Bruxelles questionne l'impartialité de Google AdWord
Et envoie des questionnaires aux acteurs du Web européen, selon Le Figaro

Le , par Idelways, Expert éminent sénior
D'après Le Figaro, Bruxelles aurait commencé à envoyer ses premiers questionnaires aux acteurs majeurs du Web européen dans le cadre de son enquête anti-trust sur Google.

En plus des questions sur l'impartialité des résultats de recherche du célèbre moteur (que la commission suspecte de favoritisme envers ses propres services et ceux de ses partenaires), des questions révèleraient, d'après le quotidien, une présomption de manipulation sur l'offre publicitaire Google AdWords, principale source de revenus du géant américain.

Au total, une centaine de questions figureraient dans ce questionnaire. Les éditeurs de sites Web, les annuaires et les autres moteurs de recherche, en plus des annonceurs et des régies publicitaires, sont invités à retourner leurs réponses avant le 11 février.

Bruxelles interroge ces acteurs en leur demandant par exemple "s'il ont connaissance de modules dans l'algorithme de référencement naturel de Google qui pourraient pénaliser le classement ou l'affichage de pages de votre site Web (…) par rapport à des services concurrents appartenant à Google".

Quant aux soupçons qui planent sur l'impartialité de AdWords, ils sont, toujours d'après Le Figaro, à chercher dans des questions sur de "soudaines hausses des tarifs publicitaires sur le moteur de recherche au cours des six dernières années", ou question encore plus directe : "Google vous a-t-il jamais indiqué qu'une hausse des dépenses publicitaires pourrait améliorer votre référencement naturel ?".

L'ensemble de ces témoignages récoltés sera sans doute la principale pièce à conviction qui permettra à la commission de statuer sur l'existence ou non d'abus de position dominante (substituabilité des marchés, fixation des prix…)

Pour Le Figaro, Bruxelles tente en tout cas de trouver des indices de "dégradation brutale de l'indice de qualité AdWords des annonceurs sans qu'ils aient pour autant changé la page sur laquelle les utilisateurs sont envoyés par leur publicité".

Source : Article du Figaro

Et vous ?

Pensez-vous que des soupçons planent sur Google AdWords ?
Trouvez-vous les questions de la commission orientées ?

En collaboration avec Gordon Fowler


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Offres d'emploi IT
Responsable protection des données H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (78114)
Responsable transverse - engagement métiers H/F
Safran - Ile de France - Corbeil-Essonnes (91100)
Architecte et intégrateur scade/simulink H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil