Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Qui dominera l'Internet du futur : Google ou Facebook ?
Les analystes se penchent sur la question et peinent à trancher

Le , par Katleen Erna

22PARTAGES

1  3 
Qui dominera l'Internet du futur : Google ou Facebook ? Les analystes se penchent sur la question et peinent à trancher

Cela fait maintenant une décennie que Google est "Le" site, celui le plus important du web, avec un énorme trafic et une influence des plus importantes au monde. Maître incontesté de l'Internet depuis de nombreuses années, Mountain View voit pourtant désormais poindre une menace : Facebook.

Le réseau social souhaite en effet "conquérir tout Internet", comme l'a déclaré récemment son fondateur Mark Zuckerberg.

Les experts se penchent très sérieusement sur l'avenir du Net, un "deuxième Internet" amené par Facebook, et qui serait "plus précieux que le premier, parce que nous y sommes tous interconnectés".

Pour l'instant, Google reste en tête avec 977 millions de visiteurs uniques en octobre dans le monde (contre 633 millions pour Facebook). En revanche, niveau temps passé sur le site, Facebook est grand favori : les internautes y dépassent largement les quelques minutes de visite qu'ils accordent à Google.

Mais les deux firmes proposent chacune un modèle de surf diamétralement opposé de l'autre :

- pour le leader des moteurs de recherche, la neutralité du Net est essentielle

- pour Zuckerbrg, ce qui prime, c'est «le graphe social, la cartographie numérique des relations réelles des gens», qui génère des informations personnalisées, puisque ciblées par l'internaute et son réseau de connaissance.

Lequel attire le plus les internautes ? Sont-ils complémentaires ?

De plus, les deux concurrents entremêlent de plus en plus leurs champs d'action : Facebook se lance dans la messagerie : @facebook.com (menace pour Gmail) ; tandis que Google développe actuellement son futur réseau social (Google Me).

Comme si cela n'était pas assez, ils partagent également les mêmes salariés : 10% des salariés de Facebook travaillaient auparavant chez Google (une sorte de "fuite des cerveaux" numériques), ce qui a forcé Mountain View a augmenter ses rétributions.

A quel point chaque compagnie menace-t-elle l'autre ? Pour certains spécialistes, elles ne se mettraient pas des bâtons dans les roues tant que ça. Par exemple, Facebook rajoutera du contenu qui apparaît dans les résultats de recherche. Et l'achat d'espaces publicitaires sur le site communautaire n'aurait rien à voir avec son concurrent, mais serait plutôt la conséquence d'une fuite des médias traditionnels.

Certains avancent même que la surenchère entre les deux géants du Web servirait même les intérêts de Google, qui pourrait réfuter certaines accusations d'abus de position dominante en pointant du doigt son rival qui le "force" a en faire de plus en plus.

Source : SearchEngineLand.com

fleche: Google possède encore dix fois plus d'employés que Facebook, et ses bénéfices pour 2010 devraient atteindre 22 milliards de dollars, contre un seul et unique petit milliard pour Facebook. Le réseau social est-il alors réellement une menace sérieuse pour Mountain View ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de notia
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 15/12/2010 à 4:16
Je ne crois pas au modèle facebook, du moins pas dans sa forme actuelle.
Je crois plus à une sorte d'écosysteme smartphone-cloud. Et le premier à avoir dégainer, clairement dans ce sens, est probablement Microsoft avec une intégration dans WP7 de son réseau social Windows Live. Bien qu'on puisse afficher nos contacts facebook, c'est bien windows live qui est mise en avant avec ses services en cloud.
Wp7 séduit par son approche, apple et google vont réagir pour certainement proposer quelque chose d'équivalent voir mieux en mettant, probablement, en avant un service avec interraction (ou compatibilité) avec Facebook, dans l'unique but d'en capter ses utilisateurs. Au final, nous pourrions tres bien avoir un scénario où facebook serait dépouillé de ces utilisateurs par Apple, Google et Microsoft.

De plus dans WP7, Facebook est réduit à sa plus simple expression (si je puis le dire), c'est juste une "base de donnée" de contact qu'on affiche il n'y a pas de place pour la pub. Alors que google, au travers des smartphones a trouvé une nouvelle rente.

Je pense que les véritables problèmes de Google sont Apple et Microsoft.
Quand à Facebook, ce n'est qu'une question de temps.
3  0 
Avatar de notia
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 15/12/2010 à 5:59
Citation Envoyé par onjanirina Voir le message
Contrairement à ce que l'on a tendance à faire croire, la bataille d'Internet se passe sur le Web.
.............

Les autres formes d'exploitation des données, notamment mobiles, n'en sont que des dérivées, voire accessoires.
....................

La maîtrise des données du web est le seul objectif important pour les principaux acteurs : Google, Facebook. Pour le moment, seul Facebook dispose d'un modèle ayant rapport avec la réalité : son graphe social.
Facebook saura-t-il garder la maitrise de ses données (=> utilisateurs), ce n'est pas sûr.
Les utilisateurs n'appartiennent pas à facebook et rien ne dit que demain il n'y ait pas un désavoeux de masse.
Le problème n'est pas le même pour google où une video, un document, etc.. ne peut pas dire je n'aime pas google, je préfere Bing, tiens allons chez bing :lol

D'autre part, je pense que la bataille du web se passe surtout au travers de "l'accessoire" que l'on utilise pour s'y connecter (PC, tablette, smartphone, et autres). Si "l'accessoire" t'encourages à ne pas aller sur facebook (en proposant une alternative par exemple), tu n'iras pas sur facebook avec ce dernier. Si cet "accessoire" t'encourage à utiliser un compte gmail, il est probable que tu utilises un compte gmail et rien d'autre.

Si tu mets en place un écosystème où 70% des utilisateurs du web ne se connectent qu'à tes services, au final c'est toi qui gagne la bataille du web.
2  0 
Avatar de onjanirina
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 16/12/2010 à 3:42
Et c'est quoi la différence ? Moi je n'en vois pas.
Internet, c'est TCP/IP : il a Http, Mail, Ftp, Https, etc. Le réseau informatique (IP, DNS, ...) et protocoles de transmissions de données.
Web : c'est HTtp. Des pages (HTml) et ressources liées entre elles (comme une toile d'araignée, sur le t-shirt de Batman) par des liens hypertextes (HT*) et accessible via un Navigateur (comme Big Browser FF)
Exemple : WebMail : Mail, une application Internet, associé au Web, et ainsi accessible via un navigateur.

Facebook a des chances de survivre aux réseaux sociaux. Et à entendre Zuckerberg : même s'il pense que c'est impossible, il va quand même le faire. Ce qui est terrible !
En plus, si de l'autre côté, Google va aussi en faire plus en matière d'outils de recherche, on serait exposé, dangereusement, à un web, et plus tard, à un Internet bicéphale.
3  1 
Avatar de onjanirina
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 15/12/2010 à 4:56
Contrairement à ce que l'on a tendance à faire croire, la bataille d'Internet se passe sur le Web. Le Web est à proprement parler le seul outil permettant une exploitation optimale des données, dont l'organisation, l'architecture ou l'exploitation représentent le véritable enjeu des avancées technologiques. Les autres formes d'exploitation des données, notamment mobiles, n'en sont que des dérivées, voire accessoires. Ils ont plus contribué à l'enrichissement des données du web par ce que l'on appelle le "real time", pratiques mais peu sémantiques et volatiles.

La maîtrise des données du web est le seul objectif important pour les principaux acteurs : Google, Facebook. Pour le moment, seul Facebook dispose d'un modèle ayant rapport avec la réalité : son graphe social. En y associant sa plateforme d'exécution d'application, il est actuellement le seul à pouvoir proposer ce que sera le futur du web : le système d'exploitation des données. Google a proposé un graphe, mais ne s'appliquait qu'à des éléments virtuels : les pages/liens web.

Pour faire plus schématique : Google est comme le gros disque dur, plein de données, vidéos, documents, programmes, musiques qu'on a en slave et que nous-mêmes on n'arrive parfois plus à s'y retrouver. Et Facebook, c'est comme le disque dur moyen, mais disposant d'un OS, même dépassé (Win95). Lequel utiliserez-vous souvent ? avec lequel démarrerez-vous votre utilisation PC (navigation) ?
1  0 
Avatar de ABandApart
Membre actif https://www.developpez.com
Le 15/12/2010 à 10:11
Imaginons un petit scénario:
- Google déréference Facebook...

C'est trés improbable, mais cette explication nous montre qui est en position de force.

Et puis soyons honnêtes, Facebook n'apporte rien en termes d'innovation, il y a eut HipHop for PHP, et apparemment leur bordel est très restrictif (a confirmer).
1  0 
Avatar de camus3
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 15/12/2010 à 11:00
Ah bon ?
Le "net", c'est Google ou Facebook ? Et ya des experts qui se penchent sur la question ? Hé bé, ca va loin ...
C'est bien ça le problème , le web ne doit pas devenir Google vs Facebook.

Google est d'abords un moteur de recherche. Il n'a pratiquement pas de concurrent , Google contrôle donc "l'accès" au ressources du net au sens ou ce qui n'existe pas sur Google n'est pas facilement accessible. On doit pouvoir trouver une alternative "libre" à Google , des projets existent.

Par contre , Facebook n'a rien d'indispensable , et n'est qu'un réseau social. Si ce dernier était utile en terme de promotion et marketing , c'est de moins en moins le cas. Je suis persuadé de la nature éphémère des réseaux sociaux , on l'a vu avec Myspace.

Bref , la question est comment éviter que quelques acteurs monopolisent le web, pas de savoir si telle ou telle entreprise va dominer le web.
1  0 
Avatar de notia
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 16/12/2010 à 14:57
Citation Envoyé par Rams7s Voir le message
A mon avis, l'audience n'est pas la seule chose qui compte. Ces deux sites, en plus da'voir un tres grand nombre de visiteurs uniques par mois ont l'avantage de pouvoir suivre tres finnements les preferences de chacun. Et c'est exactement ce que recherchent les annonceurs. Poser des pubs aux gens qui seront interesse au lieu de faire un matraquage publicitaire de grande envergure qui touchera 5% des gens. Ici ils peuvent poser leurs pubs uniquement aux gens qui seront vraisemblablement interesse.
La ou google le fait en traquant toutes les recherches et en lisant les mails, et en les associants a un utilisateur, facebook regarde a quoi s'interessent les proches de l'utilisateur.
Les deux points de vues se defendent, si on a la moitie de ses contacts interesse par le basket, il y a des chances qu'on s'y interesse aussi.
L'audience, c'est pour moi le nombre d'utilisateurs unique qui fréquente ton média, le temps moyen passé par une personne sur ce média. Le commercial va aussi, je pense, évaluer l'impact de ce media, concretement j'ai passé une pub sur google il y a deux mois, comment à évoluer mon chiffre d'affaire.

Les deux modèles se défendent. Si tu tapes caisson de basse dans google et que sur le coté droit de ta recherche, google te propose un modele de la mort avec une réduction de 50%, il y de forte chance que tu t'y intéresses.

Citation Envoyé par Rams7s Voir le message

La ou facebook est plus puissant que google, c'est que les gens passent plus de temps sur facebook que sur google.
Passé plus de temps sur facebook ne signifie pas que facebook est plus efficace pour la pub. L'utilisateur a juste le temps de voir plus de pub c'est tout.
Il suffit juste de reprendre l'exemple du caisson de basse pour s'en convaincre.

Citation Envoyé par Rams7s Voir le message

Et ce qui fait la force e facebook, c'est moins sa BD, c'est son nombre d'utilisateur, le temps que passent les utilisateurs sur facebook, d'avoir pus visualiser les relations entre les utilisateurs et l'exploitation que facebook fait de tout cela.
A l'inverse, la force de google c'est sa BD. Tout s'oriente chez eux vers cela d'ailleurs. Depuis les googledocs dans les nuages (sur leur BD), a leur mails (sur leur BD), aux infos perso (cookies, IP dans leur BD), et Chrome OS (pas d'explorateur de fichier). Leur moteur de recherche (tres efficace) n'est que le produit d'appel, ce que google recherche c'est enfermer les utilisteurs dans leurs services afin d'obtenir toujours plus d'informations sur eux (cf le blockage d'import des contacts GMAIL dans facebook car facebook ne veux pas faire pareil)
Alors d'un coté Google qui au travers de cookies essaie de comprendre ce qui t'intéresse.
Et de l'autre Facebook qui enregistre dans sa base tout ce que tu dis, ce que tu fais, connait tes potes, ton age, ou tu habites, connait tes loisirs, à des photos de toi, peux meme découvrir tes gouts en matiere de femme, je peux même savoir quel type d'achat que tu as l'intention de faire, etc...
Il n'y a pas photo, la base de donnée de facebook c'est une mine d'or pour tout publicitaire. L'une des difficultés de facebook c'est d'essayer d'extraire ces informations en contournant les lois en vigueurs.

Citation Envoyé par Rams7s Voir le message

En gros google retient plein d'informations dont on ne souhaite pas se debarasser (les mails, des documents, les albums picasa) alors que facebook n'est que le depositaire des envies du moments. Si facebook ferme, le seul truc un peu embetant c'est de perdre les albums photos. Il n'y a pas grand monde qui considere comme important de garder le message d'anniversaire qu'on a envoye la semaine d'avant. Je pense que c'est pour ca qu'ils (facebook) ont presente un nouveau service de messagerie. Afin d'empecher les gens de partir.
C'est ce qui montre le coté stable du modèle google et à contrario le coté instable du modèle de facebook. Si tu quittes, il n'y a plus d'info sur toi, comment la pub venant de facebook t'atteindra ?

Citation Envoyé par Rams7s Voir le message

Facebook c'est un peu comme les SMS, on est content d'en envoyer et on trouve ca pratique, mais pour la majorite des SMS recu ou envoyes, le fait de les garder pendant 3ans importe peu.
Malheureusement tant que tu es dans facebook, un post datant de 3 ans peut en apprendre beaucoup sur toi. On apprend surtout comment tu as évolué sur le plan psychologique, émotionnel, des valeurs, etc... Sur facebook, tu laisses l'histoire de toute ta vie.
Un proverbe dit : "dis-moi d'ou tu viens, je te dirais qui es" certain pense qu'on peut aller jusqu'à dire qui tu seras dans un horizon court,moyen terme.

Citation Envoyé par Rams7s Voir le message

Par contre, dire que les services de communications entre personnes sont superflues me parait ose. Toutes les innovations technologiques grand publique sont tournees dans ce sens la, que ce soit le telephone fixe, le telephone portable et l'evolution de leurs forfaits associes, le TGV, irc, les mails, skype, msn, myspace et facebook. On le retrouve partout, avec l'evolution des methodes de gestion de projet en mode agile, le besoin pour les entreprises de prendre en compte le retour utilisateur, etc.
Je n'ai pas dis qu'on pouvait se passer des services de communication, j'ai dis que l'on peut se passer de facebook.
Avec mon phone, je peux envoyer un mail, je peux téléphoner, je peux envoyer un sms.
Avec mon pc, smartphone, je peux faire de la visio conférence, envoyer des mails, faire du chat.
Avec les bureaux de poste, je peux envoyer des courriers et même des colis.
j'ai ma voiture, voir mes deux pieds, je peux passer voir mes potes et ma familles.
Avec mon FAI, je peux appeller d'un fixe à un autre gratuitement et dans de nombreux pays.
1  0 
Avatar de onjanirina
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 16/12/2010 à 16:03
Qu'est ce que facebook apporte de révolutionnaire ?
Pour Bill Gates, c'était "Une maison, un PC", mais seuls les papa et les geeks de fiston les utilisaient.
Mark Zuckerberg a étendu le concept : "Une maison, Un PC, Tout le monde peut l'utiliser" et d'autres ont suivi : "Une poche ou un objet, un Point de Connexion, et Tout le monde peut communiquer et s'informer"
Tout le monde pouvait envoyer envoyer des mails ou sms, avec Facebook, tout les gamins du monde peut faire un LOL sur la photo ultra-délire de la maitresse.
Avant, on avait des vieux copains, il y a quelques temps on avait des copains d'avant, avec Facebook, on a des copains de jeu online, des copains de nos copains.
Avant on avait une copine, avec Facebook, on est en couple et c'est compliqué.

Le web a apporté, et apportera, deux choses aux humains : L'information (Google) et la Communication (Facebook). La question qui devrait se poser est : Est-ce que la dualité Information#Communication se résume à Google#Facebook ? au point où on en est, c'est-à-dire où il est très difficile d'être second, les deux géants laisseront-ils des places pour leurs concurrents dans leurs domaines respectifs ?
L'abus de position dominante sera-t-il suffisant pour stopper cette escalade alors que les deux se renvoyant constamment la balle : c'est lui qui domine ? ou faudrait-il diviser le problème pour mieux le régler : abus de position dominante dans la recherche et abus de position dominante dans le réseautage social ?

Ram7s : A mon avis, l'audience n'est pas la seule chose qui compte.
En plus d'être un avantage immédiat (publicité), l'audience procure en effet un avantage technologique au bénéficiaire : exploiter les informations d'expériences utilisateurs pour améliorer les produits. Sur quels base un outsider concevrait-il sa page sinon en tâtonnant, faute de testeurs (utilisateurs) ? L'avantage permet d'acquérir d'autres avantages, et ainsi de suite.

Finalement, pour prévoir l'évolution du web, je pense qu'il faut le prendre comme une couse d'étape : Dans la première étape (Information, 1.0), Google a gagné. Dans la seconde (Communication, 2.0), Facebook a gagné. Mais la troisième étape, c'est quoi, ça commence où et se terminera où ?
1  0 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 16/12/2010 à 16:31
Citation Envoyé par onjanirina Voir le message

Finalement, pour prévoir l'évolution du web, je pense qu'il faut le prendre comme une couse d'étape : Dans la première étape (Information, 1.0), Google a gagné. Dans la seconde (Communication, 2.0), Facebook a gagné. Mais la troisième étape, c'est quoi, ça commence où et se terminera où ?
Pour moi c'est la bataille du contrôle de l'information et du contrôle du réseau tout court et cela concerne surtout Internet, le web étant accessoire dans cette histoire :

- Les gouvernements dits démocratiques arriveront-ils à prendre le contrôle du net via loi débiles (DADVSI, HADOPI, LOPSSI, ...) pour arriver à quelque chose de similaire aux médias traditionnels ?
- Les industriels parviendront-ils à transformer Internet en un vague assemblage de réseaux privés au sein desquels il faut payer pour accéder aux mails, payer pour accéder aux vidéos etc ... ? Il faut déjà payer pour avoir une IP fixe chez certains opérateurs ... On va rigoler lorsque les IPv4 seront épuisées et qu'on va découvrir lentement des opérateurs "louant" des IPv4 ...
- Les ayants droits parviendront-ils à conserver un droit d'auteur basé sur un paradigme physique alors qu'on est dans un paradigme virtuel ?
- Monsieur et Madame Michu et leurs enfants Kévin et Kévina parviendront-ils à comprendre la dangerosité des outils centrés et la nécessité d'héberger leurs données chez eux ou dans un contexte associatif ?
- Les hackers et autres geeks/nerds/militants parviendront-ils à inventer un réseau totalement décentralisé et polymorphe, résistant à la censure, et fabriqueront-ils eux-mêmes leurs accès au réseau massivement ?

Au final il s'agit d'une lutte entre le pouvoir politique, le pouvoir économique, et le citoyen.
1  0 
Avatar de onjanirina
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 15/12/2010 à 4:03
à chacun leurs tours, et dans leurs domaines, Google et Facebook ont eu leurs jeux (quelques éclats ou faillures technologiques), leurs sets (1.0, le web de l'information pour Google, et 2.0, le web de communication sociale pour Facebook) mais qui gagnera effectivement le match ? chacun essayant sans succès quelques attaques sur les domaines de l'autres ? Certainement le premier qui trouvera la formule pour créer une synergie entre les deux mondes : 1.0 (information)+ 2.0 (communication)=> 3.0 (Connaissance, Savoir, et plus tard, pourquoi pas Action).
Il est clair que créer un moteur de recherche ou d'information pour Facebook, ou créer un réseau social pour Google n'est peut-être plus la solution. Il faut essayer de voir plus loin, plus grand : La baleine est énorme, mais comparé à l'immensité de l'océan, ce n'est qu'un poisson (mammifère) comme un autre.
0  0