbation d'un label. Et pour info, si, YouTube génère maintenant des chaines "thématiques" automatiquement. Ça peut être pour un groupe de musique notamment.

Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message

Même sur les vidéos travaillées..., on parle des Youtubeurs là non, pas du lambda qui upload sa vidéo de vacances pour sa famille avec 2 vues... Les plus vieux Youtubeurs ne gagnaient pas d'argent au départ, puisqu'ils ont commencé AVANT le début de la monétisation. C'est devenu un travail, quand il y a commencé à y avoir de la monétisation; et qu'ils ont eu suffisamment de public pour pouvoir en vivre. Mais au départ, ils faisaient cela pour le fun et partager leur truc.
C'est quoi ta définition de youtubeurs ?
Pour moi, c'est soit quelqu'un qui poste du contenu (donc Tata Simone avait son chat, ça rentre dedans), soit le métier lié à gagner des revenus grâce à YouTube.
Dans tous les cas, youtube n'était pas à la base fait pour "pouvoir exprimer ses talents artistiques, et les partager avec les gens".
Les combats de sabre laser de fans de Star Wars, ça n'avait rien d'artistique. Et c'était des gens susceptibles d'en poster fréquemment.
Pareil pour les vidéos gameplays. Une passion, peut-être. Mais artistique, non.

Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message

Petit rappel des dates vu qu'apparemment certains ont l'air trop jeune pour s'en souvenir :
- début de Youtube 2005
- début des partenariat pour la monétisation 2007 (2008 en France)
- Mise en place du content-ID 2007 aussi (donc le robot existait déjà avant même que les Youtubeurs FR puisse toucher de l'argent sur leurs vidéos).
Qu'on aime ou pas leur contenu, des mecs comme Cyprien ou autres, ont commencé en 2006, soit 2 ans avant la monétisation, et je doute trèèèès fortement, qu'il publiait des photos de chats ou de ses vacances hein...
Sa première vidéo (Cyprien), c'était un test de jeux vidéo. Et il avait publié des vidéos de lui et ses amis en train de jouer de la musique (groupe amateur). On est pas si loin des vidéos des vacances de Tata Simone.

Comme je l'ai écris au début, je ne vois pas un monde manichéen, ou YouTube est foncièrement mauvais comme tu l'écris. Mais cette entreprise a des tares, qu'elle ne souhaite pas corriger.
Elle est en situation de monopole, ce qui empêche quasiment toute tentative de vouloir allez ailleurs. Sans même parler d'argent, si tu veux avoir une communauté pour partager tes passions, tu n'as pas le choix.
Dans la vie réelle, tu te trouves un groupe de gens qui ont les même passions, tu vises local. Si tu aimes la guitare, tu trouveras un bar ou une boutique de gars avec les mêmes passions.
Sur internet, tu as des forums spécialisés, il est vrai. Maintenant, tu veux montrer ou parler d'un sujet en vidéo, comment fais-tu ? YouTube. Parce que tu n'as pas le choix. Tu es passionné, tu veux partager cette passion.
Sur DailyMotion, tu ne toucherais que les gens sur le forum (qui pourrait refuser de lancer la vidéo, parce que c'est pas YouTube, qu'ils n'aiment pas le player bla bla bla), mais tu te prives de tous les gens qui viendraient directement de YouTube.
0  0