Qui dominera l'Internet du futur : Google ou Facebook ?
Les analystes se penchent sur la question et peinent à trancher

Le , par Katleen Erna, Expert éminent sénior
Qui dominera l'Internet du futur : Google ou Facebook ? Les analystes se penchent sur la question et peinent à trancher

Cela fait maintenant une décennie que Google est "Le" site, celui le plus important du web, avec un énorme trafic et une influence des plus importantes au monde. Maître incontesté de l'Internet depuis de nombreuses années, Mountain View voit pourtant désormais poindre une menace : Facebook.

Le réseau social souhaite en effet "conquérir tout Internet", comme l'a déclaré récemment son fondateur Mark Zuckerberg.

Les experts se penchent très sérieusement sur l'avenir du Net, un "deuxième Internet" amené par Facebook, et qui serait "plus précieux que le premier, parce que nous y sommes tous interconnectés".

Pour l'instant, Google reste en tête avec 977 millions de visiteurs uniques en octobre dans le monde (contre 633 millions pour Facebook). En revanche, niveau temps passé sur le site, Facebook est grand favori : les internautes y dépassent largement les quelques minutes de visite qu'ils accordent à Google.

Mais les deux firmes proposent chacune un modèle de surf diamétralement opposé de l'autre :

- pour le leader des moteurs de recherche, la neutralité du Net est essentielle

- pour Zuckerbrg, ce qui prime, c'est «le graphe social, la cartographie numérique des relations réelles des gens», qui génère des informations personnalisées, puisque ciblées par l'internaute et son réseau de connaissance.

Lequel attire le plus les internautes ? Sont-ils complémentaires ?

De plus, les deux concurrents entremêlent de plus en plus leurs champs d'action : Facebook se lance dans la messagerie : @facebook.com (menace pour Gmail) ; tandis que Google développe actuellement son futur réseau social (Google Me).

Comme si cela n'était pas assez, ils partagent également les mêmes salariés : 10% des salariés de Facebook travaillaient auparavant chez Google (une sorte de "fuite des cerveaux" numériques), ce qui a forcé Mountain View a augmenter ses rétributions.

A quel point chaque compagnie menace-t-elle l'autre ? Pour certains spécialistes, elles ne se mettraient pas des bâtons dans les roues tant que ça. Par exemple, Facebook rajoutera du contenu qui apparaît dans les résultats de recherche. Et l'achat d'espaces publicitaires sur le site communautaire n'aurait rien à voir avec son concurrent, mais serait plutôt la conséquence d'une fuite des médias traditionnels.

Certains avancent même que la surenchère entre les deux géants du Web servirait même les intérêts de Google, qui pourrait réfuter certaines accusations d'abus de position dominante en pointant du doigt son rival qui le "force" a en faire de plus en plus.

Source : SearchEngineLand.com

fleche: Google possède encore dix fois plus d'employés que Facebook, et ses bénéfices pour 2010 devraient atteindre 22 milliards de dollars, contre un seul et unique petit milliard pour Facebook. Le réseau social est-il alors réellement une menace sérieuse pour Mountain View ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de onjanirina onjanirina - Membre habitué https://www.developpez.com
le 15/12/2010 à 4:03
à chacun leurs tours, et dans leurs domaines, Google et Facebook ont eu leurs jeux (quelques éclats ou faillures technologiques), leurs sets (1.0, le web de l'information pour Google, et 2.0, le web de communication sociale pour Facebook) mais qui gagnera effectivement le match ? chacun essayant sans succès quelques attaques sur les domaines de l'autres ? Certainement le premier qui trouvera la formule pour créer une synergie entre les deux mondes : 1.0 (information)+ 2.0 (communication)=> 3.0 (Connaissance, Savoir, et plus tard, pourquoi pas Action).
Il est clair que créer un moteur de recherche ou d'information pour Facebook, ou créer un réseau social pour Google n'est peut-être plus la solution. Il faut essayer de voir plus loin, plus grand : La baleine est énorme, mais comparé à l'immensité de l'océan, ce n'est qu'un poisson (mammifère) comme un autre.
Avatar de notia notia - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 15/12/2010 à 4:16
Je ne crois pas au modèle facebook, du moins pas dans sa forme actuelle.
Je crois plus à une sorte d'écosysteme smartphone-cloud. Et le premier à avoir dégainer, clairement dans ce sens, est probablement Microsoft avec une intégration dans WP7 de son réseau social Windows Live. Bien qu'on puisse afficher nos contacts facebook, c'est bien windows live qui est mise en avant avec ses services en cloud.
Wp7 séduit par son approche, apple et google vont réagir pour certainement proposer quelque chose d'équivalent voir mieux en mettant, probablement, en avant un service avec interraction (ou compatibilité) avec Facebook, dans l'unique but d'en capter ses utilisateurs. Au final, nous pourrions tres bien avoir un scénario où facebook serait dépouillé de ces utilisateurs par Apple, Google et Microsoft.

De plus dans WP7, Facebook est réduit à sa plus simple expression (si je puis le dire), c'est juste une "base de donnée" de contact qu'on affiche il n'y a pas de place pour la pub. Alors que google, au travers des smartphones a trouvé une nouvelle rente.

Je pense que les véritables problèmes de Google sont Apple et Microsoft.
Quand à Facebook, ce n'est qu'une question de temps.
Avatar de onjanirina onjanirina - Membre habitué https://www.developpez.com
le 15/12/2010 à 4:56
Contrairement à ce que l'on a tendance à faire croire, la bataille d'Internet se passe sur le Web. Le Web est à proprement parler le seul outil permettant une exploitation optimale des données, dont l'organisation, l'architecture ou l'exploitation représentent le véritable enjeu des avancées technologiques. Les autres formes d'exploitation des données, notamment mobiles, n'en sont que des dérivées, voire accessoires. Ils ont plus contribué à l'enrichissement des données du web par ce que l'on appelle le "real time", pratiques mais peu sémantiques et volatiles.

La maîtrise des données du web est le seul objectif important pour les principaux acteurs : Google, Facebook. Pour le moment, seul Facebook dispose d'un modèle ayant rapport avec la réalité : son graphe social. En y associant sa plateforme d'exécution d'application, il est actuellement le seul à pouvoir proposer ce que sera le futur du web : le système d'exploitation des données. Google a proposé un graphe, mais ne s'appliquait qu'à des éléments virtuels : les pages/liens web.

Pour faire plus schématique : Google est comme le gros disque dur, plein de données, vidéos, documents, programmes, musiques qu'on a en slave et que nous-mêmes on n'arrive parfois plus à s'y retrouver. Et Facebook, c'est comme le disque dur moyen, mais disposant d'un OS, même dépassé (Win95). Lequel utiliserez-vous souvent ? avec lequel démarrerez-vous votre utilisation PC (navigation) ?
Avatar de notia notia - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 15/12/2010 à 5:59
Citation Envoyé par onjanirina  Voir le message
Contrairement à ce que l'on a tendance à faire croire, la bataille d'Internet se passe sur le Web.
.............

Les autres formes d'exploitation des données, notamment mobiles, n'en sont que des dérivées, voire accessoires.
....................

La maîtrise des données du web est le seul objectif important pour les principaux acteurs : Google, Facebook. Pour le moment, seul Facebook dispose d'un modèle ayant rapport avec la réalité : son graphe social.

Facebook saura-t-il garder la maitrise de ses données (=> utilisateurs), ce n'est pas sûr.
Les utilisateurs n'appartiennent pas à facebook et rien ne dit que demain il n'y ait pas un désavoeux de masse.
Le problème n'est pas le même pour google où une video, un document, etc.. ne peut pas dire je n'aime pas google, je préfere Bing, tiens allons chez bing :lol

D'autre part, je pense que la bataille du web se passe surtout au travers de "l'accessoire" que l'on utilise pour s'y connecter (PC, tablette, smartphone, et autres). Si "l'accessoire" t'encourages à ne pas aller sur facebook (en proposant une alternative par exemple), tu n'iras pas sur facebook avec ce dernier. Si cet "accessoire" t'encourage à utiliser un compte gmail, il est probable que tu utilises un compte gmail et rien d'autre.

Si tu mets en place un écosystème où 70% des utilisateurs du web ne se connectent qu'à tes services, au final c'est toi qui gagne la bataille du web.
Avatar de onjanirina onjanirina - Membre habitué https://www.developpez.com
le 15/12/2010 à 6:51
Facebook maîtrise ses -ou plutôt "nos"- données. Ce sont les utilisateurs qui ne maitrisent plus leurs données (ce qu'ils ont mis sur Facebook).
Pour information, je viens récemment de créer mon compte sur Diaspora, l'alternative Facebook : je ne me sens pas du tout propriétaire de mes données, et ma vie privée est tellement protegée que ne je suis encore en contact avec personne.

Mais la maîtrise des données dont il est question ici est la capacité à exploiter ces données : en déduire un sens (sémantique) ou à les utiliser, notamment pour proposer de la pub. Facebook et Google rivalisent à attribuer des "sens" aux données qu'ils collectent sur le web : Google par l'évaluation des liens entre les ressources (algorithmes), Facebook par une approche plus humaine et sociale. En fin de compte, celui qui maitrisera les données du web sera celui qui pourra déterminer avec pertinence et précision les besoins ou les aspirations propres à chaque utilisateur.

Pour les accessoires qui tenteront de locker leurs applications ou champs d'utilisation, c'est l'histoire de la bataille des navigateurs qui risquerait de recommencer. Bref, c'est une politique qui ne tiendra pas la route sur le moyen terme, standardisation et police anti-abus de position dominante oblige.

Si Facebook arrive à proposer des informations (news, recherche) et applications (inciter les développeurs à en faire) qui permettrait de remplacer les services Google, même dans une qualité légèrement inférieure (Bing pour la recherche par exemple), Google est mal parti.
Si Google arrive, enfin, à lacher un outil social addictif ou du moins utilisable, capable d'atteindre l'heure d'utilisation quotidienne par exemple, Facebook sera inquiété.
Avatar de Marco46 Marco46 - Expert éminent https://www.developpez.com
le 15/12/2010 à 9:55
Qui dominera l'Internet du futur : Google ou Facebook ? Les analystes se penchent sur la question et peinent à trancher

Faudrait déjà que les analystes arrivent à faire la différence entre Internet et le web. Ça serait pas mal.

Le réseau social souhaite en effet "conquérir tout Internet", comme l'a déclaré récemment son fondateur Mark Zuckerberg.

Celui-là aussi, ça sent le mégalomane à la Bill Gates dans les années 90, "a computer a home", avec des plans de conquêtes du monde et toussa.
Avatar de ABandApart ABandApart - Membre actif https://www.developpez.com
le 15/12/2010 à 10:11
Imaginons un petit scénario:
- Google déréference Facebook...

C'est trés improbable, mais cette explication nous montre qui est en position de force.

Et puis soyons honnêtes, Facebook n'apporte rien en termes d'innovation, il y a eut HipHop for PHP, et apparemment leur bordel est très restrictif (a confirmer).
Avatar de Sunchaser Sunchaser - Membre émérite https://www.developpez.com
le 15/12/2010 à 10:18
Ah bon ?
Le "net", c'est Google ou Facebook ? Et ya des experts qui se penchent sur la question ? Hé bé, ca va loin ....
Avatar de camus3 camus3 - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 15/12/2010 à 11:00
Ah bon ?
Le "net", c'est Google ou Facebook ? Et ya des experts qui se penchent sur la question ? Hé bé, ca va loin ...

C'est bien ça le problème , le web ne doit pas devenir Google vs Facebook.

Google est d'abords un moteur de recherche. Il n'a pratiquement pas de concurrent , Google contrôle donc "l'accès" au ressources du net au sens ou ce qui n'existe pas sur Google n'est pas facilement accessible. On doit pouvoir trouver une alternative "libre" à Google , des projets existent.

Par contre , Facebook n'a rien d'indispensable , et n'est qu'un réseau social. Si ce dernier était utile en terme de promotion et marketing , c'est de moins en moins le cas. Je suis persuadé de la nature éphémère des réseaux sociaux , on l'a vu avec Myspace.

Bref , la question est comment éviter que quelques acteurs monopolisent le web, pas de savoir si telle ou telle entreprise va dominer le web.
Avatar de Marco46 Marco46 - Expert éminent https://www.developpez.com
le 15/12/2010 à 12:09
Citation Envoyé par camus3  Voir le message
Google est d'abords un moteur de recherche. Il n'a pratiquement pas de concurrent , Google contrôle donc "l'accès" au ressources du net au sens ou ce qui n'existe pas sur Google n'est pas facilement accessible. On doit pouvoir trouver une alternative "libre" à Google , des projets existent.

Quoi ?? Tu connais pas les favoris/marques-pages ?
Offres d'emploi IT
Spécialiste systèmes informatiques qualité et référent procédure H/F
Safran - Ile de France - Colombes (92700)
Chef projet big data - pse flotte H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Architecte technique des systèmes d'information H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil