Microsoft se joint à une plainte contre le rachat d'un comparateur par Google
La neutralité de Google remise en cause

Le , par Idelways, Expert éminent sénior
Microsoft vient de rejoindre FairSearch.org, une initiative menée par diverses sociétés impliquées dans des services en ligne de voyage.

Le but de FairSearch est de convaincre les autorités de régulation de mettre un terme à l'opération du rachat par Google, de ITA Software, une entreprise américaine leader incontesté de la recherche et de la comparaison des prix dans le domaine des voyages aérien.

Les solutions de ITA Software, notamment « QPX », développée par des chercheurs du MIT, sont largement utilisées par les membre de FairSearch, Bing Travel... et Google Travel compris.

Selon le point de vue de FairSearch, le problème réside dans le fait qu'en acquérant ITA Sotfware, Google décidera de qui peut utiliser ses services, à quelles fonctionnalités leur donner accès et à quel tarif... selon ses propres intérêts et au détriment du portefeuille de l'utilisateur final.

Toujours selon le plaidoyer de FairSearch, Google serait en mesure de tout simplement bannir ses concurrents ou de manipuler les résultats de recherche pour mettre en avant Google Travel, remettant sur le tapis l'affaire de la manipulation des résultats des recherches dans Google au proft de ses services maisons.

[ame="http://vimeo.com/16378851"]Présentation du danger du rachat de ITA Software, du point de vue de FairSearch[/ame]

Parmi les membres de FairSearch, Kayak, un moteur de recherche spécialisé dans les vols aériens et la location de voitures. Ironiquement, en 2009, Kayak.com s'en était pris à Microsoft, pointant du doigt une similitude frappante entre Bing Travel et son propre service.

Devant l'enjeu que représente l'acquisition de ITA Software par Google, cette affaire semble avoir été réglée à l'amiable.

D'autres plaignants se sont aussi joints à FairSearch, comme Expedia, l'ancienne filiale de Microsoft ou encore Hotwire, TripAdvisor et Farelogix et - depuis l'adhésion de Microsoft - le Singapourien Travelocity et le britannique Foundem, un habitué des plaintes contre Google.

Reste à savoir maintenant si l'ensemble de ces sociétés arrivera à convaincre les autorités anti-trust et à empêcher la concrétisation de ce rachat, ô combien stratégique.

Et si Google sera forcé, une fois de plus, de s'expliquer sur son algorithme de recherche et sur la neutralité (en tout cas revendiquée) de ses résultats.

Source : le blog de FaiSearch

Et vous ?

Que pensez-vous que les craintes des membres de FairSearch sont justifiés ?
Arriveront-il à empêcher ce rachat ?

En collaboration avec Gordon Fowler


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Offres d'emploi IT
Développeur Web FULL-STACK
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur WEB PHP F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
RESPONSABLE WEB ANALYTICS F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil