Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google s'achemine vers la recherche sans recherche
Ou comment délivrer des résultats sans que l'utilisateur n'ait à le demander

Le , par Gordon Fowler

0PARTAGES

2  0 
Lors de la conférence « LeWeb10 », qui se tient actuellement à Paris (à Saint-Denis exactement), Marissa Mayer, ex-Vice Présidente du Search Product (du moteur de recherche donc) de Google - et à présent en charge de la branche Géolocalisation et des Services Localisés - est revenue sur une des perspectives d'avenir de la société.

Lors d'un entretien sur la grande scène de la manifestion, elle a ainsi laissé entendre qu'un des prochains produits importants de Google serait la « découverte contextuelle » (contextual discovery)

Il ne s'agit, à première vue, que de géolocalisation couplée à l'envoi d'informations en mode "push"].

« Considérez la localisation des utilisateurs comme une morceau d'un contexte qui permet de trouver ce qu'ils veulent, avant qu'ils n'aient réalisé la moindre recherche », précise Marisse Mayer.

Il ne s'agit donc pas simplement de géolocalisation ni de « pousser l'information vers les gens » mais de comprendre l'utilisateur. Une déclaration qui ne fait au final que confirmer celle de son PDG, Eric Schmidt (« Nous savons où vous êtes, nous savons ce que vous aimez »).

Marissa Mayer donne l'exemple d'une sortie : « Nous pouvons savoir où se trouve la prochaine information utile. Dans un restaurant, peut-être que c'est le menu ». Et si l'information est recoupée avec d'autres (amis, goûts personnels), l'information délivrée peut-être encore plus pertinente. En quelque sorte, un « menu social » (sic).

La manière de faire et d'afficher cette information sans recherche n'est pas encore totalement fixée (« nous sommes en train d'expérimenter plusieurs choses »). Mais ces nouveautés ne devraient néanmoins plus tarder à arriver.

« Dans un an », prévoit Marissa Mayer.

Une évolution qui s'inscrit dans une volonté de construire, plus largement, « un miroir virtuel du monde » (cf. 5'50 sur la vidéo de l'interview).

Source : [ame="http://www.ustream.tv/recorded/11321562"]vidéo de l'interview de Marissa Mayer[/ame]

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de mamiberkof
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 09/12/2010 à 11:31
Quoi encore, vous saviez que je suis aux toilettes , vous me proposez d'acheter du papier hygénique !!
1  0 
Avatar de pcaboche
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 09/12/2010 à 15:48
Tant qu'à être inondé de publicités (ce qui est, de toute façon, inévitable dans notre société), autant que ce soit par de la publicité qui nous intéresse.

Avec la technologie actuelle, on ne serait plus juste "du temps de cerveau disponible pour Coca Cola" (sic. Étienne Mougeotte) mais on pourrait avoir une véritable interaction avec la publicité :

  • ne recevoir que la publicité qui nous intéresse car ultra-ciblée
  • pouvoir donner son avis sur les campagnes de pub (ex: "cette pub est drôle, continuez comme ça les gars" ou au contraire "cette pub est débile, je ne veux plus la revoir. Et virez-moi l'abruti qui en est à l'origine, il ne mérite clairement pas son salaire indécent"
  • totalement éliminer la publicité papier, qu'un malheureux autocollant "stop pub" sur la boite aux lettres ne suffit pas à arrêter (la publicité électronique pouvant devenir tellement importante qu'on pourrait imaginer la disparition des pub papier dans un proche avenir, disparition facilitée par la mouvance écologique actuelle)


Bien sûr, cela ne pourrait se faire qu'en acceptant de divulguer sciemment certaines informations personnelles (ex: "j'aime l'informatique et je vais régulièrement sur DVP" mais pas d'autres ("ne m'envoyez pas de pub pour des objets coquins sinon ma compagne va penser que je vais régulièrement sur des sites cochons" )
1  0 
Avatar de Hellwing
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/12/2010 à 11:27
Autant pour l'exemple cité des menus de restaurant, oui c'est une bonne idée, mais cette fonctionnalité va dans la grande majorité des cas finir comme ça : "Là où vous êtes, on peut acheter ça, vous en avez besoin, achetez-le !"

Mouais... encore une avancée technologique pour pousser à la consommation signée Google. Oops, pléonasme
0  0 
Avatar de Theoden
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 09/12/2010 à 11:55
Alors si je comprends bien, le machin sera basé sur la geolocalisation (mouarf) et sur des infos relatives au profil de l'utilisateur (re mouarf). Donc ça ne s'applique que si un compte google quelconque est logué sur la machine (genre gmail ou autre).... Si on fait une recherche lambda sans se loguer ou vont-ils aller piocher les infos? Dans les cookies? dans l'historique ?

Ca me fait penser à la messagerie 'gmail' utilisée par la boite les mails étant cryptés on nous propose des tentes de camping dans les pubs (ou a peu près n'importe quoi vu qu'il n'y a pas de contexte justement lisible...).

Encore un truc fumeux qui marchera pour les gens qui acceptent d'en mettre plein en ligne mais qui sera totalement fumeux pour les autres...

Theoden
0  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 09/12/2010 à 12:14
Proposer des infos commerciale a quelqu'un selon la situation, ses gouts, c'est de la publicité !

Google viens d'inventer la pub, merci
0  0 
Avatar de Gordon Fowler
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/12/2010 à 12:53
Salut,

Je pense que dans l'esprit de Marissa Mayer, il ne s'agit pas simplement de publicité, mais aussi d'information au sens large.

Par exemple, signaler un musée de l'informatique dans une ville à un développeur en voyage, ou l'histoire de l'industrie IT de la région (si elle est pertinente ou amusante), ou signaler qu'un auteur SF est né dans le coin si vous êtes fan de SF... ou qu'un de vos amis est un grand fan de cet auteur.

NB : Je ne dis pas que la dimension commerciale n'est pas majeure dans ses propos, mais je pense qu'il n'y a pas que cela dans son esprit

Cordialement à tous,

Gordon
0  0 
Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/12/2010 à 13:12
ah en lisant le titre je m'attendais à autre chose...et en fait je viens de réaliser qu'à la grande époque de Yahoo, la page de garde proposait en plus de la zone de recherche des catégories....un index !

et oui, à une époque pas si lointaine, les informations étaient classées, on ne s'appuyait pas simplement sur une recherche par mot clés mais par une organisation thématique de l'information...et ce n'était pas si mal.
0  0 
Avatar de Neko
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/12/2010 à 15:00
Citation Envoyé par Bourgui Voir le message
Proposer des infos commerciale a quelqu'un selon la situation, ses gouts, c'est de la publicité !

Google viens d'inventer la pub, merci
Pas de la publicité au sens large mais de la publicité ultra ciblée.
0  0 
Avatar de Hellwing
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/12/2010 à 16:15
Moi ce qui m'embête dans la publicité ciblée ce sont les choses suivantes :
- ils doivent avoir des informations privées sur moi,
- n'importe qui dans la rue qui entrevoit une publicité qui m'es ciblée est susceptible d'en déduire des choses privées sur moi.

Rien que pour ça, je n'y adhère pas. Mais mis à part ça la publicité ciblée a son utilité, c'est sûr. Dommage que les inconvénients soient si importants.
1  1 
Avatar de cowa
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 15/12/2010 à 9:05
C'est une bonne idée dans la mesure où les publicités (parce que je pense qu'on parle de ça...) sont rarement pertinentes (bien que Google Ads se rapproche assez des goûts des internautes en analysant la page).
Par contre, je ne suis pas certain que des recherches "suggérées" soient un avantage pour nous, en terme de liberté je veux dire...
0  0