Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Canalys : la baisse de 23% de ventes d'iPhone est la plus forte de l'histoire d'Apple
Huawei est le seul constructeur à connaître la croissance

Le , par Stéphane le calme

350PARTAGES

11  0 
Selon les statistiques de Canalys, les ventes mondiales de smartphones ont diminué de 6,8% au premier trimestre 2019, marquant un sixième trimestre de baisse consécutif. Le nombre total d'unités vendues, qui est de 313,9 millions, représente le plus bas en près de cinq ans. Samsung reste le premier fournisseur, mais ses ventes ont chuté de 10,0%, soit 71,5 millions d’unités. Huawei était le principal bénéficiaire, avec une hausse de 50,2% qui lui ont permis d’atteindre les 59,1 millions d'unités vendues. Mais Apple, qui a si souvent résisté à la tendance du secteur, a été le plus durement touché parmi les grands fournisseurs. Les ventes d'iPhone ont chuté de 23,2%, soit 40,2 millions d'unités.

« C’est la plus forte baisse d’un trimestre de l’histoire de l’iPhone », a déclaré l'analyste principal Ben Stanton. « Le deuxième marché d’Apple, la Chine, a encore une fois été difficile. Mais c'était loin d'être son seul problème. Les ventes ont diminué aux États-Unis, les initiatives de reprise n'ayant pas permis de compenser les cycles de renouvellement des consommateurs. Sur des marchés tels que l'Europe, Apple utilise de plus en plus les remises pour soutenir la demande, mais cela complique la tâche des distributeurs et rend floue la proposition de valeur de ses produits "premium" aux yeux des consommateurs. Apple a également été pénalisé par rapport au premier trimestre 2018, lorsque la demande pour le nouvel iPhone X a dépassé celle du quatrième trimestre 2017. Cependant, l'iPhone a montré des signes de reprise vers la fin du trimestre et cette dynamique portera au second trimestre ».


Le marché des smartphones continue de se consolider parallèlement à sa contraction, avec les cinq principaux fournisseurs dont les parts combinées de marché dans le monde sont passées de 66,8% à 72,0% au cours de la dernière année.

Huawei a déclaré publiquement son intention de prendre la place de Samsung en tant que premier fournisseur mondial d'ici à 2020. « Pour dépasser Samsung, Huawei doit pouvoir faire au moins 10 millions de ventes supplémentaires en un seul trimestre », a déclaré l'analyste Canalys Mo Jia. « Il n’est pas possible d’accepter autant de nouveaux clients sur un marché unique, tel que la Chine, ni de se concentrer uniquement sur les marchés en croissance, tels que la Russie et l’Indonésie. Huawei doit se battre sur tous les fronts, y compris sur les marchés saturés et matures, tels que l’Europe de l’Ouest. Son téléphone pliable, le Mate X, fait peut-être la une des journaux, mais il ne sera pas réellement significatif dans cette bataille. Au contraire, cela dépend de la capacité de Huawei à attirer les clients dans les fourchettes de prix bas à moyen (avec des prix de dispositifs compris entre 100 et 300 USD). Les modèles représentent la principale force de Huawei. Entre 130 et 140 millions d'appareils sont vendus dans cette gamme de prix par ses concurrents chaque trimestre dans le monde entier, à l'exclusion des États-Unis ».


« Mais ce ne sera pas facile pour Huawei », a déclaré Shengtao Jin, analyste de recherche. « Samsung riposte maintenant avec une Série A remaniée et va déployer sa nouvelle série M à faible coût sur un plus grand nombre de marchés dans le monde en 2019. Il est déterminé à défendre sa position de manière plus agressive, en mettant explicitement l'accent sur le matériel. Et d'autres rivaux chinois, tels que Xiaomi et Oppo, commencent à imiter le succès de Huawei à l'étranger. Xiaomi est désormais le principal acteur en Inde, alors que Xiaomi et Oppo tentent de déloger Huawei des portefeuilles d’opérateurs de réseau en Europe. Le marché des smartphones est peut-être en train de se contracter, mais cela ne sert qu'à lui injecter plus d'énergie. Il est plus compétitif que jamais ».


Les statistiques d’IDC

Du côté d’IDC, les fournisseurs de smartphones ont vendu un total de 310,8 millions d’unités au 1T19, ce qui représente un sixième trimestre consécutif de baisse. En 2018, les ventes de smartphones ont chuté de 4,1% par rapport à 2017, ce qui représentait un premier trimestre en baisse de 3,5%, soit la moitié de ce que le marché avait connu au 1T19. Les résultats de ce trimestre indiquent clairement que 2019 sera une nouvelle année en recul pour les ventes de smartphones dans le monde entier. Le seul fait marquant du point de vue des fournisseurs a été Huawei, qui a fait une déclaration forte en augmentant son volume et sa part malgré les vents contraires du marché.

« Il devient de plus en plus clair que Huawei est focalisée pour devenir de plus en plus importante dans le monde des appareils mobiles, les smartphones étant son principal atout », a déclaré Ryan Reith, vice-président du programme d'IDC Worldwide Mobile Device Trackers. « Le marché global des smartphones continue de faire face à des défis dans presque tous les domaines, mais Huawei a pu augmenter ses ventes de 50%, ce qui lui a permis non seulement de conserver sa place de numéro deux en termes de parts de marché, mais aussi de réduire l'écart qui le sépare du leader du marché, Samsung ».

D'un point de vue géographique, le marché américain a été le plus touché par le ralentissement du 1T19. Les volumes de ventes de smartphones ont diminué de 15% d'une année à l'autre au cours du trimestre, alors que les taux de remplacement continuent de ralentir sur l'un des plus grands marchés du monde. Les problèmes rencontrés par les iPhone d’Apple ont contribué à la faiblesse exceptionnelle du 1Q19 aux États-Unis, mais ils n’étaient pas les seuls: Samsung, LG et d’autres grands fournisseurs ont également connu une baisse des volumes au cours du trimestre.

« Le premier trimestre peu brillant aux États-Unis peut être attribué au ralentissement persistant du haut de gamme du marché », a déclaré Anthony Scarsella, responsable de la recherche chez World Phonely Mobile Tracker d'IDC. « Les consommateurs continuent de garder leur téléphone plus longtemps qu'avant, car les nouveaux modèles plus chers n'incitent guère à dépenser beaucoup d'argent pour la mise à niveau. De plus, l'arrivée imminente d'appareils 5G pourrait faire attendre les consommateurs jusqu'à ce que les réseaux et les appareils soient prêts temps en 2020 ».


Faits saillants du côté des entreprises

Les volumes de Samsung ont chuté de 8,1% au 1T19 avec des ventes de 71,9 millions d’unités. Les résultats ont été suffisants pour que Samsung reste en tête du marché, mais Huawei continue de réduire l'écart qui le sépare du Sud-Coréen. Samsung a déclaré que la série Galaxy S10, récemment lancée, s'était bien vendue au cours du trimestre. Avec la variante 5G maintenant lancée sur son marché domestique coréen et son intention de transférer cet appareil et d'autres UGS 5G sur d'autres marchés importants en 2019, il sera tout aussi crucial pour Samsung de ne pas perdre de vue sa stratégie de produit de milieu de gamme pour faire concurrence à Huawei.

Huawei s'est hissé au deuxième rang des ventes en tant que seul fournisseur de smartphones au sommet du marché à avoir vu ses volumes croître au cours du 1T19. De manière impressionnante, la société a connu une croissance d’une année sur l’autre de 50,3% au 1T19 avec des volumes de 59,1 millions d’unités et une part de marché de 19,0%. Huawei est maintenant à portée de main de Samsung au sommet du marché mondial. En Chine, Huawei a poursuivi sur sa lancée avec un portefeuille bien équilibré, ciblant tous les segments, du plus bas au plus élevé. Les modèles haut de gamme de Huawei ont continué de créer une forte affiliation pour les modèles bas de gamme et moyens, qui soutiennent les performances globales de la société en matière de ventes.

Apple a connu un premier trimestre difficile, les ventes ayant chuté à 36,4 millions d'unités, ce qui représente une baisse stupéfiante de 30,2% par rapport à l'année dernière. L'iPhone a eu du mal à conquérir les consommateurs sur la plupart des grands marchés, alors que les concurrents continuent à grignoter les parts de marché d'Apple. Les baisses de prix en Chine tout au long du trimestre, ainsi que les accords de reprise favorables conclus sur de nombreux marchés, n'étaient toujours pas suffisants pour encourager les consommateurs à passer à un iPhone plus récent. En combinant cela avec le fait que la plupart des concurrents lanceront prochainement des téléphones 5G et de nouveaux appareils pliables, les trimestres à venir pourraient être difficiles pour l’iPhone.

Xiaomi a également connu une baisse au 1T19 avec un volume de vente de 25 millions d’unités, en baisse de 10,2% d’une année sur l’autre. En dépit de son mouvement continu en Europe et dans d’autres régions, la région Asie / Pacifique (à l’exclusion du Japon) reste la plus importante, la Chine, l’Inde et l’Indonésie représentant la majeure partie de son volume de vente dans la région. Parmi ces trois marchés critiques, l’Inde est le seul pays d’Asie / Pacifique où Xiaomi a accru ses livraisons au cours du trimestre. Sa marque continue de se développer sur de nombreux marchés, dont l’Inde, tout en poursuivant sa progression au-delà des marchés urbains et dans les zones rurales de l’Inde.

Vivo est revenu dans le top 5 du marché des smartphones avec un volume de vente de 23,2 millions d’unités et une part de marché de 7,5%. IDC a placé OPPO et Vivo a la cinquième position. À l'exception de Huawei, Vivo est le seul autre fournisseur au sommet du marché à avoir augmenté ses ventes au 1T19 avec des volumes en hausse de 24,0% par rapport au 1T18. L'Inde continue d'être son principal marché en dehors de la Chine et la société continue d'investir des sommes considérables en marketing, la Premier League indienne pour le cricket étant un excellent exemple de ces investissements.

OPPO, cinquième ex aequo malgré un volume de vente légèrement inférieur à celui de Vivo (23,1 millions de smartphones au 1T19) dispose d’une part de marché de 7,4%, bien que les volumes de vente aient diminué de 6,0% par rapport au 1T18.

Sources : Canalys, IDC

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web