Données personnelles : le PDG d'Apple demande à la législation américaine d'en réguler la collecte
Tim Cook estime qu'il n'est pas trop tard

Le , par Stéphane le calme

160PARTAGES

15  0 
Le PDG d’Apple, Tim Cook, a appelé le gouvernement américain à introduire de nouveaux outils pour aider les utilisateurs à contrôler les données en ligne recueillies au sujet de leur vie. Selon Cook, les consommateurs devraient avoir le pouvoir de « supprimer leurs données à la demande, librement, facilement et en ligne, une fois pour toutes ».

Dans sa tribune, Cook a évoqué ce qu'il a appelé « l'économie parallèle » des courtiers en données: des sociétés qui collectent et vendent des données personnelles générées par le suivi numérique. Cook est revenu sur un point qu’il avait déjà évoqué à l’occasion de son discours de l'an dernier : le public a besoin de nouveaux droits pour gérer ses informations. Selon Cook, les données personnelles doivent être réduites au minimum, et les utilisateurs doivent pouvoir y accéder et les supprimer à tout moment.

Citation Envoyé par Tim Cook
En 2019, il est temps de défendre le droit à la vie privée - le vôtre, le mien, le nôtre. Les consommateurs ne devraient pas avoir à tolérer pendant une année supplémentaire les entreprises qui accumulent de manière irresponsable d’énormes profils d’utilisateurs, des violations de données qui semblent hors de contrôle et la capacité décroissante de contrôler notre propre vie numérique.

Ce problème peut être résolu - il n’est ni trop gros, ni trop difficile, ni trop tard. L'innovation, les idées révolutionnaires et les fonctionnalités exceptionnelles peuvent aller de pair avec la vie privée des utilisateurs - et elles le doivent. Réaliser le potentiel de la technologie en dépend.

C’est la raison pour laquelle moi et d’autres appelons le Congrès américain à adopter une loi fédérale complète sur la protection de la vie privée - un ensemble de réformes marquantes qui protègent et responsabilisent le consommateur.
Les principes de Tim Cook

À la tête d'une entreprise qui fait de la protection de la vie privée un argument de vente essentiel, Cook a longtemps vanté les vertus de la collecte de données minimale. Mais au cours des dernières années, alors que les scandales impliquant de grandes entreprises de technologie comme Facebook et de plus petits courtiers en données comme Equifax ont mis en lumière des pratiques douteuses, son message est devenu plus strident. Les discussions abstraites sur les droits et les inconvénients de la collecte de données sont devenues des appels concrets à une législation.

Citation Envoyé par Tim Cook
L'année dernière, devant un corps mondial d'organismes de réglementation de la protection de la vie privée, j'ai énoncé quatre principes qui, selon moi, devraient guider la législation:

Premièrement, le droit de voir ses données personnelles minimisées. Les entreprises doivent se défier de supprimer les informations d'identification des données clients ou d'éviter de les collecter. Deuxièmement, le droit à la connaissance - savoir quelles données sont collectées et pourquoi. Troisièmement, le droit d'accès. Les entreprises doivent vous faciliter l’accès, la correction et la suppression de vos données personnelles. Et quatrièmement, le droit à la sécurité des données, sans lequel la confiance est impossible.
La législation qui doit mettre en lumière le trafic des données des utilisateurs

Les lois seules ne suffisent pas pour garantir que les individus puissent faire usage de leur droit à la vie privée. Tim Cook en est bien conscient, c’est pourquoi il explique que

Citation Envoyé par Tim Cook
Nous devons également donner aux gens des outils qu’ils peuvent utiliser pour agir. À cette fin, voici une idée qui pourrait faire une réelle différence.

L'un des plus grands défis en matière de protection de la vie privée est que de nombreuses violations sont invisibles. Par exemple, vous avez peut-être acheté un produit auprès d'un détaillant en ligne, ce que la plupart d'entre nous avons fait. Mais ce que le détaillant ne vous dit pas, c’est qu’il a ensuite retourné et vendu ou transféré les informations relatives à votre achat à un « courtier en données » - une société qui existe uniquement pour collecter vos informations, les emballer et les vendre à un autre acheteur.

Le sentier disparaît avant même que vous sachiez qu'il existe un sentier. À l’heure actuelle, tous ces marchés secondaires d’information existent dans une économie souterraine qui n’est en grande partie pas contrôlée, à l’abri des consommateurs, des régulateurs et des législateurs.

Soyons clairs: vous n’avez jamais signé pour ça. Nous pensons que chaque utilisateur devrait avoir la possibilité de dire: « Attendez une minute. Ce sont là mes informations que vous vendez et je n’y ai pas consenti ».

Une législation fédérale complète et pertinente en matière de protection de la vie privée ne doit pas seulement viser à donner aux consommateurs le contrôle de leurs données, elle doit également mettre en lumière le trafic illicite de vos données en coulisses. Certaines lois des États cherchent précisément à atteindre cet objectif, mais il n’existe actuellement aucune norme fédérale protégeant les Américains de ces pratiques. C’est la raison pour laquelle nous pensons que la Federal Trade Commission devrait créer un centre d’échange de données, demandant à tous les courtiers en données de s’inscrire, permettant ainsi aux consommateurs de suivre les transactions qui regroupent et vendent leurs données d’un endroit à l’autre, et donner aux utilisateurs le pouvoir de les supprimer. sur demande, librement, facilement et en ligne, une fois pour toutes.

À l’ouverture du débat, les décideurs politiques auront toute une série de propositions et d’intérêts concurrents à prendre en compte. Nous ne pouvons pas perdre de vue le groupe le plus important: les personnes qui tentent de reconquérir leur droit à la vie privée. La technologie a le potentiel de continuer à changer le monde pour le mieux, mais elle ne le réalisera jamais sans la pleine foi et la confiance de ceux qui l'utilisent.
Cook n’est pas le seul à mener ce combat

Cook n'est certes pas le seul à plaider en faveur de ce type de réglementation, mais il n'y a pas encore de volonté politique unifiée d'introduire ce type de loi. Alors que les politiciens des deux côtés réclament maintenant une loi fédérale, les arguments sur ce à quoi cette loi pourrait ressembler ne font que commencer.

Hier, par exemple, le sénateur Marco Rubio a annoncé un nouveau projet de loi sur la protection des données, l'American Data Dissemination Act. Le projet de loi permettrait à la FTC de rédiger de nouvelles recommandations en matière de confidentialité pour le Congrès, mais outrepasserait également les lois existantes et les lois nationales, comme celles adoptées en Californie l'année dernière. Cela a inquiété certains politiciens démocrates, qui affirment que la proposition pourrait finir par permettre aux grandes technologies de rédiger leurs propres règles en matière de confidentialité des données.

Source : tribune Tim Cook, American Data Dissemination Act

Voir aussi :

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 18/01/2019 à 13:37
#Traduisons-les :

"Nos ventes baissent du fait que nos prix de vente explosent et qu'on ne sait plus comment innover, merci de changer la loi pour couler nos concurrents."

Faut pas croire que Cook se soucie vraiment des données des inconnus, la non-collecte des données, c'était un des plus gros argument d'Apple pour attirer les gens, et cela ne suffit plus à faire vendre, il faut donc trouver une autre solution.

Sur le fond, il a raison, mais je doute fortement qu'il demande cela par simple philanthropie...

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web