Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La situation numérique française est "alarmante"
La France de 2010 "est au niveau de la Corée du sud en 2001"

Le , par Katleen Erna

0PARTAGES

2  0 
La situation numérique française est "alarmante", la France de 2010 "est au niveau de la Corée du sud en 2001"

Le groupe de réflexion Renaissance Numérique, think-tank français composé de membres spécialisés sur les dossiers du numérique (professionnels et chercheurs), a dévoilé hier les résultats de son étude consacrée au paysage numérique français.

L'organisation qui se veut indépendante de tout parti politique a présenté un bilan numérique de notre territoire pour la période allant de 2005 à 2010. Et les chiffres ne sont pas bons, synonymes d'une trop grande fracture numérique.

En retard sur bon nombre de nations, "la France vient tout juste d’atteindre le niveau de connexions de la Corée du Sud… de 2001 !".

Six "états catastrophiques" sont évoqués. Guillaume Buffet, co-président de Renaissance Numérique, se désole : « Nous sommes très loin des ambitions que nous avons pour notre pays. Le constat que nous faisons de la situation actuelle est un pavé jeté dans la mare, les indicateurs sont clairement dans le rouge ! En un mot, c’est alarmant ».
Le groupe tablait en effet sur 80% de foyers reliés au World Wide Web, et constate qu'on en est encore bien loin.

Pour montrer "l'urgence qu'il y a à agir", Renaissance Numérique lâche des chiffres. Sur six thèmes :

- Au 3e trimestre 2010, seulement 2 foyers français sur 3 sont connectés à internet : la France de 2010 est au niveau de la Corée du sud en 2001 ;

- Moins d’une PME française sur deux (48%) dispose d’un site internet : la France est à 13 points en dessous de la moyenne européenne ;

- Les start-ups numériques ne représentent que 2,1% des créations d’entreprises : les entreprises de l’internet se créent à l’étranger ;

- Le chiffre d’affaire du e-commerce français ne représente même pas la moitié de celui réalisé au Royaume-Uni (25 milliards contre 56) ;

- Les écoles élémentaires comptent 11 élèves pour un seul ordinateur. Existe-t-il même une ambition sur le numérique ?

Renaissance Numérique a ensuite présenté la synthèse de l’étude qu’elle a réalisée au 2e trimestre 2010 sur les politiques régionales en matière de numérique. Si elle salue les initiatives de 5 régions (Île de France, Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées, Aquitaine et Auvergne), elle en appelle à plus de coopération avec les autres collectivités, les CCI, les rectorats et les associations professionnelles.

Cet état des lieux ne doit pas pour autant nier quelques signes encourageants. Renaissance Numérique a estimé, à partir du bilan de ses propres actions, que la centaine de réunions tenues en près de cinq ans avait porté ses fruits. Huit des quinze propositions de son livre blanc publié en 2007 (« 2010, l’Internet pour tous ! »), ont été engagées. La plus emblématique d’entre elles était l’entrée du numérique dans un portefeuille gouvernemental, qui a effectivement vu le jour avec le Secrétariat d’Etat au numérique, aujourd’hui regroupé avec l’Industrie et l’Energie.

L’investissement de Renaissance Numérique a également permis la généralisation du reconditionnement d’ordinateurs, l’autorisation du don de matériel informatique par les entreprises à leurs salariés sans taxation et la progression de l’accessibilité du Net pour les personnes mal et non-voyantes. Deux opérations on été lancées : « Banlieue 2.0 », visant à proposer des actions concrètes pour que le numérique favorise l’emploi les jeunes dans les banlieues, et « Rentrée 2.0 », visant à équiper des écoles primaires et des foyers à faibles revenus avec des ordinateurs reconditionnés, favorisant en même temps la création d’emplois de réinsertion sociale.

La co-présidente Christine Balagué, se félicite que le Think Tank soit « devenu un interlocuteur privilégié, écouté et respecté : du Sénat américain au Parlement français en passant par l’Union européenne et les collectivités territoriales, Renaissance Numérique est systématiquement auditionnée, son avis sollicité et ses positions reprises . Nous devons poursuivre notre démarche, car la société du numérique citoyen n’est pas encore une réalité en France ».

C’est ainsi que les recommandations établies à l’occasion du plan de relance numérique et du grand emprunt ont été intégrées aux choix retenus par le Gouvernement. Renaissance Numérique salue cet effort tout en restant vigilante sur le suivi et le retour des investissements sélectionnés, en particulier sur les 4,5 milliards d’euros consacrés au numérique dans le cadre du grand emprunt.

En conclusion, Renaissance Numérique a estimé que l’action des Secrétaires d’Etat au numérique qui se sont succédés n’était pas suffisante, eu égard à l’état actuel de la société numérique française. De nombreux chantiers restent inachevés.

Le Think Tank en a enfin appelé à cesser de stigmatiser l’internet comme un lieu dangereux et a demandé une mobilisation d’envergure, à la hauteur des ambitions qui sont les siennes pour le développement du numérique tous, dans une optique citoyenne. Renaissance Numérique a ainsi annoncé que l’année 2011 serait consacrée à la rédaction d’un grand programme numérique en vue de la préparation des débats lors des élections présidentielles de 2012.

Source : Communiqué de presse de Renaissance Numérique

Pensez-vous que la situation numérique en France soit si désastreuse ? Comment le pays en est-il arrivé là ? Quelles solutions pour y remédier ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Virgil Scipion
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 24/11/2010 à 16:40
Le Français sur trois qui n'a pas de connexion, est-ce parce qu'il ne peut pas ou parce qu'il ne veut pas ?
On est quand même dans un pays de vieux, et la plupart des vieux n'ont aucun besoin d'une connexion permanente au Net. Quand ils en ont besoin une fois par an, ils vont voir leurs voisins, leurs potes ou leur famille.

Idem pour les entreprises, à quoi sert un site Internet pour un mec qui n'a rien à montrer et dans un domaine où l'on ne fait pas l'association avec son métier

Ces mecs confondent allègrement ce qui est réellement "alarmant", comme des écoles en manque de moyen, et ce qui n'est qu'un état de fait propre à ce pays sans que cela soit un problème.
4  0 
Avatar de Guilp
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 23/11/2010 à 20:35
Arguments subjectifs :

De un, je ne vois pas en quoi avoir plus de connectés à internet ou plus d'ordinateurs par famille est "une bonne situation" numérique.

Quand on voit la jeunesse coréenne perdre son temps comme dans nul autre pays sur des jeux onlines 24h/24... si c'était mes enfants, je m'enorgueillirais de ne pas avoir de connexion à internet.

J'ai aussi déjà pu constater dans certains pays latin-américain que les ordinateurs étaient dans les écoles primaires et secondaires (avec les cours de programmation qui vont avec) depuis les années 80. Pourtant, le niveau d'éducation à la sortie du lycée y est bien plus bas qu'en France (ou autres pays européens) où on mettait plus l'accent sur de la vraie éducation.

Arguments objectifs (tentative ^^) :

De plus, je trouve que c'est une grande erreur de mesurer sa "situation" uniquement en la comparant avec les chiffres d'un autre pays!!

Les Hollandais se déplacent plus à vélo, plutôt qu'en voiture, que les Américains : est-ce que ça veut dire que leur situation automobile est désastreuse???

Il faut mesurer sa situation en fonction de ses propres besoins.

En plus, la situation dépend vraiment d'un pays à un autre :
Quand je regarde dans la plupart des pays d'Amérique latine, quasi personne n'a de connexion internet à la maison. Pourtant, il y a des centaines et centaines de cybercafés dans toutes les villes. Tout le monde a internet en bas de chez soi dans la rue, pour pas cher. C'est une autre forme de se développer numériquement. Et si on ne fait que comparer certains chiffres d'un pays à un autre, ça ne veut strictement rien dire sur la vraie situation numérique du pays.

La situation numérique se mesure sur l'accessibilité à internet, et non pas au rapport de population connecté à internet. Si tout ceux qui sont tentés d'avoir internet, l'ont, alors tout va bien! A quoi ça sert que ceux qui n'en ont rien à faire des ordinateurs, en aient?

En France, tout le monde peut facilement avoir internet, et à la vue des salaires, un ordinateur est accessible. Après, si seulement X% de la population décide d'en avoir un, c'est leur choix! Si un autre pays a plus de % de population connecté à internet, ça ne veut pas dire que leur situation numérique est meilleure (pour une capacité égale à se connecter à internet, bien sûr)
3  0 
Avatar de Nathanael Marchand
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 23/11/2010 à 18:42
- Au 3e trimestre 2010, seulement 2 foyers français sur 3 sont connectés à internet : la France de 2010 est au niveau de la Corée du sud en 2001 ;
On a ptet pas la même répartition sur le territoire faut dire...

- Moins d’une PME française sur deux (48%) dispose d’un site internet : la France est à 13 points en dessous de la moyenne européenne ;
En effet c'est problèmatique mais vu les mentalités francaises (un recours aux pages-jaunes est bien souvent préféré par les "anciens" est ce nécessaire?

- Les start-ups numériques ne représentent que 2,1% des créations d’entreprises : les entreprises de l’internet se créent à l’étranger ;
Un trop de start-ups numériques n'a t il pas ammené à l'éclatement de la bulle internet dans les années 2000?

- Le chiffre d’affaire du e-commerce français ne représente même pas la moitié de celui réalisé au Royaume-Uni (25 milliards contre 56) ;
Ca reste de la vente par correspondance, chose qui n'est pas non plus forcément dans la mentalité francaise!

- Les écoles élémentaires comptent 11 élèves pour un seul ordinateur. Existe-t-il même une ambition sur le numérique ?
Est ce vraiment utile?
4  2 
Avatar de grafikm_fr
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 23/11/2010 à 18:49
Citation Envoyé par Katleen Erna Voir le message
Au 3e trimestre 2010, seulement 2 foyers français sur 3 sont connectés à internet : la France de 2010 est au niveau de la Corée du sud en 2001 ;
J'adore quand on compare deux pays avec une densité de la population variant de facteur 4, une superficie 5,5 fois moindre et une mentalité culturelle totalement différente.

Par contre, si on prends des données de l'OCDE sur le nombre de connexions haut débit pour 100 habitants, on constate que l'écart entre la Corée et la France n'est que de 4 points (32 contre 28):

http://opendata.socrata.com/dataset/...ants/iv8c-96ia

Alors d'accord ce sont des connexions haut débit et pas toutes les connexions m'enfin ça montre bien que l'écart n'est pas énorme.

Citation Envoyé par Katleen Erna Voir le message
Les écoles élémentaires comptent 11 élèves pour un seul ordinateur.
Franchement, on s'en passe volontiers. Sinon, on assiste à un paradoxe: on a plus d'ordinateurs et Internet chez soi (voire sur son mobile) mais les élèves ont de plus de mal à apprendre et à écrire...
4  2 
Avatar de air-dex
Membre expert https://www.developpez.com
Le 23/11/2010 à 19:32
Citation Envoyé par Katleen Erna Voir le message

Quelles solutions pour y remédier ?
3 solutions :
  • Sortir les gens du carcan "Informatique = trucs compliqués". Ça ne peut que créer de l'engouement autour des nouvelles technologies avec les conséquences heureuses que ça aura. L'informatique n'est pas plus compliqué que les BTP ou la mécanique, mais ça les gens ne s'en rendent même pas compte.
  • Arrêter de taxer/taper sur Internet pour un oui ou pour un non. Ça finit d'enfermer les gens dans le carcan ci-dessus car ils en auront peur.
  • Lorsqu'une nouvelle technologie (car hélas, le débat ne se limite pas au numérique) arrive, NE PLUS faire : Paris/Lyon/Marseille tout de suite puis "les autres" plus tard. Ça se voit avec le GSM, le Haut Débit, la fibre optique, la 3G, le TGV et j'en passe. Et le couvert sera remis avec la 4G dont le début de la mise en place se fera avant même que tout le monde ait la 3G . Je parie qu'en 2025, la couverture 4G sera celle de la 3G actuelle avec certaines régions accusant une à deux "G" de retard. Va faire adhérer les gens à ton projet numérique s'ils n'en voient pas les retombées bénéfiques dans leur vie quotidienne.
3  1 
Avatar de notia
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 23/11/2010 à 19:40
Citation Envoyé par grafikm_fr Voir le message
J'adore quand on compare deux pays avec une densité de la population variant de facteur 4, une superficie 5,5 fois moindre et une mentalité culturelle totalement différente.
On parle surtout d'une ambition, d'une volonté de s'orienter vers les nouvelles technologies.
Faire la comparaison entre la france et la corée du sud peut avoir un sens si tu compares la volonté des 2 pays à aller dans cette direction.
Bon en france, on peut vraiment douter de l'engagement des politiques pour le developpement des nouvelles technologies (Hadopi, taxe FAI, taxe google, taxe smartphone, taxe ipad, taxe cd, stigmatisation de l'internet et du numérique en général ....)
3  1 
Avatar de notia
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 23/11/2010 à 21:35
Citation Envoyé par Guilp Voir le message

En France, tout le monde peut facilement avoir internet, et à la vue des salaires, un ordinateur est accessible...
Ca dépend de ce que tu entends par avoir internet. Si tu parles 512K effectivement c'est facile, à partir du haut débit c'est autre chose; J' en suis même arrivé au stade où avant de m'installer dans un appart je vérifie le débit. Et on a de sacrés surprises même en région parisienne, ce qui n'est pas normale
2  0 
Avatar de Lung
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 24/11/2010 à 8:29
Citation Envoyé par Guilp  Voir le message
[U]En France, tout le monde peut facilement avoir internet,

A notre époque, je ne suis pas sûr qu'avoir du 56k soit considéré comme avoir internet.
2  0 
Avatar de Louis Griffont
Inactif https://www.developpez.com
Le 24/11/2010 à 9:56
- Au 3e trimestre 2010, seulement 2 foyers français sur 3 sont connectés à internet : la France de 2010 est au niveau de la Corée du sud en 2001 ;
Et ? Ça nourrit et ça loge, d'avoir internet ?

- Moins d’une PME française sur deux (48%) dispose d’un site internet : la France est à 13 points en dessous de la moyenne européenne ;
Quel est l'intérêt d'un site internet pour une entreprise ? Juste je fait d'en avoir un, ou ça apporte vraiment quelque chose ?

- Les start-ups numériques ne représentent que 2,1% des créations d’entreprises : les entreprises de l’internet se créent à l’étranger ;
Les start-ups, c'est pas ce qui a fait faire faillite à un grand nombre de personne il y a de cela pas si longtemps ?
Start-up => Quick down !

- Le chiffre d’affaire du e-commerce français ne représente même pas la moitié de celui réalisé au Royaume-Uni (25 milliards contre 56) ;
Et si on comparait le nombre d'emplois du commerce traditionnel par rapport à celui du e-commerce ?

- Les écoles élémentaires comptent 11 élèves pour un seul ordinateur. Existe-t-il même une ambition sur le numérique ?
Déjà, qu'ils ne savent ni lire, ni écrire, ni compter ... A quoi bon qu'ils aillent sur des forums si c'est pour écrire en SMS ?

Ce qui me fait rire aussi, c'est qu'il n'est pas noté que nous avons l'internet parmi le moins cher du monde, il me semble !
2  1 
Avatar de Filippo
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 24/11/2010 à 10:27
Bonjour,
il y a a mon avis au moins deux problèmes distincts.

La France connait en effet une forte inégalité d'infrastructures sur le territoire.

Par ailleurs pour faire de l'internet il faut avant tout posséder et savoir se servir d'un pc; ça peut paraître anodin mais les personnes qui n'ont pas grandi avec l'informatique démocratisée peuvent éprouver des appréhensions à s'équiper.

1  0