Avec la version 4.18, Linux poursuit le nettoyage de sa base de code,
Le noyau devient encore plus léger avec de nouvelles fonctionnalités

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Depuis le 16 juin, Linus Torvalds a annoncé la sortie de la première release candidate (RC1) de Linux 4.18. Avec la version 4.17, Linux a fait le ménage dans sa base de code en supprimant un certain nombre d'architectures qui semblaient ne plus être importantes. Il s’agit notamment des architectures blackfin, cris, frv, m32r, metag, mn10300, score et tile. Les mainteneurs du projet ont également supprimé une bonne quantité d'autres éléments. Et comme résultat, le noyau est devenu plus léger que la version précédente, malgré de nouvelles fonctionnalités ajoutées.

Ce nettoyage semble avoir été apprécié par la communauté. Il a donc été poursuivi dans cette nouvelle version. Il y a plus de lignes de code supprimées que de lignes ajoutées. Linux 4.18 a plus de 100 lignes de code en moins que la version 4.17, grâce à la suppression du système de fichiers Lustre, entre autres. Pour information, Lustre est un système de fichiers distribué qui est utilisé par les superordinateurs et dans d'autres configurations de calcul en cluster. Il a été retiré de la branche principale du noyau parce qu'il n'était pas assez maintenu en amont.


En dehors de Lustre, « il y a aussi quelques autres pilotes qui ont été retirés, parfois parce que le matériel n'a jamais été utilisé par un public plus large », explique Linus Torvalds. Mais le travail plus remarquable dans cette nouvelle version du noyau n’a pas été de nettoyer le code, mais d’implémenter des correctifs et de nouvelles fonctionnalités.

On notera par exemple l’ajout du pilote DRM (Direct Rendering Manager) V3D destiné aux matériels de prochaine génération VideoCore V. La RC1 de Linux 4.18 offre aussi une prise en charge initiale de NVIDIA GV100 Volta au sein du pilote Nouveau et de nouvelles améliorations du support AMDGPU. Parmi les nouveautés, on peut encore citer l'ajout d'un pilote Valve Steam Controller et du framework BPFILTER, entre autres. On ne peut pas non plus passer à côté du support de Speck pour le chiffrement de système de fichiers.

Le support de Speck, un algorithme de chiffrement développé par la NSA, a été particulièrement controversé, mais ajouté pour permettre aux appareils Android bas de gamme d'avoir un certain niveau de chiffrement de données. Theodore Ts'o de Google admet que Speck est controversé, mais a soutenu sa prise en charge pour les « appareils Android les plus bas de gamme » comme les téléphones Android Go où il n'y a pas d'autre option de chiffrement supportée. Certains croient que Speck pourrait être compromis par la NSA ou assez vulnérable aux attaques. Mais la NSA soutient que Speck a été conçu pour offrir un niveau de chiffrement acceptable pour les dispositifs IoT de faible puissance. Le support de Speck a été introduit dans Linux 4.17 et serait maintenant une option pour le chiffrement de système de fichiers.

Vous trouverez une liste plus détaillée des nouveautés sur le site de Phoronix qui est spécialisé dans les distributions Linux.

Sources : Linus Torvalds, Phoronix

Et vous ?

Que pensez-vous des nouveautés et changements effectués dans Linux 4.18 ?
Qu’en est-il du support de l’algorithme de chiffrement Speck de la NSA rejeté par l’ISO ?

Voir aussi :

Controverse autour de Linux 4.17 : la dernière mouture du kernel supporte Speck, un algorithme de chiffrement rejeté par l'ISO
Linus Torvalds annonce la disponibilité de la version 4.17 du noyau Linux, la base de code est plus légère que dans la version précédente
Le noyau Linux fait le ménage dans sa base de code et devient plus léger, faut-il donc passer à la version 5.0 ? Linus Torvalds aborde le sujet
Internet des objets : l'ISO rejette les algorithmes de chiffrement de la NSA par crainte qu'ils contiennent des portes dérobées
L'Organisation internationale de normalisation (ISO) retarde l'adoption de « Simon and Speck », deux familles d'algorithmes de chiffrement de la NSA


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de nirgal76 nirgal76 - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 21/06/2018 à 10:31
d'avoir un certain niveau de chiffrement de données
Y'a pas pire que de se croire protégé alors qu'on ne l'est pas. Ca fait retomber la vigilance là où elle devrait ne pas fléchir.
Et, bon, il aurait peut être falllut prendre plus le temps d'analyser ce "cadeau" de la NSA (qui n'en est surement pas un, faut pas rêver).
Bref, pas une bonne idée tout ça.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil