Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google Chrome triple sa part de marché en un an
Et aide Firefox à devenir numéro un en Europe au détriment d'Internet Explorer

Le , par Idelways

62PARTAGES

2  0 
Mise à jour du 03/05/2012, par Hinault Romaric

La publication du classement des navigateurs pour le mois d’avril par NetApplications vient confirmer un regain d’intérêt pour Internet Explorer.

Le navigateur de Microsoft semble bien se porter depuis le début de cette année et n’enregistre non plus des baisses au fil des mois, mais également des gains de parts de marché.

En avril, IE est repassé au-dessus de la barre des 54% des parts de marché avec un score de 54,09%, contre 53,83 au mois de mars.

Pour l’occasion, Microsoft a commenté quelques chiffres sur les parts des différentes versions d’IE, et se félicite de la forte progression d’IE 9 qui a gagné 10 points depuis le mois de janvier avec une part de 35,5%.

Firefox, le numéro 2 actuel se porte toujours mal et voit sa part de marché reculer de 0,4 point, passant de 20,6% à 20.2%.

Chrome, le navigateur de Google est aux trousses de Firefox avec une augmentation de 0,3 point de sa part de marché qui passe à 18,6%. Le top 5 est fermé par Safari qui baisse légèrement à 4,81% et Opéra dont la part est évaluée à 1,63% en avril.



Du côté des navigateurs mobiles, Safari d’Apple mène le peloton de tête et enregistre une hausse de sa part passant de 60,5% à 63,8%. Chrome pour Android passe de 18,3 % à 18,9%. Le navigateur Opera Mini chute de 3,3 points à 12,1%.

Source : Net applications, Blog IE

Maj d'Hinault Romaric

Parts de marché : IE renverse la tendance
Chrome chute après 17 mois de croissance

Mise à jour du 20/02/2011

Grosse surprise dans le dernier rapport de NetApplications pour le classement des navigateurs au cours du mois de janvier 2012.

Pour la première fois depuis plusieurs mois, la part de marché d’Internet Explorer qui était en constante baisse enregistre une hausse de 1,09 point. La part du navigateur de Microsoft passe de 51,87% en décembre à 52,96% en janvier.

Cette croissante de la part d’IE pourrait être imputée aux ventes de nouveaux ordinateurs Windows 7 pendant la période de Noël. Cependant, la part d’IE 9 (qui est livré avec l’OS) présente une faible hausse en passant de 11,48% à 11,64%.

Chrome voit son ascension stoppée au cours du mois de janvier 2012, après près de 17 mois de croissance. Sa part de marché chute et passe de 19,11% à 18,94% au cours de cette période.

Une baisse qui pourrait être liées à la nouvelle politique de confidentialité controversée de Google annoncée en début du mois de janvier ?

Le navigateur Firefox, quant à lui, continue à perdre du terrain au fil des mois et voit sa part de marché passée de 21,83% à 20,88% malgré les constantes améliorations qui sont apportées au navigateur.



Pour les autres navigateurs, Safari passe de 4,97% de part à 4,90. Opera enregistre une petite hausse avec 1,67% de part.

Source : NetApplications

Et vous ?

Que pensez-vous de cette chute de Chrome ? Est-t-elle due à la nouvelle politique de confidentialité de Google

Parts de marché : Chrome poursuit son ascension
et se rapproche de plus en plus de Firefox, qui clôture l’année 2011 avec Internet Explorer sur une perte

Mise à jour du 03/01/2012, par Hinault Romaric

L’année 2011 s’est achevée pour le marché des navigateurs sur un coude à coude entre Chrome et Firefox, selon les statistiques publiées par Net Applications pour le mois de décembre.

Chrome a enregistré une croissance importante de sa part de marché (8.8 points) tout au long de l’année 2011, et détient désormais 19,11% de parts, soit une augmentation de 0,93 point. Firefox, quant à lui, enregistre une chute de 0,31 point avec une part de 21,83%.

Le navigateur de la fondation Mozilla atteint donc son niveau le plus bas au cours du mois de décembre avec une perte de 1,9 point sur toute l’année 2011.

Selon Net Applications, à ce rythme, Firefox pourrait perdre sa deuxième place au profit de Chrome d’ici mars 2012. Une seconde place qui d’après StatCounter, serait même déjà occupée par le navigateur de Google depuis le mois de décembre dernier.

Cette percée de Chrome se fait au détriment d’Internet Explorer, qui aurait perdu 7,35 % de parts de marché pendant l’année 2011, qui s’est achevée avec 51,8% de parts (-0,8 point) pour le navigateur. Internet Explorer pourrait se retrouver en dessous des 50 % d’ici mars 2012, estime Net Applications.

Concernant les différentes versions du navigateur, Microsoft se félicite de l’adoption de plus en plus croissante d’Internet Explorer 9 (25,6 %) sous Windows 7, juste derrière Internet Explorer 8 qui détient 27,3% de parts de marché sous le système d’exploitation.



Pour les autres navigateurs du marché, la part de Safari d’Apple reste inchangée à 5% pour le mois de décembre. Opera se retrouve à 1,7% avec une légère hausse.

Source : Net Applications

Et vous ?

Que pensez-vous de ces chiffres ?

Chrome pourra-t-il détrôner Firefox ?

Parts de marché : Chrome second navigateur d’ici décembre ?
Firefox continue de perdre des parts malgré son nouveau cycle de développement

Mise à jour du 06/10/11, par Hinault Romaric

L’adoption d’un nouveau cycle de développement plus court ayant permis la livraison de plus de trois versions de Firefox en l’espace de pratiquement 6 mois n’aurait pas suffi pour faire remonter les parts de marché du navigateur.

Selon les données fournies par StatCounter, la société irlandaise spécialiste du Web, le navigateur de la fondation Mozilla est passé de 27,49 % à 26,79% de part de marché en septembre.

Firefox pourrait être rapidement relégué en troisième position dans le classement des navigateurs d’ici décembre par Chrome qui continue son ascension fulgurante en enregistrant une hausse de presque un demi-point avec une part de marché de 23,61 %, estime le StatCounter.



AtInternet constate également une régression continuelle de la part de marché de Firefox en Europe à 28,1 % en aout 2011 (contre 30,2 % en en aout 2010). Un chiffre qui reste néanmoins plus au dessus de celui de Chrome qui se positionne toujours comme un véritable challenger avec une augmentation entre 0,4 et 0,7 point par mois (15,1%).

L’adoption de Chrome sur Developpez.com semble également confirmer cette tendance. 18 % des professionnels de l’IT seraient sous Chrome contre 41,9 % pour Firefox , avec une forte utilisation des versions récentes du navigateur (32,4 % pour Firefox 6/7).

Internet Explorer conserve sa domination, mais recule à 40 % selon StatCounter.

Source : Statcounter, AtInternet

Google Chrome triple sa part de marché en un an
Et aide Firefox à devenir numéro un en Europe au détriment d'Internet Explorer

Internet Explorer est détrôné en Europe, une première sur un telle zone géographique. La faute à Firefox, bien sûr. Mais aussi et surtout à Chrome de Google.

Le titre du navigateur le plus utilisé en Europe revient donc à Mozilla Firefox (d'après les chiffres du mois de décembre publiés par StatCounter, spécialiste des statistiques web).

Mais en analysant ces résultats de plus prêt, on remarque que la part de marché de Firefox n'a absolument pas augmenté entre les mois de novembre et de décembre. Le navigateur a même perdu 0.4 point pour terminer l'année à 38.11% d'utilisateurs.

Selon l'analyse de StatCounter, les utilisateurs perdus par Internet Explorer ont en fait été "volés" par Google Chrome.

Ces deux navigateurs ont enregistré des variations opposées et (presque) identiques de leurs parts de marché (1.5 points) durant le mois de décembre. Internet Explorer finit l'année à 37.52% de part de marché. Chrome à 14.58%.



Un excellent bilan pour Google Chrome qui a triplé sa popularité en 2010. Une année qu'il a commencé à 5.06%, et une 3ème place arrachée à Safari, le navigateur d'Apple.

Les raisons de ce succès de Chrome siennent, selon StatCounter, à plusieurs facteurs.

Tout d'abord le « ballot screen » (l'écran de choix du navigateur imposé par Bruxelles à Microsoft), mais aussi à la large (et très flashy) campagne publicitaire menée par Google pour promouvoir son navigateur auprès du grand public. Une campagne qui vient d'ailleurs d'être relancée ces derniers jours.

En Amérique du Nord, cependant, Firefox est encore très loin de prétendre à ce titre.

Internet Explorer culmine encore à 48.92%, toujours StatCounter, contre 26.7% pour le navigateur de Mozilla. Google Chrome et Apple Safari arrivent respectivement 3ème et 4ème avec 12.82% et 10.16% du marché.

Ces résultats sont une victoire pour la fondation Mozilla, qui risquait d'être une victime collatérale du combat entre Google et Microsoft, et qui a finalement bien résisté à Chrome, pourtant massivement choisi par les « early adopters », un public traditionnel de Firefox.

Quant à Internet Explorer, Microsoft espère que la version 9 – actuellement en beta – permettra de mettre fin à son recul continu. Vos commentaires et vos premiers retour de test indiquent que le pari est loin d'être infaisable.

Pour consulter les statistiques détaillé et interactifs, cliquez-ici

Source : le communiqué de presse

Et vous ?

Que pensez-vous de ces chiffres ?
Quelles sont selon vous les raisons du recul continu d'Internet Explorer et du succès de Google Chrome ?

En collaboration avec Gordon Fowler

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 20/02/2012 à 17:09
ouhhlala. Ne vous emballez pas si vite.

Avant de parler de tendance ou d'inversion de courbes ou autres, il ne faut rien y voir de plus qu'un soubresaut du marché.

Si au prochain rapport le phénomène se confirme on pourra commencer à analyser, mais pour le moment il ne faut rien y voir de plus qu'un possible artefact.

Faut-il rappeler que la méthode de mesure n'a rien de scientifique et n'a une précision que toute relative. La marge d'erreur doit pas être loin de 1 à 2 points voire plus. Alors une baisse de 0.18 à +/-2 points .....

C'est comme les sondages qui prétendant tester l’opinion de 66 millions de personnes en interrogeant seulement 1000
9  1 
Avatar de Freem
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 20/02/2012 à 16:27
Je suppose que 0.16 sur 52 c'est une plus faible valeur que 0.18 sur 19.
En plus, la hausse de 0.16, c'est celle qui concerne IE9. IE a en réalité "subit" une hausse de plus de 1%...
En effet, il faudrait ne pas tomber dans les travers de la presse et lire le message entier!

Mis à part ça, les raisons de ces fluctuations ne sont probablement pas dues aux nouvelles conditions d'utilisations googliennes: comme si l'utilisateur en avait quoique ce soit à faire...

Sérieusement, si ce genre de choses avait des conséquences sur la moyenne des gens ça se saurait.

Je crois qu'a part moi, personne de mon entourage ne prends le temps de lire ces satanées conditions, et moi-même je ne le fait que très vite, dans le cas des licences propriétaires ou open source que je ne maîtrise pas, et seulement pour un outil que je sais que je souhaite utiliser plus de 5 minutes pour un besoin supra ponctuel (Et vu que la majeure partie de mes outils sont sous licence GPL/LGPL/CC c'est rare que j'aie à lire)...

Ces chiffres sont plus probablement causés par le fait qu'IE s'améliore réellement (le cynique en moi meurt d'envie de dire que ce n'est pas difficile), et que peut-être que chrome a fini de séduire les utilisateurs d'outils google.
Il semble, à ce que je peux lire sur ce navigateur, que son principal point positif soit l'intégration de gmail&co après tout. Mais IE9 n'a que peu monté si on regarde le total de IE...

Pour la raison du noël et de la fin d'année, ce n'est sûrement pas ça qui peut causer une baisse de l'usage de chrome non plus. Parce qu'un particulier habitué à chrome (ou firefox, opera, ie... peu importe) qui achète une nouvelle machine commencera par remettre les outils qu'il maîtrise.

Du coup je vois pas la cause de cette hausse de 1% de IE...
7  2 
Avatar de Kiiwi
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 03/05/2012 à 16:03
ça fait longtemps qu'on a plus les graphiques de développez pour les PDM des navigateurs sur ce site.

ça serait sympa de voir l'évolution dans la population ciblée de ce site (je doute que IE ait remonté, mais j'aimerai savoir où en est firefox par rapport à Chrome )
4  0 
Avatar de FaridM
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 05/01/2011 à 11:54
Que pensez-vous de ces chiffres ?
Tout le monde s'y attendai un peu, baise d'IE en faveur de Chrome...

FF, Safari et Opéra stagne, pas de pub visible pour les utilisateurs lambdas comme Chrome, donc pas plus connu qu'avant, et ceux qui y sont doivent être satisfait donc pas raisons de changer.

Quelles sont selon vous les raisons du recul continu d'Internet Explorer et du succès de Google Chrome ?
1 - La mauvaise réputation de IE (6, est un peu 7) a surement beaucoup joué, les mises à jours aussi, IE8 à plutôt bien rattrapé le coup et IE9 devrait vraiment remettre le navigateur de Microsoft au même niveau que les autres.

2 - La grosse campagne de pub de Google (métro..., mais aussi sur Youtube) et surement un peu le ballot screen, car pour beaucoup de gens, internet c'est Google.
3  0 
Avatar de Mako 5013
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 06/10/2011 à 15:50
Il y a quelque chose que je ne comprends pas... Sur le premier graphe (première news), les parts de FF sont légèrement en dessous de 40% (38 à vue d'oeil), tout comme celles de IE. Tandis que sur cette news-ci, FF n'est plus "que" à 26-27 %, et IE à plus de 40...

De deux choses l'une, soit les graphes ne sont pas basés sur les mêmes données (population cible en l'occurence), ce qui est mal; soit il y a eu de gros changements entre temps (entre décembre 2010 et septembre 2011) et que je suis totalement passé à côté...

Mako.
3  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 20/02/2012 à 16:50
Je pense tout simplement que tout comme Firefox il y a quelque temps déjà, Chrome approche d'un niveau de part de marché critique au delà duquel il va devenir plus difficile de progresser.

Il a bénéficié d'un état de grâce pendant un moment (tout comme Firefox en son temps), ou tout le monde l'a encensé a tord ou à raison.
Signe révélateur, je vois de plus en plus de gens se plaindre de la réactivité et de la consommation mémoire de Chrome, chose autrefois réservé à Firefox.
3  0 
Avatar de psychadelic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 21/06/2012 à 16:32
Citation Envoyé par Uther Voir le message
A noter quand même que Chrome a une fonctionnalité de préchargement des liens qui accroit artificiellement le nombre de site visités.
Je ne suis pas sur que Statcounter et NetMakert en tiennent compte.
StatCounter à pris en compte depuis le 1 Mai le préchargement de Chrome( mais aussi sur Safari et Opera), et à fait le nécessaire.

BROWSERS: Do you adjust your browser stats for prerendering/pre-loading?

Three browsers are affected by preview-type requests - Chrome, Safari and Opera.

Chrome

Further to a significant number of user requests, we are now adjusting our browser stats to remove the effect of prerendering in Google Chrome. From 1 May 2012, prerendered pages (which are not actually viewed) are not included in our stats.
voir sur la FAQ : http://gs.statcounter.com/faq#prerendering
3  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 04/12/2012 à 10:13
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Que dire alors des iMachin et Safari ?
Que dire alors des AndroïdsPhone et Chrome ?
Que dire alors des Linux et Firefox ?

Pourquoi ne se plaindre que de Windows, qui, d'ailleurs est un des rares OS à laisser FACILEMENT le choix du navigateur.
- Les navigateurs des mobiles ne sont comptabilisés dans cette étude
- Le navigateur par défaut sous Android n'est pas Chrome
- Toutes les distributions n'ont pas Firefox comme seul navigateur par défaut, et en proposent directement d'autre.
- Choisir son navigateur sous Linux ou MacOS X est tout aussi simple

Microsoft est en ligne de mire à cause de son quasi monopole sur les OS de bureau. Si c'était Apple qui était dans cette position, nul doute qu'il serait autant surveillé.
5  2 
Avatar de Rams7s
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 05/01/2011 à 16:10


Le gros copie colle d'opera.

A ce propos, si les onglets au dessus de la barre sonr recent, c'est etrange. Ca date au moins d'opera 10.5. Et il me semble que Chome a toujours eu une interface vraiment minimaliste, du coup j'ai probablement mal compris la remarque de flaburgan

D'accord avec Farid63, les pubs pour chrome omnipresente ont largement pousse un grand nombre de gens a l'adopter. Ce qu'il y a de rigolo, c'est quand on leur demande pourquoi chrome au lieu d'un autre, ils savent pas. Visiblement c'est juste une habitude de prise.
2  0 
Avatar de Nudger
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 07/01/2011 à 11:57
Il est intéressant ce site et pas uniquement pour le classement des navigateurs.
Par exemple, je découvre que XP représente toujours plus de 50% du parc informatique mondial.
Pour un OS dont on va fêter les 10 ans de sa sortie commerciale dans quelques mois, c'est une sacré longévité !

2  0