Une version améliorée de l'interface LibreOffice pour les écoliers
Qui permet d'apprendre le traitement de texte dès la maternelle

Le , par ideefixe, Membre expert
L’interface école pour LibreOffice a été développée par Franck Rouillé pour procurer un logiciel de traitement de texte adapté aux élèves de maternelle. Elle permet à un élève de cycle 1 d’écrire du texte, de le mettre en forme, d’insérer une image, d’insérer un son, d’ajouter un commentaire audio à l’aide du microphone, d’enregistrer et d’ouvrir ses documents.

Ces fonctionnalités ont ensuite été adaptées aux élèves de cycle 2 et 3. Quatre niveaux d’utilisation proposent une approche progressive de l’apprentissage du traitement de texte.

Philippe Hénaff partage une version améliorée de cette interface pour les écoliers sur le site de PrimTux. Elle intègre les outils de la voix de synthèse PicoSvoxOOo pour que « l’écrivain » puisse entendre sa production. Les plugins LireCouleur et Grammalecte sont également inclus.

Une installation préalable de LibreOffice est nécessaire. LibreOffice des écoles remplace le profil existant de LibreOffice.

Quatre niveaux d’utilisation

Ils se déclinent de l’interface la plus simple à la plus complexe : niveau 1, 2, 3 et Standard. Chaque niveau est spécifié visuellement par son icône en haut à gauche de l’interface et une barre d’outils en bas permet d’en changer facilement.


Lors du survol de la plupart des boutons, une info-bulle apparaît spécifiant sa fonctionnalité.

Dans le niveau 1, toutes les commandes s’appliquent sans sélectionner l’objet sur lequel l’action va s’appliquer. Les icônes et fonctionnalités utilisées sont spécifiques à LibreOffice des écoles.


  1. Commandes utiles regroupe les commandes utiles (ouvrir un document, sauvegarder un document …)
  2. Mise en formes des caractères regroupe les commandes liées à la mise en forme des caractères (mettre en minuscules, en majuscules, en script …)
  3. Mise en forme du texte regroupe les commandes liées à la mise en forme du texte (mettre en gras, en souligné …)
  4. Barre d’outils avec aide vocale reprend les 3 barres précédentes, mais avec des icônes plus grandes et associées à une aide vocale.
  5. Barre d’outils multimédia permet d’insérer très facilement des images, du son et pour la version Windows, d’enregistrer sa voix.


Dans le niveau 2, toutes les commandes requièrent la sélection de l’objet sur lequel l’action va s’appliquer. Les icônes et fonctionnalités utilisées sont un panachage des spécificités liées à LibreOffice des écoles et LibreOffice classique.


  • Le système de sauvegarde des textes reste le même que dans le niveau 1.
  • L’insertion d’un fond reste sur le même principe que celui du niveau 1
  • Certaines fonctions de la mise en forme des caractères et du texte restent les mêmes mais avec une sélection préalable.
  • Pour supprimer un son, il faut d’abord le sélectionner puis, soit utiliser le bouton de suppression du son dans la barre d’outils, soit appuyer sur la touche « suppr » du clavier.
  • Pour insérer une image, il faut la sélectionner dans la boite de dialogue qui correspond au contenu du répertoire par défaut ou à celui défini dans les paramètres. De même pour l’insertion d’un son.
  • Pour supprimer une image, il faut la sélectionner puis appuyer sur le bouton « suppr » du clavier.


Dans le niveau 3, encore quelques fonctions spécifiques du niveau 1, mais on se rapproche de l’interface classique de LibreOffice.


Le niveau standard ne propose que les fonctionnalités natives de LibreOffice.

Outil de paramétrage

L'outil de paramétrage permet de gérer les différents paramétrages de LibreOffice des écoles. Lors du premier accès, la création d’un mot de passe est nécessaire. Il suffit de se laisser guider par les boites de dialogue qui apparaîtront alors.


  1. Choisir les différents répertoires permet de définir les répertoires où l’application ira chercher les images, les sons et les fonds qui seront utilisés par le traitement de texte. Les dossiers définis par défaut offrent déjà un certain nombre de ressources pré-installées. Le répertoire de sauvegarde n’est fonctionnel que pour les niveaux 1 et 2. Il est par défaut situé dans le dossier « LO_ecoles_niv1_niv2 », sous-répertoire du dossier « Documents » du système Windows ou Linux.
  2. Ouvrir les répertoires définis. Ces boutons servent à consulter le chemin et le contenu des différents répertoires utilisés.
  3. Gérer les mots de passe des niveaux 1 à Standard : Ils sont prédéfinis : niveau 1 → niv1, niveau 2 → niv2, niveau 3 → niv3 et niveau Standard → niv4. Il suffit de cocher les niveaux choisis pour valider la demande d’un mot de passe lors d’une demande de changement de niveau lors de l’appui du bouton.
  4. Changer le mot de passe d’accès aux paramètres permet de changer le mot de passe défini pour accéder aux paramètres.
  5. Paramétrages de la voix de synthèse permet de paramétrer la voix de synthèse (langue par défaut, vitesse, choix de lecture des entités du texte…)
  6. Choisir ses barres d’outils permet d’ajouter ou retirer des barres d’outils présentent dans les niveaux. Malheureusement, beaucoup d’intitulés sont en anglais… Il faut maintenir la touche « ctrl » du clavier enfoncée afin d’ajouter ou d’enlever des barres.


Une voix de synthèse

Chaque niveau intègre l’outil Svox qui permet, grâce à une voix de synthèse, la lecture du texte produit.

  • Lancer la lecture par la voix de synthèse ;
  • Arrêter la lecture de la voix de synthèse ;
  • Ralentir ou accélérer la voix de synthèse ;
  • Lire le texte dans différentes langues ;


Sous PrimTux, les extensions Gramon et ESScol ont été ajoutées. La synthèse vocale est assurée par gSpeech, ce qui la rend active pour tout le système.

Conclusion

Cette interface de LibreOffice permet d’offrir aux utilisateurs une prise en main simplifiée du traitement de texte et adaptée aux jeunes élèves (et aux autres !!!). Quatre niveaux d’utilisation (1, 2 ,3 et « standard ») proposent une approche progressive de l’apprentissage du traitement de texte. On peut également y insérer simplement des éléments multimédias.

Et vous ?
Pensez-vous qu'apprendre à se servir d'un traitement de texte en maternelle est nécessaire ?
Installeriez-vous cette interface de LibreOffice pour vos parents débutants en bureautique ?

Sources :


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Jipété Jipété - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 27/10/2018 à 0:18
Citation Envoyé par ideefixe Voir le message
Pensez-vous qu'apprendre à se servir d'un traitement de texte en maternelle est nécessaire ?
Mais certains individus marchent complètement sur la tête, là !

Enseigner le traitement de texte à des bambins qui ne savent pas ce qu'est le texte, franchement, c'est du grand n'importe quoi.
Avatar de Stérilux Stérilux - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 27/10/2018 à 1:44
Pensez-vous qu'apprendre à se servir d'un traitement de texte en maternelle est nécessaire ?
Je ne sais pas aujourd'hui mais à mon époque on apprenait pas à lire et encore moins à écrire en maternelle. J'ai soulé mon frère pour qu'il m'apprenne à lire en plus de m'apprendre à compter. (et quelle joie de pouvoir enfin lire le dos des boîtes de céréales + tout ce qui trainait )

Installeriez-vous cette interface de LibreOffice pour vos parents débutants en bureautique ?
Je ne vois pas l'intérêt... déjà qu'ils ne comprennent toujours pas qu'internet est un réseau et pas une application. A leur âge c'est d'aucune utilité, ils écrivent à la main et de façon très propre.
Avatar de xarkam xarkam - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 27/10/2018 à 10:21
Et ben, il y en a qui ont vraiment du temps à perdre.

Perso, je pense que vraiment la minorité des minorités de prof en maternelle voient cette chose d'un bon oeil.

La maternelle, c'est la découverte des choses, comme le nom des couleurs ou bien encore la découverte des animaux de la ferme (via des excursions)
Mais pas de l'apprentissage d'un traitement de texte et encore moins l'apprentissage des lettres sur un pc.

Enfin, toute personne qui a des enfants qui sont ou ont étés à la maternelle comprennent pourquoi une telle chose est d'un certain ridicule.
Avatar de Steph2206 Steph2206 - Membre habitué https://www.developpez.com
le 27/10/2018 à 10:37
Avez-vous seulement connaissance de ce qui doit être fait en maternelle? La connaissance des lettres de l'alphabet est un exemple, parce que oui, on doit savoir les reconnaître en sortant de maternelle, ainsi que quelques mots globaux, savoir si un mot comporte un son donné, écrire son prénom en cursive avec majuscule... En ce sens, cette interface peut être très utile, d'une part pour apprendre les lettres autrement, d'autre part par la multiplicité des polices, qui entraîne l'élève à constater la forme des lettres peut varier. On est bien sûr dans une initiation, mais ces outils viennent du terrain, et ils peuvent bien évidemment être très utiles. Ce n'est pas le centre des apprentissages, mais c'est un outils comme un autre.
Avatar de Jipété Jipété - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 27/10/2018 à 11:40
Citation Envoyé par Steph2206 Voir le message
d'une part pour apprendre les lettres autrement, d'autre part par la multiplicité des polices, qui entraîne l'élève à constater [que] la forme des lettres peut varier.
Mais il n'a pas besoin de LO ou de n'importe quel autre outil informatique pour ça, bon sang ! :

Citation Envoyé par Stérilux Voir le message
(et quelle joie de pouvoir enfin lire le dos des boîtes de céréales + tout ce qui trainait )
Il lui suffit d'ouvrir les yeux autour de lui, c'est tout.

Je vois "Enseignant" sous ton avatar, alors enseigne-leur la curiosité, ça leur sera bien plus utile, et apprends-leur à ouvrir des livres, ils auront bien le temps plus tard d'ouvrir des... fichiers.

Y a des mecs qui inventent des outils et qui en cherchent la justification ensuite : c'est pas un peu mettre la charrue avant les bœufs, ça ?
Avatar de sirthie sirthie - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 27/10/2018 à 11:50
Pour la bonne compréhension du sujet par les lecteurs extra-hexagonaux, ça correspond à quoi, les cycles 1, 2 et 3 (âges, matières enseignées, compétences à acquérir) ?
Avatar de Steph2206 Steph2206 - Membre habitué https://www.developpez.com
le 27/10/2018 à 12:11
Mais tout ça on le fait, c'est toujours la même chose: les extrèmes. L'informatique est un outil, on le laisse à sa place d'outil, ils vont en faire très peu en maternelle, mais en faire un peu ça initie. Et justement, dans le cadre de la curiosité, c'est un élément supplémentaire. en plus ils adorent ça. Petit rappel: les écrans PC, tablette... sous 3 ans, interdit / 3-6 ans: 20 minutes maximum temps cumulé sur la journée. On le sait tout ça, ok, pas d'inquiétude, et de toute façon le temps accordé au numérique à l'école primaire est vraiment réduit à peau de chagrin, la faute au temps, à l'équipement, à la formation...
Ensuite, le numérique fait partie de la vie quotidienne désormais, autant leur apprendre à bien l'utiliser qu'à les laisser divaguer n'importe comment. On fat avec en apprenant les bons usages.
Cycle 1: maternelle (3-6 ans)
Cycle 2: CP-CE1-CE2 (6-8 ans)
Cycle 3: CM1-CM2-6ème (8-11 ans)

- L'utilisation du traitement de texte apparait bien dans les programmes scolaires du cycle 2: domaine 2: méthodes et outils pour apprendre.
- La maternelle n'est pas en reste, puisqu'on lit bien dans les programmes de 2015: "‐ la découverte des correspondances entre les trois écritures (cursive, script, capitales) qui donne aux enfants une palette de possibles, en tracé manuscrit et sur traitement de texte.", "Les premiers essais d'écriture permettent à l'enseignant de voir que les enfants commencent à comprendre la fonction et le fonctionnement de l'écriture, même si ce n'est que petit à petit qu'ils en apprendront les règles. Il commente ces textes avec leurs auteurs (ce qu'ils voulaient dire, ce qu'ils ont écrit, ce qui montre qu'ils ont déjà des savoirs sur les textes écrits), puis il écrit en français écrit normé en soulignant les différences. Il donne aussi aux enfants les moyens de s'entraîner, notamment avec de la copie dans un coin écriture aménagé spécialement (outils, feuilles blanches et à lignes, ordinateur et imprimante, tablette numérique et stylets, tableaux de correspondance des graphies, textes connus)."
- Inutile de vous dire que l'utilisation du numérique croît avec l'âge.
Avatar de xarkam xarkam - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 27/10/2018 à 13:53
Citation Envoyé par Steph2206 Voir le message
Mais tout ça on le fait, c'est toujours la même chose: les extrèmes. L'informatique est un outil, on le laisse à sa place d'outil, ils vont en faire très peu en maternelle, mais en faire un peu ça initie. Et justement, dans le cadre de la curiosité, c'est un élément supplémentaire. en plus ils adorent ça. Petit rappel: les écrans PC, tablette... sous 3 ans, interdit / 3-6 ans: 20 minutes maximum temps cumulé sur la journée. On le sait tout ça, ok, pas d'inquiétude, et de toute façon le temps accordé au numérique à l'école primaire est vraiment réduit à peau de chagrin, la faute au temps, à l'équipement, à la formation...
Ensuite, le numérique fait partie de la vie quotidienne désormais, autant leur apprendre à bien l'utiliser qu'à les laisser divaguer n'importe comment. On fat avec en apprenant les bons usages.
Cycle 1: maternelle (3-6 ans)
Cycle 2: CP-CE1-CE2 (6-8 ans)
Cycle 3: CM1-CM2-6ème (8-11 ans)

- L'utilisation du traitement de texte apparait bien dans les programmes scolaires du cycle 2: domaine 2: méthodes et outils pour apprendre.
- La maternelle n'est pas en reste, puisqu'on lit bien dans les programmes de 2015: "‐ la découverte des correspondances entre les trois écritures (cursive, script, capitales) qui donne aux enfants une palette de possibles, en tracé manuscrit et sur traitement de texte.", "Les premiers essais d'écriture permettent à l'enseignant de voir que les enfants commencent à comprendre la fonction et le fonctionnement de l'écriture, même si ce n'est que petit à petit qu'ils en apprendront les règles. Il commente ces textes avec leurs auteurs (ce qu'ils voulaient dire, ce qu'ils ont écrit, ce qui montre qu'ils ont déjà des savoirs sur les textes écrits), puis il écrit en français écrit normé en soulignant les différences. Il donne aussi aux enfants les moyens de s'entraîner, notamment avec de la copie dans un coin écriture aménagé spécialement (outils, feuilles blanches et à lignes, ordinateur et imprimante, tablette numérique et stylets, tableaux de correspondance des graphies, textes connus)."
- Inutile de vous dire que l'utilisation du numérique croît avec l'âge.
Le modèle d'enseignement français n'est pas le modèle utilisé et appliqué dans le monde "francophone". Loin de là.

D'autant plus que les écoles n'ont pas toute le même modèle éducatif pour enseigner aux enfants.

Par exemple, dans l'école où se trouve mes enfants (2ème primaire et 5ème primaire), ils vont passer au tableau inter-actif. Qui est à mon sens bien plus adapté que de mettre chaque enfants devant un pc.

Pour ce qui est de l'initiation, je pense qu'ils sont déjà pas mal initiés grâce aux gsm et tablettes de leur parents.
Avatar de Jipété Jipété - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 27/10/2018 à 14:14
Citation Envoyé par Steph2206 Voir le message
[...] "Les premiers essais d'écriture permettent à l'enseignant de voir que les enfants commencent à comprendre la fonction et le fonctionnement de l'écriture, même si ce n'est que petit à petit qu'ils en apprendront les règles.[...]
Quand on voit comment l'enseignant traite les règles de la nouvelle orthographe, normalement en application depuis... 1990 !, bientôt 30 ans, on ne peut que trembler quant à l'enseignement et au respect des règles de typographie puisque, à partir du moment où on fait mumuse avec un clavier dans un traitement de texte, on fait de la typographie comme M. Jourdain faisait de la prose : sans le savoir.

Oui, la typographie implique une tripotée de règles, et c'est pour moi une grande jouissance sadique que de comparer les connaissances des enseignants en la matière, où il y a autant de règles approximatives que d'enseignants, un exemple simple : demandez autour de vous quel sort réserver aux accents sur les majuscules...
Pauvres gamins...

Citation Envoyé par Steph2206 Voir le message
- Inutile de vous dire que l'utilisation du numérique croît avec l'âge.
l'addiction au...

Rien à dire, les marketeux de Microsoft et consorts ont encore fait très fort.
Avatar de Steph2206 Steph2206 - Membre habitué https://www.developpez.com
le 27/10/2018 à 17:37
@xarkam => je parle de ce dont je connais, le TBI est aussi bien développé en France. L'objectif n'est pas le même: le TBI (il y a aussi les VPI et écrans interactifs) permet avant tout un usage collectif, le PC un usage individuel. Quant à l'utilisation des gsm et autres gadgets des parents, c'est justement dans le but de montrer qu'on peut faire autre chose que jouer avec le numérique qu'on doit l'intégrer dans les programmes.

@Jipété => Surtout que je suis le développeur principal de PrimTux! Pas de bol! Anti-microsoft par excellence! Pour le reste, je ne fais que citer les programmes scolaires, je ne les ai pas écrits, mon métier est de les appliquer, et si possible, avec de bons outils, et sûrement pas des tablettes et des PC windows. Quant aux règles typographiques, ce n'est pas vraiment le but de l'école: on entend par essais d'écriture les premières productions écrites où l'essentiel réside dans la cohérence des phrases et des textes produits en dictée à l'adulte. Vous n'avez pas confiance en l'école de la République, vous aimez casser du prof, soit, mais sachez tout de même que beaucoup aiment leur métier et le font du mieux qu'ils le peuvent. Sinon on met évidemment des accents sur les majuscules. Je ne suis pas sans savoir que cette interdiction résidait dans le fait que les machines à écrire ne les proposaient pas.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil