Les éditeurs français de logiciels sous-représentés dans le Top 100 européens
Dominés par les américains, selon OC&C

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Pour la deuxième année consécutive, OC&C Strategy Consultants a analysé en détail les performances des éditeurs de logiciels sur le marché européen en collaboration avec Rothschild Global Financial Advisory.

Le point le plus important de cette étude est que les 100 premiers éditeurs en Europe ont bien resisté à la crise avec une baisse moyenne de seulement 0,6 % de leur chiffre d'affaires sur l'année écoulée. La plupart des éditeurs ont résisté à la récession grâce à la stabilité de leurs contrats de maintenance et d’assistance, des services attachés visiblement très lucratifs

Mais les applications se portent bien également.

Les applications généralistes, qui sont les plus répandues parmi les éditeurs, sont certes parmi plus rentables (à l’image d’Oracle dont la profitabilité atteint des sommets). Mais la croissance est bien meilleure pour les sociétés spécialisées sur un secteur (+6,3%).

Il en va de même pour la demande pour les logiciels de back office (Finance / RH / ERP / CRM) qui ne cesse de progresser en raison des contraintes de plus en plus nombreuses qui pèsent sur les processus d’entreprise. D’où l’essor de champions nationaux comme le britannique Sage ou le néerlandais UNIT4.

A l’opposé, le marché des applications « industrie » baisse de 15,5%.

Si les éditeurs européens se portent bien, il y a tout de même un petit bémol. Le marché européen des éditeurs de logiciels est dominé par les entreprises américaines et leurs filiales (qui totalisent 65% du marché).

Un bémol qui se transforme en mauvaise nouvelle au niveau français. Les éditeurs héxagonaux sont sous-représentés dans ce classement.

Cegedim est le 1er éditeur français et 17ème européen. Il est spécialisé dans les logiciels santé. D'après l'étude, en France, les éditeurs réussissent surtout dans les applications « sectorielle » et « entreprise ». Cependant, ils ne sont que 9 éditeurs à figurer dans le palmarès 2010.

Deuxième enseignement, le marché est de plus en plus concentré : les 10 premières sociétés en chiffre d’affaires représentent environ 58% du marché total

Les 100 premiers éditeurs représentent 52Md€ de chiffre d'affaires et 14Md€ de résultat opérationnel. La marge moyenne s’élève à 25% ce qui dénoterait une industrie prospère.

OC&C Strategy Consultants décerne par ailleurs des satisfécits à Microsoft, IBM, Oracle et SAP (qui domine en Europe) pour leur bonne visibilité.

D'autres éditeurs sont également à la fête. Pour la croissance du chiffre d’affaires, les 5 meilleures entreprises sont cette année : Kaspersky Lab (+92%), iSoft, Salesforce.com, Activision Blizzard, CompuGroup.

« Le bon classement de Salesforce.com illustre l’essor du SaaS en Europe », explique les auteurs du rapport. « Les éditeurs de logiciels « divertissement » sont les plus volatils en raison de l’influence de produits phare à l’image des très mauvaises performances de l’américain Take-Two Interactive et des succès de Activision Blizzard liés à son jeu Guitar Hero ».

Pour les analystes, se pose le problème récurrent de l’émergence de nouveaux champions en Europe. Les difficultés pour les éditeurs de créer des solutions communes à toute l’Europe est un début d'explication. L'accès plus restreint aux capitaux à long terme qu’aux Etats-Unis en serait une autre.

Et vous ?

De votre vécu professionnel, trouvez-vous que les éditeurs français sont à la traîne ?
Et que le secteur a bien résisté à la crise (notamment grâce aux contrats de maintenance) ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Arnard Arnard - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 22/11/2010 à 14:52
Le classement pour les intéressés : http://www.itrmanager.com/articles/1...el-europe.html

Une boite polonaise fait 100% de CA en Europe, impressionnant
Avatar de jacqueline jacqueline - Membre habitué https://www.developpez.com
le 22/11/2010 à 15:39
C'est un peu bidon comme étude.

Dassault Systems avec la vente de ses logiciels de CAO fait le double du chiffre indiqué dans cette étude ( et ils ne font que ça ), au niveau mondial , et le double de Siemens avec son NX ( un comparatif des CA des leaders mondiaux de la CAO ).

On ne voit pas Lectra ( CFAO de l'habillement ), qui fait un bon score en export mondiale.
Avatar de lequebecois79 lequebecois79 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 22/11/2010 à 15:42
ça fait belle lurette que l'europe ne fait pu grand chose niveau logiciel et ce à tous les niveau...

au lieu de payer les américains, ils devraient plutôt créer leur propre solution et ainsi créer de l'emploi ici
Avatar de grafikm_fr grafikm_fr - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 22/11/2010 à 16:02
Citation Envoyé par lequebecois79  Voir le message
au lieu de payer les américains, ils devraient plutôt créer leur propre solution et ainsi créer de l'emploi ici

Bah au niveau de la France t'avait par exemple Business Objects qui a été vendu par ses fondateurs à SAP
Avatar de jacqueline jacqueline - Membre habitué https://www.developpez.com
le 22/11/2010 à 16:34
Citation Envoyé par lequebecois79  Voir le message
ça fait belle lurette que l'europe ne fait pu grand chose niveau logiciel et ce à tous les niveau...

au lieu de payer les américains, ils devraient plutôt créer leur propre solution et ainsi créer de l'emploi ici

Par contre dans les composants spécifiques ( microcapteurs et et circuits intégeés ), et les substrats , haute valeur ajoutée, on est pas trop mauvais..

Mais de 1964 à 1990 , on a englouti 44 milliards de francs chez Bull, qui a coulé toutes les boites, que l' Etat a obligé à fusionner avec Bull, dont une qui exportait : Sems deuxième fabricant mondial de calculateurs industriels, après avoir coulé la SEA.

Pendant ce temps, Digital et Cray se sont montés avec moins de 100 millions de dollars et avec deux ou trois ingés..

Tout celà pour faire un monstre pour concurrencer IBM.

Super bouquin de J-P Brulé ex-patron de Bull ( en CDD ) : "L'informatique malade de l' Etat". ( mais moi j' aurais laissé couler Bull qui a ruiné ses actionnaires en 1964 ). On a bouffé 44 milliards qui ne sont pas allés à la recherche.

On a aussi oublié la filière composants . Ca repart avec le pôle Minatec à Grenoble, avec le LETI. ( CEA ) et des nouvelles boites comme Soitec, Spintec, Sofradir, Ulis, Movea, et kalray ( microproc haut de gamme )
Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 22/11/2010 à 17:30
Citation Envoyé par jacqueline  Voir le message
C'est un peu bidon comme étude.

Dassault Systems avec la vente de ses logiciels de CAO fait le double du chiffre indiqué dans cette étude ( et ils ne font que ça ), au niveau mondial , et le double de Siemens avec son NX ( un comparatif des CA des leaders mondiaux de la CAO ).

+1
ça fait des mois qu'on le dit...
Citation Envoyé par lequebecois79  Voir le message
ça fait belle lurette que l'europe ne fait pu grand chose niveau logiciel et ce à tous les niveau...

au lieu de payer les américains, ils devraient plutôt créer leur propre solution et ainsi créer de l'emploi ici

mouais......et Ubi Soft Montréal c'est une boite d'origine canadienne ?
et puis ici à part RIM et son blackberry qui se fait dépasser par le IPhone, pas grand chose...
Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 22/11/2010 à 17:34
Citation Envoyé par Gordon Fowler  Voir le message
et des succès de Activision Blizzard liés à son jeu Guitar Hero


pour info Vivendi a des parts dans Activision Blizzard et auparavant Blizzard appartenait à Vivendi Universal
Avatar de grafikm_fr grafikm_fr - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 22/11/2010 à 18:09
Citation Envoyé par Mat.M  Voir le message
pour info Vivendi a des parts dans Activision Blizzard et auparavant Blizzard appartenait à Vivendi Universal

Il appartient toujours à Vivendi Universal (à 60% certes, mais c'est un contrôle majoritaire

Citation Envoyé par Gordon Fowler  Voir le message
et des succès de Activision Blizzard liés à son jeu Guitar Hero »[/I].

Call of Duty et WoW, ça compte aussi dans l'histoire...
Avatar de gwinyam gwinyam - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 23/11/2010 à 15:25
Je citerai non seulement Dassault Systèmes qui fait un CA carrément dingue et je citerai aussi Axway, une filiale de Sopra actuellement, qui fait aussi de très bons scores. D'ailleurs Sopra est classé dans cette liste mais c'est une société de conseil et d'audit.
Pour avoir bossé dans ces deux boîtes, j'ai pas eu l'impression qu'elles étaient à la traîne, loin de là.
Franchement pas glorieux ce classement, il y a des trucs qui collent pas.

Pour Blizzard, vous avez oublié Diablo aussi les mecs. Et Warcraft aussi, il y a pas que WoW dans cet univers
Avatar de Virgil Scipion Virgil Scipion - Membre habitué https://www.developpez.com
le 24/11/2010 à 17:04
Et moi ? Bonne question, je suis en plein dedans

Bin aucune crise, c'est plutôt tranquille, faut dire que les gens ont toujours besoin de manger, donc tant que les marchandises circulent on aura du boulot.
Et puis les crises sont temporaires, alors que les bons softs sont difficiles à trouver et qu'un type censé va pas changer pour gagner une poignée de dollars et perdre des semaines de boulot.

Mais niveau classement, bin vu notre humble CA, on doit être à la 98 765ème place
Offres d'emploi IT
Architecte sécurité des systèmes d'information embarqués H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY
Responsable transverse - engagement métiers H/F
Safran - Ile de France - Corbeil-Essonnes (91100)
Architecte et intégrateur scade/simulink H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil