Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Pour lui arracher son nom de domaine, un influenceur des médias sociaux s'introduit chez le détenteur et le menace
Avec une arme à feu

Le , par Bill Fassinou

170PARTAGES

6  0 
Des incidents dans le domaine informatique, on en voit tous les jours, mais celui dont Adams Rossi, un influenceur des médias sociaux, est l’auteur est un peu particulier. Vous est-il déjà arrivé de vouloir acheter un nom de domaine et de vous apercevoir qu’une autre personne le possède déjà ? Et bien, c’est ce qui est arrivé à Rossi Adams en 2015 lorsqu’il a voulu prendre un nom de domaine du nom de “doitforstate.com”, mais ce dernier l’a mal pris et a tenté par tous les moyens d’avoir son nom de domaine, pour finalement faire recours à une intimidation avec une arme à feu.

Les faits se sont déroulés à partir de l’année 2015 dans l’État de l’Iowa aux États-Unis. En effet, en 2015, alors qu’il était encore étudiant à l’université de l’Iowa State University, Rossi Lorathio Adams II, également connu sous le pseudonyme “Polo”, a fondé la société de médias sociaux “State Snaps” qui exploite elle-même les réseaux sociaux populaires tels que Snapchat, Instagram et Twitter. Selon la note judiciaire du District du Nord de l’Iowa, il s’agit d’une société qui diffuse des flux vidéos et des photos de jeunes adultes engagés dans des comportements grossiers, d’ivresse et de la nudité et qui, à un moment donné, comptait un peu plus d’un million d’adeptes.


Adams et ses adeptes publiaient leurs contenus sous le slogan “Do It For State”. Cependant, les flux diffusés par Adams et ses adeptes n’étaient pas totalement en accord ou plutôt violaient la politique d’utilisation des plateformes qu’ils exploitaient. De plus, il a également été en face, à plusieurs reprises, à des objections de la part des administrateurs de son université. Tout ceci explique peut-être pourquoi il a voulu s’approprier son propre nom de domaine et gérer autrement sa société.

Ensuite, lorsque Adams a voulu prendre le nom de domaine “doitforstate.com”, il s’est rendu compte qu’une autre personne de la même région que lui, la région de Cedar Rapids dans l’Iowa, le possédait déjà et l’avait enregistré chez le registraire Godaddy. D’après la note du procureur du District, Adams a essayé à plusieurs reprises de racheter le nom de domaine de chez le premier propriétaire, mais, en deux ans, ses multiples tentatives n’ont abouti qu’à des refus du détenteur du nom de domaine. « Et si l'on changeait de stratégie ? », s’est-il peut-être dit. Il a commencé par menacer l’un des amis du propriétaire légitime du nom de domaine “doitforstate.com” avec des « émojis de pistolet » après que celui-ci eut utilisé le domaine pour promouvoir des concerts.

Une fois de plus, Rossi Adams n’a pas eu gain de cause. Il a donc décidé d’utiliser un moyen de persuasion plus convaincant, une arme à feu. Il a engagé son cousin connu sous le nom de Sherman Hopkins Jr pour qu'il s'introduise chez le propriétaire du domaine et l'oblige, sous la menace de son arme, à transférer “doitforstate.com” à Adams. Hopkins était un criminel condamné qui vivait dans un refuge pour sans-abri à cette époque. Ce que fit Hopkins à la date du 21 juin 2015 sauf que, l’opération s’est mal passée puisque la victime a été plus intelligente ou plus habile, devrait-on dire, que son bourreau.

Sous la menace d’une arme à feu pour transférer son nom de domaine à Rossi Adams, la victime a quand même réussi à s’emparer de l’arme de son agresseur pour finalement le neutraliser. Selon les faits rapportés par le tribunal, une fois dans la maison du propriétaire du nom de domaine, Hopkins a sorti une note de demande rédigée par Rossi Adams qui contenait une série d'instructions sur la façon de changer un nom de domaine Internet du compte GoDaddy du propriétaire du domaine à l'un des comptes GoDaddy d'Adams, mais le transfert ne s’est pas fait.

« Hopkins plaça l'arme à feu contre la tête de la victime et lui ordonna de suivre les instructions figurant sur la note de demande. Craignant pour sa vie, la victime s'est rapidement retournée pour écarter le pistolet de sa tête. La victime a ensuite réussi à prendre le contrôle du pistolet, mais au cours de la lutte, il a reçu une balle dans la jambe. La victime a tiré à plusieurs reprises sur Hopkins à la poitrine. Il a ensuite contacté les forces de l'ordre », indique la note du tribunal. Ces faits ont valu vingt années de condamnation pour le cousin d’Adams, Sherman Hopkins Jr, l’année dernière et jusque là, Rossi Adams, lui-même en détention, attend de savoir quelle sera sa sentence.

D’après les rapports judiciaires, Adams, jugé coupable, encourt également une peine pouvant aller jusqu’à 20 années d'emprisonnement, une amende de 250 mille dollars et une liberté conditionnelle de trois ans à la suite de tout emprisonnement. « La peine devant le juge de la Cour de district des États-Unis, CJ Williams, sera fixée après la préparation du rapport de présentation. Adams a été placé en détention par le maréchal des États-Unis après que le verdict a été rendu et restera en détention en attendant le prononcé de la sentence. Adams encourt une peine maximale de 20 ans d'emprisonnement, une amende de 250 000 dollars et une libération surveillée de trois ans à la suite de tout emprisonnement », indique le rapport de la justice.

Sources : CNN, décision de justice

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Vous est-il déjà arrivé de vouloir acheter un nom de domaine et de remarquer qu'il est déjà posséder ? Comment avez-vous réagi ?

Voir aussi

Un hacker réussit à contourner la sécurité d'une arme à feu intelligente et déclencher un tir sans autorisation

Un développeur ouvre le feu au sein des bureaux d'une société informatique et blesse ses collègues : mystère autour de ses motivations

Facebook bannit les sites hébergeant des plans numériques pour l'impression 3D d'armes à feu car cela violerait ses normes communautaires

Êtes-vous pour ou contre la mise à disposition publique de fichiers 3D pour imprimer les armes à feu ? Des procureurs US s'opposent à cette pratique

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web