Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

41 % des utilisateurs d'assistants vocaux s'inquiètent pour la confidentialité de leurs données
Selon un rapport de Microsoft

Le , par Bill Fassinou

276PARTAGES

9  0 
En matière de technologie vocale et d'intelligence artificielle conversationnelle, il y a eu beaucoup de discussions et de spéculations. On ne peut nier que la voix offre des avantages incontestables par rapport à la souris, le clavier et l'écran tactile, en particulier en ce qui concerne l'accessibilité et l'inclusion. Cependant, la technologie ne fait pas encore l'unanimité des clients à cause des nombreux problèmes de confidentialité que cela pose. Rappelons qu'il y a quelques jours, on a appris que les employés d'Amazon qui travaillent à améliorer Alexa, assistant virtuel développé par Amazon, écoutent les enregistrements vocaux de ce qui se dit dans les maisons et les bureaux des propriétaires d’Echo, lorsque ce dernier est activé. Ces employés peuvent écouter jusqu'à 1000 enregistrements par jour. En général, lorsque vous donnez un ordre à un périphérique Amazon Echo, seul le logiciel de reconnaissance vocale d'Amazon écoute.

Cependant, il a été découvert qu'une copie de l'audio est envoyée à un humain dans l'un des bureaux d'Amazon dans le monde. Cette personne écoute l'enregistrement audio, le transcrit et ajoute des annotations pour aider les algorithmes d'Amazon à s'améliorer. Les enregistrements incluent à la fois des commandes Alexa explicites et des conversations en arrière-plan. Comme si cela ne suffisait pas, Bloomberg rapporte que l'équipe d'Amazon auditant les commandes des utilisateurs d'Alexa a accès aux données de localisation et peut, dans certains cas, trouver facilement l'adresse du domicile d'un client, selon cinq employés familiarisés avec le programme. Les membres de l'équipe ayant accès aux coordonnées géographiques des utilisateurs d'Alexa peuvent facilement les saisir dans un logiciel de cartographie tiers et trouver des domiciles, selon les employés, qui ont signé des accords de confidentialité ne leur permettant pas de s'exprimer publiquement sur le programme.

La technologie vocale peut-elle être à la hauteur du cirque médiatique ? Les constructeurs seront-ils capables de surmonter les problèmes de confiance des consommateurs méfiants ? L’équipe Microsoft Market Intelligence s’est associée à Bing Ads Marketing pour cerner ces questions et d’autres pour comprendre ce que les consommateurs pensent de ces assistants numériques à travers un sondage dénommé « Microsoft voice 2019 ».


En ce qui concerne la popularité des assistants numériques, bien qu'Alexa d'Amazon soit largement connue aux États-Unis, elle n’est peut-être pas la plus populaire. Siri d’Apple et l'Assistant Google se classent au premier rang avec 36 % des répondants. Alexa arrive en 3e position avec 25 % des répondants signalant une utilisation, suivie de près par Cortana avec 19 %. Le rapport indique que la popularité de Siri et de l'Assistant Google est probablement due au volume considérable de téléphones mobiles par rapport aux haut-parleurs intelligents. Siri et Google sont davantage alignés sur les téléphones mobiles tandis qu'Alexa est plus proche des haut-parleurs intelligents (bien que Siri et l'Assistant Google commencent à s'infiltrer dans les haut-parleurs intelligents, Alexa peut également être utilisé sur les téléphones mobiles).

Après le sondage, le rapport parvient à plusieurs conclusions dont voici quelques-unes :

80 % des utilisateurs d'assistants numériques se disent plutôt satisfaits ou très satisfaits.


Même à ce stade précoce, les répondants préfèrent utiliser la voix et sont satisfaits de leurs assistants numériques. Ils utilisent leurs assistants numériques pour effectuer de petites tâches simples. Les trois tâches les plus souvent citées consistaient à rechercher un fait rapide, à demander des instructions et à rechercher un produit/service. De même, avec les haut-parleurs intelligents, les gens commencent par les bases - la principale utilisation actuelle des haut-parleurs intelligents est l'écoute de musique suivie de diverses activités de gestion de la maison. Plus de 66 % des personnes interrogées ayant utilisé un assistant numérique ont déclaré l’utiliser toutes les semaines et 19 % l’utilisent quotidiennement.

41 % des utilisateurs font part de leurs préoccupations concernant la confiance, la confidentialité et l'écoute passive.


Le rapport indique que « nous sommes à un carrefour où la confiance est la clé pour libérer tout le potentiel des technologies vocales. Mais nous avons été à ce stade avant. Les débuts d'Internet ont également posé des problèmes, car les consommateurs, les détaillants et les constructeurs de technologies se sont unis pour créer l'Internet que nous connaissons aujourd'hui ». Les utilisateurs des assistants vocaux signalent que la sécurité des données et l'écoute passive sont les principales préoccupations. Il appartient maintenant aux constructeurs techniques de créer un environnement de conversation sécurisé dans lequel les consommateurs se sentent suffisamment en sécurité pour partager des informations personnelles identifiables et effectuer des transactions.

54 % des utilisateurs pensent que les assistants numériques les aideront à faire leurs achats dans les 5 prochaines années.

Plus de la moitié des personnes interrogées pensent que les assistants numériques les aideront à effectuer des achats dans les 5 prochaines années. Les consommateurs sont et seront toujours attirés par la rapidité et l'efficacité. vCommerce (le vCommerce représente le commerce électronique évolué pour inclure le shopping vocal) offre des commodités comme jamais auparavant. Les limitations physiques telles que les heures d'ouverture des magasins, les lignes et les espèces disparaissent à mesure que les consommateurs commencent à magasiner de nouvelles façons. Les résultats du rapport suggèrent un avenir rempli d'images, de chatbots de détaillants et d'assistants numériques qui achètent de manière proactive pour nous.


Certains ont même déjà essayé de faire un achat via leur assistant vocal. 34,9 % d'entre eux ont dit avoir aimé cette expérience contre 6,5 % qui n'ont pas du tout apprécié.

Source : Rapport de l'étude

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Si vous vous souciez de la vie privée, faut-il jeter vos appareils Amazon Alexa par la fenêtre ? L'équipe d'Alexa pourrait vous localiser

Les travailleurs d'Amazon écoutent ce que vous dites à Alexa, son assistant vocal intelligent, et en parlent dans un forum de discussion interne

Un perroquet utilise l'assistant vocal Alexa pour passer des commandes d'articles sur Amazon en l'absence de son propriétaire

Microsoft ne voit plus Alexa ou Google Assistant comme des concurrents de Cortana mais des partenaires qui l'aideraient à tirer son épingle du jeu

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Stérilux
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 27/04/2019 à 0:56
Qu'en pensez-vous ?
Que je ne mets plus les pieds chez les gens qui ont une borne.
2  0 
Avatar de Thorna
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 29/04/2019 à 16:06
Tout un condensé de contradictions très humaines et qui en disent long sur l'avenir :

- 41 % des utilisateurs d'assistants vocaux s'inquiètent pour la confidentialité de leurs données
mais - 80 % des utilisateurs d'assistants numériques se disent plutôt satisfaits ou très satisfaits

Ca fait déjà au moins 21% qui sont satisfaits d'avoir peur qu'on leur pique leurs données privées...

- 41 % des utilisateurs font part de leurs préoccupations concernant la confiance, la confidentialité et l'écoute passive
- 41 % des utilisateurs d'assistants vocaux s'inquiètent pour la confidentialité de leurs données
mais - 54 % des utilisateurs pensent que les assistants numériques les aideront à faire leurs achats [B]dans les 5 prochaines années[/B
]
Et donc on est préoccupés, on s'inquiète, mais on pense qu'on va utiliser ces trucs dans les prochaines années.
1  0 
Avatar de pierre-y
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/04/2019 à 21:47
Seulement 41% après qu'amazon est avoué écouter les gens (pour ce que j'en ai compris ça n'est pas du tout précisé à la vente), c'est pas beaucoup.
0  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/04/2019 à 18:34
Donc 59% des utilisateurs sont des gogos naïfs à qui on peu vendre n'importe quoi ?
0  0