Une nouvelle poursuite judiciaire enclenchée par Facebook rappelle Cambridge Analytica
Suite à la mauvaise utilisation des données

56PARTAGES

9  0 
Quelques heures seulement après avoir rencontré le président français Emmanuel Macron pour discuter des moyens par lesquels la société peut devenir plus responsable du contenu publié sur sa plateforme, et quelques jours seulement après que le cofondateur de Facebook, Chris Hughes, a critiqué la société et son directeur général, la société a annoncé discrètement vendredi qu’un autre Cambridge Analytica pourrait avoir été mis au jour.

« Aujourd'hui, Facebook a intenté une action en justice devant un tribunal de l'État de Californie contre Rankwave, une société sud-coréenne d'analyse de données qui gérait des applications sur la plateforme Facebook. Facebook enquêtait sur les pratiques de Rankwave en matière de données en ce qui concerne ses services de publicité et de marketing. Rankwave n'a pas coopéré avec nos efforts pour vérifier leur conformité avec nos politiques, que nous demandons à tous les développeurs utilisant notre plateforme.

« Facebook a déjà suspendu des applications et des comptes associés à Rankwave, et la plainte d’aujourd’hui demande au tribunal d’appliquer les conditions de coopération de base acceptées par Rankwave en échange de la possibilité d’exploiter des applications sur la plateforme.

« En intentant une action en justice, nous envoyons un message aux développeurs pour leur faire savoir que Facebook tient vraiment à appliquer nos règles, en exigeant notamment que les développeurs coopèrent avec nous au cours d'une enquête ».


Rankwave propose d’aider les entreprises à créer une étape d’autorisation Facebook dans leurs applications pour leur permet de lui transmettre toutes les données utilisateur. Une fois que Rankwave a reçu ces données utilisateurs, l’entreprise analyse les caractéristiques biographiques et comportementales pour fournir aux entreprises des informations de contact et un ciblage des annonces. Rankwave semble également avoir mal utilisé des données aspirées par sa propre application grand public pour vérifier votre « score d'influence » sur les réseaux sociaux. Cette application pourrait extraire des données sur votre activité Facebook, telles que les enregistrements de localisation, déterminer si vous avez été enregistré dans un stade de football, puis Rankwave pourrait aider ses clients à vous cibler avec des publicités pour des billets de football.

Une copie de l'action en justice affirme que Rankwave avait utilisé abusivement les données de Facebook en dehors des applications où elles avaient été collectées en plus d’avoir délibérément retardé la réponse à une mise en demeure. Facebook a également indiqué que Rankware a refusé de se soumettre à un audit obligatoire de ses pratiques en matière de données.

Il faut dire que les données de la plateforme Facebook ne sont pas censées être réutilisées pour d'autres objectifs commerciaux, mais uniquement pour permettre au développeur d'améliorer l'expérience utilisateur de leur application. Plus précisément, Facebook indique que ses « règles de plateforme interdisent aux développeurs d’utiliser les données de Facebook en dehors de l’environnement de l’application, à des fins autres que l’amélioration de l’expérience des utilisateurs de l’application sur l’application ».


Le modèle commercial de Rankwave fait écho à Cambridge Analytica, qui utilisait des questionnaires de personnalité pour créer des algorithmes complexes ciblant les utilisateurs et leurs cercles d'amis avec des publicités très ciblées. Ces publicités auraient été conçues pour façonner le comportement de vote, entre autres.

Facebook a accusé Rankwave d'utiliser plus de 30 applications pour suivre et analyser les commentaires et les j'aime. Ils ont également une application pour suivre la popularité des messages d'un utilisateur, calculant un « score d'influence sociale ». Cette application est toujours disponible sur le Google Play Store au moment de la rédaction.

La plainte de Facebook affirme que « les applications B2B de Rankwave ont été installées et utilisées par les entreprises pour suivre et analyser l’activité sur leurs pages Facebook. . . Rankwave exploitait une application grand public appelée “Rankwave App”. Cette application grand public a été conçue pour mesurer la popularité de son application sur Facebook en analysant le niveau d’interaction des autres utilisateurs avec ses publications Facebook. Rankwave a affirmé sur son site Web que cette application calculait le "score d'influence sociale" d'un utilisateur en "évaluant vos activités sociales" et en recevant les "réponses de vos amis"».

Fondé en 2012 par Sungwha Shim, Rankwave est entré dans la ligne de mire de Facebook en juin 2018 après sa vente à une société de divertissement coréenne en mai 2017. Facebook estime que la valeur de ses données au moment du rachat s'élevait à 9,8 millions de dollars.

Facebook n’a pas contacté Rankwave avant janvier 2019 pour obtenir des informations prouvant sa conformité avec les politiques du réseau social. N'ayant reçu aucune réponse, Facebook a émis en février une mise en demeure à laquelle Rankwave a répondu en disant qu’elle avait besoin de plus de temps étant donné que son directeur technologique avait démissionné. Plus tard dans le mois, Rankwave a nié avoir enfreint la politique de Facebook mais a refusé de fournir une preuve. Facebook a donné plus de temps pour fournir des preuves, mais Rankwave n’a pas répondu. Facebook a donc décidé de fermer l’accès des applications de Rankwave.

Maintenant, Facebook cherche à obtenir de l’argent pour couvrir la valeur des données de 9,8 millions de dollars, des dommages et intérêts juridiques supplémentaires, ainsi qu’une mesure de redressement par injonction empêchant Rankwave d’accéder à la plateforme Facebook, l’obligeant à se conformer à l’audit de Facebook et à la suppression de toutes ses données.

Rankwave

Source : Facebook, plainte (au format PDF)

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !


 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web