Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

OpenOffice.org n'existe plus
Cloud Office d'Oracle et LibreOffice 3 lui succèdent

Le , par Gordon Fowler

16PARTAGES

6  0 
Mise à jour du 03/11/10

C'était à prévoir. Avec la scission entamée par la Document Foundation et la création de son fork LibreOffice, qui se revendique comme le canal « historique » et non pas comme un fork (lire ci-avant), la guerre des déclarations et les désistements ne devaient pas tarder.

Aujourd'hui, ce sont 33 contributeurs d'OpenOffice.org qui quittent le navire et qui s'en prennent à l'attitude qu'ils qualifient de désinvolte de la part d'Oracle. En cause, l'absence totale de coordination du nouveau propriétaire de la suite bureautique libre.

Dans un « mail ouvert », ces 33 membres (dont Jacqueline Rahemipour, co-responsable du développement du projet) évoquent des « incompréhensions » et pensent qu'Oracle, contrairement à ce qu'il affirme, n'a que faire de ce produit.

Après l'abandon d'OpenSolaris, l'augmentation des prix du support de MySQL et le procès contre l'utilisation de Java dans Android, et l'attaque en règle contre le projet Harmony de la Fondation Apache, ce désintérêt apparent pour OOo ne risque pas d'améliorer l'image de la société au sein de la communauté open-source.

A la décharge d'Oracle, on notera que OOo 3.2 ainsi que la RC de la version 3.3 sont effectivement sortis.

Et que Microsoft semble voir dans ce nouveau propriétaire un danger bien plus grand pour Office 2010 que lorsque le produit appartenait à Sun.

Ce n'est, il est vrai, pas la première fois que Redmond et la communauté open-source auront des analyses différentes.

Source : Mail de Jacqueline Rahemipour

Et vous ?

Plutôt OOo ou LibreOffice ?

MAJ de Gordon Fowler

Oracle réitère son engagement dans OpenOffice.org
Et semble s'agacer de sa réputation dans la communauté open-source

Mise à jour du 14/10/10

« Preuve supplémentaire de son engagement dans OpenOffice.org, Oracle participera à l'ODF Plugfest de Bruxelles, les 14 et 15 octobre prochains ».

La déclaration d'Oracle rassurera certains. Mais peut-être un peu moins d'autres. Après l'arrivée du fork LibreOffice (qui ne veut pas qu'on l'appelle fork), les questions sur l'avenir d'OpenOffice.org (gratuit ou payant ? en version desktop ou SaaS ?) sont encore plus nombreuses (lire ci-dessous).

Oracle entend aujourd'hui faire taire les rumeurs « [Notre] équipe grandissante de développeurs et d'ingénieurs […] continuera à développer, améliorer, et supporter OpenOffice.org en tant que projet open source, qui s'appuie sur les 7,5 millions de lignes de code auxquelles la communauté a déjà contribuées ».

Belles paroles (Oracle n'a pas hésité à rendre payant le plug-in ODF pour Microsoft Office) ou implication sincère, là encore, la communauté risque d'être divisée.

Toujours est-il qu'après la sortie de LibreOffice, Oracle a immédiatement rendu publique la beta de OpenOffice.org 3.3, « en collaboration avec la communauté », souligne bien le géant du logiciel, qui insiste également sur les nombreuses améliorations de cette version (dont l'arrivée des extensions). Une manière de dire, sans le dire, que la suite bureautique dormait certainement un peu jusqu'ici.

Au delà d'OpenOffice.org, Oracle semble de plus en plus agacé par sa nouvelle réputation de « grand méchant » dans la communauté du libre.

Pourtant, comme nous le rappelait John Fowler – Vice-Président Exécutif d'Oracle – dans une interview exclusive, la société contribue à de très nombreux projets. Mais « on ne nous félicite jamais pour ce que l'on fait pour l'open-source », regrettait-il.

Oracle rappelle donc à nouveau dans son communiqué, qu'en plus de OpenOffice.org, il contribue à : « MySQL, GlassFish, Linux, PHP, Apache, Eclipse, Berkeley DB, NetBeans, VirtualBox, Xen, and InnoDB ».

En attendant, et pour en rester aux faits, la beta d'OpenOffice 3.3 est disponible sur cette page.

La preuve par les faits de l'engagement d'Oracle ?

Source : Communiqué d'Oracle

Et vous ?

Etes-vous plutôt LibreOffice ou OpenOffice.org ?

MAJ de Gordon Fowler

OpenOffice.org n'existe plus
CloudOffice d'Oracle et LibreOffice lui succèdent

La suite bureautique libre et gratuite OpenOffice.org, concurrente très populaire de Microsoft Office, n'existe plus.

Ou plus exactement, elle n'existera a priori plus sous ce nom, sauf geste du PDG d'Oracle.

La situation est à la fois simple et complexe. En 1999, Sun Microsystems rachètait une société allemande (StarDivision) qui possèdait une suite (StarOffice). Sun décide alors de lancer OpenOffice.org en s'appuyant sur sa nouvelle technologie. Libre, la suite bénéficie rapidement d'une large communauté, appuyée par les développeurs maison de Sun.

Mais depuis le rachat de Sun par Oracle, les relations se sont significativement tendues entre cette communauté et Oracle, le nouveau propriétaire, non pas de la suite, mais de la marque « OpenOffice.org ».

Aujourd'hui, des contributeurs actifs du projet officialisent le divorce en lançant une nouvelle version de l'application, rebaptisée pour l'occasion et par nécessité LibreOffice.

Mais ces contributeurs vont plus loin. Ils ne parlent pas de « fork » mais bien d'une version qui continuerait la branche « historique » d'OpenOffice.org. Une branche qu'ils veulent désormais indépendante de toute société (comprendre « d'Oracle »).

Pour soutenir leur projet , ces « dissidents » ont créé une nouvelle fondation – la Document Foundation – et demandent à Oracle de céder ses droits sur la marque. Dans le cas contraire, LibreOffice deviendrait le nom officiel définitif de la suite.

Ils proposent également à Oracle – certainement sans trop y croire – de les rejoindre pour continuer à collaborer en bonne entente.

Google, par la voix de son Responsable des Programmes open-source, s'est en revanche félicité de la création de cette entité, qu'il s'est empressé de rejoindre. Novell, Red Hat et Canonical (Ubuntu) ont déjà fait de même.

De son coté Larry Ellison n'a jamais caché qu'il souhaitait recentrer Sun sur ses activités lucratives (d'où l'abandon d'OpenSolaris). Une catégorie dont ne fait a priori pas partie OpenOffice.org.

Oracle prépare en revanche depuis le début de l'année une version Cloud de l'application – de type Office Web Apps de Microsoft, ou Google Docs. Nommée Cloud Office, elle s'appuiera sur JavaFX, le format ODF et sur le code de OpenOffice.org.



Les innovations de ce projets ne devraient a priori pas être partagées avec la Document Foundation.

Quant à la marque, difficile de dire si Larry Ellison en fera don. Ou s'il décidera de l'envoyer dans les archives de l'Histoire de l'informatique.

LibreOffice est disponible sur cette page

Source : Le Communiqué intégral de la Document Foundation

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 28/09/2010 à 18:37
Bon, ça me parait officiel : le rachat de Sun par Oracle est un désastre, en tout cas pour le monde open-source.

Si on fait un comptage, on arrive à :

  • Fin d'OpenSolaris
  • Fork OpenOffice
  • Les pires craintes pour l'avenir de MySQL
  • Le procès contre Google dont l'issue refera peut-être de Java un logiciel propriétaire


Ca n'a pas mis longtemps, en plus. Ceux qui, comme moi, espéraient que ça se passerait bien et que ce rachat marquait une modification de la stratégie d'Oracle, genre une implication dans l'open-source, se sont trompés. C'est plus une attaque contre l'open-source, en fait. Les projets Indiana, LibreOffice, MariaDB sont largement plus indépendants que les projets soutenus autrefois par Sun, et ça, ça peut déboucher sur un mieux, au final, mais technologiquement, ça va engendrer un retard sans doute conséquent !
17  1 
Avatar de Franck SORIANO
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/09/2010 à 21:36
Citation Envoyé par JohnPetrucci Voir le message

Je pense que tu ne peux pas juger un programme sur son interface, c'est subjectif. Par contre sur les fonctionnalités
Ca c'est le point de vu d'un développeur. Interroge un utilisateur, il mettra en avant la qualité de l'IHM, son ergonomie, les performances... tous ces éléments qui définissent l'expérience utilisateur bien avant la couverture fonctionnelle d'une appli.

A quoi ça sert d'avoir une appli surpuissante si elle est tellement tordue et complexe à utiliser que seuls quelques experts arrivent à s'en servir ?
VI est beaucoup plus puissant que notepad. Pourtant les utilisateurs qui préfèrent notepad ne manquent pas...


Seul souci : échanger des données avec Office. C'est vraiment gênant, il faudrait vraiment que Microsoft fasse un effort d'ouverture et documente ses formats de fichier, afin qu'on puisse enfin assurer une interopérabilité correcte !
Je vais vous faire un choc mais ça commence à faire un moment que Microsoft l'a fait :
http://msdn.microsoft.com/en-us/library/dd208104(PROT.10).aspx

L'ensemble des spécifications de tous les formats de fichier Office, ainsi que tous les protocoles réseaux sont publiés et maintenant accessibles à tous...

Mais vu la complexité du problème, avoir les docs est une chose. Savoir les implémenter et pouvoir y mettre les moyens nécessaires en est une autre...
10  0 
Avatar de Lyche
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 10/11/2010 à 11:58
Citation Envoyé par troumad Voir le message
Pour avoir vu ce monsieur, je peux dire que le temps qu'il passe comme bénévole au service de OOo puis de LibO est déjà énorme comme ça ! À côté, il a un travail et une famille.
Il fait ses choix, ce n’est pas mon problème à moi. Il veut travailler bénévolement mais n'explique toujours pas les différences, qu'ils s'étonnent pas que les gens fassent des amalgames. Et si ce n’est pas lui qui le fait, une personne spécialisé en communication peut le faire ou le chef de projet, je ne sais pas il n’est pas seul à travailler sur le projet.

Ils me font rire dans l'open source parfois... Les types ils croient que parce qu'ils sont bénévoles pour un produit gratuit ça leur donne le droit de faire ou ne pas faire certaines choses qui sont du domaine du bon sens... Tu veux que ton produit soit connu, tu fais de la pub, tu veux que ton produit soit compris, tu expliques comment il fonctionne. Libre ou pas, gratuit ou pas, c'est une chose obligatoire pour l'émergence du dit produit... Ce n’est pas un mode de communication réservé aux grosses boites pleines de pognon et de directeur marketing hein...
10  1 
Avatar de badack
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 03/11/2010 à 9:42
Toute cette agitation ne fait que déservir les partisans des solutions "libre".
On a vendu Open Office comme une solution libre qui au final ne l'est plus.
Comment voulez vous actuellement arriver à convaincre un client de passer de MS à .... Open ... libre ... Office.
Comment lui expliquez que l'un n'est plus vraiment libre et que l'autre l'est réellement mais son nom est encore inconnu ....

Résultat des courses, c'est le bordel sauf pour MS Qui lui va en tirer profit.

GG Oracle.
9  1 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 29/09/2010 à 15:26
Citation Envoyé par mortapa Voir le message
C'était du pure troll j’entends assez ma mère râler car au boulot on l'oblige à utiliser OpenOffice et thunderbird, elle détestes et les trouves remplis de bug et pas du tout pratique à utiliser, ducoup quand je lui est proposé d'installer linux elle a mis un gros véto en énonçant ses deux arguments.

et pour ce qui est d'openoffice on peut pas dire qu'elle ait tort...
Faire un .pps (ou l'extension libre ) et un sommaire structuré dans Openoffice relever du suicide comparé à la simplicité qu'on peut avoir avec M$.

La preuve c'est tellement bien que même SaintJob a pas trouvé mieux à proposer .
Marrant. Je n'utilise que OpenOffice et Thunderbird, et ça se passe très bien. Pas de bug.

Seul souci : échanger des données avec Office. C'est vraiment gênant, il faudrait vraiment que Microsoft fasse un effort d'ouverture et documente ses formats de fichier, afin qu'on puisse enfin assurer une interopérabilité correcte !
10  3 
Avatar de _skip
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 30/09/2010 à 12:10
Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message

Oracle prépare en revanche depuis le début de l'année une version Cloud de l'application – de type Office Web Apps de Microsoft, ou Google Docs. Nommée Cloud Office, elle s'appuiera sur JavaFX, le format ODF et sur le code de OpenOffice.org.
Les projets d'Oracle me rappellent un peu ceux de microsoft : créer un écosystème d'entreprise homogène du même genre que .Net + MsOffice + windows + toute la clique MS.

Sauf que là, ce serait Java qui serait au coeur au lieu de .Net.
Java + closedOffice + closedSolaris + Oracle DB etc...

On dirait que c'est ce qu'ils préparent... C'est à dire une grosse suite propriétaire homogène.
7  0 
Avatar de Lyche
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 10/11/2010 à 10:32
Et si ce monsieur prennait le temps de communiquer peut-être qu'on aurait pas de fausses idées sur un produit qui graphiquement ressemble de très prés au produit d'origine..

C'est bien beau de dire "les gens ils disent n'importe quoi" mais si l'entreprise communique pas sur son produit comment elle veut qu'on sâche tout ce qu'il y a derrière...
7  0 
Avatar de xelab
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 29/09/2010 à 10:02
Citation Envoyé par GanYoshi Voir le message
LibreOffice, libre ça veut dire quelque chose en Anglais ?

Ou le nom a été traduit dans la news (ça m'étonnerait) ?

Ou alors ils ont choisi un nom français pour la suite ?
Paraît-il que "libre" est de plus en plus utilisé par les anglophones pour bien différencier gratuit (free) et logiciel libre (free aussi en anglais). Et en espagnol on dit aussi libre...
5  0 
Avatar de trenton
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 28/09/2010 à 17:24
Ça montre l'un des gros avantages du logiciel libre : le logiciel ne meurt jamais, même lorsque le détenteur des droits décide d'arrêter son développement.
7  3 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 21/10/2010 à 15:32
Non, ce qui fera penche la balance c'est qu'il n'y a pas de structure connue derriere. Le succes d'OpenOffice vient plus de SUN et gratuit que du coté «libre».
Le succès d'OpenOffice c'est qu'il a, dès le départ, été identifié et reconnu comme le successeur gratuit de la suite StarOffice, déjà bien connue et devenue payante à l'époque.

Si LibreOffice est reconnu d'entrée comme le successeur "libre" [du joug d'Oracle] de OpenOffice, il pourra avoir un succès équivalent. Surtout s'il sait mieux évolué que OOo, car, il faut le reconnaitre OOo a quand même quelques années de retard sur les autres suites, notamment en matière de design, surtout que maintenant arrive la concurrence online de microsoft et google notamment
4  0