La transition de l'IPv4 à l'IPv6 pourrait rendre l'Internet instable
Pour une période pouvant atteindre plusieurs années

Le , par Katleen Erna, Expert éminent sénior
Mise à jour du 12.11.2010 par Katleen
La transition de l'IPv4 à l'IPv6 pourrait rendre l'Internet instable pour une période pouvant atteindre plusieurs années, d'après Vint Cerf

Vint Cerf, un pionnier en informatique que certains considèrent comme le père du Net s'est exprimé cette semaine concernant le changement de protocole des URLs.

Ce changement, nécéssaire pour que le web puisse poursuivre son expansion, l'inquiète. Il en veut également aux entreprises, qui "ne voient pas assez loin" et qui n'ont pas prévu la migration plus tôt.

En effet, il va falloir passer de l'IPv4 (qui sera vraisemblablement saturé en janvier 2012) à l'IPv6.

Et la transition pourrait être chaotique, puisque les deux systèmes d'adresses ne sont pas compatibles entre eux.

Durant la conversion, certaines pages pourraient devenir inaccessible (car encore en IPv4). Et donc, même si le Net ne connaitra pas un crash total, il pourrait souffrir de certaines zones d'ombre.

Une instabilité qui pourrait s'étendre sur plusieurs années, d'après Vint Cerf, qui précise que son actuel employeur, Google, a mis 3 ans à mettre en service la totalité de son réseau IPv6.

Actuellement, seul 1% des données qui transitent sur le web le sont dans des paquets IPv6.

Et les nations ne sont pas égales en termes de bons élèves concernant la transition. La Chine et la République Tchèque sortent du lot avec le meilleur taux d'adoption du nouveau protocole.

Source : Interview de Vint Cerf pour la BBC


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de sevyc64 sevyc64 - Modérateur https://www.developpez.com
le 13/11/2010 à 9:38
En effet, il va falloir passer de l'IPv4 (qui sera vraisemblablement saturé en janvier 2012) à l'IPv6.

Et la transition pourrait être chaotique, puisque les deux systèmes d'adresses ne sont pas compatibles entre eux.

Durant la conversion, certaines pages pourraient devenir inaccessible (car encore en IPv4)
Il me semblait pourtant avoir lu que la totalité des adresses IPv4 était encapsulé dans une plage spécifique de l'IPv6 et que donc, la conversion des adresses IPv4 en IPv6 était relativement simple et parfaitement transparente pour l'utilisateur.

N'est-il pas possible de modifier les couches réseaux des OS, pour que lorsque une adresse IPv4 est interrogée par une application (navigateur ou autre), celle-ci soit automatiquement transformée en IPv6 avant d'être envoyée sur le réseau ?
Avatar de Neko Neko - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 13/11/2010 à 10:46
Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message
Il me semblait pourtant avoir lu que la totalité des adresses IPv4 était encapsulé dans une plage spécifique de l'IPv6 et que donc, la conversion des adresses IPv4 en IPv6 était relativement simple et parfaitement transparente pour l'utilisateur.

N'est-il pas possible de modifier les couches réseaux des OS, pour que lorsque une adresse IPv4 est interrogée par une application (navigateur ou autre), celle-ci soit automatiquement transformée en IPv6 avant d'être envoyée sur le réseau ?
Si, mais ça pose des problèmes de non-unicité des adresses. Quand une partie du réseau est ipv4 seulement.
Example:
Client A: adresse ipv6=2001:10::::::8001
Client B: adresse ipv6=2001:11::::::8001
Envoyant une requête à un serveur compatible uniquement ipv4. Ces 2 adresses seront traduite par la même adresse IPV4. Quand le serveur répond, son FAI va ré-encapsulé en ipv6. Oui mais il manque une partie de l'adresse, au quel des deux envoyer la réponse? Le client ne recevra jamais de réponse.
Avatar de Firwen Firwen - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 13/11/2010 à 11:21
Si, mais ça pose des problèmes de non-unicité des adresses. Quand une partie du réseau est ipv4 seulement.
Example:
Client A: adresse ipv6=2001:10::::::8001
Client B: adresse ipv6=2001:11::::::8001
Envoyant une requête à un serveur compatible uniquement ipv4. Ces 2 adresses seront traduite par la même adresse IPV4. Quand le serveur répond, son FAI va ré-encapsulé en ipv6. Oui mais il manque une partie de l'adresse, au quel des deux envoyer la réponse? Le client ne recevra jamais de réponse.

Oui, ceci dit les NAT/PAT de nos chers Lamda*Box font déjà ce genre de mocheté à tour de bras en v4
Avatar de sevyc64 sevyc64 - Modérateur https://www.developpez.com
le 13/11/2010 à 11:40
Je n'y connais absolument rien en réseau, je vais donc peut-être dire des bétises, mais ....

Envoyant une requête à un serveur compatible uniquement ipv4. Ces 2 adresses seront traduite par la même adresse IPV4
S'il est seulement compatible IPv4 comment peut-il traduire ces adresses IPv6, il ne devrait même pas les reconnaitre.

Et puis ne serait-il pas temps de les mettre à jours ces serveurs ? Un patch logiciel même au niveau du kernel, ça doit être si dur que ça à faire.
Pour info, les OS Microsoft sont full compatible IPv6 depuis XP et Windows Server 2003

Et puis quand je disais de convertir automatiquement les adresses IPv4 en IPv6 au départ, cela sous entendu évidemment que celle-ci soient automatiquement reconverties en IPv4 à l'arrivée par la même couche réseau et de manière tout aussi transparente.

Si, mais ça pose des problèmes de non-unicité des adresses. Quand une partie du réseau est ipv4 seulement.
C'est là qu'est le principal problème. Il ne s'agit pas des terminaux clients, des serveurs, etc ..., mais du matériel entre qui constitue le Réseau (routeurs, switch, backbones, ......).
C'est à ces grands acteurs (Cisco et autres) de se sortir les doigts du c** pour mettre à jours la structure qui les fait vivre avant qu'elle ne s'écroule sur elle-même.

Le client final (que ce soit des entreprises, particuliers ou hébergeurs de services, ...), de tout façon, se mettra à jour sans soucis, mais attendra le dernier moment. Par contre, si le réseau lui-même n'est pas compatible, le client final ne trouvera jamais un intérêt suffisant pour anticiper le mouvement et ne le ferra pas.
Avatar de kain_tn kain_tn - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 13/11/2010 à 14:07
Les adresses IPv6 compatibles IPv4 ne sont plus utilisées dans les mécanismes de transition depuis trois ou quatre ans.

Citation Envoyé par Bourgui Voir le message
Il n'y a pas que les logiciels bas niveau, mais par exemple un logiciel de publicité sur internet va logger l'IP pour éviter les doublons, et il se peut que leur champ en base soit pas ok pour du IP v6 (par exemple).

Pour une simple app web le changement est gérable, mais pour des appli ou OS serveur qui sont sorti alors que l'ipv6 n'existai pas (surtout sur des gros système globaux qui ont tendance a avoir du mal a évoluer avec leur temps) ...
Oui, c'est certain mais c'est pour cette raison que les entreprises concernées doivent commencer à le prévoir, mais malheureusement ce n'est pas toujours le cas. En gros, bien souvent tout ce qui n'est pas quantifiable en terme d'argent ne les intéresse pas; elles vont attendre le moment où il n'y aura plus d'adresses IP...

Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message

Et puis ne serait-il pas temps de les mettre à jours ces serveurs ? Un patch logiciel même au niveau du kernel, ça doit être si dur que ça à faire.
Pour info, les OS Microsoft sont full compatible IPv6 depuis XP et Windows Server 2003
Ce n'est pas forcément un problème de serveurs; les kernels Linux le sont également depuis un bon moment (le seul OS avec lequel j'ai rencontré des soucis en IPv6 c'est MacOSX: j'ai dû rater quelque chose...)

Le souci vient des services proposés (les applications si tu préfère). Certaines ne sont tout simplement pas codées pour de l'IPv6; il faut donc re-coder la couche réseau (en utilisant par exemple la programmation dite "multistack"
Ce sont des modifications assez lourdes, surtout si les applications sont vieilles, si les bibliothèques utilisées sont obsolètes, si les couches applicatives sont complètement mélangées, bref... Tu vois le problème

Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message

Et puis quand je disais de convertir automatiquement les adresses IPv4 en IPv6 au départ, cela sous entendu évidemment que celle-ci soient automatiquement reconverties en IPv4 à l'arrivée par la même couche réseau et de manière tout aussi transparente.
C'est un peu plus compliqué que ça. Pour pallier au manque d'adresses IPv4, on a souvent recours au NAT par exemple.
Or là, avec la multiplication des appareils utilisant l'Internet (téléphones portables, GPS, etc...), il va arriver un moment (~2012) où il n'y aura tout simplement plus d'adresses uniques disponibles...
Il existe aujourd'hui un certain nombre de techniques pour préparer la transition:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Transition_d%27IPv4_vers_IPv6

Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message

C'est là qu'est le principal problème. Il ne s'agit pas des terminaux clients, des serveurs, etc ..., mais du matériel entre qui constitue le Réseau (routeurs, switch, backbones, ......).
C'est à ces grands acteurs (Cisco et autres) de se sortir les doigts du c** pour mettre à jours la structure qui les fait vivre avant qu'elle ne s'écroule sur elle-même.
Pas vraiment. Le matériel récent est déjà compatible IPv6 (et IPv4 bien entendu). Le soucis vient des différents acteurs de l'Internet: les opérateurs et toutes les entreprises qui proposent des services.

Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message

Le client final (que ce soit des entreprises, particuliers ou hébergeurs de services, ...), de tout façon, se mettra à jour sans soucis, mais attendra le dernier moment. Par contre, si le réseau lui-même n'est pas compatible, le client final ne trouvera jamais un intérêt suffisant pour anticiper le mouvement et ne le ferra pas.
En fait c'est le problème du serpent qui se mord la queue.

Si les entreprises, les hébergeurs de services etc ne passent pas en IPv6 le plus tôt possible alors il risque d'y avoir de gros problèmes au moment fatidique.

Pendant la période de transition, il est important que les services proposés le soient aussi bien en IPv4 qu'en IPv6. C'est la seule façon de migrer en douceur et sans problèmes.

Un de mes profs de réseaux à la fac nous avait expliqué que les providers n'avaient pas d'intérêt à pousser à migrer en IPv6 parce que la pénurie d'adresses IPv4 faisait augmenter le prix des adresses publiques (uniques, pour les noms de domaines), et donc que ça leur permettait de gagner beaucoup d'argent.

Pour info, il y a théoriquement un maximum de 2^32 adresses IPv4 disponibles pour une population mondiale de plus de 6 milliards d'habitants, ce qui fait un peu moins de 0.6 adresse IPv4 par personne :/
En IPv6, on passe à 2^128 adresses disponibles, soit plus de 5 * 10^28 adresses par tête!
Avatar de berceker united berceker united - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 13/11/2010 à 21:24
De toute façon ça va être comme pour le "bug de l'an 2000" , les entreprises (PME) se sont intéressés seulement vers le mois de septembre 1999. Pour le cas de l'ipv4 personne n'a l'air de s'y intéressé et la raison est très simple. Mise à part dans les magasines ou site spécialisé vous entendez parlé du risque du manque d'adresse Ip en ipv4 ? Personnellement, non. Tant que ça fait pas l'objet d'un reportage ou d'en parler au JT de 20h personne va se bouger le derrière. Il faut qu'il y ait une volonté politique et limite que cela discuté au G20. Personne ne prend la mesure du problème parce qu'il y a pour l'instant aucune victime.
Avatar de Paul TOTH Paul TOTH - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 15/11/2010 à 6:03
ne manquerait-il pas une FAQ et/ou un tuto IPv6 sur developpez ?
Avatar de sevyc64 sevyc64 - Modérateur https://www.developpez.com
le 15/11/2010 à 9:10
Citation Envoyé par berceker united Voir le message
De toute façon ça va être comme pour le "but de l'an 2000" , les entreprises (PME) se sont intéressés seulement vers le mois de septembre 1999. Pour le cas de l'ipv4 personne n'a l'air de s'y intéressé et la raison est très simple. Mise à part dans les magasines ou site spécialisé vous entendez parlé du risque du manque d'adresse Ip en ipv4 ? Personnellement, non. Tant que ça fait pas l'objet d'un reportage ou d'en parler au JT de 20h personne va se bouger le derrière. Il faut qu'il y ait une volonté politique et limite que cela discuté au G20. Personne ne prend la mesure du problème parce qu'il y a pour l'instant aucune victime.
Ce n'est pas comparable.

D'une part, pour y avoir participer, je peux te dire que pour le bug de l'an 2000, les entreprises s'y sont intéressées bien avant, dès fin 1998 pour les modifications et dès début 1998 si on compte les études d'impact. En septembre 1999, comme tu dis, au contraire, plus de 80% des cibles étaient migrées "an 2000".

Le bug de l'an 2000 est sans commune mesure avec le problème de l'IPv4.
Le passage à l'an 2000 allait provoqué un énorme bug, avec le plantage d'une très grosse partie des systèmes informatiques, un arrêt complet de l'économie mondiale, etc, ....
C'était comme raser des villes entières.

Le problème de l'IPv4 n'est pas un bug. Il n'y aura pas de plantage, pas d'arret de l'économie, aucune conséquence sur ce que l'on connait déjà.
C'est juste que l'on ne pourra plus connecter de nouveaux appareils à internet. Mais les appareils existant déjà connectés continueront de fonctionner correctement. Si rien n'est fait, on fonctionnera en 2020 comme on fonctionne en 2010.
Il n'est pas question, ici, de raser des villes, c'est juste qu'il ne sera plus possible de construire de nouvelles maisons. Mais ça ne met pas en danger (à court terme en tout cas) l'existant.
Avatar de maxwell302 maxwell302 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 15/11/2010 à 9:36
Personnellement je ne pense pas que la transition va poser un problème sur 1 an...

Le web brasse une quantité d'argent immense, et dès qu'il s'agit d'argent tout le monde est très vite motivé. Alors dès qu'on dira à une entreprise
"Si vous ne passez pas en ipv6, votre site ne sera pas visible pas tel% d'utilisateurs"
L'entreprise aura vite fait de passer en ipv6 à grand renforts d'investissements.
Avatar de kain_tn kain_tn - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 15/11/2010 à 9:48
Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message
Ce n'est pas comparable.

D'une part, pour y avoir participer, je peux te dire que pour le bug de l'an 2000, les entreprises s'y sont intéressées bien avant, dès fin 2008 pour les modifications et dès début 2008 si on compte les études d'impact. En septembre 2009, comme tu dis, au contraire, plus de 80% des cibles étaient migrées "an 2000".
Euh, il n'y a que moi qui suis choqué là?

Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message

Le bug de l'an 2000 est sans commune mesure avec le problème de l'IPv4.
Le passage à l'an 2000 allait provoqué un énorme bug, avec le plantage d'une très grosse partie des systèmes informatiques, un arrêt complet de l'économie mondiale, etc, ....
C'était comme raser des villes entières.

Le problème de l'IPv4 n'est pas un bug. Il n'y aura pas de plantage, pas d'arret de l'économie, aucune conséquence sur ce que l'on connait déjà.
C'est juste que l'on ne pourra plus connecter de nouveaux appareils à internet. Mais les appareils existant déjà connectés continueront de fonctionner correctement. Si rien n'est fait, on fonctionnera en 2020 comme on fonctionne en 2010.
Il n'est pas question, ici, de raser des villes, c'est juste qu'il ne sera plus possible de construire de nouvelles maisons. Mais ça ne met pas en danger (à court terme en tout cas) l'existant.
Imagine un réseau où une partie des services fonctionne en IPv4 et l'autre en IPv6. Imagine que tu ne peux pas créer ton site web car il n'y a plus d'adresses IP disponibles. Imagine que tu ne peux plus avoir accès à ton site favori car son nom de domaine a expiré et qu'il n'a pas pu le racheter. Imagine que tu ne peux pas accéder à des services car l'infrastructure réseau entre ton FAI et le service ciblé n'est pas compatible avec votre version du protocole IP.
Finalement ça veut dire que selon que tu es en IPv6 ou IPv4, le réseau auquel tu es connecté est amputé, qu'il fonctionne mais de manière erratique...

Pour reprendre ton analogie sur les villes et les maisons, c'est un peu comme si tu vivais dans une ville à moitié détruite, et que l'eau courante et l'électricité fonctionnaient une fois sur deux.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil