Un meilleur job mieux payé ?

Deviens chef de projet, développeur, ingénieur, informaticien

Mets à jour ton profil pro

ça m'intéresse

La pénurie d'adresses IPv4 cacherait d'autres enjeux
Selon une analyse de F-secure, qui y voit surtout un facteur de spéculation

Le , par Hinault Romaric, Responsable .NET
La pénurie d'adresses IPv4, prévue pour l'an prochain, se confirme. Un calcul démontre que toutes les adresses IPv4 seront allouées d'ici fin février 2011. Depuis le dimanche 12 décembre, nous sommes même passés sous la barre des 100 millions d'adresses disponibles.

Bien loin des analyse alarmistes livrées jusqu'ici sur la situation, Era Erikson, senior Researcher pour l'éditeur de sécurité F-secure Lab, pense que cette pénurie cache d'autre enjeux, notamment économique

« Dans quelques années, nous nous moquerons de cette annonce, tout comme nous nous sommes moqués du bug du passage à l’an 2000. […] Ce n'est pas Armageddon. « Allouées » ne veut pas dire « utilisées ». Mais il est certain que les opérateurs qui achètent en ce moment les dernières adresses non allouées par l'IANA (Internet Assigned Numbers Authority) espèrent gagner de l'argent en les revendant ou en les louant », écrit l'analyste. « Si la loi de l'offre et de la demande se maintient, et à moins que l'IPv6 ne prenne un envol soudain, les prix des adresses IPv4 vont probablement augmenter, et certains acteurs vont en profiter pour parier sur une forte hausse ».

Era Erikson estime également que l'évaluation des adresses non utilisées s'avère compliquée et que certains tiers ayant participé au développement d'IPv4 en détiendraient un nombre considérable, un nombre totalement inconnu. « Il est beaucoup plus intéressant de se demander combien d'espaces d'adressage IPv4 sont réellement utilisés, et pas seulement alloués. Cette quantité est beaucoup plus difficile à calculer, car il n'existe aucune autorité centrale comparable à l'IANA pour obtenir ces chiffres. Certains grands « dinosaures » qui ont été impliqués dans les premières étapes du développement de l'IPv4 possèdent un grand nombre d'adresses probablement inutilisées pour lesquelles il risque d'y avoir une forte demande ».

Era Erikson livre une deuxième analyse de cette pénurie, qui, En prenant pour exemple la récente affaire Wikileaks , estime que les conditions d'obtention d'une adresse dans le futur va devenir un enjeu éthique et politique de plus en plus important. « Obtenir une adresse IP qui offre une véritable liberté d'expression sera peut-être encore plus important pour ceux qui ont des choses impopulaires à dire. Il semble que les états totalitaires seront les seuls à offrir cette « petite commodité » à tout le monde excepté à leurs propres citoyens ».
Autrement dit, la liberté d'expression pourrait en partie passer sous la protection d'états totalitaires, qui oppriment leurs propres populations. « Il semble que Wikileaks lutte pour ne pas avoir à déménager ses serveurs vers l’Est, car une telle liberté à un prix, qui est mesuré en partie en termes éthiques, mais aussi sécuritaires. Et il n’est pas viable à long terme de dépendre des relations entre une partie de la communauté internationale et les états malveillants ».

Néanmoins Erikson se veut optimiste face à cette situation et conclut : « ne paniquez pas, mais gardez un œil sur la situation. Nous n'essayons pas de dire que l'épuisement des adresses IPv4 n'est pas un problème, et nous sommes certainement en faveur d'un développement durable, que cela prenne la forme de l'IPv6 ou d'une réforme de l'IPv4. Mais nous souhaiterions souligner que c'est juste une autre phase ou un problème chronique, et pas une crise aiguë pour l'IPv4 ».

Un avis qui a le mérite de trancher avec les analyses habituelles.

Source : Communiqué de presse

Et vous ?

Que pensez-vous de cette vision de la pénurie d'IPv4 ?

En collaboration avec Gordon Fowler


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Marco46 Marco46 - Expert éminent https://www.developpez.com
le 23/12/2010 à 9:51
Citation Envoyé par Hinault Romaric
Que pensez-vous de cette vision de la pénurie d'IPv4 ?

J'ai lu un fil sur FRnOG il y a peu de temps qui évoquait le sujet des demandes d'allocations abusives de certaines entreprises auprès de leurs RIR, ces entreprises constituant des réserves.
Or les RIR sont censés ne distribuer des adresses que dans le but de les utiliser.

Bref, a priori, les RIR déconneraient à ce niveau.

On risque de voir arriver bientôt des trucs ultra crades, c'est à dire de la vente de services mensongers, par exemple on vous proposera une connexion à Internet pour 35 euros et pour 3 euros de plus vous aurez une IP publique. Pour 2 euros de plus elle sera fixe !
Avatar de kaymak kaymak - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 23/12/2010 à 10:25
...nous souhaiterions souligner que c'est juste une autre phase ou un problème chronique, et pas une crise aiguë pour l'IPv4

Super, ils font n'importe quoi, et c'est nous qui allons trinquer, alors que les solutions techniques existent, les alarmes ont étaient tirées.
Comme d'hab kwa, c'est pas grave, mais au lieu de foutre de l'argent dans un investissement qui aurait fait travailler des gens etc etc, on préfère profiter du consommateur pour absorber sa thune et la foutre à dormir dans des placements boursiers pourris, ou à combler des dettes dont on ne saurait être capable de les justifier....

non non c'est pas grave, on s'en remettra tous j'en suis certain, c'est juste exaspérant.

a+
Avatar de Paul TOTH Paul TOTH - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 23/12/2010 à 11:28
ben c'est ce que je disais le mois dernier
Avatar de Firwen Firwen - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 23/12/2010 à 12:32
Bien sur qu'il est evident que certains acteurs vont profiter de la pénurie d'adresses Ip.
L'offre et la demande, il y a rien d'étonnant à ça... ce qui devient rare se monnaie cher et les grands acteurs qui doivent passer à ipv6 sont également ceux qui possèdent les plages ipv4 et qui les "louent".....

Ce qui risque de se passer et ce qui est grave en terme d'éthique, c'est que les particuliers vont être derrière du NAT dans du NAT dans du NAT...etc.
Cloisonnés à un statut de client du réseau malgrés eux, les Ip publiques seront vendues à prix d'or pour les petites PME qui souhaitent avoir leur serveur.

Résultat des courses :
- pas de frais pour les acteurs de l'internet et marges supplémentaire avec la montée des prix
- plus de p2p, skype ou autre échange pair à pair à cause de la profusion des NATs imbriqués, ce qui plairait au majors et autre crapules peu scrupuleuses.
- l'internaute moyen ramené à un statut de "téléspectateur d'internet" et non d'acteur : impossibilité d'avoir son propre serveur, son propre réseau publique, etc...

c'est peut-être trés parano comme vision des choses , mais ça risque fort d'arriver assez vite si nos bien aimés dirigeants ne se décident pas à presser le pas aux industriels.
Avatar de guidav guidav - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 23/12/2010 à 14:42
Citation Envoyé par Firwen  Voir le message
Bien sur qu'il est evident que certains acteurs vont profiter de la pénurie d'adresses Ip.
L'offre et la demande, il y a rien d'étonnant à ça... ce qui devient rare se monnaie cher et les grands acteurs qui doivent passer à ipv6 sont également ceux qui possèdent les plages ipv4 et qui les "louent".....

Ce qui risque de se passer et ce qui est grave en terme d'éthique, c'est que les particuliers vont être derrière du NAT dans du NAT dans du NAT...etc.
Cloisonnés à un statut de client du réseau malgrés eux, les Ip publiques seront vendues à prix d'or pour les petites PME qui souhaitent avoir leur serveur.

Résultat des courses :
- pas de frais pour les acteurs de l'internet et marges supplémentaire avec la montée des prix
- plus de p2p, skype ou autre échange pair à pair à cause de la profusion des NATs imbriqués, ce qui plairait au majors et autre crapules peu scrupuleuses.
- l'internaute moyen ramené à un statut de "téléspectateur d'internet" et non d'acteur : impossibilité d'avoir son propre serveur, son propre réseau publique, etc...

c'est peut-être trés parano comme vision des choses , mais ça risque fort d'arriver assez vite si nos bien aimés dirigeants ne se décident pas à presser le pas aux industriels.

Je pense qu'heureusement, c'est un peu parano comme vision. En effet, le consommateur un peu averti se tournera vers l'ISP qui lui permettra de faire du p2p, d'installer son serveur pour accéder à son disque réseau depuis le net (j'ai vu une pub pour un produit qui demande une authentification par clé USB, pas bête pour Mme Michu qui voudra montrer ses photos à ses copines)... et pour ça, il faudra une IP publique, donc les ISP seront obligés d'investir dans l'ipv6.
Enfin, j'espère.
Avatar de Marco46 Marco46 - Expert éminent https://www.developpez.com
le 23/12/2010 à 15:18
Citation Envoyé par guidav  Voir le message
Je pense qu'heureusement, c'est un peu parano comme vision. En effet, le consommateur un peu averti se tournera vers l'ISP qui lui permettra de faire du p2p, d'installer son serveur pour accéder à son disque réseau depuis le net (j'ai vu une pub pour un produit qui demande une authentification par clé USB, pas bête pour Mme Michu qui voudra montrer ses photos à ses copines)... et pour ça, il faudra une IP publique, donc les ISP seront obligés d'investir dans l'ipv6.
Enfin, j'espère.

Il faut pas seulement une IP publique, il faut également qu'elle soit fixe et ça ya que Free parmi les grands pour le proposer en natif. Configurer une DNS ou une dynDNS ça me semble un peu au delà des compétences de Mme Michu.
Avatar de guidav guidav - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 23/12/2010 à 17:26
Citation Envoyé par Marco46  Voir le message
Il faut pas seulement une IP publique, il faut également qu'elle soit fixe et ça ya que Free parmi les grands pour le proposer en natif. Configurer une DNS ou une dynDNS ça me semble un peu au delà des compétences de Mme Michu.

Pas faux, mais en fait je pensais principalement au p2p, qui intéresse plus Mme Michu (ou ses enfants) qu'un accès distant sécurisé.
Avatar de sevyc64 sevyc64 - Modérateur https://www.developpez.com
le 27/12/2010 à 13:37
Era Erikson estime également que l'évaluation des adresses non utilisées s'avère compliquée et que certains tiers ayant participé au développement d'IPv4 en détiendraient un nombre considérable, un nombre totalement inconnu. « Il est beaucoup plus intéressant de se demander combien d'espaces d'adressage IPv4 sont réellement utilisés, et pas seulement alloués. Cette quantité est beaucoup plus difficile à calculer, car il n'existe aucune autorité centrale comparable à l'IANA pour obtenir ces chiffres. Certains grands « dinosaures » qui ont été impliqués dans les premières étapes du développement de l'IPv4 possèdent un grand nombre d'adresses probablement inutilisées pour lesquelles il risque d'y avoir une forte demande ».

Certains vont jusqu'à annoncer des chiffres de 25 à 30% soient entre 1/4 et 1/3 des IP v4 possibles, mais sans pourvoir véritablement l'évaluer et le confirmer. Ce ne sont que des suppositions faites à partir de mesures très partielles du trafic mondial.
Avatar de singman singman - Membre actif https://www.developpez.com
le 29/12/2010 à 11:41
Et quel est le problème ? Depuis maintenant des nombreuses années, l'IPV6 existe. Depuis plus de 5 ans, certains opérateurs ont investit dans le matériel supportant l'IPV6. Pourquoi le consommateur aurait il a en souffrir ?
En Février, ou un peu plus tard, quand la rupture annoncée aura été confirmée, le choix sera simple : payer son IPV4 cher, ou choisir le passage à l'IPV6. Ça va être vite réglé.
Les contraintes de l'IPV6 vont rapidement tomber, et actuellement le surf en IPV6 est tout a fait acceptable. Seuls certains sites "grand public" ne passent pas. Quand ils verront leur fréquentation chuter, ils agiront.
Il faut bien saisir que le passage en IPV6 n'est pas une option, c'est une obligation. Que les grands groupes cherchent a retarder l'inévitable ou a se rassurer, c'est leur problème. Pour le particulier, c'est différent et sans difficultés. Et si votre FAI ne propose pas d'IPV6 ou vous facture du IPV4, d'autres sont déjà dispo et gratuit (Free par exemple, mais pas que).
Avatar de kaymak kaymak - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 03/01/2011 à 18:04
Citation Envoyé par singman  Voir le message
Et quel est le problème ? Depuis maintenant des nombreuses années, l'IPV6 existe. Depuis plus de 5 ans, certains opérateurs ont investit dans le matériel supportant l'IPV6. Pourquoi le consommateur aurait il a en souffrir ?
En Février, ou un peu plus tard, quand la rupture annoncée aura été confirmée, le choix sera simple : payer son IPV4 cher, ou choisir le passage à l'IPV6. Ça va être vite réglé.
Les contraintes de l'IPV6 vont rapidement tomber, et actuellement le surf en IPV6 est tout a fait acceptable. Seuls certains sites "grand public" ne passent pas. Quand ils verront leur fréquentation chuter, ils agiront.
Il faut bien saisir que le passage en IPV6 n'est pas une option, c'est une obligation. Que les grands groupes cherchent a retarder l'inévitable ou a se rassurer, c'est leur problème. Pour le particulier, c'est différent et sans difficultés. Et si votre FAI ne propose pas d'IPV6 ou vous facture du IPV4, d'autres sont déjà dispo et gratuit (Free par exemple, mais pas que).

hello,

C'est pas faux, mais mme michu, qui représentent, on peut l'imaginer, au bas mot 80% des utilisateurs, si on ne lui explique pas, elle ne risque pas de changer.
Et d'ici là ils auront surement réussi à faire souscrire quelques offres par ci par là.

Offre qui bien sur seront suffisamment bien ficelé pour retenir mme michu qd elle voudra changer son opérateur =)

Et on ne parle même pas le galère que c'est, en france, pour changer d'opérateur hein..

Enfin, bon on verra bien comment tout cela va se passer.

a +
Offres d'emploi IT
Expert application Supply Chain & Achats H/F
Safran - Ile de France - Evry (91)
Responsable de lot vérification et qualification (IVVQ) H/F
Safran - Alsace - MASSY Hussenot
Responsable de lot / architecte fpga H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil