Google annonce qu'il va tuer Inbox en mars 2019
Après que la plupart de ses fonctionnalités ont été portées sur Gmail

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
Alors que tous les regards étaient tournés vers l’événement d’Apple, Google a annoncé qu’il va mettre un terme à l’existence d’un autre produit. Il s’agit du client de messagerie Google Inbox. Le géant de la recherche a annoncé aujourd’hui que son client email novateur et expérimental sera abandonné en « fin de mars 2019 ».

Il y a quatre années, Google a levé le voile sur une nouvelle application de messagerie destinée à compléter Gmail. Le but de cette application a été d’apporter une nouvelle solution aux internautes qui sont de plus en plus noyés dans un lot de messages, en offrant une réorganisation des emails et une mise en évidence intelligente des informations essentielles.


Lancée au début en stade bêta, et accessible uniquement sur invitation, l’application a vite pu jouir d’un groupe de fans appréciant l’idée qu’ils puissent profiter d’une expérience de gestion d’email meilleure ou du moins différente.

En arrière-plan, Inbox a eu la même finalité que Gmail et a fonctionné avec votre adresse Gmail. Mais dans l’apparence, Inbox a constitué une application de messagerie novatrice, apportant un lot de nouvelles idées qui dictent comment fonctionne le courrier électronique. À l’opposé de l’affichage chronologique des messages comme dans Gmail, Inbox dispose d’une fonctionnalité de tri intelligent des messages, qui les regroupe en fonction des catégories. Une autre fonctionnalité importante concerne la possibilité de demander qu’un mail lui soit rappelé selon une heure, ou une position géographique précise. Cette fonction peut être utilisée, par exemple, pour recevoir une carte d’un restaurant pour lequel on a fait une réservation, ou encore le numéro d’un magasin.

Inbox a été beaucoup appréciée en raison de ses fonctionnalités inexistantes à l’époque dans Gmail. L’application a permis de gérer l’avalanche d’emails rien qu’avec la gestuelle. Elle a constitué aussi un terrain d’expérimentation de nouvelles fonctionnalités qui pourraient trouver leur place dans Gmail.

Cette annonce de Google n’est pas vraiment une surprise. Après des années de réinvention assez radicale du client email, avec l’ajout de fonctionnalités reposant sur l’intelligence artificielle et les traitements automatisés, Google a commencé à nouveau de concentrer ses efforts sur Gmail. En avril, le géant de la recherche a levé le voile sur une nouvelle refonte de Gmail qui s’est vu doter de fonctionnalités clés d’Inbox. La seule fonctionnalité qui n’a pas été portée est le regroupement d’emails dans une même catégorie, par exemple, toutes vos factures d’achats ou informations en provenance de votre banquier. Mais Google informe qu’elle va être implémentée prochainement dans Gmail.

En retirant Inbox, on est amenés à se demander si Google va continuer de jouir de la capacité à tester de nouvelles fonctionnalités d’email, une tâche qui pourrait s’avérer difficile dans Gmail avec ses un milliard d’utilisateurs.

Les utilisateurs d’Inbox ont six mois avant que Google ne ferme leur application de messagerie préférée. Pour aider à leur transition vers Gmail, Google a préparé un guide accessible ici.

Source : blog Google

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Avez-vous utilisé Google Inbox ? Comment avez-vous trouvé l'expérience utilisateur ?

Voir aussi

Vous utilisez Gmail dans Chrome ? Si c'est le cas, sachez que Google vous connecte au navigateur même si vous n'entrez pas vos identifiants
Google annonce l'arrêt du scan des emails de l'offre gratuite de Gmail à des fins publicitaires et s'aligne ainsi avec l'offre G suite
Google a lancé aujourd'hui la plus grande refonte de Gmail depuis 2013 et se fixe comme objectif de concurrencer la suite Office
Google lance les modules complémentaires pour Gmail pour permettre l’intégration de fonctionnalités d’applications tierces à son service


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil