Un problème technique affecte un entrepôt d'Amazon, suite à la migration de bases de données Oracle
Vers sa propre technologie de base de données

Le , par Jonathan, Chroniqueur Actualités
Amazon, la très célèbre entreprise de commerce électronique américaine basée à Seattle est l’un des géants du Web, regroupés sous l'acronyme GAFAM, aux côtés de Google, Apple, Facebook et Microsoft.

La spécialité initiale d'Amazon était la vente de livres, mais elle s'est diversifiée vers la vente d'autres produits, d'abord par l'élargissement des produits culturels disponibles à l'achat, puis vers la mise à disposition progressive de produits de tous types. Aujourd'hui, même des produits alimentaires peuvent être commandés via Amazon.

Amazon jusqu’à présent s’est toujours satisfait dans l’utilisation des produits Oracle, seulement, en raison de l’élargissement des produits et services qu’elle offre à sa clientèle et surtout au-delà des frais de licence, l’entreprise Amazon considère que les produits Oracle ne lui permettent plus d’évoluer pour répondre à ses nouveaux besoins de performance.

C’est ainsi que l’entreprise américaine avait déjà fait savoir il y a quelques années qu’elle envisageait de se séparer définitivement des produits Oracle d’ici 2020. Cette séparation, Amazon est bien déterminée à y parvenir, toutefois il semblerait que ce ne soit pas aussi facile que l’aurait envisagée l’entreprise. En effet, Amazon aurait lancé le processus de migration de la base de données Oracle, vers sa propre technologie de bases de données et les choses ne se seraient pas déroulées comme l’espérait la société de commerce électronique américaine.


Le premier jour du démarrage du processus de migration, alors que l’entreprise rencontrait déjà des soucis majeurs liés au site web qui ralentissaient les ventes, elle a dû également faire face à un problème technique dans l’un des plus grands entrepôts de l’Ohio, entraînant des milliers de retards de livraison selon un rapport interne obtenu par CNBC.

À la suite de la panne du premier jour du processus de migration, les ingénieurs d’Amazon auraient rédigé un rapport dans lequel ils expliquaient que la cause première de cet incident était le fait d’une fonctionnalité perdue après la migration de la base de données.

Cet incident n’arrive pas pour faire bonne presse à la technologie vers laquelle Amazon est en train d’essayer de faire migrer sa base de données. Il laisse plutôt croire que cette dernière n’est pas encore au point. Il serait donc urgent pour Amazon de perfectionner sa technologie afin de la rendre aussi, sinon plus performante que celle d’Oracle.

Sources : CNBC

Et vous ?

Que pensez-vous de la technologie vers laquelle Amazon essaie de faire migrer sa base de données ?
D'après vous, est-ce un choix judicieux pour Amazon de se séparer des produits Oracle ?

Voir aussi :

Amazon envisage d'abandonner complètement les SGBD et services d'Oracle d'ici 2020, Oracle serait incapable de répondre à ses besoins de performance
USA : des factures d'électricité d'Amazon payées par les citoyens à proximité de ses datacenters car ils sont considérés comme des services publics
Amazon Cloud Drive : Amazon a mis fin à son offre de stockage illimité, et propose aux clients des plans de stockages jusqu'à 30 To à 1799,70 $ /an


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de tmcuh tmcuh - Membre du Club https://www.developpez.com
le 25/10/2018 à 9:01
J'applaudie toujours à deux mains de se séparer de mainframe qui coûte des sommes astronomique pour se concentrer sur des produits tiers voir même "maison"
Cependant je ne sais pas comment ils ont organiser leur migration mais je l'aurais fait par étape, d'abord migrer l'authentification par exemple, ensuite l'historique, etc...
D'ailleurs migrer Amazon.com est une grosse erreur à mon sens, migrer un Amazon.CH (suisse) aurait été plus judicieux dans un premier temps.
Je ne doute pas qu'ils arriveront à finaliser le processus et que les gens oublieront très vite leur déboire mais ça entache toujours l'image d'une compagnie qui fait de la perfection son cheval de bataille.
Avatar de Bubu017 Bubu017 - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 25/10/2018 à 11:15
Vu le prix des licences Oracle cela ne m'étonne pas qu'ils veuillent s'en séparer. Par contre, cela veut dire qu'il y a eu un trou dans la raquette des tests s'ils ne s'aperçoivent qu'au moment de la mep qu'il manque une fonctionnalité.
Sinon il serait bien que les gens qui foutent des moins à tmcuh expliquent en quoi ils ne sont pas d'accord avec son commentaire, histoire d'avoir un minimum de débat.
Avatar de Anselme45 Anselme45 - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 25/10/2018 à 11:39
Citation Envoyé par tmcuh Voir le message
D'ailleurs migrer Amazon.com est une grosse erreur à mon sens, migrer un Amazon.CH (suisse) aurait été plus judicieux dans un premier temps.
Je ne doute pas qu'ils arriveront à finaliser le processus et que les gens oublieront très vite leur déboire mais ça entache toujours l'image d'une compagnie qui fait de la perfection son cheval de bataille.
Vu que Amazon.ch n'existe pas, il est clair qu'effectuer sa migration n'aurait pas dû entraîner beaucoup de problèmes!
Avatar de Anselme45 Anselme45 - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 25/10/2018 à 11:49
Citation Envoyé par tmcuh Voir le message
J'applaudie toujours à deux mains de se séparer de mainframe qui coûte des sommes astronomique pour se concentrer sur des produits tiers voir même "maison".
Mouais... C'est oublier un peu vite que le projet de produit "maison" peut se terminer en un immense échec aux coûts exorbitants.

Perso, je ne compte plus le nombre de clients qui ont fini par faire appel à des pros du développement après qu'un de leur employé ait bricolé dans son coin des outils basés sur Excel, Access ou autres outils amateur (alors qu'il fallait une vraie SGBD) pendant des années arguant du fait que cela faisait des économies à la boite.

Quand le comptable passe des années à développer un ERP maison, les coûts ont beau être cachés, cela n'empêche qu'il est payé pour un job qui n'est pas le sien, pour un job d'amateur. Au final, les dirigeants finissent tous par pleurer un bon coup et passer enfin par des pros qui utilisent des outils de pros avec au final une facture de pro qui sera toujours moins chère que les années d'errements de "l'apprenti développeur comptable"
Avatar de 4sStylZ 4sStylZ - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 25/10/2018 à 16:46
Citation Envoyé par tmcuh Voir le message
J'applaudie toujours à deux mains de se séparer de mainframe qui coûte des sommes astronomique pour se concentrer sur des produits tiers voir même "maison"
Se séparer d’Oracle n’implique pas de se séparer du mainframe. Je ne vois ou il est le rapport entre cet article et la comparaison entre des produits tiers et du mainframe. Mainframe signifie ordinateur centrale. Est-ce que leur système custom de SGBD d’Amazon fonctionne autrement ?*(Personnellement je ne le sais pas)

Mais reèlement je serait ravi d’en apprendre plus et d’apprendre pourquoi et comment Amazon migrerait du mainframe à autre chose.

Citation Envoyé par tmcuh Voir le message
Cependant je ne sais pas comment ils ont organiser leur migration mais je l'aurais fait par étape, d'abord migrer l'authentification par exemple, ensuite l'historique, etc...
C’est une strategie que j’aurai aussi adopté pour mes « petits projets » de quelques millions d’euros. Mais je pense qu’ils savent ou il vont. C’est Amazon quoi. .

Citation Envoyé par tmcuh Voir le message
D'ailleurs migrer Amazon.com est une grosse erreur à mon sens, migrer un Amazon.CH (suisse) aurait été plus judicieux dans un premier temps.
Ouep, sauf si amazon.com est le seul système suffisamment gros / ayant suffisament de trafic pour trop en demander aux BDD Oracle. Peut être que ça n’apportait rien de migrer un amazon.fr/de à part de faire un POC et que la vraie urgence pour eux était le .com.

Je ne doute pas qu'ils arriveront à finaliser le processus et que les gens oublieront très vite leur déboire mais ça entache toujours l'image d'une compagnie qui fait de la perfection son cheval de bataille.
Je vois pas trop ça comme un énorme problème tout ça. Y’a eu un entrepôt qui a galéré et ça a causé des retards mais franchement ils ont corrigé rapidement leurs problèmes etc. En terme de ROI, si c’est le seul gros problème qu’ils ont eu pour un projet aussi gros, c’est plutôt une sacrée victoire.

Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Mouais... C'est oublier un peu vite que le projet de produit "maison" peut se terminer en un immense échec aux coûts exorbitants.
Je pense qu’on oublie pas, et qu’on sait aussi que des sociétés comme Amazon, Google etc savent aussi pondre des Cassandra, Hbase, BigTable, HHVM, HipHop (avant HHVM).

Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Perso, je ne compte plus le nombre de clients qui ont fini par faire appel à des pros du développement après qu'un de leur employé ait bricolé dans son coin des outils basés sur Excel, Access ou autres outils amateur (alors qu'il fallait une vraie SGBD) pendant des années arguant du fait que cela faisait des économies à la boite.
Tes clients ça a pas l’air d’être Amazon.

Quand ce genre de boite valide une roadmap horizon 2020~2030 c’est qu’ils savent ou ils veulent aller et pourquoi ils veulent y aller.
Avatar de farnulfo farnulfo - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 25/10/2018 à 22:00
La réponse du CTO de Amazo, Vernel Vogels qui contredit l'article:
https://twitter.com/Werner/status/1054901529478459392
Avatar de kilroyFR kilroyFR - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 26/10/2018 à 20:58
Ouep, tant mieux pour eux, nous on utilise Oracle depuis 1997 et depuis tout ce temps il faut reconnaitre que c'est robuste et perein (raison pour laquelle on n'a jamais essayé les BDD exotiques style mongodb dont on ne connait pas la perennité dans le temps). Dans 20 ans on sait qu'ils seront encore la malgré tout ce qui sera inventé d'ici la.
Faire des migrations completes de systemes Oracle datant de + 10 ans en PROD on arrive ainsi a en faire sans risques et ca c'est priceless pour un client.
Tirer en plus partie des nouvelles fonctionnalités sans avoir a tout reecrire. C'est aussi pour ca qu'on paie les licences un certain prix, il ne faut pas juste comparer le cout de licence pur mais tout ce qu'il y a derriere.
Et puis a l'usage en infra hebergée, on avait essayé sqlServer entreprise; ben c'est pas moins cher forcement.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil