Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Défi : dites du bien de chacun des langages de programmation que vous avez utilisés
En serez-vous capable ?

Le , par Idelways

0PARTAGES

10  4 
Avant de trouver chaussure à ses pieds (où langage à ses doigts) le développeur passe souvent, par choix ou par obligation par plusieurs langages. Dont il garde des souvenirs plus ou moins douloureux.

Il est même courant qu'un développeur soit parfaitement comblé par un langage donné avant de le détester après en avoir découvert d'autres, qu'il jugera meilleurs mais souvent juste... différents.

Il est d'ailleurs même recommandé aux développeurs qui peuvent s'offrir ce luxe, d'apprendre un nouveau langage par an. Ce qui peut faire, au bout d'une carrière un bon paquet de langages.

Guy Lewis Steele, Jr., par exemple, grand hacker des années 70, affirme qu'il aime tous les langages qu'il a pu croiser (ou développer lui même) durant une carrière aussi longue que fructueuse.

Un amour qui tranche avec le sport favoris de tout un chacun (et pas simplement les développeurs) : critiquer et dire du mal (souvent – soyons honnêtes – bien plus plaisant que de dire du bien).

S'inspirant des propos de Guy Steele, Dave Ray, un développeur du Michigan, a donc décidé de se faire violence et de faire la liste des langages qu'il a pratiqués avec un seul but : en, dire du bien.

Un défi qui vous pourriez, vous aussi, relever ?

Et vous ?

Dîtes nous alors quelles sont les qualités des langages que vous avez déjà utilisés (et/ou abandonnés au profit d'autres) ?

Source : Billet de Dave Ray

En collaboration avec Gordon Fowler

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Thorna
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 13/12/2010 à 16:48
Je précise que j'ai toujours développé à titre personnel, jamais professionnellement.
Le BASIC à numéros de ligne. Pas grand chose à dire de bien sinon la simplicité et la rapidité du codage des problèmes simples qu'on se posait à l'époque... Rien à voir avec le BASIC GFA sans numéro de lignes apparu, je crois, avec l'Atari (mais je ne suis pas trop sûr), et avec lequel on pouvait écrire de gros trucs!
Le Pascal, à la fac : très bon, permet d'apprendre à structurer, à organiser. Bien sur, on peut toujours écrire "basic" mais ça n'est plus aussi simple. Un coup de coeur, j'ai vraiment aimé !
L'assembleur Z80 : un truc bordélique au possible mais une fois qu'on le maitrise, on n'a plus peur de rien dans ce domaine !
Le C : c'était la mode, c'était puissant, ça permettait de s'amuser à écrire des trucs compliqués en 1/2 ligne, illisibles mais tellement "in" ! Bon, ça m'a passé, et mon intérêt pour ce langage aussi.
Le Forth : ah, le beau langage, innovant, inclassable, rigolo, qui pouvait crasher presque plus vite que le C ou l'assembleur. J'avais écrit mon petit interpréteur/compilateur perso en Z80.
Le Delphi : retour au Pascal, mais avec une interface bien mieux foutue, du jeu 3D, plein de trucs intéressants. J'aime !
Le C++ : juste quelques jours, le temps de comprendre combien c'était lourd, lourd, et aussi un peu lourd... et complètement inutilisable pour un usage amateur, hormis en mode geek et ce n'est pas du tout mon cas ! Seul truc intéressant : le premier petit codeur amateur venu écrit en C++ pour faire comme les copains. Ca ne sert à rien la plupart du temps, ça pourrait être en Java ou en VB ou en C#, mais c'est la mode. Et donc c'est un volapuk obligatoire pour qui examine et veut comprendre ce que le reste du monde écrit. Dommage, vraiment dommage.
Le Python : mouaif, je n'ai jamais accroché ! Pratique, pas de compilation, des trucs horribles permis mais qui facilitent la vie à l'écriture (je ne parle pas du débogage). Mouaif... La seule chose qui m'a plu : les blocs par l'indentation.
Le Ruby : aahh, tout ce que Python aurait dû être. Objet, simple, propre, avec des petits trucs pythonesques sympas. Malheureusement, pas très connu dans l'entreprise, et donc pas très connu tout court (à l'époque) !
Le Java : enfin un grand langage qui m'a plu. Plusieurs années de fidélité, d'Eclipse (jeu de mot...). Dommage que ce soit devenu si bordélique et si torpillé de toutes parts.
L'APL, illisible et inutilisable avec un clavier normal, mais puissant pour le monde matheux dont je fais partie; l'ADA pour être dans le coup, mais bien trop trop plein de mots partout (on dirait presque du COBOL, beurck !), le D pour faire exotique, le VB pour revenir aux premières amours BASIC de mes 15/20 ans, avant l'apparition du premier PC, mais ça reste du BASIC malgré tout.
Côté web, le PHP bien sûr, juste pour remplir des tonnes de pages idiotes avec un langage qui cumule tout ce que je n'ai pas aimé dans le python : la possibilité d'écrire vraiment n'importe quoi pour faire n'importe quoi... Mais facilement, vite fait et sans trop de propreté. ASP aussi, mais rien qu'en passant : je ne suis décidément pas très codage web...
Un peu de Cobra, juste pour voir (c'est ça le truc avec des contrats ?), et aussi un langage JVM avec des traits, pas moyen de me rappeler le nom... Ca commençait par un S ?
Pour finir, du C# quand il était encore trop jeune et qu'il lui manquait plein de choses, et donc de l'excellent Boo pour trouver toutes ces choses intéressantes que n'avait pas le C#. Vraiment bien ! J'ai abandonné quand les macros sont devenues incompréhensibles, et à ce moment-là, le C# était devenu adulte.
J'y reste maintenant (pour le moment) et puis je vieillis, plus trop envie de changer sans arrêt
3  0 
Avatar de galel
Membre actif https://www.developpez.com
Le 14/12/2010 à 9:56
JAVA: Langage fortement typé cela évite de faire n'importe quoi avec ses objets.

JavaScript: Pas de typage, c'est trop la classe on peut faire n'importe quoi!!
3  0 
Avatar de Jitou
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 14/12/2010 à 10:19
Basic:
Premier langage appris à une époque où il n'y avais rien d'autre pour que les débutants puissent se faire la main.

Assembleurs (Motorola 6809, Intel x86):
Un language peu utile dans l'informatique de gestion mais très formateur car la moindre erreur se paie cash. Il permet également de mieux appréhender les dessous de ma machine (gestion mémoire, services IO, logique du processeur).

Pascal:
Le langage sur lequel on débutait dans les années 90 à la fac. On apprend la programmation structurée où il faut définir et déclarer ses composants avant de les utiliser! Ce langage a été pendant très longtemps mon préféré.

C:
Ce langage très proche de la machine comporte peu d'instruction mais sa logique implacable est parfois un défie pour les débutants. Avec ce langage on se forge une pugnacité à toute épreuve par la suite. Donc un langage incontournable avant d'aller vers d'autres langages plus évolués.

C++:
Un langage intermédiaire (selon son auteur) qui peut faire office d'une bonne introduction aux concepts objets

Java:
Mon langage de prédilection. Véritablement celui qui fait progresser et qui permet de libérer complètement l'esprit de la complexité et des subtilités des langages et des machines sous-jacentes pour ne se consacrer qu'a l'essentiel c'est à dire la créativité.

C#:
Crée sur les traces de Java son aîné il a poussé encore plus en avant les concepts objets et à permis surtout d'unifier toutes les technologies Microsoft ce qui est sa grande force.

Common Lisp:
Un autre langage inutile pour des applications mais formateur pour l'esprit. Permet de se tester pour voir jusqu’où l'on peu mettre sa logique à l'épreuve.

Perl:
Un langage beaucoup utilisé à une époque pour la création de page web dynamiques mais là n'est pas son véritable atout qui réside principalement dans sa puissance inégalée de traitement de chaînes. Pour moi aucun autres langages ne rivalisent avec autant de puissance concentrée dans si peu de place finalement.

PHP:
Un langage accessible à tous qui permet tout à chacun même avec très peu d’expérience de développer des pages web dynamique sans effort.

Attention, certains confondent langages et frameworks (QT est un framework reposant sur le langage C++ par exemple). Sinon ça serai intéressant de proposer le même file de discussion sur les frameworks qui ont compté ces 20 dernières années. En ce qui me concerne je ne sais pas si à 40 berges je vais encore m’investir dans de nouveaux langages. Je trouve que les nouveautés qui sortent de temps à autres soit manquent cruellement d'audace ou ne répondent à aucun besoin du marché et ne sont ni plus ni moins que du réchauffé de recettes anciennes qui ont déjà eu leurs succès en leur temps et cela se confirme lorsqu'on voit que leur durée de vie ne dépasse pas 1 voir 2 ans.
3  0 
Avatar de DotNET74
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 14/12/2010 à 9:10
Hello,

Personnellement j'ai commencé la programmation à 9 ans (il y a 21 ans donc) sur un commodor PET (Celui de mon père).

Ensuite, j'ai embrayé sur la calculatrice HP et puis sur PC avec MS DOS et QBasic.

Après, j'ai pris VB3 , 4 et 6 avec lequel j'ai pu faire beaucoup de chose assez simplement. Parallèlement j'ai fait aussi du VBA qui est très puissant aussi.

Et en 1998, j'ai bifurquer sur la plateforme .NET et plus particulièrement VB.NET. Je trouve ce langage très bien du moins jusqu'à l'arrivé de WPF et Silverlight (que je suis en train d'apprendre).

En effet, j'ai fait pas mal de softs en VB.NET ou plutôt WinForms et maintenant je me lance sur WPF et Silverlight et je galère tellement entre tout les patterns et autres méthodologie que j'en viens à ne plus vraiment apprécier cette plateforme !

Il y a maintenant trop de choses à gérer en plus du langage, MVVM, WCF RIA etc....

Voilà
2  0 
Avatar de arkhamon
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 17/12/2010 à 13:57
Je m'apperçois que j'ai pas bien lu la demande (pourtant située dans le titre comme quoi...) donc je corrige :

TI 57 : l'ancètre mais c'etait fun : 49 pas de programme volatiles et surtout la possibilité d'afficher des lettres alors que la machine est pas du tout prévue pour (2nd LBL SST... les anciens se souviendront avec emotion du "YES 57 GAGNE" !
HP 41 CV : celle d'un pote j'avais pas les moyens mais j'ai découvert la notation polonaise inverse et je me suis achete une 12C d'occase rien que pour le plaisir d'en refaire
LSE (Langage Symbolique d'Education) sur Logabax LX (ancetre des PC) avec disquettes 5"1/4 hard sectored : ça c'était fun le LSE : une sorte de BASIC francisé fait par l'éducation nationale pour l'initiation à l'informatique
Basic sur pocket TRS 1200 : bon ben c'est du BASIC, comme son nom l'indique. Mais ca marche plutot bien
Basic sur Zx81 : ca c'etait fun : 1 KO de RAM et lecteur de cassettes, auto completion du code (la touche "g" tapait directement "goto", et un Space Invaders sans sons ni couleurs ni graphisme, mais avec UN SEUL KO de mémoire... Quand je vois maintenant les softs qui réclament 4 Go...
Ah ouais j'oubliais, les softs qui commencaient en ligne 1 avec REM puis une serie de code héxa qui représentaient le code assembleur...
Assembleur Z80 puis 8088 : je confirme, c'etait hard, mais là on touche le Divin, le sein des saints...
COBOL ANS 74 sur TI 440 puis sur PC, puis sur IBM 4381 sous CICS (attention a pas mettre de "stop run" D'aucuns diront que c'est verbeux, lourd, pas performant (essayez un peu de calculer une racine carrée avec), mais on a encore rien trouvé de mieux pour son domaine : la gestion. Et au vu des millions d'applis qui tournent encore en Cobol (ah les vieux faut toiujours que ça exagère , je me dis que c'est pas mal du tout.
Prolog ca j'ai pas aime du tout : 5 pages de code pour afficher "OK"... Mas faut reconnaitre que c'est une autre approche de l'informatique, et que c'était particulièrement intéressant dans les approches d'intelligence artificielle
LISP (Lot of Insipid and Stupid Parenthesis) : bizarre, comme le prolog, c'est plutôt fait pour l'IA, mais c'est quand même moins obscur que Prolog...
FORTH : pas trop aimé mais j'en ai pas fait longtemps
C : j'"ai toujours opposé une résistance farouche mais y a pas, à l'école il a bien fallu que je ponde le fameux hello world... Au demeurant, doit son succès à Unix (ou vice versa) et reste LE langage qu'un développeur doit connaître (sauf moi ) On va dire que c'est l'inverse du COBOL : le code est incompréhensible, versatile, pas propre, mais ca permet de faire n'importe quoi
SQL : parce qu'il faut bien en passer par la...
Java : j'vous jure j'ai essayé mais ca veut pas rentrer...
DELPHI : CA C'EST LE PIED !!!!!!!!!

D'une manière générale, tout langage qui contient un système d'appel à des API extérieures permettra de faire à peu près n'importe quoi.
Etant un "vieux machin de 43 ans", je dois reconnaître avoir une nette préférence pour les langages 3G compilés à syntaxe fortement vérifiée, ca permet de filtrer pas mal de bugs de conception.

Toutes mes félicitations à joffrey-devel pour son introduction, il est vrai que la langue française est tellement mise à mal que j'apprécie particulièrement qu'il ait commencé par là...
Mes félicitations aussi à cette personne qui a parlé du langage Logo qui permettait à des mômes de 8 ans de dessiner une maison par programme...

Je me permets enfin de lancer quelques polémiques (au risque de me faire modérer voire huer) :

  • peut on raisonnablement considérer HTML, CSS et autres XML comme des langages de développement ? je considérerais plutôt ca comme des descripteurs de données
  • est-ce raisonnable d'utiliser des langages comme PHP, Java et autres VBA pour des applications sérieuses ? pour moi ces langages ont un énorme défaut : étant permissifs, ils abolissent l'obligation faite aux développeurs : réfléchir avant de coder et coder proprement. Et ca pour moi c'est grave, car on se retrouve partout avec du "junk-code". Vous accepteriez vous dans un hopital de vous faire opérer par un plombier qui utiliserait une disqueuse pour l'intervention ? Alors pourquoi autoriser des amateurs à utiliser de tels langages pour développer des applications sérieuses ? Tiens je vous mets une citation de Gaalel :
    JavaScript: Pas de typage, c'est trop la classe on peut faire n'importe quoi!!
    Brillante démonstration de ce que j'avance...
  • Arrétez de me parler de .NET comme d'un langage de développement : c'est un framework, une librairie, pas un langage...
  • Tiens un jour je vous parlerai de la portabilité du C ou de Java...
  • Et dans la série "c'était mieux avant", je trouve que l'informatique "expérimentale" du C ou rigoureuse du Pascal ou du Cobol avaient un certain charme : on apprenait à traiter avec respect un ordinateur, on savait faire les choses en détails et on avait encore la sensation de contrôler ce qui se passait dans la machine. Maintenant, on laisse le "Garbage collector" faire son travail de programmeur, à savoir : "on est prié de laisser un ordinateur dans l'état dans lequel on l'a trouvé en entrant". Ah ouais ça c'était la phrase favorite de mon prof de programmation. Si si je vous assure, à l'époque, on apprenait la programmation, on considérait que le développement c'était un vrai métier et que donc on devait apprendre. Un peu comme la maçonnerie : on peut en faire un peu le dimanche en loose-day, mais si on veut monter sa propre maison (et qu'elle reste debout), on fait appel à un vrai pro...


Voila c'est tout pour l'instant...
2  0 
Avatar de moustic98
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 13/12/2010 à 16:24
Je garde de bon souvenir des différentes version d'assembleur que j'ai utilisé notamment sur Motorola 6809 ou 68HC11, pia, acia, dsp, c'est un langage que je trouve très simple à utiliser, très proche du langage machine en tous cas(binaire).

Le VHDL que je trouve très bien structurer que j'ai eu l'occasion d'utiliser sur FPGA et PLD, reste que c'est l'un des langages les mieux structuré que je connaissent.

Le C qui m'a appris à ne jamais baisser les bras !!!

Le C++ qui reste remarquable en matière d'héritage multiple

Java, un langage très évolué, très propre en matière d'écriture de code, trop génial en gestion de la mémoire, c'est mon préférer

C# qui reste aussi un langage objet assez proche de Java.

Le javascript qui de nos jour fait des ravages avec l'apparition des technologie Ajax (Web 2.0)

et enfin le PHP qui reste assez simple à maintenir

Je pense avoir fait un petit tour des langages que j'ai le plus utilisé, sinon y en a d'autre que j'ai déjà utilisé mais moins
1  0 
Avatar de Isammoc
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 13/12/2010 à 16:31
Bon, je vais essayer de me prêter au jeu (je risque du coup d'être long) :

LOGO : parfait pour apprendre en primaire : en français, graphique, on voit directement ce que l'on produit.
GW-BASIC : Langage proche d'un assembleur "évolué" avec les contraintes de numéroter les lignes (emplacement mémoire), des GOTO pour apprendre les embranchements.
Visual Basic (VB pour les intimes) : Interface WYSIWYG au poil. Du clicodrome sans trop changer mes habitudes du GW-BASIC.
Personal Home Page (PHP) : J'ai beaucoup aimé le mélange entre HTML et code qui permet de faire rapidement mes premiers sites persos.
C : au coeur de la machine, une maîtrise parfaite de ce qui se passe dans la machine
bash : comment prendre le contrôle de sa machine avec des petits outils qui font le maximum (Le plaisir du pipe bien placé)
C++ : Objet et contrôle précis.
XML : représentation unifié de données complexes et hétérogènes qui permet l'intégration d'outil qui nous facilite la vie.
Java : Une grande communauté, plus besoin de se soucier des petits détails de mémoire (n'empêche pas de gérer sa mémoire pour autant). Full Objet (ou presque).
Python : langage de script bien pratique surtout avec les foncteurs (je ne suis pas sur du terme)
Groovy : Du java sans le coté verbeux. Que demande le peuple ?

Finalement, je pense avoir réussi l'exercice (bien que ce ne soit qu'un aperçu de mes langages... mais je n'ai pas la liste sous la main et une mémoire de poisson rouge)
1  0 
Avatar de madfu
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 13/12/2010 à 19:58
Je garde toujours une approche positive/négative des langages que j'ai pratiqué professionnellement et de manière assez poussée. En fait je remarque également que si tous les langages permettent de faire des choses horribles (et des choses bien je n'oublie pas hein) il n'en reste pas moins que la perception d'un langage dépend aussi des valeurs développées par les utilisateurs de ce langage, valeurs qui vont se matérialiser sous forme de bouts de code laissés comme autant de signatures...

Par ordre chronologique

Delphi : un langage objet complet et clair, une VCL (la hiérarchie de composants) très bien pensée et écrite, une très large communauté, une super documentation et bien sûr un IDE excellent écrit lui même en Delphi.

Java : fini le mélange procédural objet, une approche réellement objet et multiplateforme, utilisation d'ORM, découverte des design pattern, des architectures à 200 couches, des tests unitaires.

Php & Drupal : découverte du développement orienté CMS, on ne développe plus depuis zéro, on installe les modules les plus courants, on développe ce qui manque, on fait du templating. Fini les frameworks à 200 couches, les cast de cast de cast de cast, le typage hyper statique (immobile ?), les ".equals" à la place des "==", les "parseInt" trop moches, la classe "Calendar"...

Groovy : aller, la liberté du php, la puissance de Java en plus, les "===" en moins , je crois avoir trouvé ce que je cherchais avec ce langage.
1  0 
Avatar de bubulemaster
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 14/12/2010 à 14:43
GW-BASIC : grâce à sa simplicité, j'ai compris ce que je ferais dans la vie et à quoi la vie servait (à se faire plaisir)

Visual Basic 1.0 : I have a dream : "text mode for ever". Ma permis de m'initier au interface IHM.

l'assembleur x86 : grâce à sa simplicité (on doit tout faire) j'ai compris les pointeurs en C

le C : j'ai perfectionné mon anglais.

Delphi (Turbo pascal... et pascal) : j'ai appris à penser différement, il n'y a pas que le C dans la vie.

C++ : j'ai compris que même si je comprenais rien à l'objet j'arrivais à avoir 19/20 au TP.

Java : j'ai compris l'objet et l'intéret du machine virtuelle

BASH : retour au origine et aux années 70 ! Enfin, la téléportation est possible

PHP : j'aime ce que les gens détestent. C'est un langage génial.

B'en oui, en fait, je ne déteste aucun langage. Y a que du bon.
1  0 
Avatar de arkhamon
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 15/12/2010 à 10:00
Dans l'ordre :
sur calculatrice programmable :
TI 57 : l'ancètre mais c'etait fun : 49 pas de programme volatiles
HP 41 CV : celle d'un pote j'avais pas les moyens
LSE (Langage Symbolique d'Education) puis Pascal sous CP/M sur Logabax LX (ancetre des PC) avec disquettes 5"1/4 hard sectored
Basic sur pocket TRS 1200
Basic sur TRS80
Basic sur Zx81 (ca c'etait fun : 1 KO de RAM et lecteur de cassettes...)
Amstrad CPC 464 et 664
Assembleur Z80 : je confirme, c'etait hard
Assembleur 8088 (hard aussi)
COBOL ANS 74 sur TI 440 puis sur PC, puis sur IBM 4381 sous CICS (attention a pas mettre de "stop run"
Prolog (ca j'ai pas aime du tout : 5 pages de code pour afficher "OK"...)
LISP (Lot of Insipid and Stupid Parenthesis) : bizarre
FORTH : pas trop aimé mais j'en ai pas fait longtemps
C : j'"ai toujours opposé une résistance farouche mais y a pas, à l'école il a bien fallu que je ponde le fameux hello world...
SQL : parce qu'il faut bien en passer par la...
Java : j'vous jure j'ai essayé mais ca veut pas rentrer...
DELPHI : CA C'EST LE PIED !!!!!!!!!

Mon préféré : Pascal/Delphi est pour moi le plus mieux, le plus top, l'as des as, la rolls des langages de développement L3G.

Voili voilou...
1  0