Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Apple sur le point de racheter Sony ?
Non, mais la rumeur illustre la volonté des marchés de prévoir les intentions de Steve Jobs

Le , par Gordon Fowler

43PARTAGES

0  0 
Mise à jour du 27/10/10

Avec Apple, les rumeurs se suivent et ne se ressemblent pas.

Après les hypothèses d'un – déjà - improbable rachat de Facebook, puis d’EA (lire ci-avant), c'est au tour de Sony d'être aujourd'hui la cible supposée de Steve Jobs. Un Steve Jobs qui dispose de plus de 50 milliards de dollars de liquidité.

Résultat, l'action de la société japonaise a fait le yo-yo pendant toute la cotation d'hier.

Tout semble être en réalité parti d'un chroniqueur dont les articles sont publiés sur l'un des sites financiers affiliés au Wall Street Journal (Barron's). Eric Savitz, le chroniqueur, y rappelait simplement que Steve Jobs avait clairement fait état de ses envies d'expansion lors de la présentation des résultats financiers annuels d'Apple. Et de citer quelques sociétés possibles : Disney, Adobe, ou Sony.

Problème, de l'aveu même d’Eric Savitz, il ne s'agissait que d'une analyse très spéculative issue de sa simple imagination.

Les financiers, aux aguets de toute information concernant Apple - devenu la deuxième plus grosse valorisation boursière du monde sous la direction de son PDG emblématique – n'ont retenu que les noms et pas le contexte.

Jugeant certainement Disney trop gros (et trop proche de Steve Jobs), et l'option Adobe improbable (poursuites en cas de fusion), les marchés ont donc sur-réagit à l'hypothèse Sony.

Une hypothèse infondée et déconnectée de toute analyse, mais qui montre à quel point deviner ce que pense ou va faire Steve Jobs est devenu de la plus haute importance pour les marchés.

Quitte à oublier une chose : quoi que l'on pense de lui, l'homme est passé maître dans l'art de la communication et ne laisse fuiter que ce qu'il veut.

En clair, dès qu'il s'agit de sujets stratégiques, seul Steve Jobs sait ce que va faire Steve Jobs.

Source : Billet de Eric Savitz à l'origine de la rumeur

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de notia
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 27/10/2010 à 12:35
Apple
valorisation : 260 milliards
cout action : 283 $
fond de commerce : Iphone et bientot iphone
M$
valorisation : 210 milliards
cout action : 26$
fond de commerce : windows, xbox, office, hotmail, cloud computing, (windows phone 7?)

Ils devraient plutôt se demander, si il n'y a pas une petite bulle sous le cout de l'action d'Apple.
2  1 
Avatar de hashi
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 27/10/2010 à 14:22
Citation Envoyé par notia Voir le message
Avant Apple était seul sur le marché des smartphones, maintenant il y à la concurrence.
Petit historique rapide sur les smartphones :
* 1992 : IBM lance le premier smartphone (à écran tactile en plus).
* 1996 : Nokia lance le Nokia 9000, puis plus tard les 9210, 9500, 9300, E90.
* 1997 : Ericsson lance le GS88.
* 2000 : Ericsson lance le R380 (à écran tactile).
* 2001 : Microsoft lance l'OS Windows CE Pocket PC pour les smartphones.
* 2002 : Ericsson lance le P800, le premier smartphone équipé d'un objectif photographique.
* 2002 : Handspring lance le Treo (avec un clavier physique).
* 2002 : RIM lance le Blackberry.
* 2007 : Nokia lance le N95.
* 2007 : Apple lance l'iPhone.

Effectivement, vous devez avoir raison, avant Apple et son iPhone, il n'y avait personne dans le monde du smartphone.

Bien à vous.
1  0 
Avatar de notia
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 27/10/2010 à 15:33
Citation Envoyé par hashi Voir le message
Petit historique rapide sur les smartphones :
* 1992 : IBM lance le premier smartphone (à écran tactile en plus).
* 1996 : Nokia lance le Nokia 9000, puis plus tard les 9210, 9500, 9300, E90.
* 1997 : Ericsson lance le GS88.
* 2000 : Ericsson lance le R380 (à écran tactile).
* 2001 : Microsoft lance l'OS Windows CE Pocket PC pour les smartphones.
* 2002 : Ericsson lance le P800, le premier smartphone équipé d'un objectif photographique.
* 2002 : Handspring lance le Treo (avec un clavier physique).
* 2002 : RIM lance le Blackberry.
* 2007 : Nokia lance le N95.
* 2007 : Apple lance l'iPhone.

Effectivement, vous devez avoir raison, avant Apple et son iPhone, il n'y avait personne dans le monde du smartphone.

Bien à vous.
Entendons-nous, comme vous le dites il y avait des smartphones avant l'arrivé de l'Iphone. Ces smartphones évoluaient selon une vision purement professionnelle. En 2007 tandis que le N95 continue à perpétuer cette vision, l'Iphone arrive avec une vision purement ludique du smartphone ce qui créa une rupture => Apple prends tout le monde à contre pied et se retrouve seul sur un nouveau marché.
1  0 
Avatar de erwanlb
Inactif https://www.developpez.com
Le 27/10/2010 à 12:12
50 milliards de bénéf.....et il y a pas un client de Apple qui se dit qu'il en a marre de payer pour des produits qui font des marges énormes ??????
2  2 
Avatar de zouuc
Membre averti https://www.developpez.com
Le 27/10/2010 à 12:21
50 milliards de bénéf.....et il y a pas un client de Apple qui se dit qu'il en a marre de payer pour des produits qui font des marges énormes ??????
C'est du troll erwanlb ^^ Je n'y répondrais pas

berceker united : Impossible qu'Apple achète Microsoft. Position dominante assuré.
Admettons qu'Apple rachète une société comme Sony ou Facebook, "La Pomme" prendrait aussi la place de dominant je pense :/

Un investissement dans le marché des consoles de salon sinon ?? Avec autant d'argent, ils peuvent probablement se le permettre.
0  0 
Avatar de maxwell302
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 27/10/2010 à 12:24
Citation Envoyé par zouuc Voir le message

Un investissement dans le marché des consoles de salon sinon ?? Avec autant d'argent, ils peuvent probablement se le permettre.
Et pendant qu'ils y sont le marché de la télévision...

Mais bon vu que Sony est engagé dans la Google TV ça me parait très peu probable.
0  0 
Avatar de zouuc
Membre averti https://www.developpez.com
Le 27/10/2010 à 12:28
Citation Envoyé par maxwell302 Voir le message
Et pendant qu'ils y sont le marché de la télévision...

Mais bon vu que Sony est engagé dans la Google TV ça me parait très peu probable.
Mais ils n'y sont pas déjà avec l'Apple TV ?
0  0 
Avatar de maxwell302
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 27/10/2010 à 12:36
Quand je disait "marché de la télévision" je pensais aux écrans de TV.
0  0 
Avatar de zouuc
Membre averti https://www.developpez.com
Le 27/10/2010 à 12:47
Au temps pour moi maxwell302 n'empêche qu'ils ont un pied dans le salon avec ça ! et ça ne serait pas étonnant de voir débarquer une TV 3D pour fonctionner avec ce genre d'équipement (en version évoluée probablement).
Mais là, un écran pas forcement Apple, mais d'une marque spécialisée pour faire concurrence à Sony avec la Google TV.

Mais je réfléchie surement trop là
0  0 
Avatar de Perplexe
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 27/10/2010 à 13:04
Citation Envoyé par notia Voir le message
Apple
valorisation : 260 milliards
cout action : 283 $
fond de commerce : Iphone et bientot iphone
M$
valorisation : 210 milliards
cout action : 26$
fond de commerce : windows, xbox, office, hotmail, cloud computing, (windows phone 7?)

Ils devraient plutôt se demander, si il n'y a pas une petite bulle sous le cout de l'action d'Apple.
Sauf que les segments de marché sont différents, et peut-être plus rémunérateurs.

En plus, le fond de commerce d'Apple est loin de se limiter à l'iphone, bien évidemment, mais c'est beaucoup plus satisfaisant de l'ignorer.

La division Mac compte pour 33% dans les revenus d'Apple et elle croit de manière forte et constante depuis plusieurs années.

C'est peut-être une bulle, mais je ne suis pas certain qu'elle soit si fragile que ça.
1  1