Google décide de monétiser le service de cartographie grand public de Google Maps
Par des publicités et des annonces sponsorisées

Le , par Bill Fassinou

313PARTAGES

10  0 
Google Maps est un service de Google utilisé par des millions de personnes dans le monde entier pour trouver les pharmacies ouvertes et les plus proches de chez eux, les cafés et restaurants situés dans une zone, des hôpitaux, et la liste est longue. Jusqu’à présent, ce service est resté libre sans aucun frais à payer pour visualiser le nombre de cartes et d’emplacement que vous voulez et surtout, il est resté sans publicités et sans annonces. Cela pourrait bientôt changer, car Google estime qu’il ne tire pas le revenu qu’il faut de son service de cartographie grand public et donc, a décidé d’y insérer prochainement des publicités et des annonces sponsorisées.

Google Maps est resté gratuit, quel que soit le type d’utilisateur c’est-à-dire les utilisateurs simples, les développeurs ou les entreprises. Cela a d’abord changé avec les entreprises qui désiraient utiliser la technologie sous-jacente de Google Maps pour créer leurs propres cartes puis, il y a un peu plus d’un an, le service est devenu également payant pour les développeurs désireux d’utiliser les API du système de cartographie de Google ou d’autres services qui lui sont liés. Google a mis tous les clients de ses outils de cartographie, grands et petits, sous le même système de paiement à l'utilisation. La société a déclaré que cela simplifiait le processus, mais que pour de nombreux petits utilisateurs, cela représentait une hausse massive des prix.

Selon Gayathri Rajan qui dirige l'équipe de Google Maps, plus de 5 millions de développeurs utilisent ces outils. Cela fait beaucoup de clients payants. Cependant, certains sont mécontents de la nouvelle approche. Selon des employés de la firme et d’autres personnes, les revenus tirés par Google de cette approche ne sont pas négligeables. Seulement, la firme vise plus loin. Google entend étendre la visibilité des annonceurs vers son système de cartographie Google Maps, tout en augmentant les tarifs de certaines entreprises qui font usage de la technologie sous-jacente. Lorsqu’on imagine le nombre de personnes qui utilisent le service à la seconde, les analystes pensent que cette approche pourrait être très bénéfique pour l’entreprise.


Cependant, quelles sont les raisons qui poussent Alphabet Inc., la maison mère de Google, à passer à cette approche ? Il peut y avoir plusieurs raisons à cela. On pourrait parler principalement de gagner plus d’argent pour satisfaire les actionnaires ou s’agit-il simplement d’une idée. D’autres parts, on explique la chose autrement. « Les activités de recherche de Google sont immensément rentables et en croissance, mais cela ne peut pas durer éternellement. Plus de gens recherchent via Amazon. Et sur les appareils mobiles, Google a déjà rempli le haut des résultats de recherche avec des annonces, ce qui laisse moins de place pour plus de spots commerciaux. En comparaison, Maps se sent comme un nouveau territoire propice aux systèmes de publicité de Google pour commencer à injecter de l'argent dans ce puits de données géant et inexploité », a expliqué Bloomberg.

Face à cela, beaucoup semblent accepter et encourager l’idée de Google. « Parfois, je me dis que l'actif le plus sous-monétisé que je couvre est Google Maps. C’est presque comme un utilitaire où vous devez en quelque sorte allumer le commutateur », a déclaré Brian Nowak, analyste chez Morgan Stanley. « Ils ont une grande opportunité d'accélérer la monétisation. Ils en ont pris du temps », a déclaré Andy Taylor, directeur adjoint de la recherche à l'agence de marketing numérique Merkle. Bloomberg souligne également le fait que Google veut arracher encore plus de parts sur le marché de la publicité à Amazon et Facebook. Google reste toujours en tête sur ce marché, mais Amazon se rapproche de plus en plus de lui et de Facebook.

Cela sous-entend-il que l’entreprise va encore collecter plus de données sur ces utilisateurs ? En effet, cela pourrait bien être le cas si elle ne dispose pas déjà des informations qu’il lui faut. Selon Bloomberg, outre les données extraites d'autres services de Google, l'entreprise sait où vous habitez et où vous travaillez, les bars et les restaurants que vous fréquentez et quels sont vos principaux centres d'intérêt. « Appuyez sur l'onglet “Pour vous” en bas de la page de lancement de l'application Google Maps et il pourrait vous suggérer une boulangerie végétalienne tout en disant vous semblez vous intéresser au végétarien », a ajouté le média.

Sur la question du respect de la vie privée, l’entreprise a notifié par le biais de son chef des affaires, Philipp Schindler que Google générerait les recommandations personnalisées sur Google Maps de manière “sensible à la confidentialité et au respect de la vie privée”. « Nous voulons être en mesure de mettre en valeur les choses qui vous entourent, mais de les mettre en valeur de manière à ne pas perturber votre expérience », a déclaré Rajas Moonka, directeur de la gestion des produits pour Google Maps. « Néanmoins, dans la mesure où Google Maps recherche avant tout les utilisateurs dans un but commercial, les annonces peuvent constituer un ajout utile à l'expérience », a-t-il déclaré.

Pour le média américain, il est également possible que cette initiative de Google Maps oriente l'entreprise vers des obstacles réglementaires grandissant chaque jour. Il explique que l'Europe a martelé la société pour violation du droit de la concurrence et il y a de plus en plus d'appels aux États-Unis pour réglementer les activités de collecte de données, les normes de confidentialité et l'activité publicitaire de Google. Tirer plus d'argent de Maps où des millions de personnes partagent quotidiennement des informations personnelles pourrait susciter encore plus de contrôles.

De plus, les tests d’insertion des publicités dans Google Maps ont commencé depuis des années, a indiqué Bloomberg. Il a expliqué que la société teste les publicités dans Maps depuis des années et possède Waze, une application de navigation qui diffuse des publicités et a été téléchargée plus de 100 millions de fois. « Nous avons fait très attention de ne pas être trop agressifs dans la manière dont nous présentons ces informations aux utilisateurs, car nous ne voulons pas que les utilisateurs aient l'impression d’être surchargés », a déclaré Rajas Moonka, directeur de la gestion des produits pour Google Maps.

Cela dit, les avis des internautes montrent qu’ils ne sont pas forcément enchantés par cette décision de Google. « Je ne saurais trop insister sur la gravité de cette idée. J'étais abasourdi quand, il y a quelques jours, je cherchais quelque chose sur Google Maps et commençais à voir des suggestions de lieux. Je ne sais pas ce qui se passe réellement chez Google aux échelons supérieurs, mais du point de vue d'un étranger, c'est comme s'ils essayaient agressivement de se développer encore plus. Est-ce pour augmenter le prix des actions ou pour rivaliser avec Apple et Amazon ? Je ne peux pas être le seul à penser que tout cela semble étrange. Ne parlez pas comme un théoricien du complot, mais si vous regardez dans l’ensemble, il semblerait que la stratégie de Google subisse quelques changements et je ne suis pas convaincue que cela leur réussira à la fin », a déclaré l’un d’eux.

Source : Bloomberg

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

La nouvelle grille tarifaire de Google Maps met la communauté des développeurs en ébullition préparez-vous à faire chauffer la carte bleue

Explosion des prix de Google Maps : le département de Maine-et-Loire abandonne Google pour OpenStreetMaps, un service de cartographie open source

Explosion de prix chez Google Maps : quelles sont les alternatives susceptibles d'être intéressantes ? Une ébauche de réponse

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de herr_wann
Membre actif https://www.developpez.com
Le 19/04/2019 à 9:00
Désolé mais c'est logique, je ne comprends pas pourquoi des personnes trouvent normal d'alimenter gratuitement une base de données d'une entreprise privée, richissime de surcroît. La stratégie de Google est toujours la même, proposer un service de qualité gratuit pour tuer la concurrence et faire payer lorsque les utilisateurs ne peuvent plus s'en passer.
Sinon, il reste openstreetmap, c'est libre et gratuit.
8  0 
Avatar de NaSa
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 19/04/2019 à 8:22
En gros en tant qu'utilisateur, on va "payer" en subissant les publicités, un service que l'on a collectivement alimenté :
    En notant les restaurants

    En précisant les horaires d'ouvertures de commerces & administration

    En signalant des travaux

    En signalant des erreurs de cartographie.

    En partageant vos données de localisation en temps réel pour le trafic...

    etc ....
6  0 
Avatar de a028762
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 19/04/2019 à 9:10
Ce qui me navre le plus, c'est la position égémonique de Maps, les autres services équivalents sont à la ramasse,
L'Ina avait quelque temps proposé ses cartes, pour la France
Maps.Here existe aussi, mais les tests ne m'ont pas convaincu (il y a quelques années).
Maps.Google a profité des autres services de Google et est devenue incontournable.
C'est dramatique ! Comment lui résister ?
3  0 
Avatar de Doksuri
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 19/04/2019 à 9:12
ca va faire plut d'un an que j'ai abandonne googlemap (depuis qu'il ont annonce que ca ne serai plus gratuit)
leaflet.js + tuiles persos
ou
leaflet.js + openstreemap

j'en suis plus que satisfait !
=> ca + D3js tu fais des trucs de malade que google ne propose pas
2  0 
Avatar de melka one
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 19/04/2019 à 11:14
Donc si j'ai bien compris une personne paye pour avoir une carte sur sont site et en plus on lui impose de la pub.
2  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/04/2019 à 11:30
L'impression que j'ai, c'est que les petits se détachent de plus en plus de google maps. Les gros, eux, restent et payent, parce-qu'ils ont fait des investissements massifs dans la techno, et se voient mal tout refaire depuis une page blanche. Si c'est le cas, ça valide la stratégie de Google. Ils gardent la partie du marché rentable, et se débarrassent du reste.
1  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/04/2019 à 15:15
Citation Envoyé par Doksuri Voir le message
je ne suis pas de ton avis el_slapper (meme de l'avis contraire)
(.../...)
effectivement, on utilise pas les mêmes mots. tes "gros" sont mes "petits". Je n'avais pas parlé des tous petits qui passent sous le radar. Les très gros, eux, sont plutôt coinçés. Ceux que tu appellent les gros, eux, ne sont pas assez gros pour être coinçés par des developpements complexes.

Mais au final, on arrive à peu près aux mêmes conclusions.
1  0 
Avatar de weed
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 22/04/2019 à 14:06
Citation Envoyé par NaSa Voir le message
En gros en tant qu'utilisateur, on va "payer" en subissant les publicités, un service que l'on a collectivement alimenté :
    En notant les restaurants

    En précisant les horaires d'ouvertures de commerces & administration

    En signalant des travaux

    En signalant des erreurs de cartographie.

    En partageant vos données de localisation en temps réel pour le trafic...

    etc ....
Ce que je trouve dommage, voir triste c'est que les personnes qui alimentent Gmap ne font pas en toute connaissance de cause est qu'ils ne seront plus propriétaires des données une fois qu'ils les enverront à Google.
Cela a toujours été marqué dans les conditions d'utilisations de Gmap.

C'est le monde à l'envers, les gens alimentent plus Gmap que des systèmes libre de droits comme Open StreetMap.
Les gens le font pour être mieux référencé par Google

Espérons que les gens ouvrent cette fois-ci les yeux que leurs données qu'ils ont fournis sont monnayées et se tourneront vers un autre système.
1  0 
Avatar de patrick72
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 29/04/2019 à 10:20
Perso, après 3 versions, je n'utilise plus les API Google :
- https://adresse.data.gouv.fr/api pour la géolocalisation (france)
- https://leafletjs.com + OpenStreetMap pour les carte.

Avec un peut de recherche, là aussi il y a une bonne communauté, j'ai pu refaire exactement la même chose : icons personnalisés, regroupement avec icons personalisés, Overlapping (https://github.com/jawj/OverlappingM...erfier-Leaflet),...), recentrage automatique, ...

Seul le problème de GoogleStreetView n'a pas encore de vrai solution "libre"...
1  0 
Avatar de Doksuri
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 19/04/2019 à 14:23
je ne suis pas de ton avis el_slapper (meme de l'avis contraire)

quand on etait sur googlemaps, ils ont passe la version "developpeur" (gratuit jusqu'a 28000 affichages je de memoire)
=> en quelques heures on atteignait le plafond.

le plus long au passage de leaflet a ete la generation des tuiles (on ne voulait dependre d'aucun autre services pour ne pas se retrouver dans une situation similaire dans le futur)
=> partant d'une image en vraiment HD, il fallait la decouper pour chaque niveau de zoom.
=> le niveau 11 nous a pris 3jours a generer.

pour utiliser ses propres tuiles (et non OSM ou autre service) ca prend 1 ligne de code a changer

pour un total de plusieurs millions de tuiles, et quelques Go d'images, on est completement autonomes sur les cartes

la version payant de google maps nous aurai plombe...
du coup, je dirai l'inverse : pour les petits sites, utiliser google maps (gratuit) est bien, car le quotas n'est jamais reelement atteint.
pour les gros sites, il faut trouver des alternatives, ca sinon ca chiffre vite.

le site moyen par contre, lui aura surement le dilemme : pas les ressources pour faire ses propres tuiles / pas les moyens de payer google
0  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web