Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Oracle et HP se déclarent la guerre
HP porte plainte pour empêcher le recrutement de son ex-PDG, Oracle rompt tout partenariat avec HP

Le , par Gordon Fowler

0PARTAGES

1  0 
Guerre ouverte entre Oracle et HP
HP porte plainte pour empêcher le recrutement de son ex-PDG par Oracle, qui rompt tout partenariat

Il s'agit certainement d'une des plus grosses affaires de l'année du coté économique (et people ?) du secteur IT.

Tout commence avec la découverte par le Board de HP de notes de frais suspectes (bien que relativement limitées comparées aux émoluments du top-management du constructeur). Ces notes, réglées par l'entreprise, auraient permis à son PDG – Mark Hurd – d'inviter Jodie Fisher, une ancienne mannequin et actrice de charme qui s'est ensuite reconvertie en businesswoman et consultante en marketing.

Choqué - la découverte survient dans une affaire d'accusation de harcèlement sexuel, abandonnée par la suite - le Board décide de destituer Mark Hurd.

Oui mais Mark Hurd n'est pas n'importe qui. Sulfureux, critiqué a posteriori, voire diffamé par ces anciens collaborateurs, il est considéré par le milieu comme l'un des tous meilleurs dirigeants d'entreprise. La preuve par les faits : HP domine sans partage le marché des constructeurs, notamment grâce à ses serveurs à forte valeur ajoutée (et à fortes marges).

Dans les jours qui suivent, la valeur boursière de HP perd une quinzaine de milliards de dollars (le feuilleton 3PAR ne changeant rien à l'affaire).


Mark Hurd, ex-PDG de HP, nouveau numéro 2 d'Oracle

Premier rebondissement hier. Larry Ellison entre à nouveau en scène. Le PDG d'Oracle s'était déjà fait remarquer dans cette histoire en n'étant pas loin de traiter d'abrutis finis les membres du conseil de HP. « Ils ont pris la pire décision depuis que les idiots du Conseil d'Administration d'Apple ont viré Steve Jobs il y a quelques années », déclarait-il alors au très sérieux New York Times le 9 août dernier.

Larry Ellison donc, décide hier de se séparer de son bras droit, Charles Phillips (par ailleurs lui aussi connu pour être coureur de jupons). Affaires de mœurs encore ? Nullement. Décision prise communément et de longue date fait-on savoir diplomatiquement.

Mais surtout licenciement stratégique, qui permet à Ellison d'engager Mark Hurd sur-le-champs.

Et les marchés applaudissent. L'interpénétration grandissante entre Hardware et Software dans les offres IT professionnelles ferait de ce recrutement un coup de maître. Alors que le cours de HP ne cesse de tomber, le cours d'Oracle s'envole (+5,33 % à l'ouverture de Wall Street hier soir).


Larry Ellison, PDG d'Oracle, après sa victoire dans le Coupe de l'America

Mais, deuxième rebondissement, HP le prend mal. Très mal, même.

Ses dirigeants, « rancuniers » selon Larry Ellison, décident de porter plainte pour empêcher l'embauche de Mark Hurd comme numéro 2 d'Oracle.

Troisième coup de théâtre, sous forme de coup de tonner : la réponse immédiate du PDG multi-milliardaire - et connu pour son caractère tranché. « En déposant cette plainte rancunière contre Oracle et Mark Hurd, le Board de HP agit avec le plus total mépris pour notre partenariat, nos clients communs », déclare-t-il. Cette plainte rend « impossible la poursuite d'une collaboration entre Oracle et HP».

HP fait valoir dans sa plainte que son ex-dirigeant dispose de secrets stratégiques qui pourraient mettre en péril l'avenir du constructeur s'il les livrait à Oracle (qui possède à présent une branche Hardware avec Sun). HP souligne également que Mark Hurd a été grassement rémunéré pour sa clause de confidentialité.

Problème, son contrat ne stipulait en revanche aucune clause de non-concurrence.

Hurd va-t-il se venger du Conseil d'Administration de HP ? Oracle va-t-il vraiment arrêter de coopérer avec le constructeur ? HP va-t-il gagner son procès ? HP et Oracle vont-ils s'affronter violemment dans les entreprises et dans les tribunaux ?

Autant de questions qui peuvent faire penser à la bande annonce d'un feuilleton grand public.

Un feuilleton qui s'annonce long. Très long.

Mais avec des conséquences bien réelles et certainement très profondes sur le secteur.

Source : La plainte de HP contre Mark Hurd, la réponse du PDG d'Oracle (Communiqué de Presse), l'interview de Larry Ellison dans le NYTimes au moment du licenciement de Mark Hurd

Et vous ?

D'après vous, quelles conséquences cette affaire peut-elle avoir sur le secteur ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de abriotde
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 08/09/2010 à 19:51
Virer Mark Hurd était une décision certainement délicate à prendre mais pas dénué de sens. L'image de marque compte énormément. Mais un procès est en tout les cas préjudiciable surtout contre un partenaire aussi important et avec aussi peu de chef d'inculpation. La seul stratégie que j'aurais sans doute appliqué est celle du mépris d'une société ou personne ne tiens compte du respect des valeurs humaines. C'est depuis toujours le point faible d'Oracle. De plus à mon avis Oracle peu plus facilement se passer d'HP que l'inverse. Connaissant le PDG d'Oracle, il pourrait mettre à exécution ses menaces pour affaiblir (croquer???) HP.
0  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 08/09/2010 à 19:54
Franchement, cette guerre, je ne lui donne pas une semaine à vivre. Ces deux entreprises sont trop interdépendantes.
0  0 
Avatar de lucideluciole
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 08/09/2010 à 19:59
Y'a t-il des nouvelles positives concernant Oracle ces derniers mois? Il me semble que son image en prend pour son rhume! Ce n'est qu'une vague impression que j'ai ces temps-çi de cette entreprise...
0  0 
Avatar de Shepard
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 08/09/2010 à 23:02
Des nouvelles positives ? Oracle n'a jamais autant fait parler de lui, alors que son produit phare (je parle de son SGBDR) est reconnu par tous comme l'un des meilleurs sur le marché, l'entreprise s'étend dans divers domaines et semble prête à s'attaquer à n'importe quel défi !

Pour moi Oracle a plus l'air d'une puissance grandissante que d'une entreprise qui ne donne aucun résultat, même si l'éthique (importante pour une entreprise !) ne suit pas, encore que l'image de leader de M. Larry Ellison est plutôt impressionnante
0  0 
Avatar de GCSX_
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 08/09/2010 à 23:23
Si Oracle à décidé si rapidement de se passer d'HP, cela signifie forcément qu'ils ont autre chose pour les remplacer. Il ne prendraient pas le risque de se mettre en difficulté pour "si peu" à mon avis.
0  0 
Avatar de kedare
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 09/09/2010 à 1:24
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Franchement, cette guerre, je ne lui donne pas une semaine à vivre. Ces deux entreprises sont trop interdépendantes.
Bah Oracle va attendre que les actions HP s’effondrent pour les racheter
0  0 
Avatar de grafikm_fr
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 09/09/2010 à 9:39
Citation Envoyé par abriotde Voir le message
Virer Mark Hurd était une décision certainement délicate à prendre mais pas dénué de sens.
Bof, pour moi les Américains marchent pour la 9864735e fois sur le même râteau depuis quelques années avec cette histoire...
0  0 
Avatar de GanYoshi
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/09/2010 à 10:19
En France, un coureur de jupon gagne ou du moins stagne en popularité. (cf. strauss kahn) et d'ailleurs on sait très bien que les politiciens (comme beaucoup d'hommes) sont tous comme ça.

C'est vraiment le reflet d'une mentalité stupidement puritaine.

Sinon pour la "guerre" (ou plutôt le conflit, j'aime pas trop cette manie de tout faire passé pour une épopée) entre Oracle et HP, bas on verra bien.
0  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/09/2010 à 11:17
Citation Envoyé par kedare Voir le message
Bah Oracle va attendre que les actions HP s’effondrent pour les racheter
Si ça se prolonge, Oracle y laissera aussi des plumes. Ils fournissent des logiciels pour serveur. HP est le plus gros fournisseur de serveurs. Ils ne peuvent pas faire l'impasse.
0  0 
Avatar de ac_wingless
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/09/2010 à 16:13
Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message
Problème, son contrat ne stipulait en revanche aucune clause de non-concurrence.
C'est loin d'être aussi clair. Hurd avait signé une clause de protection active des secrets HP, lui imposant durant les 12 mois suivant son départ non seulement de ne pas rejoindre un concurrent dans un poste tel que son activité rentre en conflit avec celle de HP, mais aussi d'informer "rapidement" HP de ses employeurs, pour permettre à HP d'estimer si le poste envisagé est compatible avec ses obligations. C'est une clause beaucoup plus forte et plus précise qu'une simple clause de non-concurrence telle qu'un ingénieur clé serait amené à signer. Elle était rédigée en considération spécifique de sa fonction clé de PDG (voir les détails sur la plainte de HP).
A mon sens (je ne suis pas spécialiste, mais je sais quand même lire des clauses contractuelles), Hurd s'est fortement exposé juridiquement. Il n'est pas naïf au point de l'avoir fait sans s'être particulièrement bien protégé, donc il a forcément reçu des assurances de la part d'Oracle.
0  0