Java, JavaScript et C++ ont été les langages les plus demandés en entreprise ces 9 derniers mois,
D'après les résultats d'une enquête

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Quel(s) langage(s) de programmation utilisez-vous en entreprise ?
Les entreprises sont désormais libres de déployer une stratégie qui intègre plusieurs langage de programmation, leur permettant de mettre moins d'accent sur le langage que les développeurs doivent utiliser. À mesure que les entreprises passent de logiciels hérités vers des technologies plus agiles et flexibles, il est plus facile pour les équipes de développement de trouver le bon outil pour le bon travail.

Les pratiques Cloud-native permettent aux développeurs de grandes entreprises de choisir leur langage préféré ou, plus important encore, le langage qui supporte le mieux leurs besoins fonctionnels. Tout cela peut être accompli tout en minimisant la lourdeur de la charge opérationnelle d’une prise en charge de variété de langages de développement. En conséquence, les équipes opérationnelles et les équipes de développement d'application sont en mesure de progresser plus rapidement ensemble.

Qu'est-ce que cela signifie pour les entreprises ? Les grandes organisations ne sont plus limitées par la nécessité d’embaucher un développeur ayant une maîtrise d’un langage en particulier. Si les équipes de développement préfèrent certainement un langage spécifique, elles peuvent être composées de développeurs capables de s’exprimer en plusieurs langages. Cela élargit le bassin de talents disponibles pour les entreprises qui cherchent à assurer la croissance leurs équipes de développement.

Aussi, il y a de plus en plus d’entreprises qui se tournent vers une stratégie multi-langage (et multi-plateforme) pour répondre à leurs besoins. La flexibilité des pratiques natives du cloud permet aux entreprises de se libérer de l’approche monolithique pour tendre vers une approche de l’informatique plus flexible, portable et interopérable. L’adoption d’une approche multi-langage est une autre étape vers l’amélioration de la vitesse des entreprises en matière de développement et de production.

Cloud Foundry Foundation (CFF) s’est intéressée au langage utilisés le plus fréquemment pour le développement d'applications parmi les développeurs en entreprise. Selon son enquête menée auprès de développeurs en entreprise et des décideurs informatiques, Java et Javascript sont les langages d'entreprise les plus prisés. Ces deux langages sont suivis par C ++, C #, Python et PHP.


CFF note qu’au cours des neuf derniers mois, « Java et JavaScript sont restés les deux langages dominants dans le paysage des développeurs d'entreprise pendant deux cycles de recherche. Dans l’édition de mars 2018 de son classement des langages les plus demandés en entreprise, le cabinet de recherche RedMonk a également placé Java et JavaScript en pôle position, ce qui corroborent nos conclusions selon lesquelles Java est vivant et en bonne santé. Contrairement à nos constatations, RedMonk a trouvé Python et PHP plus fréquemment utilisés que C # et C ++, mais seulement marginalement ».

Quels sont les langages préférés par des publics spécifiques ?

En général, plus l'entreprise est grande, plus il y a de langages utilisés. C’est l’argument qu’utilise CFF qui indique voir au dessus de la moyenne l’utilisation de Python et C # parmi les très grandes entreprises par rapport au reste des répondants, comme ces entreprises utilisent plusieurs langages.

« Cette étreinte actuelle de plusieurs langages est un phénomène nouveau car, historiquement, les grandes entreprises ont pratiqué un contrôle plus serré des processus, en particulier dans la production. Comme mentionné précédemment, cette approche multi-langage est permise par le passage aux pratiques cloud-native ».

En Amérique du Nord, les deux tiers des décideurs informatiques ont déclaré utiliser JavaScript en entreprise, suivi de Java à 58%. En Asie, la majorité des décideurs ont déclaré utiliser Java (58%) et C ++ (52%), avant de se conformer au classement général. L'Europe n'a pas de différence particulière en tant que région ; elle est très cohérente avec l'ensemble des tendances, bien que l'Allemagne ait moins de développement d'applications utilisant C ++ comparé à Java et JavaScript.


Pour les entreprises qui se servent du cloud privé la tendance globale est la même, avec une séparation un peu plus grande entre Java et JavaScript des autres langages de développement. Les utilisateurs multi-cloud signalent utiliser plus de langages de développement, mais la majorité utilise Java et JavaScript, suivi de C ++ qui est utilisé par 50 % d’entre eux.

D'autre part, les utilisateurs de cloud unique utilisent principalement Java (57%) et ne disposent pas pas d'autre langage de développement utilisé par la majorité, y compris JavaScript utilisé par 47% d’entre eux contre 57 pourcentage de manière globale.

Source : rapport en PJ (au format PDF)

Et vous ?

Comment pouvez-vous expliquer ces résultats ?
Observez-vous la même tendance dans votre entreprise ou des entreprises partenaires ?
Qu'est-ce qui peut, selon-vous, orienter le choix d'un langage plutôt que d'un autre en entreprise ?

Voir aussi :

Sortie de Julia 1.0 et 0.7, le langage de programmation scientifique atteint sa première version stable après six ans de développement public
Dart 2.0 : le langage de programmation de Google sort officiellement en version stable, avec des améliorations de productivité et de performances
Meilleurs langages en 2018 selon l'IEEE : Python conforte sa place de leader, grâce à son ascension dans le machine learning et l'embarqué
Microsoft présente le serveur de langage Python dans Visual Studio Code, qui s'accompagne de belles promesses de performance
Le créateur de Python se retire du processus décisionnel relatif au langage, qu'est-ce que cela signifie pour l'avenir de Python ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil