Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Seuls 50 % des victimes d'attaques en ligne changeront de comportement
La Chine et le Brésil sont les pays les plus à risque

Le , par Katleen Erna

0PARTAGES

0  0 
Seul 50% des victimes d'attaques en ligne changeront de comportement, la Chine et le Brésil sont les pays les plus à risque

Plus de 7000 personnes ont été interrogées dans 14 pays différents par des experts en sécurité informatique.

Cette étude à permis d'établir des statistiques concernant le cyber-crime. Près de deux tiers des internautes mondiaux en ont été victimes (et la proportion se monte à trois quarts aux USA).

Publiés hier, les résultats de cette recherche menée par Norton montrent que malgré les menaces qui planent, seuls 50% des sondés déclarent qu'ils changeraient de comportement si ils étaient pris pour cible d'une cyber attaque.

Parmi les personnes ayant été victimes de crimes numériques, 44% l'ont signalé à la police.

Du côté des pays les plus visés par des actes malveillants, la palme revient à la Chine, suivie du Brésil et de l'Inde (ex-aequo en seconde position) puis des Etats-Unis.

Au niveau des chiffres, il faut compter une moyenne de 28 jours et de 334 dollars pour résoudre un cyber-crime. D'ailleurs, un tiers des internautes victimes indiquent n'avoir jamais totalement réglé le problème.

Enfin, concernant la nature de ces attaques, le rapport évoque 51% de virus et de malwares ; 10 % d'arnaques en ligne, 9% de phishing et 7% pour les trois dernières catégories : hacking de profil sur un réseau social, fraude à la carte de crédit et prédation sexuelle.

Source : L'étude "Norton Cybercrime Report: The Human Impact."

Comment expliquez-vous ce Top des pays les plus attaqués dans le monde ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !