Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Comment des polices de caractères de Microsoft ont permis de mettre la main sur un fraudeur
Au Canada

Le , par Patrick Ruiz

100PARTAGES

19  1 
Ça fait belle lurette que l’on ne rédige pratiquement plus de documents à la main, ce, grâce aux avancées technologiques. Tout est désormais fait sur un ordinateur à l’aide de logiciels dédiés. Ce détail est d’une importance capitale puisqu’il introduit des variables supplémentaires qui attestent de l’authenticité d’un document. Au Canada, Gerald Mc Goey vient de l’apprendre au travers d’une décision de justice rendue publique au début de ce mois ; le 4 janvier pour être exact.

La version courte de l’affaire Gerald Mc Goey est qu’il a été jugé coupable de falsification de documents dans le but de protéger certains de ses biens immobiliers contre une procédure de faillite de l’entreprise de télécommunications dont il était le CEO. Pour mettre un chalet et une ferme hors d’atteinte de ses créanciers, Mc Goey a produit deux déclarations signées pour attester de leur transfert aux enfants de son épouse. D’après ce que rapporte le quotidien canadien National Post, le chalet et la ferme ont été transférés en 1995 et 2004 si l’on s’en tient aux dates sur la documentation. Petit problème cependant (celui qui a fait la différence devant la cour Supérieure de justice de l’Ontario), des experts ont relevé que les justificatifs ont été édité à l’aide de polices qui n’existaient pas au moment de leur présumée création.


Pour le document de transfert du chalet, Mc Goey a fait usage de la police Cambria ; le justificatif de transfert de la ferme a pour sa part été édité à l’aide de la police Calibri. Dans les deux cas, aucune des polices n’était disponible pour le grand public avant 2007 – période à laquelle Mc Goey a fait sa déclaration de faillite. Ce n’est qu’avec la sortie de Windows Vista et Office 2007 que c’est le cas. Le National Post rapporte à ce propos que « personne d’autre qu’un employé de Microsoft ou un consultant de la firme de Redmond n’aurait pu créer un document avec la police Calibri en 2004. »

Ce n’est pas la première fois qu’une police de caractères de Microsoft permet de démasquer des fraudeurs. En 2017, la famille de l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a produit de faux documents pour justifier la fortune accumulée dans le cadre des tractations des Panama Papers. Sa fille Maryam Sharif a présenté un document signé et daté de 2006 mais a fait la même erreur que McGoey : elle a utilisé Calibri.

En 2012, le gouvernement turc a accusé plus de 300 personnes d’avoir fomenté un coup d'État pour le renverser. Les accusations ont été faites sur la base de documents datant de 2003. Pourtant, certains de ces documents utilisaient la police de caractères Calibri et d’autres polices de caractères de la famille C qui sont apparues avec Office 2007 et n’ont donc pas pu être utilisées pour rédiger des documents en 2003.

Sources : NP, décision de justice

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Sur quels indicateurs vous appuyez-vous pour détecter des fraudeurs ?

Voir aussi :

Les polices de caractères incorporées dans des outils comme Office pourraient servir d'indicateurs pour détecter les fraudeurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de esperanto
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 16/01/2019 à 9:44
Bien donc c'est pas comme chez nous, là bas la police permet vraiment d'arrêter les voleurs
8  0 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 16/01/2019 à 18:29
Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
l'argument de la police qui n'existait pas au moment de la rédaction du document ne va plus être recevable, les logiciels pouvant substituer une police par une autre.
Je crois que tu as mal visualisé le problème :
police --> la font familly (police d'écriture) utilisé est postérieure à la date de signature (manuscrite) du document

@Mingolito
Si je ne m'abuse la date inscrite dans un fichier, c'est une méta data assez facile à changer, ce qui fait office de preuve, c'est pas un élément en particulier, mais l’absence d'incohérence sur un ensemble.
Comme tu le dis, c'est plus facile de prouver qu'il y a une incohérence, que de prouver qu'il n'y en a aucune.
4  0 
Avatar de strato35
Membre actif https://www.developpez.com
Le 16/01/2019 à 12:38
Exotique comme méthode mais apparemment efficace... Merci je note la technique pour le jour où j'aurai besoin de frauder un document
2  0 
Avatar de jvallois
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 16/01/2019 à 13:47
Heureusement il me reste une bonne vieille machine à écrire en état de marche, je saurais quoi faire si besoin !
2  0 
Avatar de sinople
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/01/2019 à 14:19
Fallait s'en tenir à la bonne veille Comic Sans :-)
1  0 
Avatar de Thomasa21
Membre averti https://www.developpez.com
Le 16/01/2019 à 13:36
analyse très minutieuse de la police. On se croirait dans un épisode des experts et pourtant c'est la réalité.
0  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/01/2019 à 17:30
Je pense surtout que tu as absolument rien compris

C'est pas être pas facile de prouver qu'un document est pas un faux, mais ça reste toujours possible de prouver qu'un document est un faux avec cette technique, qu'il soit sous forme papier ou que ça soit un PDF ou une capture numérique, puisqu'il suffit de comparer la date avec la police utilisée.

Maintenant à l'inverse si tu as un vieux pdf avec une date qui correspond à la police ça veux effectivement pas dire pour autant que le document soit pas un faux.
1  1 
Avatar de 23JFK
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 16/01/2019 à 17:23
Avec la généralisation des documents numérique, l'argument de la police qui n'existait pas au moment de la rédaction du document ne va plus être recevable, les logiciels pouvant substituer une police par une autre.
0  2