Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Java : Oracle et IBM décident de collaborer sur l'OpenJDK
Au sein du Java Community Process, IBM tourne le dos à la fondation Apache

Le , par Idelways

47PARTAGES

14  1 
Oracle nomine un groupe brésilien d'utilisateurs de Java au Java Community Process, pour remplacer la Fondation Apache
Mise à jour du 26.01.2011 par Katleen

Oracle est bien embêté par le départ de la Fondation Apache du JCP (Java Community Process), le comité exécutif de Java.

Comment remédier à cette absence de taille ? En nominant un remplaçant. Et c'est ce que vient de faire Oracle, en offrant la place vacante à SouJava.

Ce dernier est un groupe brésilien comprenant 40.000 utilisateurs de Java, et il sera représenté par son fondateur et Président Bruno Souza.

Deux autres sièges restent à pouvoir au JCP, leur attribution se décidera prochainement lors d'une session de vote spéciale.

Quoiqu'il en soit, le JCP se félicite de l'arrivée d'un membre du Brésil, car ce pays y "mérite une place par son statut d'utilisateur majeur de Java, autant dans les secteurs publics que privés".

Parallèlement à cela, Forrester s'inquiète d'une orientation trop professionnelle du langage. Deux de ses analystes (Jeffrey Hammond et John Rymer) viennent de publier un rapport qui se conclut ainsi :

« Sun avait un objectif beaucoup plus ouvert pour Java, qui comprenait les applications middleware pour l'entreprise, mais aussi celles pour le PC, les appareils mobiles, et les systèmes embarqués. Or, Oracle est d'abord et avant tout en train d'axer le développement sur le middleware d'entreprise, parce que c'est là où la rentabilité se trouve, » peut-on lire en conclusion du rapport

Sources : Blog du JCP ; Blog de Forrester Research

Avec l'arrivée de SouJava aux commandes, quel avenir pour Java ?

Oracle invite la fondation Apache à reconsidérer son départ du Java Community Process
La fondation ne répond pas

Mise à jour du 13/12/2010 par Idelways

Oracle a réussi à faire valider les spécification de Java 7 et 8 à une forte majorité (lire ci-avant). Il n'en demeure pas moins que le départ, provoqué par ce vote, de la fondation Apache, une fondation impliquée dans une centaine de projets dans l'écosystème Java, semble sérieusement l'inquiéter.

Après voir demandé à la fondation de reconsidérer son opposition aux propositions formulés pour Java 7 et 8 (lire ci-avant), Oracle vient de tendre la main à la fondation pour amorcer une tentative de réconciliation. Et la prie de revoir sa décision de quitter le comité exécutif de java (JCP)

Dans un court billet de blog, Adam Messinger, vice président du développement à Oracle, rappelle les faits et encourage la fondation Apache à "reprendre part aux efforts destinés à faire avancer la technologie Java".

Car, avoue Messinger, "la fondation Apache et ses nombreux projets open-source sont une partie importante de l'écosystème Java".

Sans en dire d'avantage, il semblerait que le départ de la fondation n'enchante pas Oracle.

De son côté, la fondation Apache fait (officiellement) la sourde oreille. Elle semble en tout cas moins pressée de répondre à ce message que la fois passée.

Jim Jagielski, président de la fondation, depuis son compte Twitter personnel se demandait néanmoins, dubitatif et quelque peu ironique, quelle raison pourrait justifier le retour de la fondation au Java Community Process.

Il allait même plus loin la semaine dernière dans un billet sur son blog personnel où il affirmait que le Java Community Process était tout bonnement mort et que c'était "Oracle qui l'a tué".
Jagielski y appelait également à la constitution d'un nouveau Community Process.

Pas sûr qu'une telle initiative emporte une adhésion massive.

Source : le message d'Oracle, le Twit de Jim Jagielski et son Blog personnel

Et vous ?

Comment évoluera la situation selon-vous ?
La naissance d'un autre Community Process est-elle possible ou même envisageable ?

En collaboration avec Gordon Fowler

La Fondation Apache quitte le JCP, le projet Harmony pourrait être abandonné
Mise à jour du 09.12.2010 par Katleen


C'est une rupture qui vient de se produire ce matin : la Fondation Apache Software a décidé de quitter le comité exécutif de Java (JCP). Une nouvelle qui pourrait générer de vives réactions dans la communauté des développeurs.

Le feu a été mis aux poudres il y a quelques jours, alors que les spécifications de Java SE (l'édition standard) 7 et 8 ont été approuvées. Siégeant encore au comité au moment de ce verdict, Apache a précisé qu'il en démissionnerait si le JCP (Java Community Process) dépassait Java 7. La Fondation s'est également copieusement plainte d'Oracle, à qui elle a demandé de lever ses restrictions qui pèsent sur le Java Technology Compatibility Kit (qui sert à Apache à tester la conformité de son runtime Java open-source Apache Harmony en opposition au standard).

Les barrières placées par l'acquéreur de Sun Microsystems empêcherait une utilisation correcte des programmes open-source sur les plateformes mobiles. Un sacré bâton dans les roues.

Le conflit est donc clair : Apache reproche à Oracle d'abuser de son contrôle sur Java : "Les préoccupations commerciales d'une seule entité, à savoir Oracle, vont continuer à interférer sérieusement avec, et à biaiser, la gouvernance transparente de l'écosystème".

Quant au JCP, il "n'est pas un processus de spécification ouvert" et devrait "être sous licence selon les termes respectant les volontés du responsable des spécifications".

La Fondation Apache n'a pas indiqué si elle continuerait son travail sur Harmony.

Source : le blog de la Fondation Apache Software

Oracle invite la fondation Apache à reconsidérer sa position sur Java SE 7
La Fondation répond et engage Oracle à honorer ses engagements

Mise à jour du 16/11/2011 par Idelways

La crise ouverte entre Oracle et la Fondation Apache autour de l'avenir de Java et des licences de son Kit de Validation (TCK) s'intensifie. A tel point qu'elle semble même sérieusement inquiéter le géant des bases de données et des serveurs qui tient à ce que la première version du langage sous sa responsabilité soit un succès.

Oracle a donc répondu à la lettre ouverte de la Fondation Apache, lettre dans laquelle elle invitait récemment les membres du Java Community Process à rejeter la feuille de route d'Oracle pour Java SE 7.

Un appel dans lequel la Fondation remet sérieusement en question son implication dans cet organisme (lire ci-avant).

En substance, Don Deutsch, vice-président de la division standards et architectures à Oracle, invite la Fondation à "reconsidérer" sa position dans un billet sur son blog.

Mais la réponse d'Oracle n'offre rien de concret et de nouveau. Don Deutsch considère ainsi qu'« Oracle fournit des licences TCK sous conditions équitables, raisonnables et non discriminatoires conformément à ses obligations au sein du JSPA ».

Oracle affirme cependant que sa priorité est l'avenir du langage, et « qu'il est temps pour des actions concrètes, il est temps que Java aille de l'avant ». Sous-entendu : ce n'est pas le cas actuellement.

La Fondation Apache n'a pas tardé à réagir. Elle riposte, du tac au tac (en moins de 24 heures) par un billet extrêmement court : « La balle est dans votre champ, honorez vos engagement ».

Et le bras de fer continue.

Source : les blogs d'Oracle et la réponse de la fondation Apache.

Et vous ?

Quels seront selon vous les prochains épisodes de cette crise ouverte entre Oracle et la Fondation Apache ?

En collaboration avec Gordon Fowler

La fondation Apache menace de quitter le Java Community Process
Et milite pour que la prochaine version du langage soit rejetée, la guerre avec Oracle est déclarée

Mise à jour du 10/11/2010

La fondation Apache vient de publier un appel ouvert à l'ensemble des membres du Java Community Process (JCP, le corps en charge des spécifications du langage) pour voter, ni plus ni moins, contre la prochaine proposition du langage (Java SE 7), en gestation dans les laboratoires d'Oracle.

Le motif est encore celui du kit de validation (TCK, non disponible en open-source) qu'Oracle refuse de céder à la fondation pour tester la compatibilité de son implémentation open-source Harmony avec les spécifications du langage, et pouvoir ainsi la distribuer sous licence libre Apache.

Dans son annonce, la fondation se félicite d'avoir été réélue membre (pour les 3 prochaines années) du comité exécutif du Java Community Process à 95% des suffrages ; avant de remettre sérieusement en question son implication dans cet organisme où elle milite depuis maintenant 10 ans.

