Les utilisateurs d'iPhones seraient plus à la page que ceux d'Android
D'après une étude américaine

Le , par Katleen Erna, Expert éminent sénior
Le 18/01/2011
Seulement 0.4% des utilisateurs d’Android sont sous la dernière version de l'OS mobile, la 2.3, alors que 90% des utilisateurs d’iPhone sont sous la mouture la plus récente : iOS4.

Ces chiffres ont été donnés par David Lieb sur la proportion d’utilisation d’iOS4 sur iPhone, et ils sont plutôt rassurant pour les utilisateurs du smartphone d'Apple.

Par version, cela donne :
4.X : 89.73%
3.X : 10.25%
2.X : 0.02 %

Et, pour les 10% restant, il suffirait d'une mise à jour rapide et possible pour être à la page.

Les chiffres des utilisateurs d’Android sont bien différents :

Android 1.5 : 4.7%
Android 1.6 : 7.9
Android 2.1 : 35.2%
Android 2.2 : 51.8%
Android 2.3 : 0.4%

Cette comparaison est un peu dure pour la version 2.3 qui vient de sortir, et qui n'est actuellement utilisable que sur un seul téléphone (le S Nexus).

Mais même en se penchant sur une comparaison avec Android 2.2 qui est sorti bien avant iOS4, le résultat est aussi flagrant ("juste" 51.8% contre 89.73 %), ce qui donne à réfléchir.

Les raisons de ce décalage ? Des stratégies commerciales, car les versions les plus récentes d’Android comme la version 2.2 sont prêtes a aller sur les mobiles Samsung, mais les constructeurs préfèrent écouler leurs appareils sous Android 2.1 pour commercialiser d’autre versions (comme pour le Vibrant 4G+).

99.6% des utilisateurs d’Android en ont pourtant vu la dernière version (2.3), mais ne peuvent l’utiliser et attendent que les choses changent.

Source : Statistiques d’utilisateurs

Ces bâtons dans les roues dans les upgrades d'Android vous choquent-ils ?

Emma Hernandez, en collaboration avec Katleen Erna


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 19/01/2011 à 0:46
Oui, c'est choquant. Personnellement, je suis bloqué avec 1.6 sur mon Acer Liquid : la migration vers 2.1 ne passe pas par le service de mise à jour d'Android (qui s'exécute pourtant régulièrement... et dit qu'il n'y a pas de màj disponible !) mais par un exécutable Windows tout pourri qu'il faut lancer après avoir connecté son téléphone via le port USB. Résultat, ça efface tout ce qu'il y a sur le téléphone : applications, données... Je pourrais faire un backup puis rétablir après la migration, mais le travail que ça représente me parait excessif.
Avatar de air-dex air-dex - Membre émérite https://www.developpez.com
le 19/01/2011 à 1:01
Le problème est que l'on ne peut pas upgrader sa version aussi facilement qu'avec un Ubuntu ou un Firefox, certainement au grand dam de nombreux utilisateurs. A moins d'être un ponte en installation d'OS mobiles (ou très téméraire et chanceux), il est impossible d'avoir la dernière version sans le bon vouloir du constructeur. Mais ce dernier ne parait jamais très pressé...
Avatar de dem dem - Membre habitué https://www.developpez.com
le 19/01/2011 à 1:32
C'est un peu oublier la très grande disparité hardware sous Android et le bon vouloir d'adaptation des versions personnalisées des constructeurs et des opérateurs. Il faut être cinglé pour prendre un appareil Android bridé chez Orange ou prendre un smartphone avec un support tout pourri chez un fabricant qui ne pense qu'à faire tourner ses usines en profitant de la mode Android sans penser aux utilisateurs.... Ouf! Avec mon HTC Desire, j'ai un Android qui a de la gueule, qui n'est pas bridé par Bouygues et qui reçoit régulièrement les dernières mises à jours HTC Android+Sense via le réseau Bouygues OTA (non je ne travaille pas chez Bouygues...). Franchement, faut pas être bien malin pour acheter en 2011 un téléphone sous Android 1.6 et espérer avoir une mise à jour..... Une statistique qu'on a jamais : combien d'acheteurs achètent leur téléphone en le choisissant parce qu'il tourne sous Android ???? 20%, 30%???? plus? vous croyez vraiment ? Alors que 100% des acheteurs prennent un iPhone parce que c'est un iPhone ! ( et sans savoir vraiment ce que c'est et sans connaitre vraiment les offres concurrentes).
Avatar de ratomms ratomms - Membre actif https://www.developpez.com
le 19/01/2011 à 7:50
le problème est que les constructeurs se foutent du consommateurs pour le mise à jour.
Avatar de Ceylo Ceylo - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 19/01/2011 à 8:50
Me rend pas bien compte si les mises à jour 2.1, 2.2 et 2.3 d'Android sont majeures (pour l'utilisateur) ou pas.

Parce que là toutes les versions mineures d'iOS sont regroupées en une alors qu'on compare à côté toutes les versions mineures d'Android...

Du coup cela donnerait :
iOS 4.X : 89.73%
iOS 3.X : 10.25%
iOS 2.X : 0.02 %

Android 2.x : 87.4%
Android 1.x : 12.6%

Le tableau est déjà moins resplendissant .
Avatar de ninfomane ninfomane - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 19/01/2011 à 9:27
Citation Envoyé par Ceylo  Voir le message
Me rend pas bien compte si les mises à jour 2.1, 2.2 et 2.3 d'Android sont majeures (pour l'utilisateur) ou pas.

Je ne suis pas si certains qu'elles soient mineures en tout cas. La 2.2 ajoute par exemple le tethering. Si la mise à jour vers cette version prend du temps, c'est parce que les opérateurs ne veulent pas de ce genre de fonctionnalités. De plus, chaque constructeur ajoute sa propre interface et modifications de l'OS, sans oublier le large panel d'appareils différents sur lesquels tourne Android. Une mise à jour doit être testé sur chacun des appareils.

Pour l'iPhone, ce n'est pas compliqué. C'est toujours les même appareils made in Apple. Il est donc fort probable que les mises à jours soient toujours testées et plus rapidement (car un seul constructeur). Pour reparler du tethering, on verra si Apple arrive à balancer sa mise à jour en France...
Avatar de FloMo FloMo - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 19/01/2011 à 10:13
Du coup cela donnerait :
iOS 4.X : 89.73%
iOS 3.X : 10.25%
iOS 2.X : 0.02 %

Android 2.x : 87.4%
Android 1.x : 12.6%

Le tableau est déjà moins resplendissant

iOS 4.0 : 9,25 %
iOS 4.1 : 27,5 %
iOS 4.2 : 52,99 %

iOS 3.0 : 0,32 %
iOS 3.1 : 9,26 %
iOS 3.2 : 0,66 % (via iPad)

Donc si tu prends le rapprochement, la toute dernière version d'iOS, sortie récemment (fin novembre 2010), représente tout de même la majorité des iOS. Android 2.3 est sortie début décembre et ne représente que 0,4 % des parts.

Ce qui est également à prendre en compte, ce sont les modifications entre les versions de iOS. La compatibilité entre les versions est très large.
iOS 4.0 a apporté le multi-tâches, Grand Central Dispatch, iAd, FaceTime, Retina Display, etc.
iOS 4.1 a apporté Game Center, les photos HDR, Ping et quelques améliorations en termes de performances.
iOS 4.2 est compatible iPad et a apporté AirPlay et AirPrint.
iOS 4.3 améliore le support AirPlay, ajoute le mode HotSpot, étend iAd et semble ajouter quelques modifications à la gestion des mouvements.
En somme, aucune application à recompiler pour profiter de meilleurs performances.

En parallèle, Android 2.0 / 2.1 a amélioré l'interface, optimisé l'utilisation du matériel, a permis "les fonds d'écran animés".
Android 2.2 améliore les performances, ajoute de multiples fonctionnalités, supporte le plugin propriétaire Flash et les écran Retina.
Android 2.3 inntègre le support WebM, améliore la gestion du code natif, améliore la gestion des tâches parallèles, supporte mieux les gyroscopes, pass du système de fichiers YAFFS à ext4.

Alors que l'un propose des mises à jour intermédiaires en termes de fonctionnalités, l'autre va plus loin dans le fonctionnement interne.

En clair, côté développeur, je sais que si je conçois une application depuis le SDK 4.2, je peux la faire fonctionner à partir de iOS 4.0, voir iOS 3.x.
Dans le sens inverse, si j'ai conçu une application avec le SDK 3.0, elle fonctionne encore, mais de manière moins optimale, sur iOS 4.2.

Mais pour en revenir au débat, le fait que la migration vers iOS 4.2 est rapide est un bon indicateur. Cela signifie que l'on peut proposer de nouvelles options plus rapidement.
Même si la crainte principale reste au niveau des versions majeures, qui mettent en moyenne 2-3 mois pour une migration.
Avatar de spidermario spidermario - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 19/01/2011 à 10:32
Et, pour les 10% restant, il suffirait d'une mise à jour rapide et possible pour être à la page.

Non. Apparemment, certains iDevices, en passant à iOS 4, deviennent tellement lents qu’ils en sont presque inutilisables.

Par ailleurs, je ne trouve pas très pertinent de faire cette étude aussi peu de temps après la sortie de Gingerbread.

Alors, il n’y a que 0,4 % de systèmes Android sous la version qui est sortie il y a un mois, il y a beaucoup plus d’iDevices sous la version d’il y a six mois. C’est bien trop fragmenté, Android !*

* D’ailleurs, quels problèmes pose la fragmentation d’Android ?
Avatar de FloMo FloMo - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 19/01/2011 à 10:46
Citation Envoyé par spidermario  Voir le message
* D’ailleurs, quels problèmes pose la fragmentation d’Android ?

Son principal problème n'est pas la fragmentation du système mais la diversité des appareils.
Une application ne pourra jamais fonctionner parfaitement sur l'intégralité des Androphone, ne serait-ce que pour des problèmes de résolution d'écran.

Un autre soucis en approche est la gestion de la programmation concurrente.
Android est-il prêt et optimisé pour le multi-coeurs ?
On sait que côté Apple, iOS 4 intègre déjà Grand Central Dispatch, ce qui permet d'assurer une optimisation d'entrée de jeu juste en changeant le matériel. A leur actuel
Par contre, rien n'a été annoncé de similaire sur Android. C'est un peu dommage de se focaliser uniquement sur les tablettes.
Avatar de spidermario spidermario - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 19/01/2011 à 10:56
Citation Envoyé par FloMo  Voir le message
Une application ne pourra jamais fonctionner parfaitement sur l'intégralité des Androphone, ne serait-ce que pour des problèmes de résolution d'écran.

C’est là qu’entrent en jeu les « ressources alternatives ».

D’ailleurs, comment iOS gère ça ? Après tout, toutes les applications n’ont pas immédiatement profité de l’affichage Retina, ni de l’écran de l’iPad.
Offres d'emploi IT
Développeur web / sf3 / angular H/F
Logisbox - Midi Pyrénées - Montauban (82000)
Création et développement d'une base de données textile sur access
Renault - Ile de France - Guyancourt (78280)
Développeur full stack java h/f
Vigisense SA - Suisse - Genève

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil