Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Oracle présente les nouveautés de Solaris 11 prévue pour 2011
Et annonce une version Express pour préparer le terrain

Le , par gorgonite

21PARTAGES

2  1 
Mise à jour du 22/09/2010 par Idelways

Depuis l'OpenWorld de San Francisco, Oracle vient de clarifier ses plans pour la nouvelle version de son système d'exploitation Solaris prévu pour 2011, en attendant, une version Express verra le jour incessamment.

Cette annonce apaise elle-aussi les craintes sur un arrêt éventuel du support du système basée-Unix après le rachat de Sun et le coup de grâce infligé à l'OpenSolaris.

Selon John Fowler, ex. vice-président de Sun et actuellement responsable de l'activité systèmes à Oracle, Solaris 11 sera la consécration de plus de 2700 projets, 400 "inventions" et des millions d'heures de développement.

"Oracle Solaris 11 monte en puissance en améliorant la disponibilité du système, apportant la scalabilité et les optimisations nécessaires pour faire tourner Oracle et les applications d'entreprises plus rapidement et avec plus de sécurité", affirme Fowler durant sa keynote.

Solaris 11 pourrait être déployé dans le Cloud ou dans des environnements traditionnels, ainsi il donnera la possibilité aux entreprises de créer des environnements d’applications multitiers reliés par des réseaux virtuels.

Le futur système bénéficiera d'un nouvel outil destiné à surveiller et préserver l'intégrité du système, cette fonctionnalité intègrera le support de la télémétrie pour recevoir les notifications sur les problèmes déjà identifiés par le support du système et la suppression donc, des erreurs de correctifs.

En addition, une fonctionnalité de reboot rapide, réduirait — selon Oracle — le temps de redémarrage à une dizaine de seconde seulement.

Toujours d'après l'entreprise, Solaris 11 aurait été testé et certifié sur plus d'un millier de systèmes Sparc et x86.

En attendant de pouvoir tester ses fonctionnalités sur Solaris 11 finale, une version Express entrera en scène d'ici la fin de l'année 2010, Oracle espère que cette version permette aux partenaires et clients utilisant les OpenSolaris ou les versions antérieures de se préparer à Solaris 11.

Source : communiqué de presse sur le site d'Oracle

Et vous ?

Qu'attendez-vous de la prochaine génération de l'Oracle Solaris ?
Allez-vous tester Solaris 11 Express ?

Sortie d'OpenIndiana, une alternative à l'OpenSolaris abandonné
Oracle essayera-t-il d'empêcher l'émergence de ce fork ?

Mise à jour du 17/09/2010 par Idelways

OpenSolaris est mort ? Longue vie à OpenIndiana, c'est en substance le message que transmet le communiqué de presse du lancement de l'alternative gratuite et réellement libre d'OpenSolaris, le système d'exploitation UNIX enterré récemment par Oracle (lire ci-avant).

Ce projet, soutenu par la fondation Illumos se veut être une reprise de l'héritage libre d'Opensolaris.

Illumos promet un modèle de développement ouvert et une participation totale de la communauté.

OpenIndiana serait compatible avec Oracle Solaris 11 et Solaris 11 Express.

Reste à savoir quelle serait la réaction d'Oracle pour contrer ce fork, qui survient quelques jours seulement avant la conférence OpenWorld, qui se déroule à partir de dimanche à San Francisco.

OpenIndiana est disponible en téléchargement immédiat sur le site du projet.

Source : Le communiqué de presse de la sortie de l'OS

Et vous ?

Oracle essayera-t-il d'avorter ce projet ?
Que pensez-vous de ce fork ? A-t-il de l'avenir ?

Oracle enterre OpenSolaris
Après le procès contre Android, Oracle pervertit-il l'esprit du libre ?

Mise à jour du 23/08/10

« Nous souhaitons que notre propriété intellectuelle favorise nos objectifs globaux et non pas ceux de nos concurrents » expliquent en substance Mike Shapiro, Bill Nesheim et Chris Armes, trois responsables de Solaris chez Oracle dans une note interne qui vient de plonger la communauté d'OpenSolaris dans la consternation.

Cette note signe tout simplement l'arrêt de mort de la version libre de Solaris.

C'est en tout cas l'avis de nombre de ses contributeurs. « ll s'agit d'une conclusion terrible après d'innombrables heures de travail pour faire des logiciels de qualité qui vont à présent être commercialisés par Oracle et que nous (les auteurs originaux) ne pourront plus utiliser de manière illimitée », écrit ainsi Steven Stallion, un des nombreux contributeurs indépendants du projet.

La note annonce également une fausse bonne nouvelle avec l'arrivée d'une version gratuite de Solaris (baptisée « Solaris 11 Express ») qui viendra remplacer OpenSolaris.

Gratuite, mais pas libre.

« Nous ne publierons pas d'autres binaires », assène en effet Oracle qui met officiellement fin aux compilations quotidiennes, bi-hebdomadaires, et à OpenSolaris 2010.05. Oracle qui enfonce définitivement le clou : « Nous ne redistribuerons plus le code source de la totalité du système d'exploitation en temps réel ». Ni même en différé d'ailleurs.

Concrètement, seules les innovations apportées par Oracle et publiées par Oracle pourront être réutilisées par la communauté. Et ces innovations risquent de ne pas être nombreuses, pour ne pas dire inexistantes, si l'on considère l'arrivée de Solaris 11 Express, un OS destiné à convaincre les clients de Sun de migrer vers le futur Solaris 11 (lire ci-avant).

« Nous avons travaillé sur le logiciel pour le bien de tous, pas pour le profit d'une seule société », s'attriste Steven Stallion. « Il s'agit véritablement d'une perversion de l'esprit de l'open-source ».

Une accusation qui se répand également dans le communauté Android après que le numéro 3 mondial du logiciel ait lancé un procès contre Google, son OS mobile open-source et son utilisation de Java.

Une accusation qui se répand, donc, mais qui n'empêche visiblement pas le PDG d'Oracle de dormir la nuit, ni d'appliquer à la lettre sa stratégie pour les produits de Sun.

Source : Le copier coller de la note interne d'Oracle et le blog de Steven Stallion

Lire aussi :

Sun affiche des bénéfices alors qu'il était au bord du gouffre, la stratégie du PDG d'Oracle était-elle la bonne ?

Et vous ?

Oracle pervertit-il l'esprit de l'open-source comme l'affirme Steven Stallion ?

MAJ de Gordon Fowler

Solaris 11 annoncé pour début 2011
Oracle s'approprie l'OS de Sun mais ne donne toujours aucune garantie sur l'avenir d'OpenSolaris

Mise à jour du 11/08/10

Depuis le rachat de Sun par Oracle, de nombreuses questions se posent sur le futur de Solaris, et ce d'autant plus que le géant du logiciel a gardé le silence sur ce sujet à l'exception de quelques bribes d'informations éparses (lire ci-avant).

On en sait en revanche aujourd'hui un peu plus sur l'avenir de l'OS.

Première nouvelle officielle, Solaris 11 sortira début... 2011.

C'est en tout cas ce qu'a assuré John Fowler, vice président du département Systèmes chez Oracle, à un de nos confrères américains.

La virtualisation aurait beaucoup été travaillée par l'équipe de développement ainsi que la scalabilité. Solaris 11 pourra par exemple gérer plusieurs milliers de processeurs et des dizaines de Terabites de mémoire.

Par ailleurs, l'OS reprendra des avancées de sa version libre, OpenSolaris. Mais John Folwer n'a pas indiqué lesquelles.

Il a en revanche expliqué qu'Oracle avait concentré ses efforts pour sortir une version 11 de Solaris solide et optimisée et que cette impératif expliquait le silence de la société sur l'avenir d'OpenSolaris.

Une explication étrange mais d'après lui, le travail à réaliser pour améliorer Solaris était tel (un constat fait sans que le cadre d'Oracle ne remette jamais en doute les qualités de l'OS sur lequel il travaille) qu'il aurait accaparé toutes les ressources de l'équipe.

John Fowler assure également que la maintenance et l'administration du système ont grandement été simplifiées.

Bref, de bonnes nouvelles dans un sens (Oracle semble réellement investir dans Solaris), mais qui ne concernent que peu, voire pas du tout, OpenSolaris ; Oracle n'ayant donné strictement aucune assurance sur un éventuel soutient à la communauté (lire ci-avant).

Et vous ?

Faut-il s'inquiéter pour OpenSolaris ou le fait qu'Oracle intègre certaines de ses avancées dans les versions payantes de Solaris est-il plutôt une bonne nouvelle ?

MAJ de Gordon Fowler

Mise à jour du 31/03/10

Oracle rend Solaris payant
Les nouveautés de l'OS ne seront plus implémentées dans OpenSolaris : vers la fin du système libre de Sun ?

Solaris n'est plus gratuit.

L'OS de Sun, fondé sur UNIX, est très répandue sur le marché des serveurs. Depuis le rachat de la société par Oracle, l'OS avait été rebaptisé OS Oracle Solaris. Cette fois-ci le changement est un peu plus profond puisque ce sont les conditions d'utilisations du système qui changent radicalement.

OS Oracle Solaris est disponible en version d'évaluation gratuite pendant 90 jours puis l'adhésion à un contrat de support technique devient obligatoire.

Le fork libre – ou plus exactement libre jusqu'ici – de Solaris risque pour sa part de connaître un coup assez dur.

OpenSolaris ne bénéficiera plus nécessairement de l'implémentation des nouveautés de Solaris. Autrement dit, Oracle se désintéresse de ce projet. Reste à s'assurer que la société le laissera bien l'OS open-source comme elle l'a promis.
http://www.developpez.net/forums/d77...e/#post5029454

Quant à la version mainframe IBM (systèm z), elle est purement et simplement abandonnée.

Source : La nouvelle licence d'utilisation

Lire aussi :

OpenOffice.org 3.2 est arrivée, avec un support long terme du programme : de quoi faire taire les craintes des professionnels ?
Sortie de VirtualBox 3.1.6, une mise à jour mineure qui montre l'implication d'Oracle dans la solution de virtualisation de Sun
Oracle commence à dévoiler ses intentions pour les technologies Sun

Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez :

UNIX
Systèmes
Oracle

Et vous ?

Que pensez-vous que ces nouvelles conditions d'utilisation ? Annoncent-elles le passage au payant d'autres produits (OpenOffice.org, VirtualBox, etc.) ?
D'après vous, que devient l'avenir d'OpenSolaris ?

MAJ de Gordon Fowler

Mise à jour du 02/03/10

OpenSolaris restera libre
Oracle s'engage à continuer à soutenir la version open-source de Solaris

L'avenir de Solaris ne faisait pas de doute. Mais lors de la présentation de sa stratégie pour les technologies libres de Sun, fin janvier, Oracle avait laissé planer un doute sur le futur de plusieurs de ses produits open-source (et donc OpenSolaris).

La présentation avait même eu pour effet de provoquer, chez de nombreux utilisateurs, une inquiétude grandissante.

Par la suite, Oracle a rassuré la communauté d'OpenOffice.org, la suite bureautique libre de Sun, concurrente de Microsoft Office.

C'est au tour aujourd'hui de la communauté d'OpenSolaris d'avoir droit à son communiqué. Et le message est clair : l'OS restera libre.

Pour mémoire, OpenSolaris est le fork open-source de Solaris, supervisé par l'ex-Sun Microsystems. Solaris étant l'OS maison fondé sur Unix et qui est lui propriétaire. OpenSolrais « en conserve le noyau, le support réseau, les bibliothèques et les commandes », dixit Wikipedia.

« Oracle continuera à distribuer OpenSolaris sous forme de projet open-source, et Oracle continuera également à soutenir activement et à participer à la communauté » a ainsi déclaré Dan Roy, responsable des produits Solaris chez Oracle, lors d'un chat IRC vendredi dernier. « Oracle investit plus dans Solaris que Sun ne le faisait précédemment, et nous continuerons à contribuer aux technologies d'OpenSolaris, tout comme Oracle le fait déjà pour de nombreux autres projets open source ».

Avant de conclure qu'Oracle allait continuer à distribuer les releases d'OpenSolaris sans aucun changement par rapport à l'époque Sun.

Une très bonne nouvelle pour le très attendu OpenSolaris 2010.03.

Mais sera-t-elle suffisante pour rassurer la communauté, très méfiante depuis le rachat de Sun par Oracle ?

MAJ de Gordon Fowler

Oracle va-t-il en finir avec OpenSolaris ?

Tout le monde sait déja qu'Oracle encourage l'utilisation de RedHat Enterprise Linux, qu'il utilise en interne depuis déjà quelques temps aussi bien en serveurs que pour certains postes clients.
Après le rachat de Sun par Oracle, il semblerait que les équipes de Sun travaillant sur OpenSolaris soient désormais sur le point de travailler sur Linux.

pour en savoir plus
http://blogs.computerworld.com/is_or...ll_opensolaris

voir aussi
http://www.developpez.net/forums/d70...-etude-projet/

Selon vous, OpenSolaris doit-il désormais compter uniquement sur sa communauté pour survivre ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de exodev
Membre averti https://www.developpez.com
Le 23/08/2010 à 9:56
Nous souhaitons que notre propriété intellectuelle favorise nos objectifs globaux et non pas ceux de nos concurrents
Elle est belle celle-là!
J'aurais bien vu derrière ce bout de phrase ceci pour fermer le ban
... mais nous ne nous interdisons pas d'utiliser celle des autres qui sont généreusement mis à la libre disposition de tous
Reste à voir ce qu'on va avoir pour le reste des produits. Avec le ramdam de la commission européenne autour de MySQL celui-ci devrait être sauf pour quelque temps mais sait-on jamais.

Oracle est en train de se tailler une belle réputation. Et à comparer avec la firme de Redmond, cette dernière me semble limite plus conciliante en ce moment.
2  0 
Avatar de exodev
Membre averti https://www.developpez.com
Le 23/08/2010 à 13:46
Citation Envoyé par JohnPetrucci Voir le message
Ce que tu dis me rassures, j'ai commencé un gros projet personnel sur MySql et je n'ai pas envie que ça se termine dans les prochains mois ou l'année prochaine.

Que se passe-t-il avec la commission européenne ?
Il a été demandé à Oracle de fournir quelques gages pour assurer la pérennité du moteur lors de la validation de la fusion avec Sun

Tu peux voir ces engagements ici

Après je ne connais pas la valeur juridique de ces engagements mais à priori le moteur est sauf pour 5 ans
1  0 
Avatar de B.AF
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 23/08/2010 à 14:01
Citation Envoyé par JohnPetrucci Voir le message
Ce que tu dis me rassures, j'ai commencé un gros projet personnel sur MySql et je n'ai pas envie que ça se termine dans les prochains mois ou l'année prochaine.

Que se passe-t-il avec la commission européenne ?
A priori tant que tu restes dans du standard et que tu peux migrer, tu ne risques rien.
MySql se porte bien sur SQL Server, Sybase ou Firebird généralement.

Après, ça ne se fait pas sans travail!
1  0 
Avatar de gilwath
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 23/08/2010 à 14:18
Citation Envoyé par JohnPetrucci Voir le message
Ce que tu dis me rassures, j'ai commencé un gros projet personnel sur MySql et je n'ai pas envie que ça se termine dans les prochains mois ou l'année prochaine.

Que se passe-t-il avec la commission européenne ?
Dans tout les cas, le créateur de Mysql à créé un fork de mysql ( mariaDB), 100% compatible avec toutes les api Mysql.
1  0 
Avatar de gilwath
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 23/08/2010 à 14:34
Bah les connecteurs .net mysql doivent marcher avec mariadb, personnellement j'ai un serveur sur openSuse et le paquet de base pour mysql c'est mariadb et pour moi c'est comme si j'avais mysql. Après y a des moteurs supplémentaire.
1  0 
Avatar de tnjulius
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 26/08/2010 à 14:40
Salut à tous,
pour ma part je crois que le débat qu'évoquait Richard Stallman sur l'importance de proner le logiciel libre et non l'open source est d'actualité ici.
Je vois bien Steven Stallion rejoindre la FSF .
Mais sérieusement, il faudrait peut-être lancer un appel (même si ça n'aurait pas d'impact) au boycotte des produits Oracle.
Il n'y a pas qu'Open Solaris; il faut aussi craindre pour l'avenir de Java, OpenOffice et j'en passe.
1  0 
Avatar de galien
Membre averti https://www.developpez.com
Le 30/08/2010 à 18:47
Je veux bien qu'on ouvre et libère une plateforme grand public où d'intérêt général comme java.
Mais pour un OS, utilisé très majoritairement professionnellement, avec des bécanes et des licences SGDB monstrueuses, il faut m'expliquer l'intérêt de l'ouvrir à la communauté (en vérité pour quelques geeks).
Faite donc un sondage, qui aujourd'hui utilise OpenSolaris sur un poste individuel?

En plus c'est vrai ça a provoqué de la fragmentation.

Sun c'est permis un luxe qu'il n'avait pas les moyens de payer, sans parler du transfert de technologie que cela implique.
1  0 
Avatar de Chuck_Norris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 15/07/2009 à 12:13
Mon message va peut-être paraître un peu cynique, mais je trouve que c'est une bonne nouvelle. Il va y avoir de nouvelles mains qui vont travailler à améliorer Linux plutôt que de s'éparpiller sur Open Solaris.
0  0 
Avatar de entreprise38
Inactif https://www.developpez.com
Le 15/07/2009 à 13:48
Ha bah non alors, OpenSolaris est bien l'une des seules distros sérieuses et pas trop bancales

Enfin bon, wait & see.
0  0 
Avatar de nirgal76
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/07/2009 à 9:33
Mouais, j'aurais préféré qu'ils bossent sur du BSD plutôt que sur Linux (en plus ça aurait peut etre accéléré un éventuel portage de Sun VirtualBox sur les noyaux BSD, seule raison pour laquelle je conserve ma Debian). Des distrib Linux y'en a déjà trop, ce qui n'aide pas à le démocratiser, ça doit paraitre être une grande jungle vu de l'extérieur.
0  0