Un Web évangéliste de Microsoft critique avec humour la fin du support du H.264 dans Chrome
Et compare WebM à l'Espéranto

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Mise à jour du 13/01/11

Tim Sneath, « Windows et Web évangéliste » officiel pour Microsoft, a choisi l'humour pour critiquer la décision de Google d'abandonner le support du H.264 dans les futurs versions de Chrome.

Google a motivé sa décision en indiquant qu'il souhaitait se concentrer uniquement sur les technologies ouvertes, et notamment WebM et Theora, deux codecs également soutenus par Mozilla et Opera (lire ci-avant).

Tim Sneath, qui s'exprime en son nom propre, parodie cette argumentation en reprenant quasiment mot pour mot certains passages de l'annonce de Google., mais en l'appliquant aux langues des hommes.

« Nous soutenons l'Esperanto et le Klingon (NDR : langue imaginaire dans Star Trek), […] bien que l'anglais joue un rôle important dans les discours d'aujourd'hui. Notre but est de permettre une innovation fondée sur l'ouverture », écrit-il dans un billet intitulé "Lettre Ouverte du Président des Etats-Unis de Google".

« Ces changements interviendront dans les mois qui viennent mais nous faisons cette annonce dès aujourd'hui pour permettre aux citoyens qui parlent d'autres langues de traduire les librairies du monde entier en Espéranto. »

Les réactions à ce billet – personnel, rappelons-le – vont de l'hilarité à la critique virulente. Mais quoi qu'on en pense, force est d'admettre que Tim Sneath possède un solide sens de l'humour et de la dérision.

Le meilleure moyen de faire passer ses idées ?

Source : Lettre Ouverte du Président des Etats-Unis de Google, par Tim Sneath


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de kain_tn kain_tn - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 13/01/2011 à 11:10
Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message

Le meilleure moyen de faire passer ses idées ?
Mouarf. Pourquoi poster un tel message si la décision de google est vouée à l'échec? ça prouve au moins qu'il ne croit pas à ce qu'il dit.
Avatar de thelvin thelvin - Modérateur https://www.developpez.com
le 13/01/2011 à 11:18
Bof bof. Pour ceux qui ne sont pas de son avis, ça ne passe pas spécialement différemment de s'il avait dit :

"Étant donné que les sites webs à accès international sont composés à 95% de balise <video> et que 99.5% d'entre elles sont alimentées avec le codec H.264, on pourra critiquer le choix de Google de forcer d'un seul coup le monde entier à changer d'infrastructure pour satisfaire leurs propres contraintes."

Au fond, pourquoi le fait que ce soit dit sous forme de blague devrait y changer quelque chose ?
Avatar de kain_tn kain_tn - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 13/01/2011 à 11:28
Certains commentaires sont plutôt pertinents je trouve:


The analogy doesn't stack up. The English language isn't encumbered by patents. You don't have to pay expensive royalty fees to speak or write English. Anyone can speak English regardless of whether you're a poor lone individual, or a multi-millionaire, there are no barriers to entry.

The same can't be said about H.264

I do agree, it's brilliant... but isn't google dropping the support only on the client side (chrom* project)?

At least as long as they keep enconding every videos as they do now (by supporting both h.264 and webM) nothing will change, but the fact that google won't waste time in maintain html5 support in two different(and perfectly alternatives) ways. Someone please corrects me if i got something wrong.
Avatar de FaridM FaridM - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 13/01/2011 à 11:33
Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message

« Nous soutenons l'Esperanto et le Klingon (NDR : langue imaginaire dans Star Trek), […] bien que l'anglais joue un rôle important dans les discours d'aujourd'hui. Notre but est de permettre une innovation fondée sur l'ouverture », écrit-il dans un billet intitulé "Lettre Ouverte du Président des Etats-Unis de Google".

« Ces changements interviendront dans les mois qui viennent mais nous faisons cette annonce dès aujourd'hui pour permettre aux citoyens qui parlent d'autres langues de traduire les librairies du monde entier en Espéranto. »
Euh c'est loin d'être débile (à part pour le Klingon), je trouve qu'au contraire ça donne raison à Google...

La différence c'est que n'importe qui peut utiliser l'anglais sans aucune contrainte, donc c'est quand même trés différent du débat actuel.
Avatar de pseudocode pseudocode - Rédacteur https://www.developpez.com
le 13/01/2011 à 11:45
Personnellement, je ne vois pas l'intérêt de figer les formats audio/vidéo dans la spécification HTML.

La technologie dans ces domaines évolue beaucoup plus vite que la spécification HTML. Le choix des formats fait actuellement par le w3c sera vite obsolète.

Quand au billet de Tim Sneath, il est drôle mais ne pointe que les conséquences de la décision de Google (non support d'un format très répandu) sans en aborder les causes (brevets, paiement).
Avatar de thelvin thelvin - Modérateur https://www.developpez.com
le 13/01/2011 à 11:50
Citation Envoyé par pseudocode Voir le message
Personnellement, je ne vois pas l'intérêt de figer les formats audio/vidéo dans la spécification HTML.

La technologie dans ces domaines évolue beaucoup plus vite que la spécification HTML. Le choix des formats fait actuellement par le w3c sera vite obsolète.
D'accord. Mais ça ne modifie pas le problème réél : qu'est-ce qui deviendra standard de fait. Il n'y en aura pas forcément qu'un, mais H.264 en fera-t-il partie (et même, sera-t-il l'unique) ?

Quand au billet de Tim Sneath, il est drôle mais ne pointe que les conséquences de la décision de Google (non support d'un format très répandu) sans en aborder les causes (brevets, paiement).
Moi je dis que ce format n'est pas si répandu que ça. Déjà en général, et surtout dans le contexte que nous discutons là (balise <video>
Avatar de Uther Uther - Expert éminent https://www.developpez.com
le 13/01/2011 à 12:14
Citation Envoyé par pseudocode Voir le message
Personnellement, je ne vois pas l'intérêt de figer les formats audio/vidéo dans la spécification HTML.

