Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Amazon demande aux autorités US l'autorisation de lancer 3236 satellites pour offrir l'internet à haut débit
Veut-il concurrencer Space X ?

Le , par Bill Fassinou

286PARTAGES

10  0 
Cette semaine, le géant américain du commerce électronique a fait un pas de plus dans sa conquête de l’espace. En effet, Amazon a demandé aux autorités américaines l’autorisation de procéder au lancement de 3236 satellites Internet dans le cadre de son projet Kuiper annoncé en avril dernier. Le projet Kuiper prévoit le lancement d’une flotte d'environ 3236 satellites à basse altitude pour offrir l’Internet haut débit partout dans le monde. « Le projet Kuiper est une initiative visant à lancer une constellation de satellites en orbite terrestre basse qui offrira une connectivité haut débit à faible temps de latence aux communautés non desservies et sous-desservies du monde », avait annoncé Amazon il y a environ quatre mois.

Amazon lance-t-il la concurrence à SpaceX ? Cela paraît tout à fait évident, car le projet du patron mondial de l’e-commerce possède les mêmes traits de caractéristiques que celui de SpaceX d'Elon Musk. Autrement dit, le projet Kuiper d’Amazon décrit les mêmes objectifs que le projet Starlink de SpaceX. Dans un cas comme dans l’autre, les deux entreprises ont témoigné leur ambition de fournir l’Internet à haut débit dans toutes les régions du monde, à l’aide de satellites lancés à basse altitude, en orbite autour de la terre. Si Amazon vient de demander l’approbation des autorités américaines pour démarrer la phase de lancement de ses satellites, SpaceX lui, a déjà commencé depuis mai dernier le déploiement de ses satellites Internet.

Dans la nuit du 23 juin 2019, Elon Musk et SpaceX ont procédé au lancement en orbite terrestre basse de la première flotte composée de 60 satellites du projet Starink. Les 60 satellites d’une masse de 227 kilogrammes chacun ont été lancés et mis en orbite terrestre basse dans la nuit jeudi 23 au vendredi 24 mai 2019, à partir de la base aérienne de Cap Canaveral en Floride. Les 60 satellites représentent la première flotte d’une constellation d’environ douze mille satellites pour le projet Starlink, le projet par lequel Elon Musk entend fournir l’Internet à haut débit depuis l’espace à toutes les régions du monde. Pour la circonstance, Musk et SpaceX ont expliqué que significativement, les 60 satellites ne représentaient pas grand-chose pour l’instant.

D’après eux, il faudra attendre encore au moins six lancements supplémentaires (environ 400 satellites) pour espérer offrir un service Internet minimum. Ils ont aussi annoncé qu'il faudrait probablement au moins 12 lancements de plus, portant des charges utiles similaires pour que l’entreprise puisse assurer une couverture Internet constante dans la plupart des pays du monde. Il y a quelques jours, l’entreprise a annoncé être en parfaite communication avec tous ses satellites sauf 3 des 60 qui ont été lancés. Musk avait tout de même précisé que ce projet lui permettrait de récolter les fonds nécessaires pour sa vision de l’espace, en particulier celle de coloniser la planète Mars.

Cela dit, Elon Musk et les siens vont devoir désormais faire face à une grande concurrence sur ce nouveau marché si la FCC approuve la demande d’Amazon. L’entreprise a demandé aux États-Unis l'autorisation de lancer 3236 satellites de communication, rejoignant ainsi une nouvelle course à l'espace pour offrir un service Internet haut débit à basse orbite et défier la flotte prévue par SpaceX d'Elon Musk. Dans un communiqué cette semaine, Amazon a annoncé à la FCC (Federal Communications Commission) que ses satellites fourniraient le haut débit à des dizaines de millions de consommateurs et d’entreprises qui ne disposent pas d’un accès adéquat à Internet.

La FCC a déjà donné en avril dernier le feu vert à SpaceX pour le lancement de ces satellites. La FCC a déjà approuvé près de 13 000 satellites en orbite terrestre basse. Ceux-ci incluent les 11 943 de SpaceX. Il faut noter que sur une orbite terrestre basse, avec des altitudes de de 180 à 2000 kilomètres, les satellites doivent parcourir le globe pour rester en altitude et effectuer des orbites en 90 minutes à peine. À mesure que l’on se dirige vers l’horizon, il transfère les signaux au prochain satellite qui passe. De nombreux satellites sont nécessaires si l'objectif est une couverture continue et étendue.


Pour sa part, Amazon a déclaré que ses satellites seraient exploités à des altitudes d'environ 590 à 630 kilomètres. Selon Jeff Bezos, le PDG d’Amazon, ce projet va coûter plusieurs milliards à l’entreprise. « C’est un projet à long terme qui vise à desservir des dizaines de millions de personnes qui n’ont pas un accès de base à Internet haut débit », avait déclaré Amazon dans un communiqué en avril lorsque le projet Kuiper a été rendu public auprès de l’Union internationale des télécommunications. En précision, la société a également indiqué dans son rapport à la FCC qu'elle contribuerait à desservir les communautés américaines « en offrant des services de communications fixes à large bande aux zones rurales et difficiles d'accès ».

À cet effet, la FCC a expliqué que selon une étude réalisée en 2017, 21 % des Américains n’ont pas encore accès au haut débit fixe et résidentiel, et 33 millions d’Américains n’ont pas accès au service mobile rapide. Dans sa demande d’approbation, Amazon a expliqué à son tour que 3,8 milliards de personnes dans le monde n'ont toujours pas accès à un service haut débit rapide et fiable. Ainsi, l’entreprise espère que le projet Kuiper aidera les opérateurs de réseaux mobiles à étendre les services sans fil. D'après la société, Kuiper permettra également des « services de connectivité mobile à haut débit pour les aéronefs, les navires, les véhicules terrestres, etc. ».

Sources : Bloomberg, LA Times

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

SpaceX a annoncé qu'il était en communication avec tous ses satellites sauf 3 des 60, un mois après leur lancement, mais la société semble satisfaite

Les 60 premiers satellites de Starlink, le projet d'Elon Musk pour fournir Internet depuis l'espace, sont lancés en orbite, après deux tentatives

Amazon envisage de lancer plus de 3000 satellites pour offrir l'internet à haut débit dans les régions non desservies et sous-desservies du monde

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 06/07/2019 à 20:05
Ne manquerait plus que la Chine, l'Inde et la Russie fassent de même pour le "bien de l'humanité". Et bonjour le foutoir, déjà que c'est un de ces bordel là-haut...

C'est désespérant.
7  0 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 08/07/2019 à 19:33
@TheLastShot

tu sais je ne suis pas un ayatollah de l’orthographe, mais là quand même tu pousses le bouchon un peu trop loin. On perd le sens des mots et des phrases, c'est fort !

Je ne sais pas, tape tes messages dans Writer ou Word avant et une fois la correction terminée, tu les copie-colle ici.
5  0 
Avatar de xXxNeWgEnErAtIoN
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 07/07/2019 à 12:51
L'espace environnant la terre est déjà une poubelle, y laisser des entreprises privées s'y développer sans contraintes strictes est suicidaire.

J'espère que ça sera bien encadré... mais ça me semble bien illusoire.
4  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/07/2019 à 8:53
Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
Bah justement pour fournir un accès à internet, comme pour la télévision par satellite, il vaut mieux que les satellite soit en orbite geostationnaires.... Soit à 36.000 km d'altitude, sachant que ça nous faire une surface du coup de 4*pi*R², je voulais laisse calculer la distance entre chaque satellite...

EDIT: petite correction de l'altitude
C'est bien de corriger l'altitude, ça aurait été encore mieux de corriger les fautes de français.
2  0 
Avatar de yoyo3d
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 08/07/2019 à 9:01
Et on a tout le temps de nous pencher sur le "comment gérer les déchets"
ben voyons.... c'est avec ce genre de réflexion que nos centrales nucléaire nous éclairent mais qu'on se demande encore ou enfouir nos déchets en attendant qu'un génie trouve une idée pour s'en débarrasser, idem pour toute la technologie "Electronique", nos filières de démantèlement sont tellement efficaces qu'on envoie nos rebuts dans des décharges en Afrique, en inde ou je ne sais ou... parce qu'on a pas réfléchi à comment traiter "l'après consommation".

rien qu'à qu'à voir le nombre de lancements.... combien on a de retour d'incident malgré "le bordel" qui est là haut....

je suppose que tous les "incidents" sont répertories et diffusés de manière transparente afin de prévenir la population que du matos en perdition va peut être rentrer à la maison... bon, je sais que ce genre de document existe et qu'il est peut être facilement "trouvable"sur internet ou directement à la source, je sais qu'il y à un recensement des objets "qui ne répondent plus"... mais je sais aussi que, quand on ne maîtrise plus, on s'en remet systématiquement aux "probabilités pour que ça tombe dans l'océan, dans le désert ou chez les voisins".

donc non, ces probabilités la ne me rassurent pas.... il y à déjà un embouteillage monstre la haut et si chaque pays ou chaque grosse compagnie veut prospérer en "orbite géo" forcement les probabilités que "ça cartonne" augmentent fortement et ces probabilités la , j'y crois...
3  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 08/07/2019 à 14:44
Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
Bah la latence quand tu dois changer de satellite en permanence je suis pas sûre que ce soit mieux....
Il n'y a pas de raison que la transition d'un satellite à l'autre ait un impact sur la latence si c'est bien fait.

Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
Je suis d'accord pour l'ISS, mais elle est en orbite très basse, c'est pas spécialement là o
Elle n'est pas extrêmement plus bas non plus. et sachant que à cette altitude, les frottements ne sont pas totalement négligeables, les débris peuvent descendre. L'ISS est déjà entré plusieurs fois en collision avec des débris.
2  0 
Avatar de SimonDecoline
Membre expert https://www.developpez.com
Le 08/07/2019 à 20:42
Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
On est plus au collège où nous fous fous -1 à chaque dictées, on est dans le monde réel avec des ingénieurs, des cap, des bep, etc. Donc le fod devrait primer sur la forme !
Ben justement, dans le monde réel de l'informatique les gens comprennent qu'avec un satellite géostationnaire, on a une latence de plusieurs centaines de millisecondes et que c'est rédhibitoire pour pas mal d'applications.
2  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 08/07/2019 à 23:02
Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
Sauf qu'à 36km la dure du transport est de 1.2s (multipliée par 2 pour le retour....), mais si on omet les jeus en résaux et tout etç, est-ce réellement une grande perte de devoir atendre, ô on dieux (je n'ironise pas contre toi, que e soit claire nais contre deux qui ne sont pas capable d'attendre 2s seconde pour avoir une informations).
Tu t'es loupé d'un zéro dans tes calculs c'est 36 000 km / 299 792,458 km.s-1 * 2= 0,2402 s . Soit environ un quart de seconde et ça n'est que le minimum théorique. Dans la pratique, c'est généralement le double.

Alors consulter un site web avec ce genre de connexion, c'est faisable, mais si tu en fait sérieusement l'expérience, tu vas voir que c'est très désagréable, d'autant plus avec nos pages web actuelles pleines d'ajax. Tu risques de préférer un connexion bas débit avec une meilleure latence. Et évidement pour les jeux-video d'action, c'est même pas envisageable.

Alors oui, c'est une solution tout à fait tolérable pour le citadin qui se rend dans la cambrousse trois fois par an et rentre chez lui profiter de la fibre. Par contre quand on habite toute l'année dans une zone qui n'aura jamais accès à la fibre, ni même a un xDSL décent, c'est autre chose.

Citation Envoyé par pierre-y
On me donne un exemple avec google map, j'y répond et je pense que dans le cas des satellites amazone, ça va poser problème. D’ailleurs mon propos ne porte pas sur le survole a proprement parlé, mais l'ingérence qu'ils sont susceptible de provoquer.
C'est pour ça que j'ai pris la peine de répondre a tous les cas :
- Les satellites en orbite basse, ça existe depuis toujours, en général pour de l'observation et aucun pays ne peut rien y faire
- Il est possible depuis des dizaines d'années de se connecter aux satellites de télé-communications étrangers en orbite haute. Il n' y a même pas besoin de survoler le pays pour le desservir. Le fait qu'il y ait également des satellites en orbite basse ne change rien a la situation
2  0 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 07/07/2019 à 18:40
Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
les satellite soit en orbite geostationnaires.... Soit à 36km d'altitude, sachant que ça nous faire une surface du coup de 4*pi*R², je voulais laisse calculer la distance entre chaque satellite...
Laisse tomber tes calculs (rénaux), c'est à 36 000 km que se situe l'orbite géostationnaire.
1  0 
Avatar de xXxNeWgEnErAtIoN
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 07/07/2019 à 18:56
Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
Il y a déjà des satellites qui survolent tous les pays... Un petit exemple ? Grâce à quoi est-ce qu'on peut avoir Google Earth à ton avis ?

Suicidaire c'est un peu un grand mot... peut y avoir des dégâts matériels ok, mais point de vue dangerosité mortel....

Bah justement pour fournir un accès à internet, comme pour la télévision par satellite, il vaut mieux que les satellite soit en orbite geostationnaires.... Soit à 36km d'altitude, sachant que ça nous faire une surface du coup de 4*pi*R², je voulais laisse calculer la distance entre chaque satellite...


Bah si suicidaire, dans le futur on devrait être amené à aller de plus en plus dans l'espace, et si tu te prends un débris lancé à +3000km/h tu vas pleurer crois moi.

Si on peut se éviter de se tirer une balle dans le pied, surtout que les préoccupations des entreprises privées c'est d'être rentable, le reste passe après si elles se font gauler ou si ça leur apportent quelques chose
1  0