"Oracle viole ses obligations contractuelles, que fixent les règles du JCP, en n'acceptant d'offrir des licences TCK qu'avec des conditions incompatibles avec l'open-source et le logiciel libre" peut-on lire sur le blog de la Fondation.

La Apache Software Foundation affirme par la suite envisager sérieusement de mettre fin a sa collaboration avec le JCP si ses droits d'implémentation du langage Java ne sont pas respectés.

La Fondation ne mâche pas ses mots et considère, que dans l'état actuel des choses, le JSPA (Java Specification Participation Agreement) est inutile et que les spécifications du JCP ne sont plus "qu'une documentation propriétaire".

Ambiance.

Source : blog de la fondation

Et vous ?

Comment réagira Oracle a cette attaque ?
Quelle conséquence aurait un éventuel retrait de la Fondation Apache du JCP ou le refus des spécifications de Java 7 ?

Java : Oracle sur le point de donner le coup de grâce au projet Harmony
Utilisé par Google dans le SDK d'Android ?

Mise à jour du 18/10/2010

Oracle aurait annoncé, lors d'une réunion réunissant les leaders des sociétés qui supportent Java, qu'il ne comptait pas céder de licence au projet Apache Harmony, l'implémentation open-source du langage.

Cette rencontre, qui a eu lieu à Bonn les 5 et le 6 Octobre dernier, a été marquée par l'annonce de la collaboartion d'IBM avec Oracle sur l'OpenJDK. Une des interprétations de cette nouvelle était que Oracle tentait ainsi de mettre fin au projet Harmony, dont Big-Blue était jusque là le plus gros contributeurs avec 9 membres (lire ci-avant).

Cette fuite semble renforcer cette thèse. Oracle, par la voie de son PDG Larry Ellison, aurait ainsi estimé qu'offrir une licence au projet Harmony serait préjudiciable à l'avenir de Java, sens préciser le pourquoi du comment.

Néanmoins, le motif d'un refus aussi catégorique semble en relation avec le litige qui oppose sa société à Google sur Android. L'OS mobile qui utilise justement un sous-ensemble du projet Harmony.

Le géant des applications professionnelles et des serveurs souhaiterait en effet imposer Java Mobile Edition (Java ME) pour les développements mobiles à la place du projet Harmony (et de ses dérivés, dont Android) qui repose, lui, sur l'édition standard de Java (Java SE).

Ironiquement, trois ans en arrière, Oracle travaillait main dans la main avec le Java Community Process (JCP) pour que Harmony soit testé et certifié compatible avec le standard officiel... détenu à l'époque par Sun.

Mais la présence de code propriétaire dans les tests de compatibilité empêcherait, selon la fondation Apache, le projet Harmony d'être certifié.

IBM a longtemps milité pour que Sun (puis Oracle) libèrent les Java Test Compatibly Kits (TCKs), le seul composant de Java, avec Java FX non-disponible sous licence open-source.

En vain.

Selon les dernières rumeurs, qu'accrédite l'accord public avec Oracle, IBM aurait donc décidé d'abandonner le projet Harmony contre une licence permanente sur Java. Sa licence actuelle de 10 ans arrivant à échéance en 2015.

Le coup de grâce pour le projet Harmony ?

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Le projet Harmony survivra-t-il a ces mauvaises nouvelles ?

En collaboration avec Gordon Fowler

Java : Oracle et IBM décident de collaborer sur l'OpenJDK
Au sein du Java Community Process, IBM tourne le dos à la fondation Apache

Oracle et IBM viennent d'annoncer que les deux sociétés allaient collaborer pour le développement de l'OpenJDK, l'implémentation de référence du langage Java.

Les deux géants de l'informatique affirment vouloir faire de l'OpenJDK "l'endroit principal du développement de Java SE" et s'engagent à "renforcer le JCP", le principal organisme de normalisation des travaux des spécifications de Java.

Les deux entreprises vont ainsi participer à l'aboutissement de la feuille de route annoncée récemment pour OpenJDK/Java 7 et 8.

Présentée plus tôt cette semaine par Mark Reinhold, architecte en chef du Java Platform Group à Oracle, cette feuille de route aurait eu des "écho constructifs et globalement positifs" du comité exécutif du JCP dans un meeting à Bonn en Allemagne.

De son côté, Bob Sutor, vice-président du département Systèmes-ouverts et Linux d'IBM, fait remarquer dans un billet de blog que la décision de collaborer avec Oracle était un "choix pragmatique".

Il précise néanmoins que l'entreprise compte abandonner le travail sur le projet « Apache Harmony » (l'implémentation Java de la fondation Apache) pour se focaliser sur l'OpenJDK.

Ce choix de faire machine arrière est — selon Sutor — dû au fait qu'il devient clair pour IBM « qu'Oracle n'a jamais planifié de mettre à la disposition de la fondation Apache les tests de certification pour Java et Java SE TCK».

Il affirme ne pas cautionner ce choix, mais que, en substance, il n'y peut rien.

Sutor rajoute qu'IBM compte jouer un rôle important dans le développement d'OpenJDK et s'attend à voir « quelque réformes dans le JCP [...] pour le rendre plus démocratique, transparent et ouvert ».

Mark Reinhold, qui a bloggé à son tour, commente lui aussi ce plan de collaboration. Il dit s'attendre à ce que les contributions d'IBM à l'OpenJDK portent essentiellement sur la bibliothèque standard du langage.

Les uns y verront une bonne nouvelle. D'autres pas.

Et vous ?

Source : communiqué de presse d'Oracle, Blog Bob Sutor, blog de Mark Reinhold

Et vous ?

Que pensez-vous de cette annonce de collaboration ?
La présence d'un autre poid lourd dans la scène Java vous rassure-t-il sur l'avenir du langage ?

En collaboration avec Gordon Fowler

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de nickyla
Membre actif https://www.developpez.com
Le 16/11/2010 à 12:56
Citation Envoyé par lequebecois79 Voir le message
>
apache quitte la fondation

l'important c'est la jvm et le langage évolue, gagne en performance
Attention avec le mot évoluer, lequel, selon le contexte, peut mener à des résultats ayants des effets complètement opposés ...
5  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/11/2010 à 13:58
Prétendre que ça serait Apache qui serait responsable de l'immobilisme du monde Java est une imposture. De rachats en projets fumeux (JavaFX), c'est bien Sun/Oracle le seul responsable ! Le retard de, quoi, 2 ans de Java 7 en est la preuve éclatante.

Si jamais Apache quitte le JCP, il n'y a aucune raison que ça change quoi que ce soit à cette situation. Par contre, on sait ce que ça peut coûter en terme de projets...

On appréciera au passage le procédé : Oracle essaie d'imposer sa propre implémentation de Java (et bien sûr la nouvelle version payante Java Premium) non pas en faisant en sorte qu'elle soit meilleures, mais en interdisant aux autres de lu faire concurrence.

C'est sûr que comme ça, le monde Java va vachement avancer !!!
5  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 10/12/2010 à 8:27
Le titre est trompeur. Je vois mal Apache quitter complètement la communauté Java. Ils quittent juste le JCP ce qui est très différent.
S'il abandonnaient tous leur projets relatifs à Java, heu... J'ose même pas imaginer l'impact.

Quant aux "barrières placées par l'acquéreur de Sun Microsystems", en fait elles n'ont pas été placées par Oracle mais par Sun, il y a bien longtemps déjà. Oracle n'a fait que les confirmer.
5  0 
Avatar de Emmanuel Deloget
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 14/12/2010 à 9:58
Citation Envoyé par B.AF Voir le message
Enfin comme l'a fait remarquer quelqu'un, pour des visionnaires, les réactions sont quand mêmes assez puériles.

Il n'y a pas qu'Oracle dans le JCP. Donc le résultat du vote n'est pas Oracle vs Apache. Ca veut aussi dire que les autres membres ont partagé la vision Oracle de la roadmap.
Ou qu'ils n'avaient guère le choix, Oracle ayant exprimé sa position : même si le JCP votait non à sa proposition, il allaient quand même lancer les études sur les versions suivantes de Java, sans consulter personne et au mépris des règles mises en place pour ce groupe de travail (c'est à dire au mépris du contrat ayant valeur légale signé entre les différents membres du programme). En gros, Oracle a dit : soit vous nous suivez et ont vous fait bonne presse, soit vous ne nous suivez pas et non seulement on continue quand même, mais en plus on vous fait mauvaise presse. Du coup, certains votants ont exprimé leur désacoord en commentaire, tout en votant "oui". Seul Apache a voté "non", et Oracle n'a pas perdu son temps : ils deviennent ceux qui veulent ralentir le développement de Java pour des considérations médiocre (c'est plausible d'après vous ?) alors que Oracle et le JCP sont ceux qui veulent faire avancer Java pour le meilleur des mondes (toujours plausible ?).

Citation Envoyé par _skip

Tu ignores sans doute que 95% des projets apache ne sont pas standards
Je ne parlais pas de ça : je parle d'une VM qui ne respecterais plus la définition d'une VM Java selon Oracle et des noms d'espace standard. Evidemment, Hibernate n'est pas dans Java. Fort heureusement d'ailleurs. De même que Apache Web Server n'est pas dans la RFC qui décrit le protocole HTTP.

Il existe des implémentation Open Source de Java, et sans accès à un kit de test de compatibilité, ces implémentations ne peuvent pas être testées. Face à un Oracle trop campé sur ses positions, et face à des violations de plus en plus fréquente des termes de la licence Open Source Java (après vérification, il s'avère effectivement que la guère que Oracle mène contre Harmony soit contraire aux accords signés entre Oracle, le JCP et la Fondation Apache), j'imagine mal les dévelopeurs Apache travailler principalement sur les JVM Oracle (ou IBM ; qui a appuyé la décision d'Oracle. Et obtenu une licence de 10 ans pour continuer de profiter des développements Java effectués par Oracle).

Le seul projet directement menacé, c'est harmony. Et sans connaître sa part de marché je doute qu'il soit si populaire que ça. C'est donc une perte que l'écrasante majorité des entreprises peut absorber sans aucun dégât à l'heure actuelle.
Oui. C'est aussi un des plus importants, puisque c'est celui qui permettrait de vérifier sans surcout de la compatibilité des JVM entre-elles. C'est un projet qui est directement concurrent du kit de compatibilité distribué par Oracle sous une licence non libre.

Quand à menacer les entreprises, damned, Google se base dessus pour aider à la définition d'Android ! Combien d'entreprises sont elles concernées ? Apache s'en sert aussi, et combien d'entreprises sont concernées par les produits de l'ASF ?

Il est toujours possible de développer des implémentations de frameworks par exemple en se basant sur les spécifications.
Le jour ou la complétude de toute spécification sera avérée, il n'y aura plus besoin d'aucun test de compatibilité. Malheureusement, ce n'est pas le cas. Et puisque le langage n'est pas normalisé, cette spécification n'est pas assez profonde pour être utilisable seule. En fait, à l'heure actuelle, la seule spécification réelle c'est "tout ce que fait notre JVM, vous devez le faire aussi; tout ce que font nos librairies, vous devez le faire aussi".

Oracle n'a aucun intérêt à pousser java si c'est pour que 99% des projets en bénéficie gratuitement sans lui rapporter un centime.
Oracle n'aurait jamais racheté Sun si Java avait été un problème financier. Oracle ne tiendrait pas si fermement le JCP si Java posait en fait un quelconque problème. L'écosystème Java est très important, et génère énormément d'argent - y compris pour Oracle. Il ne faut pas t'inquiéter pour eux

Et puis combien de projets Java sont touchés par les intransigeances d'Oracle ?
- Les JVM tierces qui ne sont pas libres au niveau des licences
- Hudson
Meh ? Le fait que les JVM tierces (qu'elles soient libres ou non) soient touchées ne t'inquiètent pas ? Tournons le problème autrement : et si Oracle s'appelait en fait Microsoft, tu ne dirais pas quelque chose du style "abus de position dominante !" ? Parce que c'est exactement ça.

Je suis peut-être optimiste mais
- les projets Apache vont perdurer puisqu'ils sont le fruit de besoins
- idem pour les autres projets majeurs du libres (ou pas) comme Hibernate, Spring, ...
Fort heureusement, la question n'est pas vraiment là : elle se situe au niveau des différentes implémentations. Que fait si tel projet ne tourne que sur telle JVM ? Et si demain, Tomcat n'accepte que la JVM de GNU, et que celle-ci n'est pas compatible avec une JVM d'Oracle, que va-t-il se passer ? Si vous êtes DSI et que vous voyez un monde censé être stable se fragmenter rapidement, qu'en pensez-vous ? Le risque est là, pas dans l'abandon d'un projet.

Au point ou ca en est C# et Mono, c'est presque moins dangereux pour l'avenir.
Etonant mais pas forcément faux. Maintenant, C# n'est pas encore au niveau de Java en termes de popularité, et l'accord de licence Novell / Microsoft (qui permet le développement de Mono en utilisant des informations en provenance directe de Microsoft) n'est pas infini dans le temps. Rien ne nous dit que la situation continuera à s'améliorer (à la différence de Java, C#, la plateforme .Net et MSIL sont une norme ECMA ; cette définition permet l'implémentation de plateformes interopérables sans avoir besoin de passer par le laboratoire de MS pour les tester).

Pour terminer, un des liens de la news pointe sur le blog de Jagielski - et ce blog explique beaucoup de choses concernant la décision d'Apache. Il serait bon de le lire, vous verrez que tout n'est pas si clair dans le rôle d'Oracle. Selon Jagielski, Apache ne poursuit pas que ses intérêts. Ils souleve un point qui tends à montrer que Oracle fait le forcing pour ne pas respecter les termes de la licence Open Source de Java, tout en faisant pression sur les membres commerciaux du JCP pour faire passer des changements qui ne sont souhaitables que pour Oracle. Ne vous laissez pas contaminer par la version Oracle de l'histoire.

Enfin, la fondation Apache n'est pas un organisme dictatorial : la décision n'a pas été prise pour une question d'ego ; elle a été discuté au sein de la fondation et avec les utilisateurs. Et je ne doute pas qu'elle a nécessité un consensus large. Dire que c'est une décision de la communauté Apache pour la communauté Apache me parait très réducteur. Un poil trop en fait.
6  1 
Avatar de B.AF
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 18/11/2010 à 14:33
Citation Envoyé par Uther Voir le message
Je ne vois pas en quoi ce que fait Apache serait néfaste à Java. Le libre n'est pas intrinsèquement de plus mauvaise qualité que le propriétaire
Ce sont des "guéguérres" assez puériles au final qui n'améne rien à personne.
Faire du libre, ça ne veut pas dire pouvoir et faire n'importe quoi. Quand le langage reste 3 ou 4 ans sans évolutions majeures parce que les chapelles philosophiques ne s'accordent pas ou plus, il est temps de penser à un autre mode de fonctionnement. Et peut être que de revenir à une gestion de produit plus traditionnelle est une solution.

Là ça ne fait que morceller encore plus une technologie dont l'avenir commence à m'inquiéter sérieusement.
5  1 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 10/11/2010 à 16:22
Citation Envoyé par camus3 Voir le message
Pour oracle aucune, la société a décidé de reprendre entièrement la main sur java et d'en faire un produit commercial et rentable à l'image de .NET.
C'est bien pour tout le monde et ne modifiera pas la popularité de java auprès des entreprises, au contraire.
Ah bon ? Même si la conséquence, c'est la fin des projets open-sources et libres autour de Java ?

Java sans Eclipse, Spring, Tomcat, Struts, Maven, Ant, JUnit, etc. Bonne nouvelle pour Java, effectivement...

Un petit conseil : va sur apache.org et regarde le nombre de projets reposant sur Java, et combien d'entre eux sont des projets vitaux pour l'avenir de la plateforme : ActiveMQ, Ant, Cassandra, Commons, Geronimo, Hadoop, Harmony, Log4J, Lucene, Maven, Struts, Tomcat, Velocity, Wicket, etc.
5  2 
Avatar de eclesia
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 10/12/2010 à 9:20
Citation Envoyé par Uther Voir le message
Quant aux "barrières placées par l'acquéreur de Sun Microsystems", en fait elles n'ont pas été placées par Oracle mais par Sun, il y a bien longtemps déjà. Oracle n'a fait que les confirmer.
Une arme n'est dangereuse que dans de mauvaises mains.

On vient de vivre la succession d'un despote 'creatif' et 'ouvert' au dialogue a un despote autoritaire (menace sur divers projet openoffice/hudson) et egocentrique (fermeture de divers projet).
(Je caricature)
3  0 
Avatar de tchize_
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 13/12/2010 à 17:10
autant je comprend que leur position est difficile, autant leur décision (apache) se résume à "c'est un process basé sur un vote des différent membres, je suis dans la minorité qui était contre, et bien que j'étais minoritaire, vous n'avez pas fait ce que je voulais que vous fassiez. Alors puisque vous faites pas comme je veux, je me barre". Je trouve que ça fait un peu gamin comme décision et justification, vu de l'extérieur.
6  3 
Avatar de Emmanuel Deloget
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 13/12/2010 à 23:14
Note : ecrit avec un iPad. Clavier compliqué. Pas conseillé pour la redaction de long messages...

Le problème n'est pas la qualité des implementations de la fondation Apache, mais les fait qu'elles sont omniprésentes sur le web (et ailleurs). Combien d'intranet basé sur tomcat ? Combien de site tourant sur Apache ? Si Sun a créé un langage et un environnement solide, il faut reconnaitre que c'est la fondation Apache qui a fait enormément ces dernieres annees pour son developpement.

Avec a la clef un point problématique pour Oracle : si la suite dela fondatiion se met à ne plus suivre le standard Java, combien d'entreprises vont abandonner leur suite qui ne serait plus standard, quand on sait le cout du developpement d'un intranet complexe ? A mon humble avis, une minorité. Du coup, Java se fractionnerait, ou Oracle serait obligé de suivre, a moins de fermer de nouveau le code de la machine virtuelle ou de l'environnement. Ce qui serait vraiment un coup dur pour Java - car si de nouveaux decveloppements doivent voir le jour, les entreprises risquent fort de perdre la confiance qu'ils ont mis tznt de temps a acquerir.

C'est un tournant : s'il est mal négocié, Oracle peut parvenir a faire ce que Sun a toujours evité, comprenant que son avenir passait par cette plateforme : car nonobstant les qualité (réelles ou supposées ; mais ne tollons pas sur ce sujet, ce n'est pas le debat) de ce langage, Oracle pourrait provoquer sa fin, puis son abandons, a moyenne echeance.

C'est une erreur grave, a laquelle ils vont maintenant tenter de trouver une soldution a l'amiable. La raison pour laquelle la fondation ne se presse pas, c'est qu'ils ont tout a gagner a jouer la montre : petit a petit, les clients d'Oracle vont venir dire a la societe "hé, vous vous rappelez que nous, on a besoin de savsoir ce qui se passe, et ce qui va se passer ?", ce qui pourrait a terme faire plier Oracle. Et si Oracle ne cède pas, et bien la fondation a une base d'utilisateurs tout a fait consequente, et elle peut se passer d'eux - ils representent une force capable de créer un fork tout a fait viable du langage, et peuvent entrainer de nombreux participants a leur suite (dont une petite société du nom de Google ; m'etonnerais qu'a moitié que Google reprenne le fork de MySQL...)

Bref, tout ca pour dire qu'Elisson a singulierement manqué de vision sur ce coup - et que ca ne va pas les aider a regagner la confiance des afficionados de l'Open Source qu'ils ont violenté récemment.
4  1 
Avatar de Emmanuel Deloget
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 14/12/2010 à 15:47
Citation Envoyé par Philippe Bastiani Voir le message
Pourquoi celles d'Oracle le sont moins ???
Idem pour Google qui a aussi voté contre...

Apache a un litige avec Oracle... donc les dires de chacun sont à prendre avec réserves il me semble!
Aucun des intervenant ayant pris la parole dans cette histoire n'est tout blanc. On peut tou prendre avec des pincettes, mais lorsqu'on m'explique les choses telle que la fondation Apache le fait, je n'ai aucune raison d'y voir quelque chose de malintentionné de leur part. C'est à ça que ça sert la transparence. Et comme la fondation est la seule source d'explications claires et transparentes, il me semble naturel de considérer que leur point de vue est plus fondé que celui d'Oracle. Ou de Google. Ou d'un autre.

Maintenant, il me semble en lisant les posts ici que beaucoup de monde en veut à la fondation Apache, ce qui a tendance à conforter la position d'Oracle. Je vous demande à nouveau de lire ce que vous trouverez sur le sujet : vous verrez que le comportement d'Oracle est seul responsable de cet affrontement - comment Apache peut-il être responsable des interdictions imposées par Oracle ? Depuis son entrée dans le JCP, la fondation se bat pour la libération du TCK : Oracle leur a dit d'aller se faire voir en gras, leur a dit que de toute façon ils se foutaient royalement de ce qu'ils avaient à dire, et qu'en gros ils n'avaient qu'à suivre les décisions des adules, de fermer leur bouche et de relayer le foutage de g. auprès de leurs utilisateurs. Position difficile à tenir.

Citation Envoyé par Philippe Bastiani Voir le message

La non gratuité n'est pas un point sur lequel Apache s'appuie pour refuser la certification.
L'inconditionnalité de la redistribution est le point d'achoppement dans cette affaire. Si pour redistribuer Harmony, Apache a besoin de payer une licence à Oracle et que chaque acquéreur a besoin de faire de même, cette inconditionnalité n'est plus possible.

De part leur nature (redistribution des sources sans avoir à en avertir les ayants droits), aucune licence Open Source ne peut imposer un paiement. La gratuité est corrolaire de la notion de logiciel libre. Tu peux le tourner comme tu veux, mais si j'ai la possibilité de redistribuer un logiciel open source, alors j'ai la possibilité de le faire gratuitement. Si je ne peux pas le faire gratuitement, alors le logiciel n'est pas libre puisque certains ne peuvent pas avoir accès à ce code source.

Citation Envoyé par Philippe Bastiani Voir le message

C.f. un autre des mes posts sur le sujet: Harmony certifiée ne pourrait-être TOTALEMENT distribuée sous licence Apache du fait des condition d'utilisation du TCK et celà est innacceptable pour un projet Apache...
Harmony ne pourrait pas du tout être distribué sous une quelconque licence Open Source. Qu'elle soit la licence Apache ou une autre licence ne change rien à l'affaire.

Dans la fournée, le fait qu'IBM délaisse Harmony pour OpenJDK est aussi un signe. Mais cet état de fait existe avant Oracle, c'est Sun qui l'a instauré.
Le fait qu'IBM ait renouvelé pour 10 ans leurs licences Java (et tout ce qu'elles impliquent) n'a certainement rien à voir dans le fait qu'ils aient accepté les conditions d'Oracle au JCP, n'est-ce pas ? Laissons IBM de coté, je ne pense pas qu'on puisse s'en servir dans cette discussion vu les soupçons qui pèsent sur les raisons de son positionnement.

Pour info, Apache n'a jamais dit ne pas vouloir de Java 7. Apache dit : comme condition pour pouvoir évoluer vers Java 7, il faut libérer le TCK - ce qu'Oracle refuse de faire. Ce n'est quand même pas la même chose. Il est peut-être nécessaire que Java évolue (encore que je ne vois pas ce qui manque au langage. Il y a tant de trous que ça ? Ce n'est pas mon impression...).

Pour info 2, le JCP ne définit pas que ce qui sera ou non contenu dans la prochaine évolution du langage. Elle définit aussi les librairies, la VM, et par conséquent, le TCK. C'est une communauté autour de Java, pas une instance technique de définition de grammaire d'un langage. Il est faux de croire que le débat autour d'Harmony n'est pas lié au travail du JCP : sans TCK libre, il est difficile voire impossible de vérifier de manière pratique une implémentation libre particulière de Java (dans son ensemble). Du coup, définir des évolutions dans Java est nettement plus complexe, non ?

Vous utilisez - vous ne voyez pas nécessairement les implications d'une telle décision. Mais pour que vous puissiez utiliser sereinement Java, il faut quand même s'assurer que les différentes plateformes sont interopérables - sans quoi, le write once, run everywhere va avoir un sérieux problème et vous déciderez de vous même de ne plus utiliser Java pour ne pas vous enfermer avec une JVM particulière. Vous pouvez décider que ce combat ne vous concerne pas, mais ça ne veut pas dire que c'est le cas. Ca vous concerne de manière directe.
4  1