Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Refusant de fournir son mot de passe, il écope de 16 semaines de prison
On ne badine pas avec la loi

Le , par Katleen Erna

0PARTAGES

1  0 
Refusant de fournir son mot de passe, il écope de 16 semaines de prison ferme : on ne badine pas avec la loi au Royaume-Uni

Oliver Drage, 19 ans, citoyen de Sa Majesté, a été arrêté en mai 2009 au cours d'une enquête portant sur des abus sexuels sur mineur. Les faits n'étant que présumés (aucune preuve de l'implication de l'homme), les autorités britanniques n'ont pas pu l'inculper, et ont alors décidé de fouiller le contenu de son ordinateur portable à la recherche d'éventuels preuves de culpabilité...

Problème, la machine est protégée par un mot de passe. Les policiers ont donc tout naturellement demandé à son propriétaire de leur fournir ce code d'accès...ce qu'il a, tout naturellement, refusé de faire. Conséquence ?

Le jeune Oliver a été condamné à 16 semaines de prison ferme pour ce refus (et certainement pour obstruction à l'enquête, par la même occasion).

Pendant qu'il croupis dans sa cellule, les forces de l'ordre de la couronne d'Angleterre continuent d'essayer de cracker de password, sans succès... Il faut dire qu'il est composé de 50 caractères...

Source : BBC News

Les policiers anglais réussiront-ils a déjouer ce mot de passe ?

Trouvez-vous cette peine en concordance avec les faits ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de juju0
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 12/10/2010 à 7:02
Ce n'est pas parce qu'on chiffre son disque dur qu'on est forcément un criminel...
J'ai moi même l'intégralité du disque dur de mon laptop qui est chiffré, non pas parce que les données sont illégales mais parce qu'en cas de perte ou de vol, je n'ai aucune envie que mes données personnelles (cookies de session, mots de passe, ...) soient accessibles au premier venu.
10  0 
Avatar de simonlourson
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 12/10/2010 à 9:34
Citation Envoyé par Louis Griffont Voir le message
De toute façon, s'il n'avait rien à cacher, il ne ferait pas obstruction à la justice. Donc, c'est soit qu'il est coupable que quelque chose, soit qu'il est c** comme un manche à balai.
Ou alors il a des principes.
11  1 
Avatar de tatayo
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 12/10/2010 à 8:38
Bonjour,
La seule question qui me vient à l'esprit est:
Comment connait-on la taille du mot de passe ?

Tatayo.
8  0 
Avatar de Louis Griffont
Inactif https://www.developpez.com
Le 12/10/2010 à 9:52
Citation Envoyé par julien.1486 Voir le message
Il avait peut-être envie de découvrir la prison et il a décidé de sauter sur l'occasion
Faudrait vérifier qu'il n'est pas couvert de tatouages et que son frère n'est pas emprisonné dans la même maison !
7  0 
Avatar de psychadelic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 14/10/2010 à 23:46
Citation Envoyé par julien.1486 Voir le message
Juste pour faire le gars chiant : on dit chiffrement, pas cryptage
En fait les deux se disent.
Et l'usage actuel penche plutôt vers le mot cryptage.

Canal+ est une chaine cryptée, sur les documents de la liveBox est écrit : "Cryptage de données (WEP) "
etc..
L'accadémie Française n'a émis aucune objection, et effectivement, il n'y a que les chieurs pour soulever la question sur l'emploi de ce terme.

C'est qu'en fait ils ignorent tout sur la question et n'y voient souvent que le spectre de l'anglicisme qui s'en va "profaner" notre belle langue de Molière.

Hors, il n'en est rien. le mot "cryptologie" à été inventé par un Français : Mr Ampère, au XVIIIe siècle.

Pour ce faire il a utilisé des racines Grecques : Crypto (caché) + le suffixe :Logie (science).

Bien sur, le mot Chiffre, seul, et sans aucun terme dérivé, à été introduit au au XIIe siècle par Leonardo Fibonacci, et dans des écrits en Latin.

Avec les différentes guerres la cryptographie est devenue une affaire d'état dans différents pays.
Anglais comme allemands se sont servis du mot créé par Ampère, en l'arrangeant selon leur langue : Cryptography, Kryptographie.

D'autres langues utilisent aussi une forme arrangée de ce mot formé par Ampère, ce qui peut être considéré comme un motif de fierté nationale.

Las, des esprits étroits en France et plus précisément l'armée, ont dénommé "le service du chiffre", l'unité chargée de transmettre et de recevoir la correspondance secrète.

Ce qui nous fait, que vers la fin du XIXe siècle, soit plus d'un siècle plus tard après Ampère, nos académiciens, dans un élan militariste délirant, ont l'idée de créer les dérivés : chiffrage, chiffrement, déchiffrage, déchiffrement.

Outre le fait que ses mots soient d'une totale absurdité phonétique, nos Académiciens ont été fichtrement stupides de ne pas honorer la mémoire d'un savant Français.

Heureusement le temps finit par arranger les choses , et ces aberrations académiques sont de moins employées et finiront par disparaitre.
7  2 
Avatar de MysteryGummy
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 12/10/2010 à 9:50
Merci les captain obvious qui croit que la police britannique n'est pas fichu d'accès a un compte windows...

Il doit surtout avoir quelques gigas chiffrés jusqu'à l'os et avec une clé de 50 caractères effectivement ça ne doit pas être simple...

Un spécialiste dans le coin avec un peu plus de détails sur l'enquête pour nous dire ce qu'il en est vraiment ?
4  0 
Avatar de FailMan
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/10/2010 à 9:10
Dans 16 semaines, il viendra récupérer son PC en disant : "en fait, c'était 1234 mon mot de passe."
6  3 
Avatar de Julien Bodin
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 13/10/2010 à 11:05
Juste pour faire le gars chiant : on dit chiffrement, pas cryptage
5  2 
Avatar de Michel Rotta
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 12/10/2010 à 12:13
Il peut aussi n'avoir crypté qu'une partie du disque dur, vu alors comme une partition une fois chargée.

Un programme libre permet de le faire avec, en prime la possibilité d'avoir deux niveaux d'accès à la partition protégée, un privé mais dont on peut révéler le mot de passe sous la torture (!) et une deuxième partition, indétectable (vue comme un bruit de fond ou des restes de fichiers crypté effacés une fois le premier mot de passe donné. L'accès à cette deuxième partition se fait par un mot de passe différent et, en prime, on peut y rajouter n'importe quel fichier qui sera utilisé en binaire en plus du mot de passe. Le décryptage est virtuellement inimaginable, la clef pouvant avoir alors plusieurs méga, elle même cryptée par le mot de passe d'une vingtaine de caractères (minuscule, majuscule, chiffre, non alpha).

Si la police avait le témoignage d'une victime il n'auraient pas besoins de décrypté le disque.

S'il a plein d'image et/ou vidéo a caché, je pense qu'il a vite fait le choix entre 16 semaines et quelques années.
2  0 
Avatar de GanYoshi
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 12/10/2010 à 14:45
Citation Envoyé par julien.1486 Voir le message
Lequel ?
TrueCrypt

http://fr.wikipedia.org/wiki/TrueCry...ume_cach.C3.A9
2  0