Twitter bloque 5000 bots pro-Trump qui retweetent des invectives contre le rapport Mueller
Et Donald Trump s'inquiète de la perte de ses abonnés

Le , par Bill Fassinou

127PARTAGES

10  0 
À la fin de la semaine dernière, Twitter a procédé à un balayage de sa plateforme de certains comptes pour raison de désinformation et de violation de la politique d’utilisation de réseau social. Les comptes en question ont été reconnus comme étant des bots pro-Trump qui retweetent des contenus d’un autre compte @TheGlobus et propagent des messages pour dénoncer les canulars de l’affaire dite de “Russiagate”, ceci, peu après la publication du rapport du procureur spécial Robert S. Mueller. Selon NBC News, le réseau de bots illustre le défi actuel auquel Twitter doit faire face dans ses efforts persistants pour manipuler sa plateforme.

Vous vous souvenez sûrement de l’affaire “Russiagate” qui a fait surface en 2016 après les élections présidentielles aux États-Unis. Sinon, il s’agit des spéculations selon lesquelles les Russes auraient influencé les élections présidentielles de 2016 et ainsi favorisé l’arrivée de Donald Trump au pouvoir. Selon les lanceurs d’alerte d’après les élections de 2016, le président Donald Trump serait au service de la Russie ou sinon servirait leurs intérêts. Nommé responsable de l’affaire pour apporter plus d'éclaircissements, Robert Mueller, dans une première approche en juillet 2018, a accusé 12 officiers russes d’avoir piraté le Comité national démocrate et la campagne Clinton avant de rendre son rapport final vers la fin du mois de mars passé.

Cependant, il semblerait que depuis la publication de ce rapport, des groupes se font former pour nourrir d’autres idées et dénoncer les canulars sur cette affaire en prenant pour canal de diffusion le réseau social Twitter. Selon NBC News, ces groupes sont constitués uniquement des abonnés du président Trump et utilisent un réseau de plus de cinq milles bots pour mener leur campagne. Ces derniers dénoncent les accusations selon lesquelles la Russie serait impliquée dans l’arrivée au pouvoir de Donald Trump et réfutent le fait qu’on dise que Trump travaille pour les Russes. Par exemple, l’un de ces comptes a publié ce qui suit : « Les gens qui hurlent que Trump travaille pour la Russie sont les mêmes qui exigent du gouvernement des censeurs sur la “désinformation” qui est pratiquée par les médias sociaux. Arrêtez d'écouter ces gens-là ». Une campagne qui, notamment, n’était pas en adéquation avec les conditions d’utilisation de Twitter qui a procédé à la suppression pure et simple de ses robots et de tous les comptes liés.


Ces robots, écrit NBC, ne semblaient pas provenir de Russie. Au lieu de cela, les bots avaient des liens avec une opération de médias sociaux qui transmettaient auparavant des messages soutenant le gouvernement saoudien et étaient liés à une personne qui prétendait être un consultant privé en médias sociaux, selon les enregistrements de domaine Internet et de compte. Les robots, qui ont été créés en novembre et décembre derniers, ont été "abattus" par Twitter dimanche soir pour avoir enfreint les règles du réseau social contre la « manipulation ».

Lorsqu’ils ont été approchés pour apporter des commentaires sur ce qui a causé la suppression de ses comptes, un porte-parole de la société a indiqué ce qui suit : « nous avons suspendu un réseau de comptes et d’autres comptes associés pour manipulation de plateforme, ce qui constitue une violation des règles de Twitter. Nos enquêtes sont en cours, mais leur attribution est difficile. Si nous disposons de preuves suffisantes pour justifier une activité soutenue par l'État, nous divulguerons les comptes dans le cadre de nos archives des opérations d'information ».

Après cette vague de suppression des comptes et des robots qui se donnent à la pratique de désinformation, le président américain Donald Trump a vu son nombre d’abonnés baissé encore plus et a par la suite convoqué mardi Jack Dorsey, le PDG de Twitter pour une réunion à huis clos afin de comprendre les réelles raisons. Au cours de cette réunion, Trump aurait déclaré à Jack Dorsey qu’il croit bien avoir perdu une bonne partie de ces 59 millions d’adeptes lors des purges anti-Trump et anti-conservateurs sur Twitter et s'est étonné de voir que l’ex-président Obama ait plus d’abonnés que lui, selon une source proche de la réunion.

À son tour et selon cette source qui a assisté à la réunion, Dorsey aurait répondu au président que, à l'instar des autres utilisateurs de Twitter, @realDonaldTrump perd périodiquement des abonnés lorsque le site supprime des comptes fictifs ou bots. Il finit son allocution en ajoutant qu'il avait lui-même perdu des abonnés à la suite des efforts de Twitter pour supprimer les faux comptes. Selon la source, Dorsey a assuré à Trump que la société souhaitait que lui et tous les autres utilisateurs de Twitter ne disposent que de véritables adeptes.

Enfin, Dorsey a également profité de l’occasion pour faire connaître les efforts de Twitter pour lutter contre la dépendance aux opioïdes, notamment en utilisant un emoji spécial pour promouvoir la Journée nationale de reprise des médicaments sur ordonnance. On ne sait pas dans quelle mesure Trump était intéressé par ces efforts, du moins par rapport au temps qu'il lui consacrait à se renseigner sur les allégations de purge de ses partisans. Néanmoins, tout au long de la réunion, Trump n’a cependant pas cessé de se plaindre de la perte de ses abonnés et du fait que Barack Obama possède maintenant plus d’abonnés sur le réseau que lui.

Sources : NBC News, The Daily Beast

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

La Russie serait à l'origine d'attaques informatiques contre des organismes du parti des Démocrates visant à influencer les élections aux États-Unis

Ingérence étrangère dans les élections US de 2016 : 12 officiers russes accusés d'avoir piraté le Comité national démocrate et la campagne Clinton

Le procureur spécial qui a accusé 12 militaires russes d'ingérence dans les élections US de 2016 rend son rapport après 22 mois d'enquête

Russie et USA s'accusent mutuellement d'ingérence dans les élections mais ce sont leurs entreprises technologiques qui en font les frais

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/04/2019 à 0:21
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
New York Times est également de la merde de gauchiste.

Faite un petit effort. Et posez-vous la question. Pourquoi les Démocrates n'ont pas encore mis en accusation (impeachment) Trump ? Depuis 2 ans, ils promettent de le faire. Alors si le rapport Mueller a prouver une collusion, qu'est-ce qui les retient. Si cela avait été le cas, ce sera le vice-président que occuperait la tache de président. Sérieusement, vous croyez qu'il laisserais le contrôle des armes nucléaires à un traître ?

Vous n'avez qu'à vous ouvrir les yeux pour comprendre que les médias continuent leur mensonges pour ne pas perdre la face et afin de ne pas perdre les derniers idiots qui les écoutent encore..
Même le Washington Post admet que Fow News avait raison, c'est dire : https://www.washingtonpost.com/opini...ght-all-along/

Mais la plupart des utilisateurs de ce forums sont des lecteurs de titres gauchistes "de merde", que tu ne risques pas de convaincre, ils sont déjà foutus pour la moitié d'entre eux . Au fait comment se passe le réchauffement climatique chez vous, il parait que vous avez beaucoup de neige ces derniers temps.
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 25/04/2019 à 7:28
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Au fait comment se passe le réchauffement climatique chez vous, il parait que vous avez beaucoup de neige ces derniers temps.
Tu confonds un réchauffement climatique global avec une météo locale…
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/04/2019 à 8:07
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Ces robots, écrit NBC, ne semblaient pas provenir de Russie. Au lieu de cela, les bots avaient des liens avec une opération de médias sociaux qui transmettaient auparavant des messages soutenant le gouvernement saoudien et étaient liés à une personne qui prétendait être un consultant privé en médias sociaux, selon les enregistrements de domaine Internet et de compte.
Si c'est utilisé par les USA et l'Arabie Saoudite, ça peut être utilisé par Macron un jour.
Les foulards rouges étaient peut-être, en partie, des robots ^^ lol

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Enfin, Dorsey a également profité de l’occasion pour faire connaître les efforts de Twitter pour lutter contre la dépendance aux opioïdes, notamment en utilisant un emoji spécial pour promouvoir la Journée nationale de reprise des médicaments sur ordonnance.
Hein ?!

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Au cours de cette réunion, Trump aurait déclaré à Jack Dorsey qu’il croit bien avoir perdu une bonne partie de ces 59 millions d’adeptes lors des purges anti-Trump et anti-conservateurs sur Twitter et s'est étonné de voir que l’ex-président Obama ait plus d’abonnés que lui, selon une source proche de la réunion.
C'est normal qu'Obama ait plus de followers que Trump.
Obama est aimé à l'international, il est populaire, ça lui arrivait même de faire des blagues alors qu'il était président :


Les gens pensent qu'Obama c'est la paix, l'accès au système de santé, l'écologie, le progrès, l'égalité, donc forcément ils vont être plus nombreux à le suivre sur Twitter que Trump qui est présenté comme un raciste, sexiste.
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/04/2019 à 8:49
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Tu confonds un réchauffement climatique global avec une météo locale…
Il n'a fait que reprendre un Tweet de Trump qui ironisait, grosso-modo, sur le réchauffement climatique en arguant qu'il neigeait fortement à New York.

Bref, de la bêtise pure et dure.

Encore des adeptes de la terre plate.
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/04/2019 à 8:54
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Les gens pensent qu'Obama c'est la paix, l'accès au système de santé, l'écologie, le progrès, l'égalité, donc forcément ils vont être plus nombreux à le suivre sur Twitter que Trump qui est présenté comme un raciste, sexiste.
Obama n'est pas la panacée des présidents américains, mais concernant le système de santé, il a ouvert une grosse brèche et permis à beaucoup d'Américains un accès à la santé à frais réduits. Il suffit de voir comment Trump a remué ciel et terre au début de son mandat pour tenter d'assassiner toutes les mesures prises par Obama en ce sens.

Je me rappelle encore de ses réunions avec les "victimes de l'Obamacare", c'était priceless.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/04/2019 à 9:09
Citation Envoyé par sebastiano Voir le message
Il suffit de voir comment Trump a remué ciel et terre au début de son mandat pour tenter d'assassiner toutes les mesures prises par Obama en ce sens.
C'est parce que c'était une promesse de campagne, il en parlait dans ses discours.
Trump est un des rares présidents qui se battent pour réaliser leur programme.
Il n'a pas réussi sur toute la ligne, par exemple il a du mal à faire revenir les soldats.
Mais bon il a essayé de tenir sur le mur et l'Obamacare, même si on lui met beaucoup de battons dans les roues. (il subit un vent de face puissant)

Apparemment avant l'Obamacare il y avait déjà quelque chose pour les vieux et les pauvres :
- Medicare covered seniors.
- Medicaid covered people who were relatively poor.
===
Bref je voulais juste dire qu'Obama est populaire, dans le mainstream on l'aime bien.
Dans les médias ont parle toujours d'Obama de façon positive et de Trump de façon négative.
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/04/2019 à 9:39
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Tu confonds un réchauffement climatique global avec une météo locale…
Tu es aussi expert à la météo maintenant ?

Citation Envoyé par sebastiano Voir le message
Il n'a fait que reprendre un Tweet de Trump qui ironisait, grosso-modo, sur le réchauffement climatique en arguant qu'il neigeait fortement à New York.

Bref, de la bêtise pure et dure.

Encore des adeptes de la terre plate.
Toi aussi tu es un expert de la météo ?
Non, je reprend juste le témoignage très intéressant au sénat de Judith Cury, présidente de la School of Earth and Atmospheric Sciences au Georgia Institute of Technology. Où elle expliquait comment les températures des états unis d'amérique n'avait rien d'exceptionnelles, mais était étaient magouillées "peut-être" ajustées pour paraîtrent plus chaudes qu'elles ne l'étaient. Mais la controverse n'a rien de neuf.



Donc je m'inquiète, il ne faudrait pas que le refroidissement observé en amérique du nord se prolonge.
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/04/2019 à 9:44
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
C'est parce que c'était une promesse de campagne, il en parlait dans ses discours.
Trump est un des rares présidents qui se battent pour réaliser leur programme.
Il n'a pas réussi sur toute la ligne, par exemple il a du mal à faire revenir les soldats.
Mais bon il a essayé de tenir sur le mur et l'Obamacare, même si on lui met beaucoup de battons dans les roues. (il subit un vent de face puissant)

Apparemment avant l'Obamacare il y avait déjà quelque chose pour les vieux et les pauvres :

===
Bref je voulais juste dire qu'Obama est populaire, dans le mainstream on l'aime bien.
Dans les médias ont parle toujours d'Obama de façon positive et de Trump de façon négative.
On est d'accord sur le fait que Trump a tout fait pour le flinguer, l'Obamacare. Que ça soit dans son programme ou non ne change rien à des faits : c'était juste pour reprendre ta phrase sur le fait que les gens "pensent" qu'Obama c'est l'accès au système de santé, comme si c'était faux. Il n'y a qu'à voir le nombre de pauvres qui pestait sur la volonté de Trump de dégager l'Obamacare.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/04/2019 à 9:45
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Tu es aussi expert à la météo maintenant ?
"Aujourd'hui il fait froid ici" c'est de la météorologie.
"Globalement la température de la planète a augmenté pendant 1 siècle" c'est du climat.
Il faut prendre des mesures partout (ne pas oublier l'océan Antarctique) pendant des décennies pour avoir une idée du climat.

Citation Envoyé par sebastiano Voir le message
les gens "pensent" qu'Obama c'est l'accès au système de santé, comme si c'était faux.
Non mais ok Obama a fait le Patient Protection and Affordable Care Act, c'était pas génial comme truc mais c'était le début de quelque chose.
Ici on nous en parle comme si c'est génial pour tout le monde, alors que plein d'étasuniens n'étaient pas fan.
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/04/2019 à 10:03
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
"Aujourd'hui il fait froid ici" c'est de la météorologie.
"Globalement la température de la planète a augmenté pendant 1 siècle" c'est du climat.
Il faut prendre des mesures partout (ne pas oublier l'océan Antarctique) pendant des décennies pour avoir une idée du climat.

Non mais ok Obama a fait le Patient Protection and Affordable Care Act, c'était pas génial comme truc mais c'était le début de quelque chose.
Ici on nous en parle comme si c'est génial pour tout le monde, alors que plein d'étasuniens n'étaient pas fan.
Les seuls "Etats-Uniens" contre, c'était ceux qui expliquaient : je ne vois pas pourquoi mes impôts/les impôts de mon entreprise financeraient la santé des autres. Bref, que chacun continue à se débrouiller dans son coin, et tant pis pour les plus pauvres qui ne peuvent rien se payer.

Donc un système purement individualiste.

Les réformes d'Obama ont fait baisser à son niveau le plus bas le nombre d'Américains sans couverture sociale, ce fut historique pour le pays. Trump lui, a voulu la supprimer pour dégager plusieurs dizaines de milliards de dollars.

Evidemment, j'imagine que ceux qui profitent d'un système de santé performant et/ou accessible peuvent toujours remettre en cause la volonté d'Obama.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web