La technologie dans ces domaines évolue beaucoup plus vite que la spécification HTML. Le choix des formats fait actuellement par le w3c sera vite obsolète.
L'intérêt est d'avoir un codec commun dont on est sur que tous les navigateurs pourront utiliser. Actuellement il n'y a pas un seul format qui soit commun à tous les navigateurs, ce qui est quand même très problématique.

Le principe d'un standard est justement de rester en retrait sur le top niveau du moment pour fournir une certaine stabilité. Avoir un standard même s'il n'est pas forcément au top niveau et mieux que pas de standard du tout.
Le jpg a beau être daté, ça ne gène pas grand monde
Avatar de pseudocode pseudocode - Rédacteur https://www.developpez.com
le 13/01/2011 à 12:17
Citation Envoyé par thelvin Voir le message
D'accord. Mais ça ne modifie pas le problème réél : qu'est-ce qui deviendra standard de fait. Il n'y en aura pas forcément qu'un, mais H.264 en fera-t-il partie (et même, sera-t-il l'unique) ?
Le standard de fait, par définition, est défini par l'usage et la notoriété.

Aujourd'hui le standard de fait en audio sur le web c'est le mp3, quand bien même le W3C ou Google choisirait de choisir autre chose.

Aujourd'hui le standard de fait en video sur le web, c'est flash. Demain, le standard de fait pour la vidéo... on n'en sait rien. On verra ce que choisiront les internautes.

La vrai liberté pour moi c'est pas WebM, ni H.264 : c'est de pouvoir choisir ce que je veux. Et pour l'instant, j'ai l'impression que les navigateurs essaient de me restreindre mes libertés en m'imposant un format (pour mon bien, il parait).

Moi je dis que ce format n'est pas si répandu que ça. Déjà en général, et surtout dans le contexte que nous discutons là (balise <video>
On ne peut pas dire non plus que WebM soit vraiment plus répandu que H.264
Avatar de jpvincent jpvincent - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 13/01/2011 à 12:26
Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message

« Nous soutenons l'Esperanto et le Klingon (NDR : langue imaginaire dans Star Trek), […] bien que l'anglais joue un rôle important dans les discours d'aujourd'hui. Notre but est de permettre une innovation fondée sur l'ouverture », écrit-il dans sa "Lettre Ouverte du Président des Etats-Unis de Google".
amusant, mais comme d'hab' avec ce genre de blague j'espère que les gens ne vont pas s'y arretter : il a fallu des siècles et le hasard pour que l'anglais soit une langue à peu près universelle. Les adoptions de format technologiques vont et viennent parfois en moins d'une décennie
Avatar de thelvin thelvin - Modérateur https://www.developpez.com
le 13/01/2011 à 12:50
Citation Envoyé par pseudocode Voir le message
La vrai liberté pour moi c'est pas WebM, ni H.264 : c'est de pouvoir choisir ce que je veux. Et pour l'instant, j'ai l'impression que les navigateurs essaient de me restreindre mes libertés en m'imposant un format (pour mon bien, il parait).
Alors attention, si H.264 s'impose bien, justement cela restreindra ton choix de la manière que j'ai déjà dite (et j'apprécierai qu'on arrête de faire comme si je l'avais pas dit, juste au passage c'est un petit peu le cœur de la question.)

Si H.264 s'impose, en gros ça veut dire que les outils, pour avoir une certaine universalité, devront le gérer.
- les décodeurs le devront, et c'est tout.
- les codeurs le devront, s'il est le seul à s'imposer.

Or, et c'est un point important, ce n'est pas n'importe qui, qui peut offrir un support H.264 dans ses produits.
=> Tu auras donc moins de choix, au moins pour les décodeurs, peut-être aussi pour les codeurs.
=> De manière générale, tout ameneur de nouvelles choses où intervient de la vidéo sur le web, aura moins le choix
=> Il y aura moins de choix dans les nouvelles choses.

Pour donner des exemples, moins de choix ça vient simplement du fait qu'il faut payer pour proposer du support, donc il faut se faire payer pour pouvoir payer, donc l'approche n'importe qui, pour rien, parce qu'il l'a déjà fait pour lui, est éliminée. Accessoirement aussi, ça veut dire piratage au lieu de payer les outils qui le font.
Deux éléments qui ne plaisent pas trop en général.

L'argument anti-H.264, ici, ne se pose donc pas dans l'immédiat (où, en effet, plus on est compatible à tout, mieux c'est,) mais dans la durée (où, ce qui compte, c'est que faire de la vidéo sur le web soit confortable.)

C'est pas plus compliqué que ça.

Tu peux décider tant que tu veux que tu n'as pas envie de voir dans la durée, l'argument de ce qui va se passer sur la durée n'en sera jamais moins pertinent.
Et si, par hasard, H.264 ne s'impose pas, ça n'empêchera personne de le rendre lisible quand même, au prix de moins de facilité pour ce faire (et de pognon ou piratage pur et simple.)
En plus, une fois que le confort semble établi, les formats fermés pourront toujours être remis dans la boucle, moins aptes à faire changer le monde vers un confort moindre que l'existant.

On ne peut pas dire non plus que WebM soit vraiment plus répandu que H.264
Je ne pense pas que ça ait un rapport avec la question, qui je le rappelle, était grosso-modo "est-ce que le manque de support de H.264 dans <video> force à adapter beaucoup d'existant ?" Peux-tu préciser ?
Contacter le responsable de la rubrique Accueil