Les clés de sécurité physiques, une solution efficace contre les attaques d'hameçonnage ?
Oui, d'après le retour d'expérience de Google

Le , par Bill Fassinou

105PARTAGES

16  1 
Les cyberattaques sont un problème récurrent auquel toutes les entreprises technologiques sont, à un moment ou à un autre, confrontées. Google, une des plus grandes firmes IT au monde, n’a certainement pas été épargné par les pirates. Mais, la donne a changé - en ce qui concerne les attaques par hameçonnage - lorsqu’en 2017, l’entreprise de la Silicon Valley a remplacé les mots de passe de tous ses employés par des clés de sécurité physiques, rendant ipso facto les attaques d’hameçonnage beaucoup plus ardues. Rappelons que dans la même année, l’entreprise avait entrepris de renforcer la sécurité autour de ses services tels que Gmail ou Google Drive en y associant également des clés de sécurité physiques. C’est donc dans la droite ligne de ces mesures que Google a exigé de ses employés l’usage de ces clés de sécurité en lieu et place des mots de passe ou des codes uniques.


Les clés de sécurité sont des périphériques USB peu coûteux qui offrent une approche alternative à l'authentification à deux facteurs (2FA), qui obligeait l'utilisateur à se connecter à un site Web à l'aide d’un mot de passe et d’un appareil mobile. Elles fonctionnent sans avoir besoin de pilotes logiciels spéciaux. Et apparemment, elles semblent faire leurs preuves. « Nous n'avons eu aucune prise de contrôle de compte signalée ou confirmée depuis la mise en place des clés de sécurité chez Google », a déclaré un porte-parole de l’entreprise. « Les utilisateurs peuvent être invités à s'authentifier en utilisant leur clé de sécurité pour de nombreuses applications et pour diverses raisons. Tout dépend de la sensibilité de l'application et du risque de l'utilisateur à ce moment-là », a-t-il ajouté.

Le principe de l'authentification à deux facteurs est que même si les pirates parviennent à dérober votre mot de passe, ils ne puissent toujours pas se connecter à votre compte, sauf s'ils parviennent à pirater ou posséder le second facteur. Les formes les plus courantes d’authentification à deux facteurs exigent que l'utilisateur ajoute un mot de passe avec un code unique envoyé à son appareil mobile via un message texte ou une application. Et avant 2017, même les employés de Google devaient se servir de codes uniques générés par Google Authenticator. La clé de sécurité, par contre, exécute une forme d’authentification appelée Universal 2nd Factor qui permet à l’utilisateur d’achever le processus de connexion rien qu’en insérant le périphérique USB et en appuyant sur un bouton de l’appareil.

L'Universal 2nd Factor est une norme émergente d'authentification open source, et à ce titre seule une poignée de sites de haut niveau le supportent (Dropbox, Facebook, Github, les services de Google). La plupart des principaux gestionnaires de mots de passe, notamment Dashlane, Keepass et LastPass, le prennent également en charge. Il est actuellement supporté par Chrome, Mozilla Firefox et Opera.

L'utilisation de SMS et d'appels téléphoniques automatisés pour recevoir un code ponctuel serait moins sûre que de se fier à une application telle que Google Authenticator ou Authy. En effet, les pirates pourraient intercepter ce code ponctuel en incitant le fournisseur de services mobiles à échanger la carte SIM de l'appareil mobile ou à transférer le numéro de mobile vers un autre appareil. Cependant, si les seules options d’authentification à deux facteurs offertes par un site sont des SMS et/ou des appels téléphoniques, c'est toujours mieux que d'utiliser uniquement un mot de passe.

Source : Billet de blog

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Les clés de sécurité physiques sont-elles une solution efficace contre les attaques d’hameçonnage ? Pourquoi ?

Voir aussi

Californie : un lycéen change ses notes après une attaque par hameçonnage et fait désormais face à 14 chefs d'inculpation

Une campagne d'attaque sur Android combine l'hameçonnage d'identifiant à un Trojan bancaire pour des attaques plus sophistiquées

Les cybercriminels utilisent des jeux de caractères trompeurs dans des noms de domaines pour créer des sites d'hameçonnage difficiles à détecter

Google intègre une fonctionnalité anti-phishing dans son application Gmail pour Android à la suite des récentes attaques subies par ses utilisateurs

Google va remplacer la vérification en deux étapes par une paire de clés physiques pour renforcer la sécurité de ses services

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de benjani13
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/07/2018 à 2:17
Citation Envoyé par arond Voir le message
Je veux pas faire le rabat joie et tout mais :
Lier ses comptes par le même moyen d'authentification i.e le smartphone n'est ce pas un excellent moyen de lié plusieurs comptes et donc plusieurs sources d'informations à une même personne et donc faire un profil bien juteux à revendre aux publicitaire et autre ?
L'Universal 2nd Factor (U2F) empêche cela en générant une paire de clés public/privé par site. Aucune forme d'identifiant n'est non plus accessible par le service utilisé. Tout cela est expliqué dans la documentation d'U2F.

Citation Envoyé par bouye Voir le message
Il me semble que voler une clé physique ça doit être encore plus facile que de détourner un SMS...
On ne recommandera jamais assez de protéger la dite clé physique par un mot de passe. Là tu efface toute menace, dans le cas de vol/perte la clé n'est pas utilisable sans se mot de passe. Je rajoute que même dans le cas d'une compromission d'un PC sur lequel est branché la clé, il est impossible de l'utiliser (il faut appuyer sur un bouton physique sur la clé pour valider) ni même d'en extraire les informations. Les bi clés sont générés par la clé et ne transitent jamais par le PC, seul les clés publiques peuvent ensuite être sortie de la clé.

Les clés types Yubikey et autres cartes à puces permettent vraiment d'améliorer sa sécurité en s’affranchissant des mots de passes bien trop faillibles. Le point noire est que ces solutions sont beaucoup trop compliqués actuellement à mettre en place pour une personne lambda.
4  0 
Avatar de benjani13
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/07/2018 à 12:10
J'avais suivi ce tutoriel, en anglais, pour configurer ma Yubikey et l'utiliser comme clé SSH et PGP : https://gist.github.com/ageis/14adc3...912b4c79c4aaa4

Ce tutoriel donne aussi de bons conseils sur la manière de la configurer de façon sécurisé et faire en sorte de pouvoir recharger une clé avec les mêmes infos si on la perd.
2  0 
Avatar de Elros
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 25/07/2018 à 10:58
Citation Envoyé par benjani13 Voir le message
L'Universal 2nd Factor (U2F) empêche cela en générant une paire de clés public/privé par site. Aucune forme d'identifiant n'est non plus accessible par le service utilisé. Tout cela est expliqué dans la documentation d'U2F.

On ne recommandera jamais assez de protéger la dite clé physique par un mot de passe. Là tu efface toute menace, dans le cas de vol/perte la clé n'est pas utilisable sans se mot de passe. Je rajoute que même dans le cas d'une compromission d'un PC sur lequel est branché la clé, il est impossible de l'utiliser (il faut appuyer sur un bouton physique sur la clé pour valider) ni même d'en extraire les informations. Les bi clés sont générés par la clé et ne transitent jamais par le PC, seul les clés publiques peuvent ensuite être sortie de la clé.

Les clés types Yubikey et autres cartes à puces permettent vraiment d'améliorer sa sécurité en s’affranchissant des mots de passes bien trop faillibles. Le point noire est que ces solutions sont beaucoup trop compliqués actuellement à mettre en place pour une personne lambda.
Je n'ai pas encore cherché mais, je suis certain que Developpez.com (et moi) aimerait un petit tutoriel pour faciliter le déploiement de ce genre d'outil

Elros
1  0 
Avatar de Blondelle Mélina
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 31/08/2018 à 9:44
Citation Envoyé par PofNClimb Voir le message
Il y a des sources pour tout ce qui est avancé dans le dernier paragraphe ? ...
Suivez ce lien https://krebsonsecurity.com/2018/07/...oyee-phishing/
1  0 
Avatar de pierre-y
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 03/09/2018 à 8:29
Ca protège de google aussi?
1  0 
Avatar de pboulanger
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 03/09/2018 à 9:11
Même si c'était produit aux US, je me méfierais aussi... Les américains ne pratiquent absolument pas l'espionnage et à tous les niveaux...
1  0 
Avatar de Anselme45
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 03/09/2018 à 13:13
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message

Cette situation pose le problème plus général de cette dépendance à la Chine.
Dépendance à la Chine ou aux USA, peu importe... Ce sont toujours les européens qui sont les dindons de la farce!

Un pays européen a revu il y a quelques années entièrement son infrastructure de communication et a fait le choix de s'équiper en Huawei, un fabricant chinois connu pour être très, très, très proche des services de renseignements chinois.

Des critiques sont apparues mettant en avant le risque chinois. Les services de renseignement du pays en question ont conclu par un commentaire désabusé: "Soit on se fait espionner par les chinois, soit par les américains... Pour l'instant, on a plus à craindre des ricains que des chinois alors Huawei toute!"

La seule et vraie question est de savoir comment les autorités européennes peuvent se vanter d'être une puissance mondiale de 500 millions d'âmes sans avoir la moindre autonomie au niveau des équipements numériques aussi bien hardware que software...
1  0 
Avatar de arond
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 24/07/2018 à 16:45
Je veux pas faire le rabat joie et tout mais :
Lier ses comptes par le même moyen d'authentification i.e le smartphone n'est ce pas un excellent moyen de lié plusieurs comptes et donc plusieurs sources d'informations à une même personne et donc faire un profil bien juteux à revendre aux publicitaire et autre ?
0  0 
Avatar de bouye
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 25/07/2018 à 1:20
L'utilisation de SMS et d'appels téléphoniques automatisés pour recevoir un code ponctuel serait moins sûre que de se fier à une application telle que Google Authenticator ou Authy. En effet, les pirates pourraient intercepter ce code ponctuel en incitant le fournisseur de services mobiles à échanger la carte SIM de l'appareil mobile ou à transférer le numéro de mobile vers un autre appareil.
Il me semble que voler une clé physique ça doit être encore plus facile que de détourner un SMS...
0  0 
Avatar de arond
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 25/07/2018 à 9:05
Citation Envoyé par benjani13 Voir le message
L'Universal 2nd Factor (U2F) empêche cela en générant une paire de clés public/privé par site. Aucune forme d'identifiant n'est non plus accessible par le service utilisé. Tout cela est expliqué dans la documentation d'U2F.
Merci j'en apprend tout les jours
0  0 
Les développeurs logiciels actifs sont actuellement estimés à un peu moins de 19 millions dans le monde, 13 millions d'entre eux seraient des pros
Boeing travaillerait sur un nouveau système de contrôle de vol pour son 737 MAX
« Sur le desktop, Linux s'accommode mal de peu de RAM », d'après un contributeur du noyau
Typo et design pour écran de collectif, un livre de Laurence Seguin, critique de David Bleuse
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web