Linus Torvalds : « Je ne serai jamais doux, mais je serai plus poli » !
Le père de Linux indique qu'il va le simuler jusqu'à ce que cela arrive

Le , par Stéphane le calme

185PARTAGES

15  0 
Il y a deux semaines, Linus Torvalds a pris une initiative qui n’a pas manqué de surprendre : il a demandé pardon aux développeurs qu’il a blessé et a annoncé son désir de prendre une pause pour « comprendre les émotions » :

« C'est ma réalité. Je ne suis pas une personne émotionnellement empathique et cela ne surprendra probablement personne. Le fait que j'ai mal jugé les gens et que je n’ai pas réalisé (pendant des années) à quel point j'ai mal jugé une situation et contribué à un environnement non professionnel n'est pas bon [...]. Je vais prendre un congé et obtenir de l’aide pour comprendre les émotions des gens et réagir de manière appropriée ».

Et pour ceux qui pourraient penser qu’il annonce son départ définitif, Torvalds précise que : « Il ne s’agit pas ici d’une sorte de " je suis épuisé, je dois juste partir ". Je n’ai pas l’impression de ne plus vouloir continuer à maintenir Linux. Au contraire. Je veux vraiment continuer à travailler sur ce projet sur lequel je planche depuis près de trois décennies ».

Les frasques de Linus Torvalds sont légendaires dans le monde de la tech. Le père du noyau Linux n’a pas été avare en mots blessants lorsqu’il a repris les développeurs du kernel. Rappelons l’épisode pendant lequel Linus Torvalds s'est opposé radicalement au Secure Boot et a déversé sa colère sur Red Hat qui propose d'intégrer un Patch à Linux. Il a trouvé l’idée proposée tout simplement « débile » : « Si Red Hat veut faire des courbettes à Microsoft, c’est votre problème. Cela n’a rien à voir avec le noyau que je maintiens », avait alors ajouté le père du Kernel Linux.

En 2015 d’ailleurs, malgré le départ de plusieurs développeurs et l’adoption d’un code de bonne conduite, Linus avait annoncé les couleurs : « Je suis quelqu'un de vraiment désagréable. Certaines personnes pensent que je suis gentil et certaines sont ensuite choquées en apprenant qu'il en est autrement. Je ne suis pas une bonne personne et je ne me soucie pas de vous ».

Trois ans plus tard, il a tenu à faire amende honorable.

« Les gens ? C’est pas mon truc et ça ne l’a jamais été »

Dans un courriel envoyé à la BBC, il s’est encore étendu sur le sujet.

« Depuis longtemps, je suis connu pour ne vouloir traiter que de la technique et ne pas vraiment vouloir participer à la plupart des autres discussions.

« Parce que la technologie est ce que j'ai toujours trouvé intéressant. Les gens? C’est pas mon truc et ça ne l’a jamais été. Si vous avez regardez ce TED Talk, vous auriez su que je n'ai jamais su y faire avec les gens, même quand j’étais gamin.

« Et si vous avez lu l'une des histoires récentes, vous alliez savoir au moins l’une des autres raisons pour lesquelles je voulais rester loin de ce type de discussion. Il ne s’agit pas là seulement de mon manque d’empathie, il s’agit des discussions en elles-mêmes.

« L'avantage de se concentrer sur la technologie est que vous pouvez avoir des mesures essentiellement objectives et des bases pour un accord, et que vous pouvez avoir une communauté très agréable et saine. Je suis vraiment motivé par la technologie, bien que la communauté autour de Linux a été un grand point positif aussi.

« Mais tout projet technique tel que Linux comporte des objectifs communs très tangibles et immédiats, et même s'il existe parfois des désaccords sur la manière de résoudre un problème particulier, il existe une réelle cohésion dans l’objectif commun d’améliorer le projet.


Torvalds n'a pas caché qu'il préfère la technologie aux gens

« Et même quand il y a des désaccords, les gens ont souvent des mesures assez claires et objectives de ce qui est meilleur. Un code plus rapide, plus simple ou traitant plus de cas est naturellement simplement "meilleur", sans que les gens n’aient à faire de trop longs argumentaires sur le sujet.

« En revanche, les arguments sur le comportement ne semblent jamais avoir un objectif commun. Sauf, en un sens, l'argument lui-même.

« Avez-vous lu les flux Twitter et d’autres choses par les personnes qui semblent se soucier davantage du côté non technique ? Je pense que vos "histoires médiatisées” sont un bourbier de méchanceté. Au lieu d’avoir un “objectif commun”, vous vous retrouvez avec des combats horribles entre différents “groupes”.

« C'est très polarisant, et les deux côtés aiment aller de l’autre côté. Ce n’est même pas une "discussion", juste des gens qui se crient dessus.

« C’est en fait la raison pour laquelle je ne voulais pas être impliqué dans toute la discussion sur le CoC [Code of Conflict] depuis le début. Ce sujet semble très simple et très improductif. Nombreuses sont les personnes qui ont mis la pression pour la définition d’un CoC et qui en ont profité pour me critiquer pour avoir dit que cela était hypocrite et inutile.Je pourrais facilement vous diriger vers diverses tempêtes de tweet de la part de personnes qui critiquent mon comportement de “white cis-male”, tout en insultant plus que je ne le fais jamais.

« Donc, c'est mon excuse pour avoir rejeté beaucoup de préoccupations politiquement correctes pendant des années. Je sentais que cela n'en valait pas la peine. Quiconque utilise les mots " privilège white cis-male" n’en valait tout simplement pas ma peine.

« Et je ne m'excuse toujours pas de mon sexe ou de la couleur de ma peau, ni du fait que je sois avec une orientation sexuelle commune.

« Qu'est-ce qui a changé ? Peut-être que c'était moi, mais j'ai également été sensibilisé à certains comportements des "autres” dans la discussion.

« Parce que je peux avoir des réserves quant à l'excès du politiquement correct, mais honnêtement, je ne veux absolument pas être considéré comme étant dans le même camp que la racaille de bas étage sur internet qui pense qu'il est acceptable d'être un nationaliste nazi et avoir des comportements misogynes, homophobes ou transphobes vraiment désagréables. Ces gens se plaignaient aussi de trop du politiquement correct et, dans le processus, ne faisaient que rendre ma position publique mauvaise.

« Et ne vous méprenez pas, s'il vous plaît - je ne cherche pas d’excuses pour certains de mes propres mots plutôt forts. Mais j’estime que cela n'a jamais été teinté de ce genre de méchanceté. Le mauvais code a le don de m’irriter, ainsi que les personnes qui cherchent à le justifier et utilisent un langage assez fort dans le processus ».

« Je ne serai jamais doux, mais je serai plus poli »

« Est-ce que je deviens quelqu'un de doux ? J'admets que cela semble très improbable. Je me soucie toujours de la technologie, et je ne suis toujours pas la personne la plus empathique. Mais j'espère pouvoir au moins "le simuler jusqu'à ce que j’y arrive". Une partie de cet exercice va définitivement être un filtre sur mes emails sortants, mais comme mentionné, j'essaie aussi activement de trouver un thérapeute professionnel à qui parler.


Torvalds ne pense pas qu'il deviendra doux, mais est disposé à améliorer la façon dont il gère les gens

« Est-ce que tout le monde sera heureux ? Non. Les gens qui n'aiment pas mon comportement contondant même quand je ne suis pas méchant à ce sujet verront ça comme " regardez, rien n'a changé ". J'essaie de me débarrasser de mes éclats , et d’être plus poli à propos de certaines choses, mais techniquement faux est toujours techniquement faux, et je ne commencerai pas à accepter le mauvais code simplement pour que les gens se sentent mieux dans leur peau.

« Mais si les gens réalisent au moins que je ne fais pas partie du gouffre dégoûtant d’Internet qui pense qu’il est acceptable de montrer le genre de comportement que vous trouverez si vous avez vraiment lu les " discussions "sur le code de conduite , alors même ce sera une très bonne chose.

« Et encore une fois, ce qui précède n’est qu’une explication de la raison pour laquelle j’ai appliqué le CoC même s’il y a manifestement une discussion à ce sujet. Nous aurons le sommet du mainteneur à Edimbourg le mois prochain,

« En attendant, je prends une pause dans ma fonction sur le kernel et je ne devrais probablement pas parler aux journalistes ».

Source : BBC

Voir aussi :

Linus Torvalds réserve le mauvais vol et le comité décide de modifier la date du prochain sommet des mainteneurs Linux
Linus Torvalds s'oppose radicalement au Secure Boot et déverse sa colère sur Red Hat qui propose d'intégrer un Patch à Linux
Linux en statistiques : en 2018, le kernel a grandi de 225 000 lignes de code et de presque 50 000 commits

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de survivals
Membre actif https://www.developpez.com
Le 28/09/2018 à 17:31
Citation Envoyé par 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ Voir le message
Je ne suis pas un expert mais ça ressemble à une forme d'autisme, cette difficulté à déchiffrer les codes sociaux.
Ou juste qu'il trouve les discussions de la plupart des gens inintéressantes, de fait il fréquente peu de personnes et il n'est plus habitué à l'hypocrisie ambiante.
4  0 
Avatar de abgech
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 28/10/2018 à 9:42
Lorsque Tux a été adopté comme mascotte de la communauté Linux, il y a si longtemps que je ne me souviens plus à quelle date, L. Torvalds avait dit, en substance : "tout le monde pense qu'un pingouin est un animal tranquille et gentil, mais détrompez-vous, il a un caractère rugueux et agressif".
4  0 
Avatar de survivals
Membre actif https://www.developpez.com
Le 28/09/2018 à 17:28
Tout à fait d'accord avec lui sur les groupes et les discussions sociales à n'en plus finir, parler technique c'est tellement mieux, le résultat est palpable, mais en société, on vous le reprochera, c'est plutôt mal vu par une majorité de personnes qui préfère parler de sujets futiles plutôt que de poser les vrais problèmes.
3  0 
Avatar de survivals
Membre actif https://www.developpez.com
Le 28/09/2018 à 17:34
Citation Envoyé par 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ Voir le message
La phrase typique qui a sans doute été soufflé par une agence de gestion de crise et que l'on a moult fois entendu pour noyer le poisson et revenir avec une nouvelle virginité.
Ou il vit mal toutes les critiques qui lui sont fait et comme logicien, il se remet en cause, c'est pas une qualité que tout le monde a.
3  0 
Avatar de Grogro
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/10/2018 à 13:36
Citation Envoyé par 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ Voir le message
Euh, tu décris parfaitement un comportement proche de l'autisme...
Moi j'appelle ça un comportement sain, évolué, et rationnel. Pas forcément civilisé certes, pour être civilisé il faut savoir faire semblant de temps en temps.

Qui supporte les footeux qui refont les matchs tous les lundi matin à la machine à café ? Ou les mégères qui se délectent des derniers potins mondains ? D'entendre parler de la poussée des dents du petit dernier ? Ou de la dernière "fiction" affligeante produite par l'audiovisuel franco-français ?
3  0 
Avatar de sebbod
Membre actif https://www.developpez.com
Le 24/10/2018 à 16:34
C'est vraiment énervant d'être un méga expert dans un domaine et que les gens autour de nous ne nous comprennent pas.

Je comprend, je vis ça tous les jours avec mes enfants à l'heure des leçons (ils sont en primaire)

Malheureusement je n'ai pas de solution mais s'énerver contre eux ne fait qu'aggraver la situation donc ce n'est pas une bonne solution.

...

J'écris ça parce que je suis en train de m'énerver contre TOAD 12-1 pour ORACLE, en exécutant du PL-SQL en mode debug.
Il plante 2 fois sur 3 à l’exécution pour des raisons extérieurs au code PL-SQL. Depuis maintenant 2h30, je n'ai plus de patience mais moi je peux gueuler contre TOAD car il n'a pas d'oreille.
C'est sûr que si j'avais les développeurs de cette version de TOAD à porté de voix, j'aurais plaisirs à leur envoyer 2 ou 3 cris dans les oreilles.
Ou juste mettre le son a fond et redémarrer TOAD toutes les 30 secondes pour qu'ils entendent le croassement du crapaud 120 fois par heures et qu'ils s'en fassent des cauchemars.

Ah si en fait ça fait du bien de s’énerver je me sens maintenant près à relancer le crapaud
3  0 
Avatar de laerne
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/09/2018 à 12:37
Citation Envoyé par Stéphane le calme  Voir le message
[B][SIZE=4]« Parce que je peux avoir des réserves quant à l'excès du politiquement correct, mais honnêtement, je ne veux absolument pas être considéré comme étant dans le même camp que l'écume de la vie sur internet qui pense qu'il est acceptable d'être un nationaliste nazi et avoir des comportements misogynes, homophobes ou transphobes vraiment désagréables. Ces gens se plaignaient aussi de trop du politiquement correct et, dans le processus, ne faisaient que rendre ma position publique mauvaise.

Bravo. Il a vraiment compris l'essence du problème sur internet maintenant. Un excès de "politiquement correct" enforcé plutôt que vécu, tout à fait critiquable, opposé à une quantité de réactionnaires qui essayent de rendre le racisme et le sexisme acceptable (et c'est pas moi qui le dit c'est Richard Spencer : Milo, Sargon, Lauren Southern, sont des bons « point d'entrée ». Pour rappel, Spencer, le type qui au moins en 2016 a lancé des salutations nazies et criant “Hail victory” [traduction de “Sieg Heil”] uh disait des joyeusetés comme “Luggenpresse” [non traduit] à un rassemblement. Tandis que les autres ne tiennent pas à s'en détacher voire comme dans le cas de Lauren, disent que ce n'est pas un “suprémaciste blanc”...) C'est toujours dur de différentier entre ceux qui ont des critiques honnêtes et les racistes/sexistes. Surtout quand les personnes citées avant travaillent très fort pour convertir en racistes ceux qui ont ces critiques en déclarant tout ce qui est raciste sans l'être ouvertement comme une critique du SJW et en ignorant la majorité des opinions dites “progressistes” juste pour se concentrer et dramatiser sur les extrêmes. Heureusement, je crois que dans la vraie vie, ce genre de néo-nazi reste minoritaires et tout comme les SJW qu'ils critiquent, mais en se baladant sur internet, c'est pas l'impression que ça donne. Et encore bravo à Linus qui a su prendre la chose de manière pesée.
2  0 
Avatar de 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/09/2018 à 4:01
Citation Envoyé par survivals Voir le message
Ou juste qu'il trouve les discussions de la plupart des gens inintéressantes, de fait il fréquente peu de personnes et il n'est plus habitué à l'hypocrisie ambiante.
Euh, tu décris parfaitement un comportement proche de l'autisme...
1  1 
Avatar de byrautor
Membre averti https://www.developpez.com
Le 26/10/2018 à 9:49
Prophète ou Messie le Torvalds ?
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/10/2018 à 7:39
Citation Envoyé par abgech Voir le message
"tout le monde pense qu'un pingouin est un animal tranquille et gentil
C'est pas un pingouin c'est un manchot.
Il faut faire attention avec les anglicisme.
C'est comme ceux qui disent "digital" pour parler de "numérique".

Alors que "digital" en Français ça a plutôt rapport avec les doigts.
0  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web