Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Capgemini ouvre « un des datacenters les plus écologiques au monde »
Merlin servira de modèle à ses futures installations

Le , par Gordon Fowler

22PARTAGES

1  0 
Faire des datacenters puissants avec des seveurs rapides et solides, c'est bien. Faire des datacenters qui consomment peu, c'est mieux (pour la planète et pour le portefeuille).

Mais faire des datacenters écologiques, c'est encore mieux. Et très porteur.

Capgemini l'a bien compris et vient d'ouvrir « l’un des datacenters les plus écologiques au monde » au Royaume-Uni.

Ce nouveau datacenter a été construit sur une friche industrielle à Swindon, près de Londres. Il affiche un indice de consommation énergétique (PUE, Power Usage effectiveness) annualisé de 1,08 (la moyenne du marché se situe encore entre 2,0 et 2,5).

Ce centre de données d'une superficie totale supérieure à 9 290 m² a été baptisé « Merlin ».

Tout comme le projet de HP, Merlin bénéficie du climat tempéré de l’île britannique pour son système de refroidissement par apport d'air extérieur (un système qui refroidit l'air en deux étapes, par apport d'air extérieur - donc - puis par évaporation). « Les flux d'air chaud et froid sont entièrement régulés afin d’assurer une efficacité opérationnelle optimale », explique-t-on chez Capgemini.

Autre optimisation, le centre de données est composé de différents blocs amovibles (24 modules d'environ 232 m²) qui le rendent entièrement modulable en fonction de la demande des clients.

Quant aux matériaux utilisés pour la construction du centre lui même, ils sont également écologiques.

Résultat, « Merlin consomme deux fois moins d’électricité qu’un datacenter traditionnel », avance fièrement l'entreprise de conseil IT et d’infogérance, « et ses coûts de maintenance sont quatre fois inférieurs ».

Mais Merlin n'est pas que écologique.

Capgemini a déjà investi 100 millions d'euros dans la construction de 25 datacenters un peu partout dans le monde. La société gère plus de 26 000 serveurs physiques, dont 8 000 sont virtualisés.

Pour Richard Dicketts, directeur de la gestion des infrastructures au niveau mondial, Capgemini devait « étendre [son] parc de datacenters afin de répondre à la forte hausse de la demande pour les services d'infogérance et de cloud computing. Nous avons donc ajouté à notre offre traditionnelle de datacenters des services entièrement administrés, virtualisés ou sous la forme de cloud privé. Merlin ouvre ainsi la voie à une nouvelle génération de datacenters écologiques et efficaces ».

Un Merlin proche de la nature et très efficace. A tel point qu'il « servira de modèle aux différentes installations que nous mettrons en place pour répondre à la demande de nos clients », conclue Richard Dicketts.

Reste à savoir si le modèle de Merlin aura beaucoup de disciples.

Et dans combien de temps.

Et vous ?

Pensez-vous que le développement durable et l'écologie vont impacter durablement et changer la conception des centres de données ?

Ou ces datacenters écologique resteront-ils l'exception ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de dolu02
Membre actif https://www.developpez.com
Le 13/10/2010 à 12:43
Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message

Pensez-vous que le développement durable et l'écologie vont impacter durablement et changer la conception des centres de données ?

Ou ces datacenters écologique resteront-ils l'exception ?
Pour répondre à ça, il faudrait savoir la différence de coût de construction entre un datacenter écologique et un datacenter classique.

Mais sur le papier, ça paraît encourageant.
0  0 
Avatar de raphamil
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 13/10/2010 à 20:43
Je crois que si ceux qui veulent s'héberger (du mec qui aujourd'hui poste une vidéo sur Youtube jusqu'au site de PME, au moins) s'auto-hébergaient chez eux, on réglerait beaucoup de problèmes (écologiques, et au niveau des engorgements, de la censure, etc.).

Les BeagleBoard et autres plug computers consomment très peu. En fait, il ne manque plus que des connexions symétriques (c'est en cours avec la fibre), des services d'indexation de contenu (le Web sémantique que prépare le W3C va être très bon), et des solutions "pousse-bouton" pour le quidam moyen qui ne sait pas lire un tutoriel.

Edit: typo
0  1