Pyongyang aurait obtenu 2 milliards de dollars grâce à des cyberattaques
Pour financer ses programmes d'armes de destruction massive

Le , par Bill Fassinou

24PARTAGES

14  0 
Selon un nouveau rapport des Nations unies paru cette semaine, la Corée du Nord aurait contourné les sanctions établies par l’ONU et gagné environ 2 milliards de dollars en utilisant des cyberattaques. Le rapport n’est pas encore disponible pour le grand public, mais Reuters, qui l’a consulté, a rapporté ce lundi que la Corée du Nord a généré environ 2 milliards de dollars pour ses programmes d'armes de destruction massive (AMD) en utilisant des cyberattaques « répandues et de plus en plus sophistiquées » pour voler des banques et des échanges de cryptomonnaies.

La Corée du Nord est visée par des sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies depuis son premier test nucléaire en 2006, mais le pays a continué d’investir dans son programme nucléaire. L’organisation avait interdit à Pyongyang toute exportation de charbon, de fer, de plomb, textile et fruit de mer. Elle avait aussi limité ses importations de pétrole et de produits pétroliers raffinés, en espérant ainsi assécher le financement de son programme d’armement nucléaire et de missiles balistiques. Ainsi, pour continuer à trouver le financement nécessaire à son programme malgré les sanctions, Pyongyang a misé sur une approche plus agressive.

Selon le rapport, ils ont mis en place une stratégie qui consiste à pirater et à détourner les transactions en monnaies virtuelles. Ce faisant, la Corée du Nord aurait récolté environ 2 milliards de dollars pour ses programmes d’obtention d’armes de destruction massive grâce à des cyberattaques visant des banques ou des plateformes de cryptomonnaie. Autrement dit, les experts de l’ONU ont indiqué que la Corée du Nord a utilisé le cyberespace pour lancer des attaques de plus en plus sophistiquées visant à dérober des fonds aux institutions financières et aux plateformes de cryptomonnaie et pour recycler l’argent volé.


L’argent récolté a ensuite été utilisé par le gouvernement pour accompagner ses programmes d’armes lourdes. Grâce à cela, Pyongyang a continué d’améliorer ses programmes nucléaires et de missiles bien qu’elle n’ait pas procédé à un essai nucléaire ni à un lancement de missile balistique intercontinental. « Les cyberacteurs de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), dont beaucoup opèrent sous la direction du Bureau général de reconnaissance (services de renseignement nord-coréens), ont levé des fonds pour les programmes d’AMD, pour un montant total estimé à ce jour à 2 milliards de dollars (1,8 milliard d’euros) », ont écrit les experts dans le rapport.

Les experts ont expliqué que la raison principale de ces attaques réside dans le fait que « les attaques à grande échelle contre les échanges de cryptomonnaies permettent à la Corée du Nord de générer des revenus de manière plus difficile à localiser et soumis à moins de surveillance et de réglementation gouvernementales du secteur bancaire traditionnel ». Les experts ont également estimé qu’en dépit des efforts diplomatiques, leurs investigations montrent des violations répétées des sanctions de l’ONU par la Corée du Nord.

« À titre d’exemple, la Corée du Nord a continué de violer les sanctions par des transbordements illicites de marchandises et par l’achat de biens liés aux armes de destructions massives et de produits de luxe », ont-ils déclaré. D’un autre côté, Reuters a rappelé que le président américain Donald Trump a rencontré à trois reprises, en un an, le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un. Selon le média, leur dernière rencontre remonte en juin dernier lorsque les deux hommes ont promis de relancer les discussions en vue d’une dénucléarisation de la Corée du Nord.

Cependant, ces discussions n’ont pas repris depuis. Scott A. Snyder, chercheur principal pour les études coréennes et directeur du programme sur la politique américano-coréenne, a déclaré que la raison pour laquelle la Corée du Nord ignorait les sanctions était parce qu'elle avait besoin de l'argent, mais qu'elle y voyait aussi des sanctions injustifiées, donc illégitimes et non contraignantes.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

La Corée du Nord serait-elle derrière le ransomware WCry ? Des indices dans le code le suggèrent

WannaCry : les États-Unis incriminent officiellement la Corée du Nord « avec un très haut niveau de certitude »

La NSA soupçonne également la Corée du Nord d'être derrière WannaCry, en se basant sur les tactiques, techniques et objectifs du ransomware

La Corée du Nord ne dispose que de 28 sites internet, une information qui a été obtenue suite à une erreur de configuration dans un serveur TLD

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Anselme45
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 06/08/2019 à 15:51
Pyongyang aurait obtenu 2 milliards de dollars grâce à des cyberattaques pour ses programmes d'armes de destruction massive
1. La première caractéristique des cyberattaques est que l'on n'arrive pas à identifier leur auteurs (sinon, il y a longtemps que le terme "cyberattaque" aurait disparu du dictionnaire)

2. La majorité des victimes (société ou individu) n'osent pas avouer avoir été victime d'une fraude (cyber ou non) de peur de perdre toute crédibilité auprès de leurs clients ou amis

3. Les auteurs du terme "armes de destruction massive" sont eux bien connus (Trump n'a pas été l'inventeur de la Fake News, il a eu des prédécesseurs à la Maison Blanche) et ce terme a été utilisé pour envahir l'Irak sans que l'on en trouve trace d'une seule!!!

Conclusions:

1. Impossible de définir quelles sont les cyberattaques venus de Corée du Nord

2. Impossible de connaître le nombre de cyberattaques et encore moins d'évaluer les coûts engendrés

3. Les USA, la Russie, la Chine, le Royaume-Uni, la France, l'Inde, le Pakistan, Israel sont tous dépositaires "d'armes de destruction massive" bien plus efficaces que celle de la Corée du Nord

Alors franchement, cette news a simplement l'odeur de l'info frelatée...
7  1 
Avatar de Jiji66
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 07/08/2019 à 10:06
Sachant qu'une infime partie de la population a un accès à un ordinateur, il est difficile de croire que ce pays puisse être une cyber menace pleine d'informaticiens chevronnés.
1  0 
Avatar de virginieh
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 08/08/2019 à 15:40
Ah bon ? Ils en sont encore a brandir des preuves ? je pensais que leur seule parole devait suffire pour les croire, ils ont encore des "progrès" à faire.
1  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 06/08/2019 à 11:07
Mais qu'est ce que c'est encore que cette propagande ? La Corée du nord gagne 2 milliards avec des cyber-attaques ?
On baigne vraiment dans une sale propagande type 1984. On est en guerre avec l'eurasie certainement...
4  4 
Avatar de Christ D
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 08/08/2019 à 13:31
On se prend la tête pour 2 miliards dans les armes de destructions massives Chinoises ??

Je vous invite à étudier le programme des armes de destructions massives des états unis :
Le budget de fabrication de leur armes est de 1 800 milliards de dollars !!! oui, vous avez bien lu !!
Et leur budget n'a fait qu'augmenté depuis Bush Fils puis Trump
Ils ont réalisés plus de 1600 essais nucléaires dont la plupart atmosphérique !!! oui, vous avez bien lu

C'est 30 % de plus que l'URSS, quoi qu'on en dise (je ne suis pas communiste, mais je n'aime pas qu'on diabolise à outrance un pays tout en béatifiant le diable)
A côté de ça, la France (à qui on tape sur la tête à longueur d'année) n'a réalisé QUE environ 110 essais dont très peu ont été atmosphériques et ne possède "QUE" environ 300 ogives nucléaires dont il n'y a plus que modernisation.

Pour 2 milliards de dollars ? tu as
- 10 % d'une bombe si c'est la 1ère (coup de dev monstrueux)
- ou 10 bombes dans le cas ou la production est déjà industrialisée depuis fort longtemps

Bref 2 milliards... une paille dans un champs.
0  0 
Avatar de abgech
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 08/08/2019 à 15:16
J'imagine qu'un responsable US, général de préférence, a brandi un listing devant une assemblée de l'ONU, comme preuve ?
0  0 
Avatar de alexetgus
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 08/08/2019 à 21:12
Vous avez dit "armes de destruction massive", c'est ça ?
C'est un terme que j'ai déjà entendu d'un certain pays qui voulait partir en guerre coûte que coûte...

Il ne manque plus que "axe du mal" après une campagne de dénigrement du pays visé...
C'est une dictature, d'accord. Le peuple n'en peut plus, d'accord. Mais on va éviter de partir en guerre et tuer les civils, hein ? On peut ?
0  0 
Avatar de moueza
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 09/08/2019 à 16:09
Des sanctions non contraignantes, ah ça leur fait une belle jambe à la Corée !
0  1 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web