IdO : les Français sont peu convaincus par les maisons connectées
Une enquête fait l'état des lieux des objets connectés dans l'habitat

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
En dépit des problèmes de sécurité qui l'accompagne, l'internet des objets (IdO), annoncé comme une technologie disruptive, semble gagner du terrain. Pour le grand public, il trouve une application concrète dans la maison, en particulier, où de plus en plus d'objets aujourd'hui peuvent être connectés. Si une maison hautement connectée relevait plus de la science-fiction il y a quelques années, cela n'est plus à exclure de nos jours. Mais qu'en est-il réellement en France en particulier ? Que pensent les Français des objets connectés ? Combien de foyers utilisent aujourd'hui un objet connecté ? Etc. Tant de questions qu'on pourrait se poser.

Des réponses à ces questions peuvent toutefois être trouvées dans les résultats d'une enquête réalisée par l’Institut Sociovision sur « Les objets connectés dans l’habitat », dans le cadre de l'Observatoire Promotelec des mutations dans l’habitat. Cette enquête administrée en ligne du 14 au 24 mai 2018 a permis d'interroger 1625 personnes représentatives de la population française de 15 à 75 ans. Ce qu'elle révèle, c'est que les Français sont peu convaincus par les objets connectés de la maison. En effet, seuls 15 % des Français envisagent aujourd’hui leur maison idéale comme « un espace high-tech et connecté ».

La maison idéale pour les Français rime plus avec protection qu'avec objets connectés. D'après l'enquête, pour 63 % d’entre eux, elle doit être « un cocon chaleureux » et, pour 43 %, « un endroit protégé, dans lequel on se sent en totale sécurité ». Les maisons intelligentes passent également après les maisons dans un espace qui est en contact direct avec la nature (29 %) ou dans un milieu de vie écologique (22 %).

Adoption et avantages des objets connectés dans les maisons

Cela dit, les objets connectés sont encore très discrets dans les foyers. À l’heure actuelle, seuls 11 % des Français déclarent être équipés d’un système de vidéosurveillance connecté, 10 % d’un système de chauffage intelligent, 7 % de volets roulants connectés pilotables à distance, de même pour les enceintes connectées à commande vocale.

Les Français croient toutefois dans les bienfaits des objets connectés dans l'habitat (OCH). Jusqu'à 69 % d'entre eux sont convaincus que les objets connectés dans l’habitat vont leur faire gagner du temps alors que 68 % estiment que cela va les aider à mieux organiser leur vie quotidienne. Près de la moitié des répondants (46 %) pensent également que les OCH apporteront des bénéfices rationnels, comme la sécurité ou le fait de réaliser des économies. Mais leur vrai avantage, aux yeux des Français, est le pilotage des objets à distance (84 %).

Les problèmes qui freinent l'adoption des objets connectés dans les maisons

De ce qui vient d'être dit, on peut conclure que les Français ont une image assez positive des OCH, ce qui est en contradiction avec le taux d'adoption actuel. Et cela est dû à certains problèmes qui freinent leur adoption. Le premier est d'ordre financier. Jusqu'à 83 % des Français estiment en effet que ces objets sont « réservés à ceux qui ont les moyens ». Mais pour l'Institut Sociovision, il s'agit d'une barrière psychologique du prix étant donné qu’il est possible d’en acquérir pour quelques dizaines d’euros.

Le deuxième frein est relatif à la vie privée : pour 72 % des Français, les objets connectés peuvent les espionner. D'autres (64 %) estiment par ailleurs que les objets connectés « génèrent des ondes mauvaises pour la santé », notamment pour les enfants.


Sources : Promotelec, Rapport de l'étude Promotelec sur les objets connectés dans l’habitat (pdf)

Et vous ?

Que pensez-vous des résultats de cette étude ?
Utilisez-vous des objets connectés à la maison ? Si oui, à quelles fins ?
Selon vous, les objets connectés ont-ils de l'avenir dans l'habitat ?
Que pensez-vous des objets connectés en général ?

Voir aussi :

Microsoft présente Azure Sphere, sa solution pour sécuriser l'IdO qui comporte un système d'exploitation basé sur un noyau Linux personnalisé
Internet des objets : l'ISO rejette les algorithmes de chiffrement de la NSA par crainte qu'ils contiennent des portes dérobées
Des sénateurs américains font une proposition de loi pour sécuriser l'internet des objets, en collaboration avec des experts en technologie
Intel abandonne ses plateformes miniaturisées Galileo, Edison et Joule, dédiées aux systèmes embarqués et à l'Internet des objets
Une variante du botnet Mirai embarque trois exploits pour cibler des appareils IdO vulnérables, au lieu d'utiliser la force brute comme l'originale


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de kolodz kolodz - Modérateur https://www.developpez.com
le 25/06/2018 à 17:35
Sans déconné ?
Exemple d'objet connecté :
Citation Envoyé par Dash Button

Prix : 5 € à l'achat
Utilité : Éviter de perdre 30 seconde pour trouver le produit voulu sur le site ou l'application et fait un achat "One Click".
Ça fait cher le marque-tapage/favori...
Avatar de xav67 xav67 - Membre habitué https://www.developpez.com
le 25/06/2018 à 17:44
Quand on voit les problèmes de protection des données des grandes entreprises (Facebook avec Cambridge Analytica, Google avec Android qui utilise le micro même quand la permission est refusée) je peux comprendre les français à être réticent. Je ne tiens pas trop à avoir une maison bourrée de micro qui écoutent absolument tout.
De plus, qui dit système "intelligent" dit problèmes de sécurité.
Avatar de melka one melka one - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 25/06/2018 à 17:56
un des point qui freine c'est la complexité même si elle c'est grandement amélioré les gens on toujours peur. Un autre problème ce sont les protocole chaque marque veut le siens il y a des amélioration mais sa reste faible
Avatar de F6EEQ F6EEQ - Membre régulier https://www.developpez.com
le 25/06/2018 à 18:01
Pour ma part je n'ai pas (encore ??) d'objet connecté (sauf si la liaison internet par WIFI est considéré comme objet connecté...).

Je n'en vois pas trop l'utilité!

Piloter ses volets ou mettre en route la cafetière à distance... pour gagner 30' en arrivant à la maison?
Les enceintes ou autre commandes vocales: outre le risque +/- avéré d'espionnage, demander à Google d'allumer ma télé a vraiment un intérêt limité. Commander une pizza? , de toutes façon, il faut que je cherche sur le menu laquelle je vais choisir, donc le gain est plus que limité.
Question coût: y a t-il une évaluation du coût des interfaces? S'il faut changer tout l’électroménager, les commandes de volet ou de chauffage... le jeu en vaut-il la chandelle?

Les habitations actuelles ne sont en général pas câblées, donc il faut tout passer en CPL ou WIFI ou "dent bleue"..., avec toutes les interférences/parasites que cela peut apporter. Je ne pense pas aux "méfaits des ondes", qui sont un faux problème, mais bien à la CEM et autres interférences.

Bref, on sera bien obligé d'y venir, car dans quelques années, les appareils avec un bon vieux bouton marche/arrêt n'existeront plus, mais en attendant, c'est un joli gadget à essayer quand on est fan d'Arduino ou autre NRF24L01, mais pour moi c'est plus un argument commercial, un must pour être à la page, qu'une nécessité réelle.

Bon, faut que j'aille mettre en route le lave-vaisselle

Gérard.
Avatar de onilink_ onilink_ - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 25/06/2018 à 18:08
Ouais, franchement pour moi le principal soucis avec cette mode c'est vraiment ... que j'en ferais rien.

Y a quelques trucs amusants, genre les compteurs de like physiques comme ça: https://www.designboom.com/wp-conten...signboom02.jpg
ou tout ce qui permet de visualiser des informations dispo sur internet de manière qui s'intègre un peu plus dans la déco.
Mais je sais même pas si ça se compte dans l'IdO (y a aucun input, juste un output).
Avatar de Angelsafrania Angelsafrania - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 25/06/2018 à 18:42
J'aimerais bien avoir des objets connectés. La domotique ma toujours intéressé.
Faire de l'arrosage de mes plantes automatiquement (pour pas quelle meurent quand je suis en congés).
L'aspirateur autonome pour avoir la maison plus propre (même si le ménage à la main est toujours indispensable).
La musique qui te suit en fonction de la pièce où tu es.
Le chauffage qui s'adapte en fonction de la température extérieur et de l'heure estimé d'arrivé (un thermostat plus intelligent).

C'est gadget c'est vrai.

Ce qui m'empêche de faire le pas :
- Je suis pas propriétaire donc je peux pas faire les aménagements nécessaire
- Je ne fais pas confiance aux constructeurs (espionnage/vie privée/sécurité moisie) donc je devrais le faire par moi même
- Le temps a accorder
Avatar de onilink_ onilink_ - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 25/06/2018 à 19:07
Citation Envoyé par Angelsafrania Voir le message
J'aimerais bien avoir des objets connectés. La domotique ma toujours intéressé.
Faire de l'arrosage de mes plantes automatiquement (pour pas quelle meurent quand je suis en congés).
L'aspirateur autonome pour avoir la maison plus propre (même si le ménage à la main est toujours indispensable).
La musique qui te suit en fonction de la pièce où tu es.
Le chauffage qui s'adapte en fonction de la température extérieur et de l'heure estimé d'arrivé (un thermostat plus intelligent).

C'est gadget c'est vrai.

Ce qui m'empêche de faire le pas :
- Je suis pas propriétaire donc je peux pas faire les aménagements nécessaire
- Je ne fais pas confiance aux constructeurs (espionnage/vie privée/sécurité moisie) donc je devrais le faire par moi même
- Le temps a accorder
La plupart que tu as cité sont faisables sans connexion internet (ou interconnexion).
L'arrosage automatique, t'en a pas mal qui font ça a base d'arduino.
Tu prend un capteur d'humidité, et tu ouvres une valve pour arroser quand il faut. Même avec un niveau médiocre en prog je pense que c'est un projet pas très compliqué a mettre en œuvre.

L'aspirateur autonome, tous ceux que j'ai vu c'était une espèce d'IA a base de capteurs, donc toujours pas besoin de connexion.

La musique qui te suis, c'est déjà plus dans le délire de l'IdO selon ce que tu veux faire, mais rien ne t’empêche de faire un système câblé maison, qui n'a absolument pas besoin d'internet (encore une fois a base de capteurs).

Pour le chauffage, encore des capteurs, ou un système de programmation manuelle (pour la programmation par smartphone la il faudrait une connexion).

Bref, au final le besoin réel de connecter des objets dans la domotique, j'en vois pas des masses perso.
Beaucoup d'applications c'est souvent un bête capteur qui va enclencher une action.
Avatar de wolinn wolinn - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 25/06/2018 à 20:03
Je bricole bien des systèmes configurables par liaison Bluetooth (éclairage d'aquarium par exemple), parce que ça permet d'éviter écrans et claviers ou connecteurs, mais je ne vois pas l'intérêt de la liaison Internet.
Et puis les gadgets électroniques, ça a forcément une durée de vie limitée, et ça finit par se détraquer et tomber en panne. L'intérêt de les faire soi-même quand c'est possible, c'est que c'est réparable.

L'aspirateur autonome est bien pratique (quoiqu'encore assez stupide, pas tout à fait au point l'IA), mais là encore, aucun intérêt pour la liaison Internet, donc je l'ai pris non connecté. Une fois sa programmation définie, il se met en marche tout seul quand il n'y a personne chez moi.

A part ça, je ne vois pas d'autres besoins, et j'y réfléchis à deux fois avant d'introduire un nouvel appareil, en me demandant toujours quelle est l'utilité réelle, la durée de vie, les modes de défaillance, coût d'utilisation, etc.
Avatar de archqt archqt - Membre averti https://www.developpez.com
le 25/06/2018 à 20:39
Bonsoir,
l'intérêt n'est pas que de gagner 30 secondes le matin MAIS de pouvoir par exemple :
  • fermer/ouvrir les volets pour faire croire à une présence, et permettre au soleil en hiver quand on est absent de chauffer la maison par exemple,
  • mettre le chauffage en route peu de temps avant une arrivée quand on revient de vacances,
  • contrôler d'éventuelless intrusions

Je simple fait de pouvoir ouvrir puis fermer ses volets évite les vols, car quand tout est fermé on sait que les personnes sont parties en vacances...Après le reste est à voir.
Bonne fin de journée
Avatar de yokosano yokosano - Membre régulier https://www.developpez.com
le 25/06/2018 à 22:19
Cher archqt,

heureusement que l'on a pas attendu les objets connecté pour faire de la simulation de présence ou ouvrir.fermer les volets en fonction de l'heure et de la présence de soleil ou pas. Velux, par exemple offre cela depuis plus de dix ans avec une bonne vielle centrale qui pilote les volets en fonction de la température extérieure, de l'ensoleillement et de plages horaires.

et je ne parle pas des centrales qui permettent depuis aussi fort longtemps de mettre en route le chauffage, en appelant son numéro de téléphone et tapant un code secret sur le clavier du téléphone : OUI ! il fallait au moins un téléphone numérique à clavier.

Eh oui, les objets connectés d'aujourd'hui, à part leur prix excessif n'ont rien à envier à ce qui existe déjà et depuis fort longtemps. cependant, faire du vieux avec du neuf, un peu de NOVLANGUE et les euros coulent à flots !

Bien cordialement
Contacter le responsable de la rubrique Accueil