Vizio veut faire de la publicité ciblée sur ses prochains téléviseurs intelligents
Dans les ménages

Le , par Bill Fassinou

355PARTAGES

12  0 
Depuis quelques années, l’avènement de l’Internet des objets (IoT) a commencé à se faire de plus en plus ressentir. Le nombre d’appareils connectés augmente chaque année allant des montres connectées aux téléviseurs connectés passant par les appareils de domotiques qui donnent l’impression d’habiter une maison connectée. Les idées de conception de ces gadgets varient très rapidement et le site Statista prévoit le nombre d’appareils connectés à presque 80 milliards d’appareils dans le monde d’ici 2025. L’un de ses appareils qu’on a vu grandir très rapidement est le téléviseur connecté, téléviseur intelligent ou encore Smart TV. Les téléviseurs intelligents sont des appareils qui permettent au-delà du simple fait de regarder un téléviseur, d’accéder à des contenus multimédias, des applications de loisir ou pratiques, des renseignements sur les programmes regardés, etc.

Si certains y voient une grande innovation et une révolution, d’autres cependant restent sceptiques sur la bonne foi des concepteurs de ses équipements et comme toujours, ils évoquent la question de la protection de la vie privée. On se rappelle qu’en juillet passé, des sénateurs américains remettaient en cause le bien-fondé des politiques de confidentialité des fabricants de Smart TV. Selon eux, ces téléviseurs envahissent la vie privée des utilisateurs. En 2017, c’est un chercheur en informatique qui avait mis au point une attaque pour lui permettre de pirater à distance un téléviseur intelligent ou encore utiliser cette attaque pour espionner le propriétaire de la Smart TV. Les critiques à propos de cette affaire étaient que les télévisions connectées ne présentent pas des dispositifs de sécurité performants et pourraient bien représenter une faille de sécurité dans une maison.

Des préoccupations quant à la manière dont les télévisions intelligentes stockent les informations ne manquent pas de se faire entendre au sein de la communauté des chercheurs et celle des défenseurs de la vie privée. À ce titre, en novembre 2014, un avocat, Michael Price s’est vu très troublé après avoir parcouru les lignes des politiques de confidentialité de sa Smart TV. En effet la Smart TV devrait, selon les textes, enregistrer le lieu, le moment, l’activité et la durée de son utilisation. De plus, des cookies sont utilisés pour enregistrer « quand vous avez vu un contenu particulier ou un courriel », la télévision enregistre des informations sur « les applications que vous utilisez, les sites Web que vous visitez et la manière dont vous interagissez avec le contenu ». Les requêtes « do-not-track » sont tout simplement ignorées et pour finir, la télévision renfermait un micro. La télévision est proposée avec un service de reconnaissance vocale, pratique pour les utilisateurs qui ne savent plus où ils ont posé la télécommande par exemple.


Cependant, le revers de la médaille est l’inclusion d’une petite mise en garde qui peut ne pas retenir l’attention de tout le monde : « s’il vous plaît, sachez que les mots prononcés incluent des informations personnelles ou d’autres informations sensibles. Ces informations feront partie des données collectées et transmises à une tierce partie ». En clair : vous pourrez ne pas regarder la télévision tout le temps, mais votre télévision vous mettra toujours sur écoute et transmettra des données à une tierce partie. Ceci étant, les actions pour réglementer le secteur et imposer des mesures de conception très strictes et respectant plus la vie privée des utilisateurs n’ont pas fait parler d’elles pour autant. Les plaintes des utilisateurs et des organes de défense sont nombreuses, mais personne ne semble y prêter attention. En marge de tout ceci, Vizio, la deuxième plus grande marque de télévision intelligente avec 16 % de part du marché derrière Samsung (29 %), selon la société d’analyse IHS Markit, décide quand même d’innover une fois de plus.

Son idée d’innovation est d’apporter des publicités ciblées sur ses prochaines vagues de télévisions intelligentes. La société veut en effet mettre au point une norme permettant aux postes téléviseurs intelligents de la prochaine génération de cibler les annonces et publicités auprès des ménages. Il a, avec des concepteurs tiers (entreprises de médias) et des entreprises de publicité, formé un partenariat pour y arriver. La technologie fera donc appel, annonce Reuters, aux cookies qu’utilisent les navigateurs pour suivre à la trace les internautes sur le Web pendant leur navigation. Cette manière de faire est bien souvent décriée de toute part par les internautes et les organismes de défense de la vie privée sur Internet. D’ailleurs l’annonce datant du mardi passé n’a pas duré longtemps avant que les réactions se fassent entendre.

Les défenseurs de la vie privée, rapporte Reuters, ont fait part de leurs préoccupations selon lesquelles une publicité ciblée pourrait empiéter sur la vie privée et les informations recueillies pourraient être mal utilisées ou piratées. Cette déclaration fait repenser aux précédentes qui avancent que les systèmes de sécurité mise en place dans ces types de télévision ne sont pas aussi performants qu’on pourrait le penser. L’idée de la société Vizio est-elle la bienvenue à un moment où la question de sécurité sur Internet et celle de protection de vie privée sont les plus récurrentes ? En attendant, selon ce que rapporte Reuters, le consortium de sociétés, baptisé Project OAR ou Open Addressable Ready, souhaite définir les normes techniques permettant aux programmeurs et aux plateformes de télévision de diffuser de la publicité adressable sur les téléviseurs intelligents, qui sont des téléviseurs compatibles WiFi dotés d'applications pour des services tels que Netflix et Hulu.

Source : Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative de Vizio ?
Êtes-vous pour une réglementation des objets connectés ? Pourquoi ?
Que proposeriez-vous pour la protection de la vie privée sur les objets connectés ?

Voir aussi

Les smart TV envahissent la vie privée ; les politiques de confidentialité des fabricants devraient faire l'objet d'enquêtes d'après des sénateurs US

Un chercheur en sécurité développe une attaque permettant de pirater à distance une télévision connectée et espionner son propriétaire

Attention aux informations que vos télévisions connectées peuvent stocker ! un possesseur d'une smart TV exprime ses inquiétudes

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !


 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web