Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Oracle accusé de pratiques anticoncurrentielles sur la maintenance
Des produits Sun Microsystems, l'affaire ira en Justice

Le , par Katleen Erna

0PARTAGES

2  1 
Oracle accusé de pratiques anticoncurrentielles sur la maintenance des produits Sun Microsystems, l'affaire sera portée devant la Justice

La Service Industry Association (groupement de 125 entreprises locales spécialisée dans la maintenance informatique après-vente) vient de déposer plainte auprès du ministère américain de la Justice. Elle accuse Oracle de se la jouer chasse gardée lorsqu'il s'agit de maintenance, car la firme aurait modifié sa politique dans ce domaine concernant les produits Sun Microsystems.

Les nouvelles conditions ne favoriseraient pas le recours à des compagnies tierces pour la maintenance matérielle, d'après la SIA.
Les utilisateurs de technologies Sun seraient fortement incités à faire appel aux services internes d'Oracle, et ceux ayant eu l'audace de se lier avec un prestataire extérieur devraient s'acquitter de droits de requalification.

Une situation problématique, que la SIA avait déjà fait remarquer à Oracle en mai 2010 dans un courrier salé, où les termes "pratiques anti-concurrentielles et déloyales" étaient lâchés (et qu'Oracle a violemment réfuté).

Pour en revenir à la maintenance des produits Sun, elle représente 2.4 milliards de dollars par an. Une jolie somme. Mais dont la moitié est générée par des entreprises indépendantes, dont les tarifs sont en moyenne inférieurs de 35% à ceux pratiqués par Oracle, à services équivalents.

Oracle semble bien décidé à récupérer tous ses clients. Y parviendra-t-il ?

Source : SIA

La plainte de la SIA vous semble-t-elle justifiée ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de cbleas
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 20/11/2010 à 15:56
Code : Sélectionner tout
1
2
3
Vraiment pauvre Java, pauvre NetBeans et pauvre MySql.
Franchement leur créateur doivent être dégouté de ce qu'oracle fait de leurs créations
leur créateur ont vendu donc pour eux pas de problèmes
3  1 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 21/11/2010 à 21:28
Citation Envoyé par B.AF Voir le message
Ca me parait relativement normal.
Un société a des clients et des employés, des gens proposent des services en concurrence directe de la société en cassant les prix, la société essaye en retour de récupérer son chiffre manquant.

C'est un peu une fois de plus de l'anti-oracle primaire. Je trouve même plutôt ça rassurant dans le sens où Oracle sait identifier malgrè la taille de son groupe ses failles de chiffre, et clairement, la faute est plutôt dans le laxisme de Sun.
Moi, là, tout de suite, j'aimerais 10 millions d'euros, et je trouve anormal de ne pas les avoir !

Soyons sérieux... Le fait qu'une entreprise veuille se faire un maximum de pognon avec les produits qu'elle vend est une évidence qu'il est inutile de rappeler. Ca ne veut toujours pas dire qu'elle a le droit de faire ce qu'elle veut. Je ne vois donc pas en quoi c'est une excuse pour des pratiques anticoncurrentielles, par exemple.

Le fait que des entreprises tierces arrivent à survivre en pratiquant des tarifs inférieurs à Oracle sur des services autour de produits sur lesquels Oracle garde la mainmise démontre très clairement qu'ils ne cassent en aucun cas les prix : Oracle ayant une bien meilleure maitrise de ces technologies n'a aucune excuse pour ne pas être moins cher à prestation égale !

Si on te suit, ce qui est normal, c'est ce que le fournisseur décrete. Et là, ça me démange, parce que moi, je suis le client, dans le cas d'Oracle. Et moi, je trouve normal de payer mes logiciels et mes prestations le moins cher possible. Je trouve aussi normal de ne pas subir de vente forcée de prestation si j'achète un produit Oracle. Je trouve normal d'avoir le choix de mon prestataire.

Concernant les prix, la normalité ne devrait pas être un concept aussi fluctuant. Je trouverais plutôt normal qu'on prenne en compte certains éléments plus objectifs, comme le prix de revient de la prestation, l'évolution de ce prix dans le temps ou les tarifs couramment pratiqués par la concurrence.
2  0 
Avatar de Toshy62
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 20/11/2010 à 9:04
Vraiment pauvre Java, pauvre NetBeans et pauvre MySql.
Franchement leur créateur doivent être dégouté de ce qu'oracle fait de leurs créations
5  4 
Avatar de exodev
Membre averti https://www.developpez.com
Le 20/11/2010 à 18:32
Citation Envoyé par B.AF Voir le message
Ca me parait relativement normal.
Un société a des clients et des employés, des gens proposent des services en concurrence directe de la société en cassant les prix, la société essaye en retour de récupérer son chiffre manquant.

C'est un peu une fois de plus de l'anti-oracle primaire. Je trouve même plutôt ça rassurant dans le sens où Oracle sait identifier malgrè la taille de son groupe ses failles de chiffre, et clairement, la faute est plutôt dans le laxisme de Sun.
Avec Oracle qui tourne allègrement à plus de 40% de marges, c'est sûr appliquer une marge moindre fait un peu "cassage de prix"...

Et généralement pour récupérer son chiffre manquant, on baisse sa marge ou on adapte son offre au lieu d'appliquer une taxe au client qui à l'outrecuidance de préférer le support d'une société tierce.

Pour Oracle, le client est ro... riche
2  1 
Avatar de CIFQ_Drew
Membre averti https://www.developpez.com
Le 20/11/2010 à 19:30
Vraiment pauvre Java, pauvre NetBeans et pauvre MySql.
La communauté Java n'est pas heureuse de la fusion en effet.

Cependant Netbeans est totalement indépendant d'Oracle (Oracle n'étant qu'un sponsor), et MySQL, de ce que j'en comprends, n'ont rien à reprocher de la politique de leur nouveau patron.

OpenOffice et OpenSolaris aurait été de meilleur exemple.

Pour ce qui est de la poursuite, nous verront bien ce qu'il en adviendra. Peut-être existe-t-il une solution entre les deux "groupes".
1  0 
Avatar de dourouc05
Responsable Qt & Livres https://www.developpez.com
Le 20/11/2010 à 20:05
Citation Envoyé par exodev Voir le message
Pour Oracle, le client est ro... riche
Certains commerçants ont d'ailleurs pour devise :

Le client est roi ; moi, je suis l'empereur.
Je crains que nous ne soyons dans le même problème... Et c'est le client qui va trinquer...
2  1 
Avatar de B.AF
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 20/11/2010 à 21:04
Citation Envoyé par exodev Voir le message
Avec Oracle qui tourne allègrement à plus de 40% de marges, c'est sûr appliquer une marge moindre fait un peu "cassage de prix"...

Et généralement pour récupérer son chiffre manquant, on baisse sa marge ou on adapte son offre au lieu d'appliquer une taxe au client qui à l'outrecuidance de préférer le support d'une société tierce.

Pour Oracle, le client est ro... riche
C'est justement je trouvez des avis très négatifs. Je veux dire que personne ne parle que la plupart des voitures aujourd'hui ne soit plus réparables par un garagiste sauf si celui -ci achéte cher une valise de maintenance pour chaque modéle et que cela entraine la fermeture des petits garagistes, personne ne parle non plus des grands groupes qui n'acceptent plus de travailler avec des PME ou des startups, personne ne parle de la politique de prix exhorbitante de Google sur la publicité...Et depuis 3 mois, dès qu'Oracle fait ou dit quelque chose, c'est la cabale et c'est quasiment à la mode.
Pourtant à l'époque, JBoss faisait des procés aux gens qui voulaient écrire un ouvrage sur JBoss alorq que finalement c'est identique : Une société a un produit et des gens fondent une activité sur le service autour du produit.

Monter une activité qui est une expertise sur un produit externe, de toute façon c'est accepter qu'un jour le propriétaire veuille récupérer son du. C'est un risque constant.

Oracle a toujours été cher. Faire 40% de marge, et pourquoi pas ? Il y a des produits, une innovation, une industrie. Cependant, il serait juste utile aussi d'utiliser des chiffres réels et surtout VRAIS : Résultats Oracle.
On est dans les 20%. Ce qui est un standard de l'industrie logicielle; rien de plus rien de moins. Et on voit effectivement qu'il y a une baisse de l'activité service. Donc c'est une décision qui a du sens économiquement.

Ellison reste un des grands capitaine d'entreprise de ce siécle je ne le vénére pas mais je me sens bien incapable de faire ce qu'il a réalisé), que j'ai rencontré professionnellement des collaborateurs d'Oracle et que le service est cher, mais il est aussi bon, et que je trouve que juger pour démolir, c'est toujours beaucoup plus simple.

Il suffit aussi de faire un comparatif rapide entre les chiffre d'Oracle, les chiffres de Sun pour comprendre que la part des revenus issus de l'activité de Sun reste marginale et qu'il faut laisser du temps au temps pour mesurer comment Oracle va évoluer et exploiter la technologie Sun.
3  2 
Avatar de Philippe Bastiani
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 21/11/2010 à 14:54
Citation Envoyé par CIFQ_Drew Voir le message
La communauté Java n'est pas heureuse de la fusion en effet.
C'est clair... la position d’Oracle vis-à-vis des logiciels libres n'est pas nouvelle!
D'un autre cîté, la libération du code par SUN (Java et StarOffice) n'a pas été une franche réussite pour cette société... et, au final non plus pour la communauté !

Oracle souhaite rentabiliser sont achat: dans cette affaire et celle qui l'oppose à Google, la justice dira si Oracle outre-passe les règles du marché. Mais franchement dans l'un et l'autre cas, ces évènements sont bien loin de la communauté Java. N'est-ce pas ni plus ni moins qu'une lutte commerciale ?

Citation Envoyé par CIFQ_Drew Voir le message
Cependant Netbeans est totalement indépendant d'Oracle (Oracle n'étant qu'un sponsor), et MySQL, de ce que j'en comprends, n'ont rien à reprocher de la politique de leur nouveau patron.
Pour Mysql... pas si sûr ! Voir les forks...

Citation Envoyé par CIFQ_Drew Voir le message
OpenOffice et OpenSolaris aurait été de meilleur exemple.
OpenOffice : le fork LibreOffice n'est qu'une émancipation du projet ! Il y a divorce c'est clair mais il m'est difficile de donner tous les tords à Oracle quand on regarde les autres contributeurs d'OOo: Google, IBM, Redhat, Novell... Ces sociétés n'avaient-elles pas quelques intérets à pousser au divorce quand on sait qu'Oracle détient le nom OpenOffice...

OpenSolaris: quel était l'intéret d'Oracle dans ce projet ? Qui utilise cet distrib ? Le coup donner à l'open source n'est, IMHO, qu'anecdotique dans les faits.

De manière générale, on voit avec la crise que de nombreuses sociétés retirent leurs contributions des projets Open Source... Oracle n'est qu'un exemple ! Au fond si Oracle fait de la marge... tant mieux pour Java et sa communauté !
1  0 
Avatar de jayfaze
Membre actif https://www.developpez.com
Le 20/11/2010 à 20:05
Pour open solaris, ya eu un fork : open indiana.

Sinon quand on sait que la citation prefere de larry ellison c'est

"It's not enough that I succeed, everyone else must fail" ca en dit long sur les decision prises par Oracle.
1  1 
Avatar de grafikm_fr
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 20/11/2010 à 21:25
Citation Envoyé par B.AF Voir le message
Oracle a toujours était cher. Faire 40% de marge, et pourquoi pas ? Il y a des produits, une innovation, une industrie. Cependant, il serait juste utile aussi d'utiliser des chiffres réels et surtout VRAIS : Résultats Oracle.
On est dans les 20%.
Non, 20% c'est le résultat dans le tableau (1,189 de résultat pour 6,404 de revenue).
La marge est plus dure à calculer avec ce tableau, mais l'OP étant déjà à 29%, ça m'étonnerait pas qu'on arrive à 40%. J'ai juste la flemme de faire le retraitement un samedi soir
1  1