Developpez.com

Club des développeurs et IT pro
Plus de 4 millions de visiteurs uniques par mois

Défi : dites du bien de chacun des langages de programmation que vous avez utilisés
En serez-vous capable ?

Le , par Idelways, Expert éminent sénior
Avant de trouver chaussure à ses pieds (où langage à ses doigts) le développeur passe souvent, par choix ou par obligation par plusieurs langages. Dont il garde des souvenirs plus ou moins douloureux.

Il est même courant qu'un développeur soit parfaitement comblé par un langage donné avant de le détester après en avoir découvert d'autres, qu'il jugera meilleurs mais souvent juste... différents.

Il est d'ailleurs même recommandé aux développeurs qui peuvent s'offrir ce luxe, d'apprendre un nouveau langage par an. Ce qui peut faire, au bout d'une carrière un bon paquet de langages.

Guy Lewis Steele, Jr., par exemple, grand hacker des années 70, affirme qu'il aime tous les langages qu'il a pu croiser (ou développer lui même) durant une carrière aussi longue que fructueuse.

Un amour qui tranche avec le sport favoris de tout un chacun (et pas simplement les développeurs) : critiquer et dire du mal (souvent – soyons honnêtes – bien plus plaisant que de dire du bien).

S'inspirant des propos de Guy Steele, Dave Ray, un développeur du Michigan, a donc décidé de se faire violence et de faire la liste des langages qu'il a pratiqués avec un seul but : en, dire du bien.

Un défi qui vous pourriez, vous aussi, relever ?

Et vous ?

Dîtes nous alors quelles sont les qualités des langages que vous avez déjà utilisés (et/ou abandonnés au profit d'autres) ?

Source : Billet de Dave Ray

En collaboration avec Gordon Fowler


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de puresprit puresprit - Membre du Club https://www.developpez.com
le 17/12/2010 à 9:05
développeurs pour des débiles profonds : Pascal sous ses différentes formes (UCSD, Borland... Delphi), avec inclusion de code assembleur et de VERITABLES debuggers de niveau processeur, et puis... Ada, Forth, Lisp... et, pour son ingéniosité, le langage Logo associé aux "tortues-plancher" : constater qu'en CM1 des gamins comprennent le principe de la récursion et l'appliquent librement : du rêve !
Avatar de arkhamon arkhamon - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 17/12/2010 à 13:57
Je m'apperçois que j'ai pas bien lu la demande (pourtant située dans le titre comme quoi...) donc je corrige :

TI 57 : l'ancètre mais c'etait fun : 49 pas de programme volatiles et surtout la possibilité d'afficher des lettres alors que la machine est pas du tout prévue pour (2nd LBL SST... les anciens se souviendront avec emotion du "YES 57 GAGNE" !
HP 41 CV : celle d'un pote j'avais pas les moyens mais j'ai découvert la notation polonaise inverse et je me suis achete une 12C d'occase rien que pour le plaisir d'en refaire
LSE (Langage Symbolique d'Education) sur Logabax LX (ancetre des PC) avec disquettes 5"1/4 hard sectored : ça c'était fun le LSE : une sorte de BASIC francisé fait par l'éducation nationale pour l'initiation à l'informatique
Basic sur pocket TRS 1200 : bon ben c'est du BASIC, comme son nom l'indique. Mais ca marche plutot bien
Basic sur Zx81 : ca c'etait fun : 1 KO de RAM et lecteur de cassettes, auto completion du code (la touche "g" tapait directement "goto", et un Space Invaders sans sons ni couleurs ni graphisme, mais avec UN SEUL KO de mémoire... Quand je vois maintenant les softs qui réclament 4 Go...
Ah ouais j'oubliais, les softs qui commencaient en ligne 1 avec REM puis une serie de code héxa qui représentaient le code assembleur...
Assembleur Z80 puis 8088 : je confirme, c'etait hard, mais là on touche le Divin, le sein des saints...
COBOL ANS 74 sur TI 440 puis sur PC, puis sur IBM 4381 sous CICS (attention a pas mettre de "stop run") D'aucuns diront que c'est verbeux, lourd, pas performant (essayez un peu de calculer une racine carrée avec), mais on a encore rien trouvé de mieux pour son domaine : la gestion. Et au vu des millions d'applis qui tournent encore en Cobol (ah les vieux faut toiujours que ça exagère , je me dis que c'est pas mal du tout.
Prolog ca j'ai pas aime du tout : 5 pages de code pour afficher "OK"... Mas faut reconnaitre que c'est une autre approche de l'informatique, et que c'était particulièrement intéressant dans les approches d'intelligence artificielle
LISP (Lot of Insipid and Stupid Parenthesis) : bizarre, comme le prolog, c'est plutôt fait pour l'IA, mais c'est quand même moins obscur que Prolog...
FORTH : pas trop aimé mais j'en ai pas fait longtemps
C : j'"ai toujours opposé une résistance farouche mais y a pas, à l'école il a bien fallu que je ponde le fameux hello world... Au demeurant, doit son succès à Unix (ou vice versa) et reste LE langage qu'un développeur doit connaître (sauf moi ) On va dire que c'est l'inverse du COBOL : le code est incompréhensible, versatile, pas propre, mais ca permet de faire n'importe quoi
SQL : parce qu'il faut bien en passer par la...
Java : j'vous jure j'ai essayé mais ca veut pas rentrer...
DELPHI : CA C'EST LE PIED !!!!!!!!!

D'une manière générale, tout langage qui contient un système d'appel à des API extérieures permettra de faire à peu près n'importe quoi.
Etant un "vieux machin de 43 ans", je dois reconnaître avoir une nette préférence pour les langages 3G compilés à syntaxe fortement vérifiée, ca permet de filtrer pas mal de bugs de conception.

Toutes mes félicitations à joffrey-devel pour son introduction, il est vrai que la langue française est tellement mise à mal que j'apprécie particulièrement qu'il ait commencé par là...
Mes félicitations aussi à cette personne qui a parlé du langage Logo qui permettait à des mômes de 8 ans de dessiner une maison par programme...

Je me permets enfin de lancer quelques polémiques (au risque de me faire modérer voire huer) :

  • peut on raisonnablement considérer HTML, CSS et autres XML comme des langages de développement ? je considérerais plutôt ca comme des descripteurs de données
  • est-ce raisonnable d'utiliser des langages comme PHP, Java et autres VBA pour des applications sérieuses ? pour moi ces langages ont un énorme défaut : étant permissifs, ils abolissent l'obligation faite aux développeurs : réfléchir avant de coder et coder proprement. Et ca pour moi c'est grave, car on se retrouve partout avec du "junk-code". Vous accepteriez vous dans un hopital de vous faire opérer par un plombier qui utiliserait une disqueuse pour l'intervention ? Alors pourquoi autoriser des amateurs à utiliser de tels langages pour développer des applications sérieuses ? Tiens je vous mets une citation de Gaalel :
    JavaScript: Pas de typage, c'est trop la classe on peut faire n'importe quoi!!

    Brillante démonstration de ce que j'avance...
  • Arrétez de me parler de .NET comme d'un langage de développement : c'est un framework, une librairie, pas un langage...
  • Tiens un jour je vous parlerai de la portabilité du C ou de Java...
  • Et dans la série "c'était mieux avant", je trouve que l'informatique "expérimentale" du C ou rigoureuse du Pascal ou du Cobol avaient un certain charme : on apprenait à traiter avec respect un ordinateur, on savait faire les choses en détails et on avait encore la sensation de contrôler ce qui se passait dans la machine. Maintenant, on laisse le "Garbage collector" faire son travail de programmeur, à savoir : "on est prié de laisser un ordinateur dans l'état dans lequel on l'a trouvé en entrant". Ah ouais ça c'était la phrase favorite de mon prof de programmation. Si si je vous assure, à l'époque, on apprenait la programmation, on considérait que le développement c'était un vrai métier et que donc on devait apprendre. Un peu comme la maçonnerie : on peut en faire un peu le dimanche en loose-day, mais si on veut monter sa propre maison (et qu'elle reste debout), on fait appel à un vrai pro...


Voila c'est tout pour l'instant...
Avatar de CIFQ_Drew CIFQ_Drew - Membre averti https://www.developpez.com
le 17/12/2010 à 15:28
Citation Envoyé par arkhamon  Voir le message
peut on raisonnablement considérer HTML, CSS et autres XML comme des langages de développement ? je considérerais plutôt ca comme des descripteurs de données

Tout à fait d'accord : HTML et XML ne sont pas des langages de programmation mais plutôt des langages de définition, a elles seule ne permette pas de développez d'application.

Citation Envoyé par arkhamon  Voir le message
est-ce raisonnable d'utiliser des langages comme PHP, Java et autres VBA pour des applications sérieuses ? pour moi ces langages ont un énorme défaut : étant permissifs, ils abolissent l'obligation faite aux développeurs : réfléchir avant de coder et coder proprement. Et ca pour moi c'est grave, car on se retrouve partout avec du "junk-code". Vous accepteriez vous dans un hopital de vous faire opérer par un plombier qui utiliserait une disqueuse pour l'intervention ? Alors pourquoi autoriser des amateurs à utiliser de tels langages pour développer des applications sérieuses ? Tiens je vous mets une citation de Gaalel : Brillante démonstration de ce que j'avance...

Probablement cliché mais Facebook c'est pas assez "sérieux" ? Et j'espère que tu parles bien de Javascript et non de Java !

Même si sa fait pas sérieux, VBA peut-être fort utile pour régler un problème rapidement.

Ce n'est pas le langage qui fait qu'une solution est sérieuse, c'est la façon dont elle a été faite qui rend la solution sérieuse.

Citation Envoyé par arkhamon  Voir le message
Arrétez de me parler de .NET comme d'un langage de développement : c'est un framework, une librairie, pas un langage...

Avatar de Barsy Barsy - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 17/12/2010 à 15:57
Citation Envoyé par arkhamon
Arrétez de me parler de .NET comme d'un langage de développement : c'est un framework, une librairie, pas un langage...

Personne n'a parlé de .NET, tout le monde à cité le "C#" qui lui est bel est bien un langage.

Pour ce qui est de ne pas classer le HTML/XML/CSS/XUL... dans la famille des langages de développement, je suis d'accord.

Enfin, concernant les langages permissifs (le Java n'en fait pas parti), ils ont aussi pour intérêt de pouvoir être utilisés par des débutants (je ne dis pas non plus qu'on ne peut pas les utiliser pour des travaux professionnels).

Par contre, je suis d'avis qu'il faudrait les remplacer par des technos plus robustes lorsque c'est possible. Par exemple, proposer une alternative au JavaScript qui soit un véritable langage objet/compilé.

Enfin, concernant Facebook, je sais qu'ils s'en mordent un peu les doigts d'avoir choisi le PHP. Il sont obligé d'avoir 3 fois plus de serveurs à cause de ça. Je sais qu'à une époque d'ailleurs, ils parlaient de créer un "PHP compilé" chez Facebook pour résoudre le problème.

EDIT : après recherches, il semblerait que Facebook ait bien mis en place son compilateur, il s'agirait de HipHop.
Avatar de - https://www.developpez.com
le 17/12/2010 à 22:37
J'ai jeté un oeil à vos observations et je les trouve justifiées.

En vérité, débuter avec un javascript n'est pas forcément judicieux faute de typage. Désolé donc pour cette suggestion. J'aime bien le javascript pourtant, ...

Pour autant, je ne pense pas faire du HS en citant XUL et les langages de balises mais là encore, je suis d'accord quand il s'agit de penser que le citer ici n'est pas pertinent.

Avatar de AlainFeler AlainFeler - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 19/12/2010 à 22:46
...OK, c'est parti :
- j'ai adoré le Basic vu que c'était la première fois que je faisais faire quelque chose à une machine, c'était magique... et ça l'est resté;
- j'ai bien aimé le Fortran 77, parce que ça faisait science, c'était rapide, il y avait de quoi faire des vraies opérations sur les matrices, le bouquin était petit;
- j'ai adoré le PL/1 pendant les 8 ans que j'ai pu en faire, parce que j'ai été assez bien formé, parce qu'on pouvait tout faire avec des fonctions (un max de réutilisation), parce qu'il y avait le séquentiel indexé, des possibilités d'édition costaude (la solution des 10 dames en une seule instruction d'édition était possible, parait-il), le tri intégré, la découverte des pointeurs (interdits dans le service)
- j'ai moins aimé le Cobol 74, mais une fois traduit le bouquin Cobol 85 pour mieux apprendre, j'ai fini par beaucoup apprécier ce langage Jeep, structuré, clair si on veut qu'il soit clair, efficace, normalisé donc s'exécutant à l'identique sur le PC et sur le DPS 7
- j'ai découvert avec réticence Clipper, version compilée du dBase, mais c'était d'une commodité désarmante, la puissance du SGBD relationnel dans le langage, et surtout une documentation merveilleuse de simplicité
- j'avais adoré entre temps Turbo Prolog, le déclaratif s'est vraiment super, mais beaucoup d'opérations vitales dans d'autres langages étant pénibles ou qualifiées d'"effets de bord", c'était voué à rester marginal, et ça l'est resté
- voyant les beaux trucs que faisait un collègue, je suis passé à Delphi 3, puis 4, puis 7, et c'était vraiment un atelier logiciel complet, le plus efficace que j'ai jamais vu pour le développement Windows, avec déjà un apport de la communauté extrêmement riche, mais je suis resté limité par mon incompréhension, à l'époque, de l'intérêt de la programmation objet
- ...ce qui a fait que j'ai sauté sur ruby quand est paru le 1er article sur lui dans Programmez, en 1993 ou 96, je crois. J'ai essayé, et ça a été le coup de foudre : je trouve ce langage merveilleux, bien que je ne le maîtrise pas du tout. Il permet tellement de styles différents que je trouve toujours déroutant de voir ce que les autres en font, et c'est en un sens un faiblesse par rapport à Cobol, par exemple, qui permet à des professionnels de SSII de prendre en charge de gros applicatifs à peine arrivés en mission dans une boite : je doute que ce soit possible avec un langage aussi versatile. En revanche, chacun peut y trouver ce qu'il veut, et programmer à l'aide à son niveau, de très bas à très élevé, et c'est bien ça qui a conquis David Heinemeier Hansson, le brillantissime auteur de Rails (qui venait de PHP, qui le bridait).
[je m'arrête là, car si je cause de C, Modula, Lisp, Eiffel, Erlang, Jorf, Caml, Ada, Forth, Mozart, et Scala, je ne pourrai pas respecter la consigne, car j'ai trop échoué avec eux pour pouvoir en dire du bien]
Avatar de doublex doublex - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 22/12/2010 à 11:11
Basic : Il y a longtemps, très longtemps...

Turbo Pascal: Pour les jeunes padawans, c'est ce qu'il y a de mieux.

C: Pour contrôler la Force.

Lisp: Pour fabriquer l'IA de Z6PO

Java: Pour être enfin un Maître Jedi, qui peut gagner sa croûte avec son "Jedi business".
Avatar de Soumaoro_Kante Soumaoro_Kante - Candidat au Club https://www.developpez.com
le 05/01/2011 à 13:19
Le Basic : je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître ... que dire du Basic ? c'est le premier langage que j'ai utilisé, je pouvais enfin dominer la machine ! enfin, c'était du moins l'impression que j'avais ...
Le Turbo Pascal : un des premiers langages que j'ai utilisé, j'en garde un bon souvenir, même si c'est un peu loin tout ça ... je me rappelle que j'avais fait un concours informatique et je j'étais sélectionnée pour la demi-finale ... malheureusement je n'ai pas pu y participer ...
Le COBOL : structuré et efficace mais difficile à maintenir quand les collègues sont un peu brouillons (s'ils se reconnaissent, je les salut ! )
Le RPG : aaaahhh !! la fiabilité de l'AS/400 ! l'écriture verte sur fond noir ... bon, c'est sûr côté graphisme c'est difficile de dire du bien mais après tout c'est pas fait pour faire joli non plus
C# : je vous laisse imaginer mon état mental quand je suis passée de l'AS/400 au C# (sans passer par la case départ !) ... ca donnait à peu près ca : à côté du RPG j'avais l'impression que c'était l'anarchie totale !! mais à force de m'accrocher aux branches j'ai fini par y arriver, et finalement j'ai bien aimé ! je regrette juste ne pas avoir pu continuer à programmer dans ce langage
Windev : simple, intuitif, pas mal pour s'initier au langage objet ... à condition que des petits malins ne s'amusent pas à réécrire toute les fonctions de bases et à leur donner des noms à la noix ! (s'ils se reconnaissent je ne les félicite pas ! )
Avatar de I_believe_in_code I_believe_in_code - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 13/01/2011 à 21:30
ST BASIC : même pour un BASIC, c'était pourri... mais c'était mon premier langage, livré avec l'Atari ST que mes parents m'avaient offert, et j'ai donc commencé à apprendre à l'utiliser tout seul, comme un grand, à onze ans et des poussières.

GFA BASIC : parce que comme Basic, sur Atari, y'avait pas tellement mieux. J'avais codé pendant mon adolescence la première version d'un logiciel que j'utilise encore aujourd'hui. Il a considérablement évolué depuis (évidemment). La version actuelle est en C.

Assembleur 68000 : parce que le BASIC, c'était pour les nuls (enfin il parait) et que l'assembleur, ça, c'était un truc pour les cracks qui voulaient faire des démos ou des jeux ultra rapides sur des machines à 8 Mhz !

Pascal : parce qui ni très bas niveau, ni très haut niveau, parce que syntaxe élégante, parce que bon souvenirs de l'atelier informatique que je suivais en première et dans lequel on bouffait du turbo pascal. Et puis surtout parce que souvenirs du prof de maths génial qui encadrait cet atelier.

C++ : j'adorais la difficulté de ce langage, les contorsions pas possibles auxquelles il fallait se livrer pour lui faciliter la tâche. Maîtriser ce truc, c'était être un vrai warrior. Pas autant que l'assembleur certes. C'est aussi un langage très intéressant à enseigner, et ça, je le pense encore aujourd'hui.

SQL : dans mes développements, j'essaie autant que possible de me passer totalement de SGBD (pour des raisons qui sortent largement du cadre de ce topic). Mais quand il n'y a pas le choix (c'est à dire quand ce n'est pas moi qui décide), il faut avouer que SQL est très pratique.

JAVA : Ce langage n'a absolument aucune qualité. Désolé, même en me forçant, je ne vois pas.

Visual Basic : Si le GFA basic avait continué à exister, il aurait pu finir par ressembler à cela... mais en mieux et en plus léger sans doute.

C : Le C, c'est vraiment une mentalité particulière, un truc à part, qui me va assez bien. De fait c'est le langage que je pratique le plus souvent, et ce depuis 1998.

Lisp : Le Lisp, c'est vraiment une mentalité particulière, un truc à part, qui me va assez bien. De fait, c'est le deuxième langage que je pratique le plus souvent, et ce depuis 1998. Bizarre d'écrire ça puisque le C et le Lisp n'ont rien à voir. Cela dit, le langage dont l'esprit est à ma connaissance le plus éloigné de celui de Lisp, c'est Java

ML : Toutes les qualités du Lisp (ou presque) mais pas ses défauts (typage costaud). Si je préfère quand même Lisp, c'est uniquement parce que je me sers beaucoup de son système de macro qui n'a pas d'égal en ML.

Prolog : Parce qu'en faire un peu à la fac fut ma seule occasion de pratiquer le paradigme logique. C'est bon pour ma culture mais je ne me relèverais pas la nuit pour en faire non plus.

Coq : Parce que la puissance du truc a l'air proprement effrayante. Enfin, sans doute, vu que je comprends mal comment ça marche. Si j'ai du mal à comprendre, moi qui suis si intelligent , c'est que ça doit vraiment être génial.

Python : Une sous-version d'un centième de Lisp, en pourri, dont l'intérêt se limite à mon sens au monde pédagogique.

PHP : Parce qu'il permet de faire énormément de choses par-rapport au peu de temps qu'il faut pour l'apprendre.
Avatar de Satch Satch - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 21/01/2011 à 16:20
Dans le désordre :

Java : Mon amour, ma moité ! Je fais tout avec, y compris le café.

C# : Une drôle de sensation de déjà vu. Mais on est vite à l'aise et on se prend à trouver pratique le fait de ne pas avoir à faire de méthode getter et setter.

C : Nickel pour faire de l'embarqué.

F# : Heu... on est obligé de trouver des points positifs ? Vraiment ?

Fortran : Super pour les calculs.

Matlab : Super pour illustrer les calculs faits avec Fortran.

L'éditeur de campagne de Starcraft avec ses triggers : Pas vraiment un langage mais qu'est-ce que j'ai pu m'amuser.

PHP : utilisable chez tous les hébergeurs.

asp : heu... hum... Bon... Disons bonne alternative à php quand on ne veut pas s'embêter avec de l'objet et faire tourner sur IIS.

xslt : On reçoit un XML ? Pas de problème, je te génère tout ce que tu veux avec !

BASIC : Vive la simplicité : GOTO 120 -> on sait ou on va.

VB6 : J'ai fait un jeu de carte facilement avec. Pratique pour faire des fenêtres vite fait.

smalltalk : le TOUT objet. Même le " . " peut être redéfini !
Avatar de super_bus super_bus - Membre du Club https://www.developpez.com
le 05/02/2011 à 22:41
Je dois remonter à la préhistoire ! (ma préhistoire à moi).

Calculatrice TI59..: ma toute première expérience de l'informatique avec son aos (Algebric Operating System) de chez Texas Instrument.

Pour l'essentiel de ces langages, je les ai étudier soit à l'école (IUT et école d'ingénieur), soit je les ai vu dans mes stages.

Assembleur 6502....: marrant, j'ai commencé par ce premier langage. Bonne compréhension de ce qu'un le langage machine.
Basic APPLESOft.....: langage interprété, dont à l'IUT, nous avons passé de nombreuses heures à nous amuser avec.
Cobol....................: mon premier vrai langage que je pratique encore aujourd'hui. J'adore, mais on pourrait faire mieux.
Assembleur IBM 370.: j'aime bien en tant qu'outil complémentaire au cobol. Mais alors pas du tout en tant que langage applicatif.
Pascal UCSD...........: langage bordélique sur l'APPLE II+. N'a jamais vraiment bien fonctionné. C'était dans les année 1980.
PL1.......................: pouvait être le langage concurrent de Cobol, à l'époque, mais aujourd'hui à complètement disparu.
Fortran..................: j'ai vraiment pas aimé. Trop lourd à développer. Il parait qu'il s'est beaucoup amélioré. Le seul point positif ce sont ses bibliothèques mathématiques.
Algol.....................: j'ai découvert cela sur le tard. C'était l'ancêtre du Pascal. Pas Mal pour l"époque.
PALMES.................: un langage original développé chez Thomson DASM que j'ai pratiqué durant mon premier stage. Cela signifie Programmation d'Aide à La Microprogrammation Et à la Simulation.
RPG / GAP..............: cela signifie "Report Program Generator", ou en français Générateur Automatique de Programme. Donc rien à voir avec les jeux. Cela m'a complètement dégouter des générateur de programmes. Son utilisation sur l'AS400 est venu par la suite.

Assembleur Z80.....: ma période des livres de Rodnay Zaks aux éditions sybex. Je vous l'avais dit. C'est ma préhistoire.
Assembleur 8086....: Idem.
Assembleur 6800....: idem.
Assembleur 68000..: c'est pas le même que le 6800. Le nom de l'auteur du livre ma toujours amusé. Il s'appelle Jerry Kane. Il faut le lire en français.

PROLOG...............: un langage très lourd pour faire de l'intelligence artificiel. J'ai vraiment pas aimé.
LISP....................: Idem que le Prolog. Manque de souplesse.

A partir d'ici, ce sont les langages que j'ai pratiqué en tant qu'informaticien.

Sous Micro.

Basic Microsoft....: au tout début de ma carrière professionnelle. On avait un clavier azerty et l'ordinateur l'interprétait en tant que qwerty. Un bordel pas croyable.

Sous gros système IBM et BULL.

PASCAL..............: sur une machine Siemens. Similaire au Pascal UCSD mais sans les inconvénients.
Cobol.................: Oui à nouveau, mais sur IBM VM/CMS, puis sur Bull gcos7, sur IBM MVS TSO/ISPF puis enfin sur BULL GCOS8. C'est toujours du cobol, mais il y a des différences propre à chaque système d'exploitation. Je connais les versions ANSI 68, 74, 85 et standard, meta cobol, cobol micro focus,
Telon.................: un AGL générateur de cobol. Un bordel pas croyable.
PACBASE............: c'est aussi un AGL, un peu mieux conçu que TELON, mais je n'aime toujours pas. C'est le standard d'aujourd'hui en entreprise.

Focus................: mon premier langage de quatrième génération. J'en ai fait pendant quatre ans. J'aime beaucoup. Malheureusement il a totalement disparu. C'est un langage interprété.
Natural/Adabas....: mon second langage de quatrième langage. C'est une base de donnée Adabas + un langage presque naturel orienté cobol. Pas mal, mais fait pour des utilisateurs.

SQL..................: langage de requette pour les bases de données comme DB2 sous IBM.

JCL...................: Job Control Language. Langage d'exploitation sous IBM et Bull Gcos8.
GCL..................: Langage d'exploitation interactif sous BULL Gcos7.
EXEC et EXEC2...: langage interactif sous IBM TSO/ISPF.
REXX.................: langage interactif sous IBM.

Sous UNIX.

Langage C..........: mon premier langage système sur UNIX. J'aime toujours.
CornShell............: langage d'exploitation sous UNIX. Mon préféré des langages d'exploitations.
CShell................: Idem.
BournShell...........: Idem.

APL....................: A Programming Language. Très particulier.

Et ceux que j'ai appris sur mon PC.

Langage C...........: sur mon PC Windows XP.
Langage C++.......: mon premier langage orienté objet. J'aime beaucoup.
Win32 API...........: les API de chez Windows que j'utilise lorsque je développe en C.

Et enfin pour m'initier au WEB.

HTML / XHTML......:
CSS....................: indispensable pour formater le texte et les images. J'aime beaucoup.
JAVASCRIPT.........: indispensable si l'on veut certaines spécificités. Par exemple corrigé des bogues.
XML....................: le dernier langage que j'ai étudié. J'ai pas encore compris tout ce qu'il faisait.

Voila pour l'essentiel. Je ne me souviens pas de tout ce que j'ai fait, car je n'ai pas tout mis dans mon C.V.

Ce que j'aime avant tout dans un langage de programmation, c'est le coté procédural, comme en C et C++. Mais nous devons tenir compte qu'il doit aussi servir pour faire des calculs, du système, de l'intelligence artificiel, de la gestion ... et cela facilement. Le langage universel n'existe pas. Chaque langage aura sa spécificité et sera donc spécialisé. C'est pour cela que nous trouvons en plus des langages de programmations, des langages d'exploitations, des langages de requettes, des langages évènementiels ...

@+
Offres d'emploi IT
Ingénieur conception en électronique de puissance H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)
Ingénieur analyste programmeur (H/F)
Safran - Auvergne - Montluçon (03100)
Responsable transverse - engagement métiers H/F
Safran - Ile de France - Corbeil-Essonnes (91100)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil